Moteur de recherche : .

Oui, les Infomumuses existent toujours ! Après neuf ans de parution hebdomadaire (juin 2000-juin 2009), ces infos se sont un peu allégées et sont mises à jour au coup par coup et en fonction de l'actualité. Elles s'empilent donc ci-dessous au jour-le-jour.

Vous pouvez m'écrire pour me signaler vos infos de portée nationale (envoi de CD ou livres à chroniquer : m'envoyer un message électronique pour avoir mon adresse postale) ...

...ou pour vous inscrire à ma liste de diffusion (envoi d'un message lors des ajouts importants, notamment de chroniques de livres ou CDs) :

Toutes mes chroniques de CD, livres etc.. sont archivées et accessibles via un sommaire unique des chronique et une page présente les chroniques à venir. Vous pouvez également débuter par les plus récentes.

Plus bas dans la page, un certain nombre d'informations plus pérennes...

en rouge : les infos limitées dans le temps

 

- --------- mis en ligne le 17 novembre 2017 -------

Trio14
"Rue de la Gare - Muisques à danser de Wallonie et d'ailleurs"

Voici un groupe que j'avais bien trop brièvement entendu à Marsinne-Héron en 2014 (j'avais du arriver juste pour la fin de leur prestation, juste le temps de quelques photos...) et c'est donc par ce CD que je les ai vraiment découvert trois ans plus tard...

Les duos de violons sont à la mode en ce moment et l'on peut donc être tenté de les considérer comme un de ces duos d'archets soutenus par un guitariste. Ceci ne serait pas faux si l'on écoutait que les violons car ils ont une technique, un style qui s'apparente bien à certains autres duos de ce type, avec ce qu'il faut de liberté avec la justesse académique pour donner du grain à leur jeu. Ils démontrent d'ailleurs, sur les plages de répertoire wallon, que ce dernier peut fournir une matière première tout aussi intéressante pour ce type de formation que les plus réputées mélodies auvergnates, irlandaises ou suédoises... L'album aurait d'ailleurs gagné en personnalité en n'allant pas piocher dans les musiques d'ailleurs, surtout lorsqu'ils s'agit d'airs relativement connus, et même si certaines interprétations de ces airs exogènes sont de belles réussites et/ou originales...

Mais..., et c'est ce qui m'a sauté aux oreilles bien que la guitare soit loin d'être parmi mes instruments favoris, Thibault Debehogne n'a rien d'un simple guitariste d'accompagnement et son rôle dans le trio est au moins à l'égal de celui des violons (1), assurant des parties solo mais, surtout, insufflant au trio une inventivité sans cesse renouvelée et c'est incontestablement sa présence qui assure que cet album ne se perdra pas dans le fond de votre discothèque parmi tous ses bons disques auxquels il manque un petit quelquechose en plus...

Pour finir sur une note personnelle, je concluerai que cet album est "habité" et pas simplement parce que.... j'habite justement Rue de la Gare... (2)

(1) pour la petite histoire, après la dernière écoute de cet album, j'ai écouté celui d'un duo violon-violoncelle qui me fait vraiment craquer sur ses autres albums mais sur celui-ci, la présence d'un piano et de quelques autres invités nuisait au duo et empêchait d'y retrouver la magie habituelle. Ceci n'a fait que renforcer l'impression toute contraire que j'avais eu quelques instants auparavant à l'écoute de Trio 14. A propos d'invités, l'album de Trio 14 en compte trois, intervenant chacun sur une plage pour apporter une couleur particulière bienvenue de cistre (Michel Jacqmain), clarinette basse (Emile Postic) ou Marc Maréchal (un toy piano fort bienvenu...)

(2) désolé je n'ai pas pu m'en empêcher....

http://www.bemolvpc.com

 

- --------- mis en ligne le 13 novembre 2017 -------

Encore une petite mise à jour de mon site Iconographie de la cornemuse (deux nouvelles références avec fiche photos), mais également un certain nombre de nouvelles photos d'instruments à vent et crécelles...


Cliquez sur l'icône pour y accéder (directement sur la page des nouveautés)

- --------- mis en ligne le 13 novembre 2017 -------

Une bande de musiciens autour des Pantouflards...
"L'égarée"

Il n'est pas exceptionnel de voir sortir des albums sans titre, mais bien plus rare de croiser, comme celui-ci, un album doté d'un titre mais pas d'un nom de groupe... Produit par les Pantouflards , il rassemble en effet toute une bande formée, autour des membres de ce groupe, d'éléments familliaux, d'amis, de ceux avec lesquels on appris à jouer lorsqu'il ne s'agit pas (souvent)des trois en une même personne...

A la première écoute un petit quelquechose m'a parfois effectivement laissé cette impression de boeuf festif où s'interprètent quelques compositions de certains des présents mais surtout, les mélodies sur lesquelles l'un ou l'autre a flashé à l'écoute d'un enregistrement et pour lequel il ne cherche même pas forcément à s'éloigner de son modèle (1). Mais lors des écoutes suivantes c'est une sensation différente et sous certains aspect contraire que j'ai ressentie : nous sommes loin ici du boeuf où tout le monde joue à l'unisson à partir du moment où il a attrapé la mélodie et ne la lâche pas jusqu'à la fin du morceau : si l'on n'a pas affaire ici à un groupe véritable, chaque plage est tout de même bien arrangée et côté technique pas vraiment de place pour les approximations, notamment dans le jeu des cornemuses (2) mais également des vielles à la cadence redoutable, sans oublier les autres instruments et la qualité de certaines voix qui font regretter que l'on ne sache pas qui chante et qui joue plage par plage... Même la prise de son n'a rien de celle d'une soirée un peu arrosée. Il n'y a que la plage cachée (tiens, cela existe encore...) qui nous ramène à un peu d'approximatif...

CEM Les Pantouflards kespantouflards suivi de gmail.com

(1) il y a quelques plages dont on pense reconnait facilement l'album qui les ont inspirées...

(2) soulignons le maintien en ces terres du Nord de l'usage de la 14 pouces aujourd'hui bien rare...

Rappels : voir à partir de Les Pantouflards "Black Savate"

Voir également à partir de Haeghedoorn "1975-1993"

Le Beau Milo (avec Etienne Boulanger) "Le bal musette du Beau Milo" (2017)

sans oublier : Méthode de Bernard Boulanger "Jouer de la cornemuse"

dont l'auteur joue ici et dont je ne doute pas qu'elle ait été le bréviaire de la plupart des cornemuseux que l'on peut entendre sur L'égarée

 

- --------- mis en ligne le 12 novembre 2017 -------

Voici les partitions des mélodies qui furent jouées par le Grand Orchestre de Saint-Chartier 1995

...
(Cliquez pour agrandir dans un nouvel onglet)

 

- --------- mis en ligne le 11 novembre 2017 -------

Du côté du Nord... Samedi 16 décembre, Nouvelle édition de la FETE A SMITLAP

avec une stage de danse consacrée à la Bourrée à Trois temps....

Un concert : LOS CINC JAUS

Un Bal : LOS CINS JAUS, SMITLAP, MABIDON et la FRATERNELLE DES CORNEMUSES

Que du bon !

http://www.smitlap.fr

 

- --------- mis en ligne le 11 novembre 2017 -------

Naturellement....

"On sait que la Bretagne a ses instruments particuliers, généralement employés pour les danses tranditionnelles, les binious et les bombardes aux étranges sonorités, que, sous d'autre noms, on retrouve en d'autres pays également sévères et durs. Naturellement, vous ne les entendrez pas dans ce disque dont les différentes pages n'en sont pas moins persuasives"

De quel disque sort cette citation ? Réponse ici

 

- --------- mis en ligne le 2 novembre 2017 -------

JP Van Hees, Luc Ponet, Consorella, Vincent Grégoire et Trio Musa
"Christmas in Belgium"

Voilà un album que j'ai depuis le printemps mais que j'avais laissé de côté histoire de vous le présenter à la bonne saison mais en vous laissant tout de même le temps de le commander le cas échéant avant la période d'écoute puisque comme son titre l'indique il s'agit d'un répertoire de Noël, d'origine belge ce qui est tout de même plus original que les noëls provencaux ou anglais... Réalisé sous la direction de Jean-Pierr Van Hees, cet album est varié puisqu'il alterne pièces pour orgue et cornemuse, orgue seul (Luc Ponet), ensemble de cornemuses (trio Musa soit Jean-Pierre et deux de ses élèves, Marieke Van Ransbeek et Hugo Bailly), trio de jeunes sopranos (Consorella), combinaisons de ses ensembles dont trois pièces ou vient s'ajouter le chant de Vincent Grégoire, maintenant connu pour le remarquable album "Chants d'amours et de mort en Wallonie" et que cet album nous permet d'écouter chanter en flamand. Orgues obligent, l'album a été enregistré dans une église, sur le grand orgue mais également sur l'orgue du transept, plus petit et que l'on aurait donc pu penser plus adapté aux duos avec cornemuse, mais c'est exactement l'inverse puisqu'il est utilisé pour les pièces solistes (pour des raisons de diapason ?). Ce lieu particulier de prise de son conduit à une réverberation notable qui fonctionne très bien pour les duos orgue et cornemuse, cette dernière rejoignant ainsi les timbres de l'orgue tout en restant bien distincte. C'est un peu moins heureux à mon goût pour les ensembles de cornemuse (certaines notes réverbérant plus que d'autres), mais cela préserve l'unité de l'album et évite que les pièces paraissent simplement juxtaposées. De plus cette prise de son distante rappelle l'ambiance des messes de minuit.

Jean-Pierre utilise trois types de cornemuses bien différentes : muchosa, cornemuse 16 pouces dans sa version en esthétique flamande et, naturellement, musette baroque, notamment pour l'accompagnement du chant. Son jeu est toujours propre et net mais cela n'est plus une surprise pour personne et il a su le transmettre à ses élèves.

Comme déjà signalé, le répertoire est belge, c'est à dire puisant aux traditions wallones et flamandes au travers de recueils anciens probablement : le livret pourtant assez détaillé ne donne pas le détail des sources mais précise par contre quels sont ceux pour lesquels sont repris les harmonisations de Jules Van Nuffel ou, pour les pièces d'orgues, les variations de Pierre Froidebise, deux compositeurs ayant principalement oeuvré dans la première moitié du XXème siècle.

Pavane Records http://www.pavane.com

Rappels :

Jean-Pierre Van Hees : voir à partir de Jean-Pierre Van Hees
"Cornemuses - Un infini sonore"

Vincent Grégoire : avec Elly Aerden et Amorroma "Chants d'amour et de mort en Wallonie"
 

 

 

--------- mis en ligne le 1er novembre 2017 --------

Du côté de Dastum (Bretagne) :

- le double CD-livret 'Pays de Châteaubriant' est paru

- sortie du double CD-Livret 'Pays Montagne - Chanteuses et chanteurs de tradition (1916-1978)' le 4 novembre

http://boutique.dastum.bzh

--------- mis en ligne le 29 octobre 2017 --------

Wör
"Sssht"

J'ai déjà écouté un certain nombre de fois ce second album du groupe flamand Wör et je m'étais déjà quasiment rédigé dans ma tête la chronique à vous mettre en ligne mais, par acquis de conscience (ce que je ne fais pourtant pas régulièrement), j'ai relu celle de l'album précédent et bien m'en a pris car j'allais vous réécrire quasiment la mêmechose... Donc je l'ai réécouté une fois de plus histoire d'essayer de trouver d'autres impressions à vous soumettre et je vous garantis que je n'ai pas eu à me forcer pour le remettre sur la platine car il se bonifie au fil des écoutes. Un album qui, à l'image de la pochette, est donc dans le droit fil du précédent. Si je poursuivais le parallèle avec les pochettes je devrais logiquement écrire qu'il y a bien davantage de maturité dans ce second enregistrement mais ce serait faire passer la figure de style devant la vérité car le premier opus était déjà tout à fait abouti.

Le groupe reste fidèle au répertoire flamand du XVIIIème siècle : même pas une petite exception comme le pratiquent la plupart des groupes. Il reste également à sa sonorité particulière issue d'un accompagnement sax baryton - guitare mis en avant (toujours un peu trop à mon goût car, de ce fait, les autres instruments et la cornemuse en particulier, notamment sur la première plage, paraissent bien loin), parfois secondés en ce rôle par l'accordéon lorsqu'il n'est pas mélodique et, enfin, le sax soprano qui achève de donner une couleur résolument actuelle à ce répertoire ancien qui s'avère ainsi aussi dansant que le répertoire ou les compositions plus récentes et qui révèle quelques perles mélodiques : visiblement le filon est loin d'être épuisé.

Soulignons à nouveau la présence de la musette baroque sur deux plages : l'une en soliste, juste soutenue par un accordéon qui sait se faire orgue (ou plutôt harmonium) pour un accompagnement tout à fait adéquat. Une plage plus tranquille que le reste de l'album et qui constitue une agréable respiration, quelques plages après celle de la superbe interprétation à la guitare puis en canon d'une mélodie de Jean-Baptiste-Robert d'Aubat de Saint-Flour qui comme son nom ne l'indique pas, était de Gand...

La seconde plage avec musette et beaucoup plus discrète pour l'usage de cette cornemuse, d'ailleurs ne vous faites pas piéger, il ne s'agit d'une vielle à roue mais de l'association d'une musette et d'un violon...

J'ai vu que les Traversée de Tatihou, qui savent très bien repérer les nouveaux talents les ont programmés l'été dernier et qu'ils ont du jouer récemment en Bretagne, souhaitons que d'autres scènes hexagonales les invitent prochainement...

 Rappel : "Back to the 1780's"

--------- mis en ligne le 23 octobre 2017 --------

Arianna Savall, Petter Udland Johansen, Hirundo Maris,
"The Wind Rose"

Il y a déjà deux ans de cela (j'aurais cru moins...), je vous entretenais d'Il viaggio d'Amore d'Arianna Savall et Peter Udland Johansen, un album qui mêlait musique ancienne, traditionnels et même des chansons plus récentes. Revoici exactement les mêmes musiciens, même si cette fois, le nom du groupe et mentionné en couverture en sus de celui des deux leaders, tous deux chanteurs et instrumentistes, Ariana Saval à la harpe et Petter Udland Johanson, au hardingfele, violon baroque et mandoline. Prenons le temps de citer les 4 autres complices : les guitaristes Michal Nagy et Sveinung Leilleheier, le contrebassiste et joueur de colascione Miquel Angel Cordero et, enfin, le percussioniste David Mayoral. Cela pourrait manquer de vents à mon goût et pourtant j'ai un vrai coup de coeur pour cet album atypique, où la musique ancienne (1) a presque entièrement laissé le pas aux traditionnels, encadré par deux plages au début de l'album et deux à la fin, composées à chaque fois l'une par Arianna et l'autre par Petter et qui se fondent fort bien dans l'ensemble. A une écoute distraite on pourrait croire que le répertoire est entièrement irlando-écossais mais certaines plages font cependant douter : un chant à l'allure délicieusement anglaise, des paroles en catalan, un dobro dont les sonorités nous font vite comprendre que l'on a traversé l'atlantique. Et pourtant tout cela conserve une belle unité.

Il est bien loin où lorsque des pratiquants des musiques anciennes abordaient les musiques traditionnelles, on détectait immédiatement une méconnaissance de celles-ci. On peut entendre ici tout à la fois des traits instrumentaux tout à fait types et qui n'ont rien à envier à ceux des groupes réputés plus traditionnels, associés à une rigueur et à une esthétique particulière à la musique ancienne, notamment dans les voix.

A trois reprises j'ai eu envie d'arrêter l'écoute de l'album, non pas qu'il ait commencé à me lasser mais au contraire parce qu'une plage m'avait suffisamment envouté pour que j'ai eu envie de la conserver dans l'oreille plutôt que de l'entendre se faire recouvrir dans ma tête par la suivante. De plus, comment résister lorsque la reprise d'un standard tel Scarborough Fair (2) fait jouer la corde sensible de la nostalgie, que l'accompagnement est aussi dépouillé qu'efficace et que les voix sont si belles.

(1) O'Carolan est davantage a ranger dans le trad. ne reste donc qu'une plage deHenri du Bailly et un hymne latin du 9ème siècle

(2) traditionnel anglais bien connu pour sa reprise par Simon and Garfunkel... et par beaucoup d'autres (cf Wikipédia ou cette vidéo à laquelle il manque décidemment maintenant la version dont je vous entretiens..)

Carpe-Diem Records : http://www.carpediem-records.com

Rappel : voir à partir de la chronique de Arianna Savall et Peter Udland Johansen "Il viaggio d'Amore"

--------- mis en ligne le 22 octobre 2017 --------

Laurence Bourdin
"Hurdy Gurdy # Myst - Vielle à roue contemporaine"

Laurence Bourdin est une vielleuse aujourd'hui reconnue pour ses expériences novatrices, elle n'est naturellement pas la seule à oeuvrer dans cette voie mais elle trace un chemin personnel, bien différent par exemple de ceux de V. Clastrier ou Yan Gourdon pour n'en citer que deux autres.... Cet album en est un bon exemple car, démarche peu commune dans notre milieu, elle a mis à contribution cinq compositeurs de musique contemporaine pour la réalisation des cinq pièces qui constituent cet album. La première question qui vient à l'esprit est celle de l'apport que peuvent fournir ces compositeurs sur un instrument dont il y a fort à parier qu'ils n'en étaient guère familier au point de départ de la démarche, contrairement à Laurence qui fouille depuis des années les possibilités de sa vielle et qui doit également fort bien connaître ce que d'autres ont su en tirer. Mais plutôt que de théoriser pour chercher la réponse, il est préférable d'écouter l'album et dès la première plage, il apparait clairement que les compositions se démarquent de ce qu'aurait imaginé un vielleux. Il faut d'ailleurs préciser que Laurence a également founit un thème général, en l'occurence les lieux mystérieux d'Auvergne (1) et que nos cinq compositeurs ont donc eu le loisir de ne pas se focaliser uniquement sur l'instrument et ses ressources sonores.

Si je débute en général la chronique d'un album par une écoute à l'aveugle, c'est à dire sans lire la pochette, je ne l'ai pas pas fait ici car il est presque indispensable de connaître les références de chaque pièce, en l'occurence le lieu qui inspira chacune et tout cela est bien décrit dans le beau livret qui est d'ailleurs plus un album (cartonné), plus grand que les 12 cm habituels et à côté duquel il serait dommage de passer.

Si tous les compositeurs ont eu recours à la vielle naturellement, mais également à des apports électroniques, les atmosphères sont distinctes et, pourtant, il se dégage une vrai unité de l'ensemble. Naturellement on n'échappe aux dissonnances et stridences et il s'agit bien d'une musique à écouter et non à entendre et je conseillerai de diluer l'écoute sur plusieurs moments plutôt que d'écouter l'ensemble d'un seul trait.

J'ai personnellement une préférence pour "La Bête" de Xavier Garcia, qui a construit ses apports électroniques uniquement à partir de sons captés sur la vielle de Laurence, ce qui donne une plus grande unité sonore à sa pièce. Mais, même si les apports électroniques ne sont pas forcément ma tasse de thé, je dois reconnaître que même sur les quatre autres pièces, ils semblent jamais plaqués sur le son de la vielle.

Au bord d'un lac, sous un volcan, sur un plateauc balayés par la burle, en Gévaudan hanté par sa bête ou dans la magnifique chapelle perchée du Puy, Laurence réenracine ou plutôt reminéralise sa vielle en Auvergne bien loin de tout folklore.

(1) d'où le titre de l'album qui est également le titre de l'une des pièces. Le thème est même plus précisément l'ouvrage de Corinne Pradier qui porte ce titre.

Compagnie Grain de son, dist Auvergne Diffusion

Rappel : voir à partir de la chronique de "Un grain de quartz"

Laurence Bourdin Un grain de quartz

 

--------- mis en ligne le 21 octobre 2017 --------

Un petit bal sympathique, en acoustique, à Vandoeuvre, principalement au son des violons et pour danser rigodons, bourrées et autres danses du Dauphiné, Auvergne, Limousin, Poitou... Avec les duos Bourel-Vargoz et Gaillet Gratteron

--------- mis en ligne le 21 octobre 2017 --------

374 photos des Rencontres de Socourt 2017 : Caramusa, le trio Roblin Evain Badeau, Maubuisson invite Wim Claeys et Eric Montbel, des nickelharpas et toujours des musiciens locaux...

---------- mis en ligne le 21 octobre 2017 --------

Vol d'une trompette le 27 juin 2017 à F-76119 Varengevilles-sur-mer (France), par effraction dans une voitrure sur le parking du phare d'Ally

Trompette si b YAMAHA YTR2330 vernie dans une housse avec courroie nouveau modèle Z26715 (code article 0510010106543) qui contenait outre l'instrument et son embouchure des partitions ainsi qu'une méthode d'Arban de Cornet à Piston et de Saxhorn.

(photo de catalogue)

Une plainte a été déposée au commissariat de F-76550 Offranville (numéro de PV: 02073)

Contact: : Nathalie Meunier nathmeun suivi de @orange.fr

 

-------- mis en ligne le 11 octobre 2017 --------

Après le dépôt de bilan de Trad Magazine et d'Accordeons et accordéonistes, Philippe Krumm rebondit une fois de plus et lance une version internet, reprenant quelques collaborateurs de Trad Mag (Etienne Bours, François Saddi, Gérard Viel, Philippe Cousin....) et un titre quasiment fétiche (1) : Des mondes de musique 5 Planetes : https://www.5planetes.com

(1) Cinq Planetes a été le nom de son magasin de disque à Paris et celui de son label disque. Et pour ceux qui n'auraient pas compris ce que sont les "massues" sur la gauche du logo, il s'agit naturellement de guimbardes asiatiques...

 

--------- mis en ligne le 7 octobre 2017 --------

Bougnat Sound
"Le bon, la brute et le bougnat"

3ème album auvergnat de l'été pour le label AEPEM (1), dans un style encore différent des deux autres même si l'instrumentation de celui-ci est très proche de celle d'Auvergnatus : si l'on est ici en trio et non en quartet, Julien Barbances passe de la cabrette au violon et lorsque la présence des deux s'avère nécessaire ou, plus souvent, lorsqu'un duo de violon s'avère sympathique, Clémence Cognet vient prêter main forte (et l'archet dans celle-ci), accompagnée, tant qu'à faire, par sa complice des Poufs à cordes Noëllie Nioulou dont on regrettera toutefois la discrétion.

Mais lorsque Julien prend les parties chantées, impossible de confondre avec un autre groupe tant sa voix demeure singulière. Je pense qu'elle sonnerait d'ailleurs encore mieux en occitan dans ce registre auvergnat car si les paroles en français chantées ici résultent bien de collectages, sur certaines mélodies de bourrées on ne peut s'empêcher de penser que cela sonnerait mieux et plus dynamique en langue d'Oc.

Je ne vous ai pas encore parlé des deux autres complices : Loïc Etienne au diato, et Olivier Sulpice au banjo, ce dernier jouant souvent mélodique et réalisant davantage d'unissons et de contrechants que d'accompagnements et, l'instrument étant bien mis en valeur par le mixage cela se révèle aussi plaisant qu'efficace. C'est finalement Loïc le plus discret mais pas le moins efficace par son jeu en contretemps qui donne une belle cadence à l'ensemble.

L'album étant produit par AEPEM, la majorité des titres est naturellement traditionnelle mais il y a tout de même quelques compositions dont il aurait été dommage de se priver à l'image de cette Scottish du Lez par exemple qui me plait bien...

(1) pour quatre sorties... cf ci-dessous. Pour éviter de me mélanger les pinceaux, je me suis d'ailleurs garder d'écouter celui-ci avant d'avoir rédigé sur les deux autres... Pour faire face à ces publications, Flor de Zinc affûte paraît-il déjà ses anches...

AEPEM : http://www.aepem.com

Rappel : voir à partir de leur premier album "Bon esprit"

 

--------- mis en ligne le 7 octobre 2017 --------

273 photos du dimanche de clôture (1er octobre 2017) de festival Celt'in Lor à Frouard (54)

--------- mis en ligne le 6 octobre 2017 --------

Hier matin, jeudi 5 Octobre 2017, ont été volés plusieurs instruments , à domicile (proche Rouen 76) :

- une guitare électrique Camille Mainnemare érable et acajou modèle JFB N0 2012/02

- une guitare basse Fender Squier sunburst fretless 4 cordes neuve

- une guitare basse 4 cordes Music man Stingray bleue n°41380. Plaque de protection bois érable ondé fabriquée sur mesure. Manche maple eyes. Pièce unique

- une guitare manouche grande bouche Alonso Le Dosser modèle copie Selmer GB 2012

- une guitare Lakewood palissandre manche acajou touche ébène 6 cordes modèle luxe

- une contrebasse chinoise récente contreplaqué avec son archet carbone

- un saxophone alto Yamaha

- un violoncelle

 

Toutes les guitares sont avec leurs boîtes.

La contrebasse est avec une housse noire fabrication maison sur mesure.

Les guitares Camille et ALD appartiennent à l'association l'Espace Musical

 

Une plainte a été déposée à la gendarmerie de Montville, vous pouvez les contacter au 02 35 33 71 85 si vous avez vent de quoi que ce soit.

Vous pouvez aussi m'appeler au 0660712398 ou au 0610689120

 

--------- mis en ligne le 28 septembre 2017 --------

Ormuz
"Le bois franc"

 Il est tout de même curieux qu'il y ait en France infiniment plus de pratiquants de la musique irlandaise, voire même suédoise que de celle de nos cousins québecois qui partagent pourtant notre langue (1) et parmi ceux qui pratiquent cette dernière, on trouve essentiellement des instrumentistes. Est-ce la faute à ce maudit accent sans lequel les chansons perdent une partie de leur sel mais qu'il serait trop caricatural de vouloir imiter lorsque l'on n'est pas originaire ou que l'on ne vit pas au Quebec ? L'exception justifiant la règle il y eu l'aventure de Mes souliers sont rouges (MSSR pour le intimes), dont la notoriété dépassa d'ailleurs celle du monde du trad. Le groupe du Nord Ormuz mériterait assurément une audience sinon similaire, a minima bien moins confidentielle que celle qui est la sienne actuellement à ce stade du quatrième album.

Si le premier titre de ce programme de neuf chansons et 3 instrumentaux fait résolument dans le style québecois avec violon stylé, tapements de pieds, turlutte etc. certaines des chansons qui suivent pourraient très bien figurer dans un album de trad. français sans que leur interprétation ne déparre. Il y a d'ailleurs deux titres plus bretons (2) que canadiens et la voix du chanteur Mathieu Huygebaert y a d'ailleurs quelques accents à la Mathieu Hamont ce qui n'a naturellement rien d'un défaut. Il faut dire que cette voix dont le timbre n'a pourtant rien d'extraordinaire au premier abord, mène fort bien tout le groupe et sait faire passer des mélodies souvent légèrement différentes de celles que l'on connait bien pour certains standards (Le Roi Renaud par exemple (3)) : la première minute d'écoute s'avère très frustrante car, reconnaissant la chanson par ses paroles, on regrette sa mélodie fétiche et l'on trouve la nouvelle plutôt fade. Mais à la fin de la plage celle-ci a déjà fait son chemin jusqu'à votre coeur et à l'écoute suivante on la retrouve avec un grand plaisir.

Il n'y a pas moins de cinq instrumentistes derrière le chanteur (4) mais cela ne signifie pas pour autant que le son soit forcément dense : si certains instrumentaux sont en effet étoffés, les accompagnements de chansons semblent se faire plus sobre et les instrumentistes disposent d'espace d'expression dans les intros, les ponts et de longs finaux.

Ne reste plus qu'à dire que si vous voulez savoir pourquoi le titre de l'album est moins innocent qu'il n'y parait il vous faudra écouter celui-ci presque jusqu'à la fin ou tricher en lisant le livret qui donne naturellement toutes les paroles, mais il serait dommage de se priver de l'audition de ce bon groupe.

 

(1) on doit même trouver plus de musiciens cajuns que québecois, probablement du fait de l'étiquette US, de la proximité de Menphis...

(2) et un instrumental qui tire progressivement vers l'irlandais

(3) cela vaut également pour Florian Huygebaert qui ne chante que sur une plage mais nous offre une superbe version des Trois mineurs du chemin de fer" dans une interprétation qui semble respirer et je ne parle pas des Ecoliers de Pontoise dont la version interprétée ici est radicalement différente de celle que l'on connait bien.

(4) ainsi que Julien Biget en invité sur deux plages et qui cosigne un certain nombre d'arrangements.

http://www.ormuz.fr/

Rappel : voir à partir de "Le Bambocheur"

Julien Biget : voir à partir de la chronique de La Bergère "Etreintes"

 

Shillelagh
"Hemels Douwe"

Si elle a du varier durant les premières années (la préhistoire) du groupe, la composition de ce trio n'a plus varié depuis "Danse sur l'eau", l'album sur lequel on retrouvait déjà ce qui fait le charme de ce groupe original sans qu'il soit tout à fait évident d'expliquer pourquoi... Mais onze ans plus tard, nos trois musiciens, Benjamin Macke, Gabriel Lenoir et Aurélien Tanghe ont fait leur chemin et sont tous reconnus aujourd'hui par leurs autres expériences musicales (1) et cela se traduit par une maturité bien plus accrue ici (notamment le jeu de diato qui s'est notablement délié). Témoin de cette maturité, si les permiers albums étaient enregistrés en situation avec danseurs, ces derniers n'ont, cette fois-ci été conviés que pour la séance photo (fort jolies d'ailleurs) et pourtant l'album a autant de pêche et donne autant envie de se lever de sa chaise qu'un live en bal.

L'ambiance générale est plus typée "Nord-Belgique" ce qui est fort sympathique à mon goût (des musiques qui mettent de bonne humeur), avec de petites perles comme la scottisch-mazurka de la plage 6 (2). Et cela n'empêche toutefois pas la présence de Bourrées d'Auvergne composées par Benjamin et quelques autres mélodies actuelles de cet album essentiellement trad.

Et pour finir, le trio délaisse les instruments pour une belle chanson en flamand a capella...

 

(1) chacun est reconnu comme une référence sur son instrument comme en témoigne la présence de chacun dans la collection "Un instrument un artiste" chez Bémol accordéon diatonique, violon et guitare...

(2) un collectage d'Hubert Boone comme nous le rappelle le livret bien documenté.

Contact : http://www.shillelagh.fr/

Rappel : voir à partir de "Danse sur l'eau"
CD Shillelagh

 

--------- mis en ligne le 28 septembre 2017 --------

 

 

- --------- mis en ligne le 24 septembre 2017 (merci David)--------

Cornemuse contre homophobie...

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1426129-video-du-soir-un-homophobe-se-fait-couper-le-sifflet-par-une-cornemuse-extraordinaire.html

 

- --------- mis en ligne le 16 septembre 2017 --------

Natasa Mirkovic, Michel Godard, Jarrod Cagwin
"En El Amor"

Issus de la diaspora juive chassée de la péninsule ibérique en 1492, les traditions sépharades et les chants en particulier constituent un véritable univers, riche des diversités issues de cette dispersion géographique conjugué à la préservation au travers des siècles d'un patrimoine originel. Un cas exacerbé de tradition orale.

Ceux qui nous sont proposés ici ont été collectés dans les Balkans, entre Sarajevo, Istamboul, Izmir, Sofia... Ils sont interprétés par Natasa Mirkovic, une chanteuse originaire de Bosnie Herzegovine, dont le livret nous indique qu'elle a fait son chemin dans les milieux de la musique baroque, de l'opéra et même de la musique de film. On notera sa collaboration en 2010 avec le vielleux autrichien Mathias Loibner sur un répertoire de Franz Schubert (1) bien différent de celui dont il est question ici. Mais après la vielle à roue, c'est à un instrument encore moins courant qu'elle mêle sa voix cette fois ci : le serpent, aux mains de son interprète actuellement le plus connu : Michel Godard. Mais il ne s'agit pas simplement d'un accompagnement : l'album débute d'ailleurs par une plage a capella qui démontre que la voix de Natasa peu fort bien se suffire à elle-même. La seconde plage fait intervenir le percussioniste Jarrod Cagwin qui y démontre certes une belle virtuosité mais surtout, une intelligence du phrasé qui le fait davantage dialoguer avec la chanteuse que simplement lui offrir un soutien rythmique sur cette pièce au rythmé assez enlevé.

Il faut donc attendre la troisième plage pour entendre de serpent de Michel Godard, tout d'abord par une belle introduction solo qui permet d'apprécier la chaude sonorité de ce "cuivre" en bois. Si Michel Godard est connu pour des musiques souvent expérimentales il sait se montrer également plus sobre, comme ici, même si une ou deux plages en duo avec le percussioniste leur permettent de se lâcher dans un style un peu plus contemporain (plus "improvisation"). Sur les autres plages, comme Jarrod Cagwin, il s'agit souvent bien plus d'un dialogue de l'instrument avec la voix que d'un simple appui rythmique ou harmonique, l'instrument s'exprimant largement entre les phrases chantées.

Mais revenons à la voix de Natasa, chaude et faussement naturelle : plaçant mélismes et autres ornements de manière si évidente que ceux-ci en passeraient presque inaperçus, ne perturbant jamais la clarté de la ligne mélodique, au seul service de l'émotion.

Et si à tout cela vous ajoutez un répertoire qui bien que quasi exclusivement traditionnel, varie les rythmes et ambiances, vous obtenez un album qui est un vrai plaisir à l'oreille et à l'esprit...

Le livret donne les textes de tous les chants, dans leur langue originale, accompagnés non de leur traduction mais de paraphraises poétiques d'Ernst Marianne Binder, en allemand avec traductions en anglais.

(1) Vous pouvez en écouter des extraits sur le net... vous pourrez d'ailleurs y constater qu'en concert il arrive à Mathias de se joindre au présent trio

Carpe Diem Records http://www.carpediem-records.com

 

- --------- mis en ligne le 13 septembre 2017 --------

Plus de 800 photos de l'édition 2017 du Son Continu en ligne ici

... Mais n'y cherchez aucune des concerts du soir, ceux auxquels j'avais prévu d'aller faire des photos étaient complets... Mais vu le niveau des scènes libres actuelles il y avait de quoi faire par ailleurs et vous trouverez des photos de la grande scène le dimanche après-midi...

J'ai légendé ce que je pouvais mais n'hésitez pas à m'indiquer les légendes supplémentaires et n'hésitez pas non plus à faire savoir aux musiciens photographiés qu'ils figurent ici...

Avec ces photos, je viens de dépasser les 20 000 photos originales en ligne sur le présent site (non comptées ce qui figure sur mon second site consacré à l'iconographie de la cornemuse et aux instruments à vents)

 

- --------- mis en ligne le 13 septembre 2017 --------

En préparant mes photos du Son Continu 2017, je me suis rendu compte qu'une page de photos de l'édition 2016 s'était perdue en route, la voici : Atelier de bourrées avec Armand Sauret et Los Cinc Jaus (Arnaud Bibonne, Florent Paulet et Lucien Pillot)

 

--------- mis en ligne le 13 septembre 2017 --------

Maintenant que Trad Magazine a malheureusement disparu de notre paysage, les lieux de publication de chroniques de CD, DVD et livres sur les musiques traditionnelles de nos régions se font encore plus rares, ce qui risque de pénaliser la diffusion de ceux-ci même si internet permet désormais d'en écouter directement des extraits plus ou moins importants.

Je n'ai pas trop l'intention d'en rédiger davantage ici (je vous renvoie aux explications ici), je vais essayer, par contre, de recentrer davantage sur nos musiques trad.(1), mais il restera toujours de exceptions...

(1) pour l'instant je chroniquais tout ce que l'on continuais de m'envoyer, sans faire de tri. Je n'en ferai que si le volume des envois venait à augmenter... Par contre je ne chroniquerai plus à partir de mp3 car cela me complique trop la tâche... Et je rassure les éditeurs, je ne revends jamais les albums envoyés pour chronique (sauf lorsque je les avais déjà achetés avant réception), ceux que je propose au Grenier des collègues sonneurs ont d'autres origines...

Auvergnatus
"Auvergnatus"

Voici un CD que l'on attendait puisque le groupe Auvergnatus existe depuis pas mal d'années maintenant et que, comme le rappelle le livret, il a déjà connu des changements de personnel (1). D'ailleurs si on a pu les entendre régulièrement dans le Parc du Son-Continu ces dernières années, c'était rarement (et cette année encore), dans leur formation actuelle officielle, c'est-à-dire (schématiquement) avec Laurence Dupré au violon et Fabrice Lenormand se partageant la mélodie sur les accompagnements de Thomas R. au chromatique et de Jean Blanchard au banjo, ces deux derniers mixés un peu en arrière. Si je suis souvent très dubitatif à l'écoute de la première plage d'un album (souvent non représentative de la suite), ici, dès les premières secondes, assurées en solo par le violon de Laurence, j'étais déjà quasiment certain que l'album est une réussite (2) : le fait de démarrer ainsi par un mélodiste en solo, ce jeu très technique mais où ce savoir faire n'est jamais gratuit mais entièrement au service de l'efficacité rythmique (et c'est encore plus vrai pour le jeu de cabrette de Fabrice qui parvient à faire oublier l'utilisation de tous ces coups de doigts pour ne laisser transparaître que la dynamique qu'ils génèrent, ce qui n'a rien d'évident sur cette cornemuse…).

L'accordéon chromatique apporte une touche musette, tout comme le banjo dont on redécouvre actuellement que le jeu percussif (différent des jeux US) est parfaitement adapté à ce style de musique comme l'avaient d'ailleurs bien compris les orchestres des années 20 mais que la vague du banjo US des années 70 avait conduit à mépriser ce style bien plus simple (en apparence toujours).

Compte-tenu des deux instruments mélodiques, le répertoire se partage naturellement entre celui des violoneux et celui des cabrettaires mais emprunte aussi à un répertoire un peu moins traditionnel avec deux belles chansons de l'entre deux guerre.

Si le livret oublie de préciser qui chante (et fort bien) ces deux chansons (3), il indique non seulement les référence des collecteurs, mais également les interprétations revivalistes qui font également désormais partie de l'histoire des ces mélodies.

Excellente prise de son comme d'habitude, très proche des instruments : on sent l'anche de la cabrette, le contact de l'archet sur la corde. Le banjo et l'accordéon sont mixés un peu plus en retrait mais quelques solos permettent tout de même d'entendre distinctement le jeu de Jean Blanchard. Même le jeu de pied est très bien rendu et je sais que ce n'est pas le plus simple à bien capter et rendre...

(1) avec notamment la présence passée de Jean-Pierre Simonnet (à ne pas confondre avec Tiennet Simonnin qui aurait pu faire partie de cette aventure...) et de Bernard Blanc

(2) évidemment je ne me serai sans doute pas aussi avancé sans savoir qui interviendrait ensuite.

(3) Renseignement pris il s'agit de Fabrice, le livret ne précise pas non plus qui utilise ses pieds mais il s'agit forcément du cabrettaire et de la violoniste...

AEPEM : http://www.aepem.com

Rappels :

Jean Blanchard : voir à partir de "Cornemuses toutes nues"

Fabrice Lenormand : voir à partir de La Perdrix Rouge "Vendanges tardives"

Laurence Dupré : voir à partir de voir à partir de Dzouga ! "Fatcha peta lou Peis - Violons des Monts d’Auvergne"

Thomas R. voir à partir de Thomas R. - Johan Jacquemoud "Toseti"

 

Jean-Luc Gueneau, Gilles Poutoux
"Chemin de la Bergaudière"

Deux des compères de Fubu (un nom que les moins de vingt ans ne doivent pas connaître…) se retrouvent bien des années plus tard (les photos du livret sont éloquentes…) pour nous offrir un album de répertoire à danser nivernais (j'aurai dit morvandiau mais soit…), joué dans un style qui ravira tous les danseurs allergiques aux harmonies, fioritures rythmiques et autres fantaisies et attachés par contre à des tempos adaptés, une cadence marquée mais pas syncopée, un coup de poignée sur la mélodie etc. Les seules fantaisies consistent dans le style de jeu typé mélodéon de Gilles Poutoux (cette sorte de rebond permanent très agréable et qui fait oublier qu'il ne dispose que d'une rangée et qu'il ne peut donc tricher avec le poussé-tiré), quelques minimes adaptations mélodiques indispensable pour passer certaines des mélodies sur cet accordéon sans altération (1), la présence de quelques compositions (dont trois d'Yvon Guilcher, les danseurs absoudront donc sans peine les musiciens) et de deux mélodies trad. non morvandelles ou nivernaises (2). Le répertoire n'évite d'ailleurs pas certains standards (La montée de bois de Vaux par exemple parmi les traditionnels ou Le Canal en octobre (3) parmi les compositions ), mais alterne avec des choses un peu moins connues.

Un album résolument sans esbrouffe et que certains pourront trouver même un peu austère mais qui, comme je vous l'ai déjà écrit, devrait plaire aux danseurs et également aux musiciens en recherche de versions de référence autres que collectages.

 

(1) et le livret précise d'ailleurs les trois mélodies ainsi adaptées sans quoi elles seraient sans doute passées inaperçues de nombre d'entre nous

(2) dont les origines limousines et landaises seraient d'ailleurs également passées inaperçues n'eut-elles été spécifiées dans le livret…

(3) de Frédéric Paris, est-il besoin de le préciser... l'album renferme également deux compositions de Thierry Mirebeau, autre ancien de Fubu mais aucune des deux membres du duo.

AEPEM : http://www.aepem.com

Rappel : Gilles Poutoux voir à partir de "Comme par enchantement - Musique traditionnelle irlandaise"

 

Voir les photos de leur apéro de sortie de ce CD au Son Continu 2017

 

Los Cinc Jaus
"Vara Vau - Musique tradionnelle du Velay"

Arnaud Bibonne était connu comme un excellent bohaire (lauréat du concours de St-Chartier), mais c'est en cabrettaire que nous le retrouvons au sein de ce quartet. Si son jeu respecte bien les codes particuliers de cet instrument (1), un petit quelque chose, dans le son général du groupe (et de l'association avec la vielle en particulier), rappelle parfois la sonorité de la boha pourtant tout à fait différente. Ce qui m'amène à préciser que contrairement à d'autres albums actuels (du même label notamment) qui privilégient un mixage très différencié, celui-ci semble rechercher bien davantage le son de groupe, une cohésion forte de la cabrette, la vielle de Lucien Pillot (le vielleux de Face à Phsames), le diato de Florent Paulet et le violon d'Antonin Duval (le violoniste du duo Gargamas). Une affiche qui laisse attendre un bel album instrumental mais la surprise vient des parties chantées qui l'emportent à mon avis sur les instrumentaux. L'une des voix a plus de potentiel que les autres mais toutes sont capables d'assumer le premier plan, dans des registres un peu différents. D'ailleurs ces plages chantées le sont parfois entièrement a capella ou, sinon, juste sur une ligne mélodique, voire un bourdon, histoire de démontrer que la meilleure mise en valeur des voix réside souvent dans la simplicité (au moins apparente) de l'accompagnement.

Le répertoire est entièrement auvergnat et même plus précisémment du Velay et Vivarais (le livret en précise naturellement les sources) mais permet de constater à nouveau la grande diversité du corpus de cette région avec des plages très occitanes d'une part et des chansons francophones qui pourraient très bien avoir été collectées bien plus au nord d'autre part. Et l'interprétation du groupe renforce ce sentiment avec des plages qui ne dépareraient pas dans un album du sud-ouest et d'autres qui m'ont fait penser à l'énergie de certains chanteurs vendéens... Mais rassurez-vous il y a également des bourrées dont l'origine ne fait aucune doute !

 

(1) rappelons que la cabrette est la cornemuse française traditionnelle dont le style de jeu est le plus élaboré et le mieux défini, notamment dans sa version " parisienne "

AEPEM : http://www.aepem.com

Rappels :

Arnaud Bibonne, voir à partir de Arnaud Bibonne et Camille Raibaud "En Cadència"

Lucien Pillot voir à partir de Face à Phasmes "Musique traditionnelle du Centre"

Antonin Duval : voir à partir de Gargamas "Musique traditionnelle du Périgord et du Limousin"

Voir les photos de trois d'entre eux en atelier danse au Son Continu 2016

 

- --------- mis en ligne le 12 septembre 2017 --------

Je viens d'apprendre le décès hier soir du violonneux breton Raphaël Chevalier qui jouait dans : À cordes et accordéon, Bivoac, Revault/Chevalier et TiTOM (voir http://www.tamm-kreiz.bzh/personne/2138/Rapha%C3%ABl+CHEVALIER)

Les obsèques de auront lieu jeudi à 14 H00 au crématorium de Saint-Pierre de Plesguen 4 impasse des pins 35720 Saint-Pierre de Plesguen.

 

- --------- mis en ligne le 12 septembre 2017 (merci à Benjamin) --------

La prochaine session des Bourses de Compagnonnage musiques traditionnelles et du monde FAMDT/ADAMI est lancée! Dépôt des dossiers pour le 21 octobre.

Toutes les infos sur le dispositif sur http://www.famdt.com/bourses-de-compagnonnage-musiques-traditionnelles-et-du-monde-appel-a-candidatures-2017-2018/

 

- --------- mis en ligne le 21 août 2017 (merci à Alfonso)--------

Une bien triste nouvelle reçue durant mes vacances ...

"Notre ami Anton Varela est mort le 25 Juillet.

Un cancer a coupé toutes ses energies dans l'espace de quelques mois.

On a enterré ses cendres au son des gaitas au cimetière de Catabois (Ferrol), avec sa famille, ses amis et des centaines de personnes le lendemain de son décès.

La municipalité de Ferrol pense dédier un espace public à sa mémoire."

J'ajouterai qu'Anton Varela était un excellent facteur de gaitas, mais également un très bon gaïtero comme il nous l'avait notamment montré au sein de Os Cempes ou lors du excellent concert qu'il avait assuré en 2005 (déjà 12 ans !...) à Saint-Chartier avec son épouse, au pied levé pour remplacer un artiste empêché. C'était d'ailleurs un fidèle de Saint-Chartier puis du Château d'Ars ou il exposait quasiment chaque année et où il avait animé des stages de gaita. Et pour couronner le tout, c'était quelqu'un de très sympathique.

 


Anton et son épouse en 2005 à St-Chartier (répétition pour le concert)

 

- --------- mis en ligne le 04 août 2017 --------

« Ecosse : terre de légendes », dimanche 13 août, sur France 3 en soirée après le concert de Lorient…

Il s'agit d'un documentaire sur l’Ecosse, l’île d’Arran, les musiciens écossais… et des extraits de concert de Joanne McIver et Christophe Saunière ! Le tout présenté par Joanne

 

- --------- mis en ligne le 4 août 2017 --------

La rumeur courrait déjà bien lors du Son continu, c'est maintenant officiel depuis ce message reçu il y a quelques jours de Philippe Krumm :

"Bonjour à tous …Triste nouvelle : Nous avons donc déposé le bilan ce lundi 31 Juillet.

Fin de Trad. Magazine et d’Accordéon et accordéonistes : baisse des abonnées et surtout chute de la pub. Les annonceurs disparaissent un à un. Ces jours derniers le dépôt de bilan de la Maison de l’accordéon, fidèle annonceur depuis le début de Trad’ nous a porté au moral, le coup fatal.

A très vite

Gérard, Philippe..."

 

- --------- mis en ligne le 4 août 2017 --------

Trigorno
"Tout le long de la mer"

Claude Ribouillault est incontestablement un retraité actif puisqu'en un an il a publié un livre (1) et deux CDs, sans compter les articles, expos et autres représentations. Je vous ai déjà entretenu de l'un de ces deux albums : "Violon Bidon !" consacré à la musique populaire de la Grande guerre, voici le second, suite logique de son ouvrage de l'an passé sur les "Musiques d'à bord - Au gré des flot, au fil de l'eau" et donc consacré non pas aux chants de marins au sens strict du terme mais à la chanson traditionnelle autour des thèmes relatifs à la marine. Le panorama est d'ailleurs un peu moins vaste que celui balayé par le livre car on n'y trouve rien, par exemple, relatif à la navigation fluviale (il faudra un second CD car je ne doute pas que Claude ait déjà de la matière...). Il y est par contre question de naufrages, de bateaux conduisant les soldats combattre en orient (une des perles de l'album Violon Bidon, reprise ici dans un interprétation assez proche), de thèmes aquatiques plus symboliques pour ne pas dire à double sens… etc.

Le répertoire est essentiellement tiré de collectages réalisés dans l'ouest, du Poitou aux îles anglo-normandes et évite soigneusement les standards (ne vous fiez pas au titre de l'album...).

Autour de Claude, ses flûtes, accordéons, concertina, violon et autres instruments, nous retrouvons Paul Grollier (diato) déjà présent sur Violons Bidons ainsi que Pierre Robert à la guitare principalement et Séverin Valière à la guitare et la basse acoustique. Mais tous chantent également et il agréable d'entendre la voix principale passer de l'un à l'autre selon les plages ce qui donne de la variété à l'album, de même que le fait de faire suivre la plupart des chansons d'un instrumental (le plus souvent une mélodie à danser).

Le livret donne, naturellement, les sources des chants et des instrumentaux et l'intégralité des paroles.

Si cet album n'est pas paru à la même époque que le livre c'est qu'il n'a pas trouvé d'éditeur (2) et que le groupe a donc fini par l'autoproduire en un petit tirage, donc dépêchez-vous tant qu'il en reste…

 

(1) dont je ne vous parlerai pas puisqu'il ne traite pas de musique mais des nains et des géants

(2) il faut dire que si la plupart des groupe mettent en première plage le morceau qui en jette le plus, ici c'est le contraire avec une courte plage de flûte presque timide…

Rappels : "Musiques d'à bord - Au gré des flot, au fil de l'eau"

 

et pour le reste concernant Claude Ribouillault : voir à partir de " Le service militaire "

Paul Grollier et Claude Ribouillaut : Violon Bidon !

- --------- mis en ligne le 30 juillet 2017 --------

Bruno Salenson
"De l'art de faire les anches de hautbois populaires et anciens"

Je déroge à la règle qui veut qu'un critique ne parle en principe pas des CDs et livres qu'il achète (1) car je viens de dévorer ce petit opuscule découvert lors du Son Continu 2017 sur le stand de Bruno et, cet ouvrage étant tout à fait unique en son genre, je ne résiste pas à partager l'info sur son existence. Des ouvrages sur la facture d'anches, en français et dans notre domaine, il en sort grosso modo un tous les vingt ans (celui de Bernard Desblanc sur les anches simples, celui de JJ Smith pour les musettes du centre et le présent ouvrage). Celui-ci est le premier sur les hautbois populaire et, comme l'indique son sous-titre, il a été élaboré autour du hautbois du Languedoc, il fournira une aide inestimable à tous les joueurs de hautbois populaires et anciens, les côtes de référence étant données pour le hautbois du Languedoc naturellement mais également pour douze autres hautbois et douçaines et un chapitre détaillant également la méthode pour tenter d'ancher un hautbois sans aucune indication sur ses anches (2).

La méthode préconisée par Bruno est une méthode de facture d'anche avec humidification quasi constante du roseau lors du montage (3) mais comportant des conseils qui me semblent très judicieux et que je ne connaissais pas encore.

Naturellement il détaille toutes les phases, qui, comme le sait tout facteur d'anches débutant ou confirmé, sont toutes aussi importantes les unes que les autres... Il détaille les règles de grattage pour l'accord final et je suis tout à fait d'accord avec lui lorsqu'il indique qu'un hautbois ne fonctionne correctement qu'à un diapason donné et qu'il est illusoire de chercher à changer celui-ci en travaillant sur l'anche...

Côté pratique, le format A5 est adapté, la reliure spirale est tout à fait adéquate pour un tel type d'ouvrage et les rhodoïds protègeront de façon opportune couverture et dos contre les éventuelles projection d'eau (pour les pages intérieures il faudra vous essuyer les doigts...). Et cet ouvrage 66 pages vaut environ la moitié du prix d'une anche si vous l'achetez à votre facteur habituel...

En bref un ouvrage indispensable pour lequel les suceurs de roseaux ne peuvent que remercier Bruno pour ce remarquable partage d'expérience.

Association Rivatges : http://rivatges.fr (attention l'adresse en .com figurant au dos de l'ouvrage n'est déjà plus la bonne...)

(1) C'est l'un des premiers et seul conseil que l'on m'ait donné lorsque j'ai commencé à rédiger pour Trad Magazine, par le rédac chef de l'époque. Sur le coup cela ne m'a paru évident mais l'expérience m'a permis de comprendre que le respect de cette règle est indispensable...

(2) La méthode est rationnelle mais il me semble bien qu'en pratique facteurs et musiciens tentent fréquemment également la méthode empirique qui consiste à tester toutes les anches que l'on peut avoir sous la main...

(3) il existe des méthodes quasi entièrement à sec, assez intéressantes pour les cornemuses. Chacune présente ses avantages et inconvénients mais il est impératif à mon avis de s'en tenir à l'une ou l'autre méthode et de ne pas mélanger les conseils des unes et des autres...

 

- --------- mis en ligne le 29 juillet 2017 --------

Petites annonces

Voici les petites annonces de ventes d'instruments qui ont été affichées sur le panneau à cet effet, à côté du salon des collègues sonneurs au Son Continu 2017 et que je vous recopie en l'état (je n'en sais pas davantage, notamment sur les prix que pas mal d'annonces ne précisent pas). Certaines ne sont peut-être plus d'actualité, n'hésitez pas à le signaler...

- Accordéon Bernard Loffet Sol/Do + dièses, 3 rangs 12 basses 3 voix Noir mat, Acheté fin 2014 04-70-07-56-64 (ne pas hésiter à laisser message)

-Accordéon diatonique Serafini Sol-Do 2 rangs 1/2 12 basses 2 voies (flûte-basson) 2500 euros 06-88-09-00-48 (Aurélie)

- Violon entier F. Breton Mirecourt Breveté SMG Me La Duchesse d'Abgoulème 1831 + marquage au fer Belle sonorité ronde et puissante. Vendu dans son étui ancien. prix à débattre. Visible sur le festival 06-65-47-77-15

-Accordéon diatonique Serafini Accordage La/Ré (flûte-basson) Très bon état 1500 euros à débattre 07-50-34-28-49 (Yann)

- Accordéon Castagnari Dinn III Ré/Sol 3 voix 1750 euros 0041798181166

- 16 pouces Jean-Sylvain Maître 800 euros 06-59-37-89-33

- Accordéon diatonique Borelli modèle Cheverny 3 rangs, Sol/Do état neuf (2016) 06-07-42-65-54

- Chabrette limousine de Claude Girard sol/do très bon état, prix raisonnable (achetée 1800 euros) 06.08.89.77.93

- Chabrette limousine de Claude Girard en La moderne, facture années 80, bagues en corne et os, entièrement restaurée par le maître himself. Ian Clabburn 00447821599376

- Vielle bateau 2100 euros avec housse Cranga 06-42-58-20-00

- Accordéon Bertrand Gaillard modèle Saphir (Do/Fa) 06-26-09-37-82

 

 

- --------- mis en ligne le 24 juillet 2017 --------

Vol d'un violon avec archet avant juillet 2016 par effraction dans un grenier à Paris

Violon Mirecourt (1910) , avec archet, le tout dans un étui rectangulaire rigide gris. L'instrument a été restauré en 2011 (Rue de Rome à Paris: chez Aliénor, Sabotier (recollage manche) et Raffin (réparation de l'archet)). Photos de l'instrument avant restauration:

Signes particuliers: égratignure du vernis au dos de l'instrument, coups sur la bordure droite du base, côté avant de l'isntrument (voir photos sur http://www.sons-et-couleurs.eu/volsover.htm ).

 

- --------- mis en ligne le 9 juillet 2017 --------

Comme chaque année AEPEM abat quelques atouts majeurs au début de l'été (pour ne pas dire pour Le Son Continu) et comme chaque année on en salive par avance rien qu'à la vue du menu de saison :

Los Cinc Jaus "Vara Vau" Musique traditionnelle du Velay : Antonin DUVAL (Violon, chant, pieds), Arnaud BIBONNE (Cabrette, chant, pied), Lucien PILLOT (Vielle a` roue, chant), Florent PAULET (Accorde´on diatonique, chant)

Auvergnatus Musique d'Auvergne : Fabrice LENORMAND (cabrette), Laurence DUPRE (violon), Jean BLANCHARD (banjo), Thomas RESTOIN (accorde´on chromatique)

Bougnat Sound. "Le Bon, la Brute et le Bougnat" Musique d'Auvergne: Julien BARBANCES (cabrette, chant, pieds, violon), Loi¨c ETIENNE (accorde´ons diatoniques,karkabous, chœurs, pieds), Olivier SULPICE (banjo te´nor, chœurs). Invitées : les Poufs à Cordes. Clémence COGNET (Violon, chant), Noëllie NIOULOU (violon, violoncelle)

Gueneau-Poutoux "Chemin de la Bergaudière" Musique traditionnelle du Nivernais-Morvan. : Jean-Luc GUENEAU (vielle à roue), Gilles POUTOUX (Mélodéon)

Je pense que j'aurai l'occasion de vous en reparler plus en détail mais de toute façon il doit encore s'agir d'albums que l'on peut acheter les yeux fermés : http://www.aepem.com

 

- --------- mis en ligne le 9 juillet 2017 --------

Brigada Menestrèrs
"Capsus"

Amateurs de bals gascons chaussez vos souliers de danse, poussez la table de la cuisine, empilez les chaises et invitez quelques voisins (selon la taille de votre cuisine...) et c'est parti pour rondeaux, congos, mazurka, branlo, valse, scottisch, saut et, tant qu'à faire, une bourrée. Mettez le CD dans le lecteur et vous vous retrouvez en bonne compagnie, en l'occurence Marc Castanet, pluri-instrumentiste bien connu, en particulier au diato et à la boha, mais on remarquera davantage ici la présence d'une musette du centre (même les Gascons n'y échappent pas...). A ses côtés le guitariste Denis Frossard dont je vous ai déjà entrenu, notamment pour un album en son nom, Marie Claude Hourdebaigt, peut-être plus connue comme pédagogue de la danse que comme chanteuse et percusionniste et, enfin Benoit Larradet, au diato. Les trois derniers cités faisaient déjà partie du groupe Brigada Menestrers sur l'album précédent avec quelques acolytes qui ne sont plus présents ici et Marc Castanet y figurait également mais au sein de Menesters Gascons. Le résultat est donc un groupe reserré de musiciens qui ont déjà l'habitude de jouer ensemble et cela s'entend. De jouer mais également de chanter et c'est certainement l'aspect qui me touche le plus dans cet album, avec cette langue gasconne portée par des voix bien timbrées à l'accent naturel. Comme la plupart des groupes actuels, le répertoire mêle traditionnels et compositions et s'achèvent sur deux plages plus atypiques mais dont le livret nous apprend que l'une est tout de même un traditionnel (de leurs voisins aragonais...).

Un groupe qui doit bien assurer en bal car on sent un petit "effet studio" sur quelques instrumentaux, les plages chantées étant plus enlevées (j'ai un petit faible pour le rondeau d'ouverture façon quelque peu Perlinpinpin, une mazurka aux belles harmonies...

Menestrers Gascons : http://www.menestrersgascons.com

Rappels : voir à partir de "Transumància"

 

- --------- mis en ligne le 6 juillet 2017 --------

Le Beau Milo
"Le bal musette du Beau Milo"

Voici le type de CD que j'ai eu immédiatement envie de mettre sur ma platine dès que l'ai eu en main.. mais j'ai du attendre le lendemain ce qui n'a fait qu'aiguiser mon envie. Et pour une fois je vais donc débuter par saluer la très belle pochette, rétro (on dit "vintage" maintenant...) mais pas kitsch et à laquelle on reprochera juste de ne pas mentionner l'identité du graphiste. D'ailleurs allez jeter un coup d'oeil sur le site du groupe, réalisé dans la même esthétique. Si le nom du groupe ne vous dit probablement rien, vous en saurez certainement davantage lorsque je vous aurai dit qu'on y trouve Etienne Boulanger au diato et, musette à l'ancienne oblige, à la cabrette pour deux bourrées dont une sympathique composition au titre presque anachronique. On lui doit deux autres compositions au répertoire de cet album qui, pour le reste, emprunte aux grands du musette (Vacher, Carrara), à quelques chanteurs de la même époque (Georgius, une valse du répertoire de Fréhel) et à des compositeurs un peu plus tardif (Vaissade, Gaby Verlor...). Tout cela joué dans un style qui nous rappelle immédiatement le Dénécheau Jâze musette, soit un musette à l'ancienne, ici au diato ou à l'accordéon mixte, jâze, banjo, violon, xylophone et quelques autres instruments que je vous laisse découvrir. A l'écoute du premier morceau je me suis dit qu'un solo de scie musicale y serait le bienvenu et, presque immédiatement, c'est un jazoflûte qui est venu assurer le même rôle. Mais le groupe n'est pas qu'instrumental puisque Clémentine "Pétronille" Godbille y assure également quelques parties chantées et qu'Alexis Froment ose courageusement s'attaquer à "Ma petite chanson", bien connue par l'interprétation de Bourvil et qu'il passe très honnêtement à condition de faire abstraction de la version originale et de la tendresse que savait y mettre avec sa fausse naïveté notre chanteur normand.... Pétronille s'en sort également bien, même si son style vocal n'a probablement pas grand chose à voir avec celui des chanteuses musettes de l'époque qui devait forcer la voix pour se faire entendre sans sono...

Mais voici un album qui donne surtout envie de les entendre sur scène, avec un beau parquet et si je ne doute pas qu'ils n'auront pas de mal à trouver des occasions de jeu dans le Nord, espérons qu'on pourra les entendre sur un rayon bien plus étendu...

C.E.M. Le Beau Milo : http://lebeaumilo.free.fr/

Rappels : voir à partir de La Piposa "Havlendans - La Piposa joue la Flandre"

- --------- mis en ligne le 5 juillet 2017 --------

A ne pas rater au Mu¨Pop de Montluçon cette été 2017 Expo "Roll & Swing - Naissance de la batterie en France"

du 1er juillet au 31 décembre 2017, montée par Philippe Nasse connu pour ses DVD pédagogiques sur diverses percussions édité sous le label "Le salon du musique" mais également historien de la batterie.

http://www.mupop.fr/exposition/86-mupopfr/272-roll-swing-naissance-de-la-batterie-en-france

Attention pour ceux qui souhaitent profiter de leur déplacement au Son Continu pour faire le détour par Montluçon, le MUPOP n'est pas ouvert le lundi donc allez-y plutôt à l'aller qu'au retour....

 

- --------- mis en ligne le 4 juillet 2017 --------

"Vend Pastoral Pipe en RE (équivalent 20 pouces), en ébène

3 bourdons en RE, hautbois à 2 clefs, soufflet non fourni.

Facteur Geert Lejeune (Brugge Belgique) http://users.skynet.be/geertlejeune/

état impeccable (instrument neuf fabriqué fin 2014, très peu joué, valeur 3245 euros, bradé...)."

Contact : fz13579 suivi de @gmail.com

 

 

 

- --------- mis en ligne le 30 juin 2017 ----

Chabrette à vendre :

"I have for sale a chabrette in A440 by Claude Girard. He is completely restoring it and I will be collecting at Château d'Ars in 2 weeks time. It would be good to sell it there! Claude estimates a value of €2800.

A photograph of the chabrette before restoration can be found on the Bagpipe Society's Facebook page. I'm awaiting a new photo!"

Ian Clabburn : ian.clabburn suivi de @yahoo.co.uk

 

- --------- mis en ligne le 13 juin 2017 ----

Tondo (Chabenat-Decombel-Pouget)
"L'adorable leurre"

Un nouvel album de Gilles Chabenat c'est toujours un petit événement dans le monde viellistique et c'est un hasard si, peu de temps après celui de Valentin Clastrier chez le même label belge, accompagné d'un clarinettiste, notre vielleux berrichon mêle également , en l'occurence Fréderic Pouget que l'on retrouve avec plaisir. La petite différence c'est la présence ici d'un troisième larron que l'on retrouve également toujours avec plaisir : Marteen Decombel à la guitare, à nouveau aux côtés de Gilles Chabenat comme du temps de l'album "En Flandres". Les premières secondes de l'album, où chanterelles de vielle et guitare ne semblent former qu'un seul et même instrument à la sonorité inconnue sont d'ailleurs de la meilleure augure... Marteen assure souvent l'accompagnement rythmique et harmonique et on regrette toujours de ne pas l'entendre davantage en mélodique. De par la nature même des instruments, mais également le caractère plutôt discret de Gilles, la clarinette tient souvent le devant mais elle sait laisser ne pas monopoliser cette position. Précisons qu'il ne s'agit pas d'un album qui vous saute aux oreilles à la première écoute : il fait plutôt partie de ceux que l'on commence à vraiment apprécier à la troisième ou quatrième écoute, lorsque les mélodies se sont fait un petit nid dans un coin de votre mémoire et que vous les retrouvez avec plaisir. Elles sont, pour la plupart, de Gilles et on reconnait d'ailleurs parfois des formules qui sentent le jeu de vielle sans pour autant verser dans les morceaux de concours. Toutes sont des compositions (1) et si la pochette n'affiche aucune référence de danse, l'auditeur reconnaitra parfois certaines rythmiques de mazurka ou autres...

Un album aux ambiances plutôt paisible, à tel point que lorsqu 'exceptionnellement l'ambiance se tend, nos trois compères semblent prendre un malin plaisir à la faire retomber aussi rapidement.

Homerecords : http://www.homerecords.be

(1) celles qui ne sont pas de Gilles Chabenat sont de Slimane Azem, Wannes van de Velde et Maurizio Martinotti. Et tant qu'à parler des collaborations, citons la présence de la flûte d'Erwan Hamon sur une plage

Rappels :

Gilles Chabenat et Marteen Decombel, voir à partir de

Fred. Pouget :

"S'en sont trois bons maçons - Chants et musiques de l'imaginaire creusois" ed. Modal 2000

L'occidentale de Fanfare "Version originale" 2010

- --------- mis en ligne le 30 mai 2017 ----

Sitardust
"Sitardust"

Voici un album à partir duquel on pourrait disserter à l'infini sur la légitimité ou l'intérêt des métissages musicaux, avancer toutes sortes d'arguments plaidant dans un sens ou l'autre, affronter des positions tranchées et puis il est également possible de simplement se laisser porter par ces musiciens qui font se cotoyer musique occidentale et musique indienne. Les officionados de la musique indienne (pour autant que l'on puisse utiliser le singulier...) trouveront certainement qu'il est préférable d'écouter les grands maîtres dans leur formule la plus traditionnelle mais si vous ne faites pas partie de ces spécialistes, vous pourrez apprécier cette musique dont l'esprit est bien ancré à l'occident, dans un style jazz mélodique comme le plus souvent chez ce label et qui s'ouvre aux sonorités et à certains rythmes indiens. Attention, à lire ce qui précède on pourrait craindre qu'instruments et autres emprunts à la culture indienne ne soient là que pour l'exotisme et, fort heureuusement, l'échange semble bien plus profond. D'une part parce que le leader du groupe, Joachim Lacrosse semble s'être réellement investi dans le jeu du sitar (en allant naturellement se former sur place), mais également parce que le groupe comporte un percussioniste indien, BC Manjunath, avec lequel on se garderait bien de chercher à rivaliser, notamment dans l'interprétation du konnakol, cette spectaculaire façon de chanter les rythmes que l'on peut entendre entre maître et élève pour l'apprentissage du jeu des tablas et qui se révèle ici un art à part entière. La chanteuse jazz Raphaëlle Brochet vient d'ailleurs parfois le rejoindre. Un second percussioniste, belgo sicilien, Carlo Strazzante apporte d'autres couleurs encore au groupe qui, pour le reste est composé de saxophonistes, violons et violoncelle.

N'ayant pas la pochette de l'album, je n'ai pas l'info sur la nature des mélodies, mais d'après ce que j'ai pu lire ici ou là, il doit s'agir de compositions de Joachim Lacrosse (toutes ou des traditionnels également ?)

Homerecords : http://www.homerecords.be

 

- --------- mis en ligne le 28 mai 2017 ----

Claude Ribouillault et sa bande
"Violon bidon ! - Chansons et instruments des tranchées"

Claude Ribouillault est bien connu (entre autres...) pour son ouvrage "La musique au fusil", travail pionnier et référence incontestable en matière de musique populaire interprétée par les poilus durant la grande guerre, d'instruments bricolés ou fabriqués à proximité du front. Mais malgré le fait qu'il soit également musicien de longue date, il aura fallu attendre vingt ans pour qu'il réalise l'album susceptible d'accompagner la lecture de son livre. Et malgré ce long laps de temps, ce disque est également pionnier puisqu'aucun album n'avait encore été consacré entièrement à ce répertoire et qui plus est avec des instruments du type de ceux utilisés à l'époque : violons bidons, mandoline de 1916, bumbass, même si parfois accompagnés, comme à l'époque d'ailleurs, par des instruments plus manufacturés, en l'occurence ici concertina, harmonica, guimbarde, flûtes... Tant qu'à gloser sur la genèse de ce CD, rappelons que nous sommes pour deux ans encore dans le centenaire de ce conflit (et oui, on en a beaucoup parlé en 2013 avant le centenaire, puis en 2014 et ensuite, à l'image des conflits actuels qui disparaissent vite des journaux télévisés lorsqu'ils s'enlisent, la commémoration a été rapidement oubliée...) et "Violons Bidon !" est le 20ème volume d'une collection particulière "Les musiciens et la grande guerre", qui doit en compter 24 et dont les autres opus sont davantage consacrés à des musiciens dits classiques et on s'étonne presque que cet album n'arrive qu'en n°20 alors qu'il aurait pu constituer le départ de la collection, la base populaire. Mais c'est finalement aussi bien ainsi : le présent CD se justifie bien par son intérêt propre et non simplement comme un passage obligé au même titre que certains chapitres sur les musiques populaires dans les histoires de la musique...

Côté didactisme d'ailleurs, le riche programme (24 plages) de ce long CD ne doit rien au hasard et couvre la plupart des aspects, des chansons va-t-en guerre des débuts, jusqu'au chansons de camps de prisonnier ou de la campagne d'orient en passant naturellement par les chants qui décrivent la vie des poilus et qui constituent en quelque sorte le coeur du sujet. La règle générale pour ce type de répertoire a été l'ajout de nouvelles paroles sur des timbres connus et on retrouve donc quelques airs bien connus mais également de véritables petites perles telle cette chanson sur les planqués de l'arrière écrite sur un timbre du XVIIIème siècle qui a curieusement été oublié depuis. Et même si la perspective d'entendre certaines rengaines trop connues telle "Il pleut bergère" n'a rien de forcément enthousiasmant à priori, la force incroyable des paroles que lui ont collées les soldats de 14 vous font vite réviser votre jugement et vous n'entendrez plus jamais cette mélodie de la même façon... (Il y a également Au clair de la lune mais ce n'est pas la mélodie à laquelle vous pensez...). Pour que le tour d'horizon ne soit pas que bleu, Claude et sa bande ont pensé à faire figurer deux chansons allemandes et une anglaise et l'album se termine par un duo mih croate et boha landaise...

L'interprétation réussit un bel équilibre en nous évitant tout à la fois arrangements trop léchés et interprétation "brute pour faire vrai" : elle ne vise pas à faire dans la reconstitution illusoire, mais pas non plus à offrir une version trop concert. A propos de concert d'ailleurs je ne saurai trop vous recommander, pour avoir eu très récemment la chance d'y assister (voir photos), d'aller écouter le groupe en représentation, les chansons étant fort bien complétées de textes de courriers de poilus qui donnent encore davantage de relief à l'ensemble...

Ne me reste plus qu'à présenter les membres de la bande à Ribouillault : Emmanuel Pariselle, Philippe Gibaux, Daniel Muringer (bien utile pour les chants en allemand), Michael Wright (idem pour celui en anglais avec une belle intro de guimbarde...), Didier Oliver, Paul Grollier, et Luc Weiss. Beaucoup de monde mais deux à quatre musiciens seulement sur chaque plage et je regrette juste que la prise de son et le mixage n'aient pas donné un tout petit peu plus de proximité aux voix.

Editions Hortus, collection "Les musiciens de la grande guerre" (http://www.editionshortus.com/collection_mgg.php) volume XX Dist : Naxos, Harmonia Mundi etc..

Rappels : Claude Ribouillault : voir à partir de " Le service militaire "

 

- --------- mis en ligne le 26 mai 2017 ----

Violon Bidon ! : les photos de Claude Ribouillault et sa bande au Mémorial de Verdun pour le lancement de leur CD (chronique à venir bientôt) à l'occasion de la Nuit des Musées le 20 mai 2017

 

- --------- mis en ligne le 26 mai 2017 ----

Arnito
"Musiques de mon monde, vol.3"

 

Je viens de terminer ma chronique précédent (duo TTC ci-dessous) en écrivant que l'album réussit le paradoxe d'être à la fois varié et cohérent. Je pense que je peux sans problème reprendre cette phrase pour débuter celle-ci.. Ce guitariste-compositeur nous offre un nouvel album, toujours fait maison comme les précédents et toujours de qualité professionnelle et lorsque j'écris qu'il nous l'offre, c'est bien au sens propre puisqu'il est en libre téléchargement sur son site, probablement pour vous donner le goût d'acheter les précédents...

S'il a réalisé cet album quasiment seul, la plupart des plages sont plutôt des duos guitare percussion ou des duos de guitares qui, malgré l'usage de la technique du multipistes, semblent se répondre comme si elles étaient réellement face à face : on est bien loin de l'empilement de voix qu'un débutant peut réaliser avec cette technique... Et nous avons même droit à une plage avec la voix d'Arnito. On retrouve sur cet album son toucher incisif, surtout lorsqu'il s'inspire du style flamenco, mais également une sensibilité plus classique ou un côté plus jazz électrique.

Instrumentiste-compositeur prolixe (c'est déjà son 15ème album !), Arnito ne semble pas pour autant épuiser son inspiration et conserve un vrai sens de la mélodie : chaque album nous réserve de nouvelles perles et aucune plage ne semble là pour faire du remplissage...

Album téléchargeable gratuitement ici : http://arfillion.wixsite.com/arnito/albums

Je vous conseille également de visionner le sympathique reportage accessible depuis la page d'accueil de son site et qui permet de mieux faire connaissance avec cet artiste dont le calendrier des concerts est surtout centré sur Rhône-Alpes.

Et pour les guitaristes, une rubrique de son site permet de télécharger gratuitement pas mal de ses partitions...

Contact : Arnaud FILLION "Arnito" Guitariste - compositeur http://www.arnito.net

Rappels : voir à partir de "IR"


Duo TTC
"La valse à Viseur"

Troisième opus pour de duo d'accordéonistes, certes chromatiques, mais tous deux bien connus dans le milieu trad. en tant qu'accordéonistes, mais également pour manier, et fort bien, d'autres instruments plus anciens tels que cabrette, musette du centre, concertina etc.) Mais c'est sur le chromatique qu'ils s'expriment préférentiellement comme c'est essentiellement le cas ici à quelques exceptions près...

L'album démarre très musette avec une valse de Médard Ferrero, interprétée avec juste ce qu'il faut de swing pour demeurer dans le style. Les deux instruments jouent avec des registres bien différenciés, l'une en mélodie avec une sonorité flûtée, le second en accompagnement, un peu plus acide et en arrière et, s'ils échangent les rôles durant une reprise, l'interprétation reste assez conforme à ce type de répertoire. Mais dès la seconde plage, l'ambiance bascule du côté du trad. avec une scottisch bien plus fusionnelle et énergique. La troisième plage ouvre un troisième univers avec l'apport de la voix d'Anne Lise Foy et le texte qu'elle dépose, dans son style particulier, sur une mélodie de mazurka de Tiennet, avec l'appui de la clarinette basse de Jean-Pierre Sarzier. Anne-Lise réapparaîtra par la suite sur un vieux standard (1), en duo avec Sylvie Berger (tant qu'à faire...). Puisque nous en sommes à parler des invités saluons la présence de Raphaël Jeannin (pas si fréquent sur CD...) à la 20 pouces sur une bourrée bien sentie, de Florian Huygebaert aux percussions (daf ?) pour une mélodie un peu plus orientale, du guitariste Antoine Leclercq qui aide bien à nous faire prendre une composition de Tiennet pour une valse musette d'époque, ainsi que celle du contrebassiste J. Jacquemoud, le complice de Thomas sur le remarquable album Toseti qui demeure un de mes CDs de chevet... Il a malheureusement ici un peu moins l'occasion ici de faire entendre sa patte particulière mais assure sur deux plages un très efficace soutien rythmique appuyé de claquements de cordes. Il reste encore une invitée qui réussit une belle (double) performance mais je ne vous en dit pas plus...

Si nos deux interprètes sont de redoutables techniciens, c'est avant tout leur sensibilité qui fait l'intérêt de leur jeu et celle-ci ne fait aucun doute à l'écoute lorsque Tiennet passe au low-whistle ou Thomas au bugle.

Et tout cela est servi par une excellente prise de son, très précise et qui laisse entendre ce qu'il faut de petits claquements et bruits de mécaniques pour renforcer la cadence et nous faire visualiser les doigts sur les touches. Mis à part le vert intérieur, le graphisme de la pochette est réussi et le texte nous donne les infos indispensables et un peu plus...

Se baladant, d'une plage à l'autre, entre trad. musette, jazz-musette voire chanson, voici un album qui réussit le paradoxe d'être à la fois varié et cohérent.

 

(1) si je vous dit que la mélodie est de Nahum Heyman, cela ne vous dira sans doute rien et pourtant vous la connaissez...

Rappels :

Précédent album du Duo : et voir les photo de leur passage à Marsinne-Héron en 2016

Thomas R, voir à partir de : "Toseti"

Tiennet Simonnin, voir à partir de : Mister Klof "Le galant indiscret"

 

- --------- mis en ligne le 25 mai 2017 (merci à Thierry)-----

Musiciens amateurs : le decret qui vous permet de savoir dans quelles conditions vous pouvez jouer légalement est paru. Voir à partir de :

http://dailleurs.pagesperso-orange.fr/loi%20amateurs.htm

 

 

- --------- mis en ligne le 8 mai 2017 ------

Europe : l'année du Danemark.... bourbonnais : http://kastilla.fr/marange/index.php/2017/04/24/semaine-de-leurope/

 

- --------- mis en ligne le 8 mai 2017 ------

Ralf Gehler
"Sackpfeifer Bierfiedler Satdtmusikanten - Volksmusik un Volksmusikanten in frühneuzeitlichen Mecklenburg"

Voici un ouvrage pour tous ceux qui pensent que le trad. allemand se partage uniquement entre un folklore reconstitué sans sérieux fondements et une pratique de traditions d'autres pays (Irlande, Suède, France etc...). Bien entendu ces deux aspects existent en Allemagne comme dans bien des pays mais il ne doit pas occulter des travaux tels que ceux de Ralf Gehler, musicologue professionel, actuellement attaché à l'écomusée de Schwerin et qui travaille de longue date sur les traditions musicales de sa région, le Mecklenburg, à l'est de Hambourg (juste à l'est de l'ancienne frontière entre les deux Allemagnes). Le problème est qu'il faut maitriser la langue allemande pour pouvoir comprendre cet ouvrage de 270 pages qui, s'il comporte quelques belles illustrations iconographiques (en couleur), demeure tout de même essentiellement textuel. Je dois avouer que si je parviens à déchiffrer un petit article en allemand, je ne suis pas capable de lire un tel ouvrage et c'est bien dommage car les sources musicales de cette région de 1500 à 1800 me demeureront donc méconnues et notamment les instruments pratiqués qui semblent occuper une bonne partie de l'ouvrage. Le côté proprement musical n'est d'ailleurs abordé que dans un court chapitre de fin, les amateurs de partitions anciennes seront donc déçus. Il faudra d'ailleurs que je questionne un Allemand pour me faire expliquer ce que sont ces Bierfiedler (violoneux à bière ?) qui accompagnent les joueurs de cornemuses et musiciens de ville dans le titre de l'ouvrage...

Thomas Helms Verlag http://www.thv.de

Rappels : une fois n'est pas coutume, je vous renvoie au sommaire des chroniques, à la rubrique Ralf Gehler

- --------- mis en ligne le 7 mai 2017 ------

Ialma
"Camino - de Bruxelles à Santiago"

Depuis que j'ai cessé mes chroniques dans Trad. Magazine pour lesquelles j'avais à coeur de mettre en avant les musiques du nord de l'Espagne, j'ai beaucoup moins l'occasion d'en écouter (1) et qu'est ce que cela fait du bien d'écouter ces chants féminin galicien interprété avec le talent qu'on leur connait par ce quartet bruxellois de filles d'émigrés. Il s'agit de leur cinquième album en 17 ans (2) et à cette occasion elles ont fait appel à nombre de leurs amis musiciens, belges également pour la majorité et l'on retrouvera donc au diato deux de leurs compagnons de route : Didier Laloy et Jonathan de Neck. De même aux percussions, les deux incontournables Fred Malempré et Stephan Pougin, Rémi Decker pour une intro à la cornemuse et beaucoup d'autres, à commencer par Quentin Dujardin (chanteur auteur-compositeur) qui s'est chargé de la production, des arrangements , de l'enregistrement et de pas mal de parties instrumentales. Même si certains de ces musiciens n'interviennent que sur une ou deux pièces, l'album dégage une impression très orchestrale (avec même des choeurs), d'autant que nos trois chanteuses ne sont pas mixées vraiment en avant et sont un peu déservies par la prise de son lorsqu'elles chantent ensemble. La prise de son des instruments et des solos chantés est par contre très bonne. Le répertoire reprend un certain nombre de classiques du répertoire traditionel galicien mais également des compositions de Véronica Codesal ou des mélodies traditionnelles sur lesquelles B. Fernandes a posé ses textes (en galicien naturellement), mais je n'ai pas réussi à trouver qui est cet auteur... Au rythme ou ces quatre filles enregistrent, nous avons un peu de temps d'ici le prochain opus mais, personnellement, après cet album foisonnant, j'aimerai un retrour à un projet plus sobre mettant plus en avant leurs voix....

(1) et d'autant plus que je ne capte plus les télés régionales espagnoles sur le satellite...

(2) mince j'ai raté le quatrième ! Mais comme elles changent d'éditeur à chaque fois, pas facile de suivre... Ce quatrième, enregistré en Belgique était édité en Espagne par le très bon label Do Fol. (encore de bons souvenirs de l'époque de mes chroniques dans Trad. Magazine...)

Homerecords : http://www.homerecords.be

Rappels : Ialma : voir à partir de "Palabras darei"

Didier Laloy : voir à partir de [Pô-Z]s
 

Jonathan de Neck : voir à partir de Dazibao "E40"

Remy Decker : voir à partir de à partir de Griff

Fred Malempré : voir à partir de Tref "Loop of the Moon"

CD Tref

Stephan Pougin : voir à partir de Tricycle "King Size"
Tricycle CD jazz musique du monde

Boris Schmidt et Stephan Pougin Jacques Pirotton "Stringly 612"

- --------- mis en ligne le 6 mai 2017 ------

The Britches
"From here to Eire"

The Britches est un trio de musique irlandaise formé de musiciens du Nord et mêlant violon, cordes pincées et flute traversière en bois. C'est ce que j'avais cru comprendre en regardant rapidement la pochette (qui n'est d'ailleurs guère plus bavarde même si ce digipack trois volets sans livret est plutôt joli) et j'ai donc démarré l'écoute sur la foi de ces éléments. J'attendais donc le démarrage de la flûte sur la première plage ou s'afférait déjà violon et bouzouki en accompagnement rythmique lorsque je finis par me rendre compte que je n'avais pas remarqué qu'une mandoline s'imiscait entre les deux, doublant la mélodie du violon et y apportant donc davantage de mordant mais avec des sonorités de cordes pincées qui se fondent bien à celles du bouzouki. Il faudra donc attendre quelques plages pour que Michel Vermeulen, le joueur de bouzouki, quitte son rôle d'accompagnateur pour passer sans difficultés à la mélodie sur sa flûte tandis qu'inversement, Aurélien Dewaele passe de la mélodie à la mandoline à l'accompagnement sur sa guitare. Notons d'ailleurs que le début d'une plage en duo guitare violon nous fait regretter de ne pas l'entendre davantage en guitare mélodique... Pour Adrien Coquelet les choses sont plus simples puisqu'il ne quitte pas l'archet de son violon, instrument qu'il pratique avec une technique et une sensibilité sans défaut et il ne lui manque plus qu'un peu plus de liberté dans les variations (mélodiques ou ornementales) pour cotoyer les grands de l'archet..

J'ai déjà du vous dire que je n'écoute plus très souvent de musique irlandaise mais jouée comme par ce trio, cela me réconcilie avec ce répertoire : ils ont parfaitement compris que le swing doit primer sur le tempo et jamais celui-ci ne vient empêcher le parfait équilibre entre la durée des notes afin de nous offrir ces suspensions, ces subtilités rythmiques qui font tout l'intérêt de cette musique...

Leur site : http://www.thebritches.fr

Bemol : http://www.bemolvpc.com


Yves Teicher
"Monade"

Voici un album de violon solo mais autant vous prévenir de suite il n'a rien de trad. Si la première plage a des allures plutôt classiques et démontre la parfaite technique de l'instrumentiste, la suite sera bien plus contemporaine, voire expérimentales mais sans sortir toutefois du jeu à l'archet. Yves Teicher est le compositeur de toutes (?1) ces pièces et lorsqu'il emprunte un thème connu, c'est naturellement pour le déformer. Un album qui ne manque pas d'intérêt même s'il est assez ardu et, comme une tablette de chocolat très fort, je vous conseille d'ailleurs de l'écouter plage par plage plutôt qu'en une seule séance.

(1) je n'ai pas la pochette pour vérifier...

Homerecords : http://www.homerecords.be

 

- --------- mis en ligne le 2 mai 2017 ------

Un article sur le bois et les instruments à vent sur un site d'informations forestières : http://www.forestopic.com/fr/yes-i-wood/filiere-bois/413-instruments-de-musique-vent-bois-son?showall=

 L'article cite le programme Woodmusik que vous pouvez retrouver sur le site http://woodmusick.org/

 

- --------- mis en ligne le 1er mai 2017 ------

Osman Martins et Quatuor MP4
"Vontade Saudade"

Osmans Martins (ou Santos-Martins) et un auteur compositeur, guitariste et percussioniste brésilien que nous avons déjà pu entendre sur l'album de Osvaldo Hernandez "Quilombo". Ce dernier lui rend d'ailleurs la politesse en assurant l'accompagnement percussif sur cet album, secondé par Fred Malempré, bien connu en Belgique, sur deux plages et par "Junior Martins"; Le duo d'Osmans et Osvaldo aurait déjà pu s'avérer suffisant pour nous offrir un bel album mais la production de cet album a eu la bonne idée d'y adjoindre un quatuor à cordes, non pas pour des ajouts sirupeux comme on peut parfois le craindre mais pour un accompagnement par touches, par ponctuations, par soulignements, qui font d'ailleurs souvent entendre davantage tel ou tel membre du quatuor que le son d'ensemble de celui-ci. Citons donc Pierre Slinckx, auteur de ces arrangements pour cordes.

Maintenant que le cadre est brossé, reste à parler du principal protagoniste de ce bel album, compositeur de toutes les musiques et auteur de la plupart des textes, brésilien exilé en Belgique et dont la musique recèle à la fois la joie de vivre des rythmes brésiliens, l'inimittable musique de cette langue portugaise prononcée à la brésilienne, mais également cette "vontade saudade", ce sentiment nostalgique qui n'est pas propre au Cap-Vert, probablement renforcé ici par l'éloignement du pays natal et qui donne toute sa profondeur à cette musique. Pas besoin de lunettes 3D pour apprécier cette musique en trois dimensions, une bonne paire d'oreilles et un coeur vous suffiront... La Bossa était déjà "nova" il y a bien des années, elle se renouvelle encore sous la plume et les doigts d'Osman Martins.

Une seule plage est un pur instrumental (presque dommage, elle donne envie de profiter davantage de ces phrasés instrumentaux) et une autre comprte des paroles en français, ce qui nous donne encore une fois l'occasion de constater à quel point les mélodies d'une tradition donnée peuvent être adaptées à leur langue, mais heureusement, l'appui de la belle voix de Maria de Fatima Martins (on reste visiblement en famille) fait fort bien passer ce beau texte optimiste qui vous restera d'ailleurs dans l'oreille.

Homerecords ne nous a pas toujours habitué à des pochettes léchées, alors saluons celle-ci, aux belles photos sépia (1) et je vous conseille d'aller la visualiser la très belle vidéo dans le même esprit sur le site de l'éditeur...

Homerecords : http://www.homerecords.be

(1) on regrettera juste que le report des paroles de la plage 5 ait été oublié et de ne pas avoir de traduction des textes en portugais...

Rappel : comme indiqué ci-dessus, on retrouvera Osman et Osvaldo sur l'album de ce dernier "Quilombo" chez le même éditeur

 

Samson Schmitt, Joachim Iannello et Johan Dupont
"Rire avec Charlie"

Dans le monde de la musique manouche, avoir un nom de famille déjà célèbre c'est souvent bien davantage qu'être un "fils de" bénéficiant de la curiosité du public et de la sympathie des programmateurs et Samson Schmitt, fils du célèbre Dorado Schmitt nous le prouve une fois encore : par sa maîtrise de la guitare, et, davantage que la virtuosité dont il fait preuve sur l'une ou l'autre plage, c'est le traitement de la note qui impressionne le plus. Mais il nous le prouve également en tant que compositeur avec des mélodies qui tombent de suite dans l'oreille, sans pour autant paraître donner dans le cliché ou l'imitation. D'ailleurs si l'album est inspiré par Charlie Chaplin, il se garde également d'imiter directement les musiques de ce dernier.

Un album de musique manouche en plus serez-vous tenté de vous dire si vous n'êtes pas officionados de ce type de musique, mais c'est là que l'on appréciera la touche toujours particulière que sait donner Homerecords à ses productions car ils ont eu l'excellente idée de demander à Samson de se passer des ses accompagnateurs habituels pour s'entourer d'un violon et d'un piano et comme les deux musiciens en question, bien que non spécialistes de cettte musique, ne sont pas nés de la dernière pluie et sont diablement inspirés, le trio fonctionne à merveille, à nous faire croire qu'ils frayent ensemble depuis des années. Le violon a d'ailleurs parfois des accents de violon traditionnel, quant au piano il a la bon goût de ne jamais se montrer envahissant, ce qui ne l'empêche pas d'assurer quelques chorus... Et puis Johan Dupont, le pianiste en question, fait partie de ces gens énervants capable de laisser leur clavier pour emboucher une trompette avec autant de facilité...

Comme pour l'album d'Osmans Martins ci-dessus, une mention pour la pochette (joli travail notamment d'Erno Le Mentholé qui n'est pas que pianiste....). Je ne fais pas partie des nostalgiques du vinyl (je n'ai jamais aimé les craquements...) mais je suis de la génération qui se trouve frustrée par la musique en téléchargement sans support physique et cette très belle pochette, qui hésite entre le sépia et la couleur et au rendu mat très classe ne peut que me renforcer dans ce sentiment... Et ici aussi, je vous conseille d'aller voir la vidéo sur le site de l'éditeur.

Homerecords : http://www.homerecords.be

Rappels :

On retrouve Samson et Joachim dans l'accompagnement de l'album d'Alain Frey juste ci-dessous

Quant au pianiste Johan Dupont, il intervenait sur l'album de Klezmic Circus "Vitamine K"

 

Alain Frey
"Qui c'est qui ?"

Si j'ai souvent à vous parler des productions d'Homerecords, c'est rarement dans le domaine de la chanson francophone, alors une fois n'est pas coutume et avec d'autant plus de plaisir que ce chanteur est pour moi une belle découverte, pleine de bonne humeur à l'image de la photo de couverture.

Imaginez un chanteur quelquepart entre Bobby Lapointe pour l'espièglerie, Ricet Barrier pour certains accents et, surtout, Henri Salvador, sans doute quelques autres également, mais ce petit jeu a ses limites et Alain Frey est avant tout Alain Frey, chanteur au style un peu swing vintage (lorsque l'on pose avec chaussures comme cela...) mais qu'est-ce que cela fait du bien d'entendre une diction comme la sienne qui pourrait vous faire croire que le jazz à des racines francophones...

La réussite de cet album doit d'ailleurs fortement à trois autres personnes :

- le saxophoniste Laurent Meunier qui assure en premier lieu les accompagnements (je suppose qu'ils tournent en formule duo...) et les belles sonorités du sax baryton qu'il utiliser préférentiellement, équilibrent parfaitement le timbre de voix du chanteur. Et on ne s'en lasse pas tout au long de l'album.

- Lena Mariel qui signe la plupart des textes espiègles et toujours parfaitement posés sur les musiques (ces dernières pour l'essentiel de la plume d'Alain Frey.). Qui penserait à entendre "Le temps de pommes" que c'est une femme qui l'a écrite ?...

- la guitare de Samson Schmitt (voir chronique de son album juste ci-dessus) qui fait swinguer six des 14 plages (chorus compris), son complice Joachim Iannello le rejoignant au violon sur deux de ces six plages et étant également présent sur une autre. Quelques autres invités interviennent sur l'une ou l'autre chanson et je ne vous ai pas encore précisé qu'Alain Frey joue lui même guitare, contrebasse et accordéon (sympathique duo avec le sax soprano...)

En ces temps ou l'optimiste n'est pas forcément de mise sur nos médias, voici un chanteur que la sécurité sociale devrait subventionner pour qu'on l'y entende plus souvent... (et pas que sur la RTBF, en France également....)

Homerecords : http://www.homerecords.be

Rappels :

Samson Schmitt, Joachim Iannello sur "Rire avec Charlie"

 

- --------- mis en ligne le 1er mai 2017 (merci à Denis sur Musicologie médiévale)-------

Bruno Salenson vient de sortir un ouvrage sur la fabrication des anches de hautbois populaires et anciens : http://rivatges.fr/hautbois/

 

- --------- mis en ligne le 16 avril 2017 -------

Circollo della zampogna
"Utriculus" n°51-52

Bon d'accord, ce n'est pas un livre mais une revue, qui curieusement, continue invariablement à mentionner pour chaque numéro non pas sa date de parution réelle mais celle qui aurait du être celle du numéro si la collection n'avait pris un retard jamais rattrapé depuis plusieurs années. Voici donc le numéro double 51-52 date 2016 mais bien paru en 2017.

Mais avec ses 150 pages illustrées (en noir et blanc) et sa reliure brochée, chaque numéro est un vrai petit ouvrage collectif qui traite, comme le montre d'ailleurs la couverture, aussi bien des cornemuses du nord que du sud de l'Italie. Tous les articles sont en italiens sauf l'editorial d'Antonietta Caccia qui est également en anglais et, comme à l'accoutumée, Antonietta offre, en fin d'ouvrage, un petit résumé en anglais de chacun des articles.

Au sommaire de ce semestre (numéro double), la première partie des résultats du recensement autour des zampognas réalisé en 1999-2000 par l'association, avec notamment en fin d'article une liste des relevés en archives de retributions de zampognaris pour la fête du Corpus Domini au XIXème siècle. Témoignage également que celui de cette famille dans la ferme de laquelle étaient régulièrement hébergés des zampognaris pour la période de Noël. Suit un bel article illustré sur la piva, puis Rital Pellegrini, analyse un témoignage sur un carnaval en 1685 avec mention de deux cornemuseux et d'un tambour. Comme elle est l'auteur d'un ouvrage sur l'iconographie de la cornemuse, il y est également question d'iconographie. Vient ensuite un article pour s'interroger sur les cornemuses et plus généralement l'usage des élements d'origine animale dans la facture instrumentale. Puis des rubriques habituelles dont les partitions (à noter un arrangement de "La grande pastourelle" du Berry pour zampogna), la revue de presse de Mauro Gioielli et enfin un dernier article d'Antonietta Caccia sur les musées "d'identité locale" en Molise avec une impressionnante liste de ceux-ci à la fin.

Cette revue est envoyée aux adhérents de l'association Circollo della Zampogna et on peut adhérer (pour quatre numéros), sur le site de cette association , mais attention, comme l'adhésion se fait via la boutique des livres, CDs et DVDs vous risquez de craquer pour certaines autres publications...

http://www.zampogna.org/

 

- --------- mis en ligne le 15 avril 2017 -------

Marco Foxo
"Ganador Solistas 2009"
"Musicas do Gaiteros de Ventosela - Xan Miguez Gonzalez (1847-1912)"

Voici deux albums pas vraiment récents (2009 et 2012), mais il me semble que Marco Foxo n'en a pas réalisé d'autre sous nom depuis lors. Marco Foxo est un gaitero qui a toujours baigné dans la musique de gaita puisque son père n'est autre que Xose Lois Foxo, fondateur de l'Escola Provincial de Gaita de Orense et de sa Real Banda et dès sa prime enfance, il eu les oreilles bercées par gaitas et percussions et il voyageait déjà avec ses parents et la Banda. Je ne doute pas que son père ait été encore plus exigeant avec cet élève particulier qu'avec les autres et cela porta ses fruits puisque Marco est aujourd'hui le "penn-gaitero" (1) de la Real Banda.

Voici donc deux albums dont il est le soliste, accompagné toutefois, dans le second album dans la formation traditionnelle gaita-clarinette-tambour-grosse caisse, une formation créée par Xan Miguel Gonzalez, connu sous le nom de Gaitero de Ventosela (du nom de son village proche d'Ourense) et auquel cet album rend hommage. Si ce gaitero mythique de la finXIXème début XXème, vainqueur de nombre de concours, fut également compositeur, parmi les titres interprétés ici, seuls quelques-uns lui sont attribués, mais les autres ont été interprétés par ce musicien et notamment au sein de son ensemble Os Trinta de Trives. Marco Foxo fait preuve sur cet enregistrement d'une technique irréprochable, de même que ses complices, mais l'interprétation reste assez didactique et manque un peu de vie, d'autant que les percussions sont mixées légèrement en retrait. C'est donc un album qui ravira surtout les gaiteros (et surtout les ensembles de ce type) en recherche de répertoire, d'arrangements et d'interprétations de référence.

L'album de 2009, antérieur donc à celui dont je viens de vous parler, échappe en grande partie à ce défaut (tout en ayant déjà le même haut niveau technique) et s'avère beaucoup plus vivant, même si cela demeure un album de studio et si la formation dispensée à l'école de gaita d'Ourense semble instiller à ses élèves une rigueur pas forcément favorable à un jeu qui se lâche facilement. On y retrouve Marco accompagné par les trois mêmes musiciens (X.L. Tielas à la clarinette, J. Ferreira à la caisse claire et I Alonso à la grosse caisse) mais également par d'autres musiciens et chanteurs parmi lesquels je n'omettrai pas de citer Oscar Ibanez à la gaita et, surtout la chanteuse Maria do Ceu dont le type de voix et le style de chant n'existent qu'en Espagne... Les titres alternent des compositions de Marco et des traditionnels ou compositions anciennes parmi lesquelles se remarquent immédiatement celles de Ricardo Courtier (début XXème), mis à l'honneur sur trois plages.

Un DVD complète le CD, compilation de quelques petits extraits témoignant de moments marquants du parcours de Marco, mais il faut plutôt le considérer comme une illustration supplémentaire du beau livret que comme un réel DVD musical : le présent album demeure avant tout un CD.

 

(1) vous voudrez bien m'excuser ce barbarisme galego-breton... ;-)

"Musicas do Gaitero de Ventosela" Edité par Sons Galiza Musica

"Ganador Solistas 2009" Edité par la Real Banda de Gaitas da Deputacion de Orense

Tous deux disponibles sur http://www.realbanda.es

Rappels :

Real banda d'Orense : voir à partir de

dont en particulier avec Maria do Ceo "Concerto de Nadal" (CD + DVD)

Marco a, me semble-t-il, également enregistré sur un CD un certain nombre de mélodies de la méthode de gaita de son père (mais CD non inclu dans la méthode), méthode dont une édition française devrait bientôt voir le jour.

(désolé je n'ai pas la pochette du CD en question)

Oscar Ibanez : voir l'album "Alen do mar" :

- --------- mis en ligne le 14 avril 2017 -------

Merline
"Comme une plume"

Voici deux musiciens professionnels encore jeunes et qui mènent bien leur chemin à force de travail tant pour leur formation que pour monter divers ensembles dans des registres différents, une diversification qui devient aujourd'hui de plus en plus indispensable à nos musiciens pour pouvoir décrocher un nombre suffisant de prestations. Prenons l'exemple de Jenny qui, après avoir débuté violoniste dans un groupe folk comme il y en a tant, est partie se former au nickelharpa un an en Suède et qui achève maintenant son DEM au CNR à Limoges (1). Si vous consultez son site internet, vous constaterez qu'elle joue en solo, dans plusieurs duos dont le Duo Värsagod dont je vous ai déjà entretenu, dans un quatuor et dans d'autres formations. Et si elle passe ainsi des polskas suédoises aux bourrées limousines ce n'est certainement pas en dilettante mais en ayant creusé et approfondi chacune de ces traditions. Il en est de même pour Jérôme Salomon, percussioniste attiré comme tant d'autres par les percussions du Moyen-orient et qui a suffisamment approfondi sa pratique pour se produire notamment avec Isabelle Courroy (duo Izzé) ou avec le joueur de setar iranien Hooshang Farahani.

Tout cela n'est naturellement possible, et j'aurai du commencer par là, que parce qu'il s'agit à la base de musiciens doués et en particuliers dotés d'un jeu tout en sensibilité que mettent notamment en évidence les morceaux les plus lents de cet album consacré au répertoire traditionnel suédois (ou proche) ainsi qu'à celui de la musique ancienne, avec tout de même une plage syrienne et une composition de Jenny (1). Si quelques morceaux ne sont pas inconnus, ce répertoire comporte de belles perles que le duo sait parfaitement mettre en valeur, s'appuyant également sur la voix de Katerina Karagianni pour une chanson du XIIIème. Il n'y a rien d'étonnant à ce que celle-ci s'intègre parfaitement au duo, puisque les trois tournent également sous cette formation sous le nom de "Trio Artemisia"... Et si ce sont les mélodies lentes qui ont eu ma préférence sur cet album, Merline sait également, lorsqu'il le faut, donner de l'énergie à une polska.

S'il est de coutume de différencier les albums studio des albums enregistrés sur scène, celui-ci se situe entre les deux puisque réalisé sur la scène du Centre Culturel A. Malraux de Vandoeuvre (voir la belle photo au centre du livret), mais sans spectateurs. Le résultats met parfaitement en valeur les différents instruments.

J'ai commencé en évoquant les conditions actuelles du métier de musicien. Les contraintes financières favorisent naturellement les formations en duo de ce type comme en témoignent les différents CDs chroniqués ci-dessous. Mais, laissant de côté ces aspects conjoncturels, sur le plan artistique cet album prouve, comme ceux ci-dessous, que la charge émotionnelle ne doit rien au nombre d'instrumentistes et qu'un duo bien équilibré n'a souvent rien à envier à une formation plus imposante.

Autoproduction : http://www.merline.fr

(1) elle vient de m'apprendre qu'elle achève un mémoire sur le violoncelle en musique traditionnelle, un sujet qui me tient à coeur. Elle utilise d'ailleurs l'instrument, très discrètement, sur deux plage du présent album.

(2) pour le répertoire auvergnat ou limousin il faudra attendre un prochain enregistrement...

Rappels : Duo Varsagod "Battements d'air"

 

- --------- mis en ligne le 14 avril 2017 -------

Les préventes pour l'édition 2017 du festival Le son continu (13 juillet -16 juillet), sont ouvertes.

Voici le lien internet pour les préventes : http://www.lesoncontinu.fr/reservez-en-ligne

Et voici un avant-goût du festival : http://urlz.fr/57a6

 

- --------- mis en ligne le 9 avril 2017 -------

Les photos du bal de novembre 2016 à Laxou (près de Nancy) avec les groupes BéNéLo et Duo JeanLo

- --------- mis en ligne le 9 avril 2017 -------

"Citation de la semaine"

"J'ai bien aimé l'Ecosse : à part le biniou et le poumon de mouton c'était top !"

Réponse ici

 

- --------- mis en ligne le 1er avril 2017 -------

Le Son Continu 2017 : le programme de l'édition 2017 (13-16 juillet) commence à être connu (voir sur leur site http://www.lesoncontinu.fr ) et on apprend que, suite au décès d'un bagpiper l'été dernier empoisonné par les bactéries qui s'étaient développées dans son instrument, le service de sécurité du festival demandera cette année aux festivaliers d'ouvrir également leur sac de cornemuse pour vérifier qu'il ne renferme pas de bactéries potentiellement mortelles.

 

- --------- mis en ligne le 1er avril 2017 -------

Duo Bauweraerts Van Hees
"Fly in"

En dehors de ses enregistrements de musique baroque à la musette, ce n'est pas si fréquemment que Jean-Pierre Van Hees nous offre un enregistrement aussi c'est avec un grand plaisir que nous voyons paraître cet album en duo avec l'accordéoniste flamande Hilke Bauweraerts et ce d'autant plus que la prestation que j'avais pu entendre de ce duo en 2015 à Balingen (photos ici et ici ) m'avait donné l'eau à la bouche.

Ce qui saute tout d'abord à l'oreille dans les premières secondes, ce sont les basses à la sonorité unique du "diato" de Jean-Pierre Gaillard (1). Puis l'auditeur s'attache au jeu de Hilke qui précède l'entrée sur scène de Jean-Pierre. Si le répertoire est traditionnel ou composé dans le même esprit par nos deux comparses, Jean-Pierre utilise aussi bien la cornemuse dite flamande que la musette qui, comme l'ont encore récemment démontré Brigit Bornauw et Benjamin Macke, se marie très bien avec le son du diato malgré l'anachronisme.

Le jeu de Jean-Pierre est très clair et précis, technique sans surcharge, n'hésitant pas à faire usage de quelques ornements d'outre-Manche lorsque le contexte le permet. Deux des plages au style un peu latin nous ramènent d'ailleurs bien des années en arrière à l'époque d'un fameux calypso tropical qu'il interprétait au sein du groupe Rum... Le jeu de Hilke ne lui cède pas grand chose en technicité et efficacité, notamment dans les nombreuses parties où elle assure très efficacement l'accompagnement, mais également sur de beaux unissons. Quelques passages plus solistes nous permette de constater que son jeu sait également être sensible.

Tous deux donnent de la voix et cela fort bien, Hilke en français sur deux plages, avec un accent tout à fait charmant de même que Jean-Pierre, en wallon de son côté, sur un cramignon liégeois.

Une mention spéciale pour les très belles pochette et livret : un artiste photographe et infographiste qu'il serait injuste de ne pas citer mais qui se cache derrière le nom de sa société : Kameleon Klips

Bemol production : http://www.bemolvpc.com

(1) parfaitement rendues par la belle prise de son de J. Lanfranchi.

Rappel : Jean-Pierre Van Hees, voir à partir de son ouvrage de référence :"Cornemuses - Un infini sonore"

 Voir également ma page de discographie de la musette baroque

 

- --------- mis en ligne le 1er avril 2017 -------

Deux nouvelles pages de brols : et sur le présent site

 

- --------- mis en ligne le31 mars 2017 -------

Green Moon
"Tyto Alba"

A l'écoute des premières minutes de l'album on s'étonne presque d'entendre des sonorités trad. irlandaises sur une production de chez Homerecords, ce label liégeois qui, comme je vous le fais comprendre bien souvent, par son goût pour les musiques acoustiques n'est jamais loin de l'esprit des musiques traditionnelles, mais rarement vraiment dedans tout de même. Et de fait, la suite nous offrira des passages davantage jazz acoustique, mélodique, avec de belles parties de trompette et même une de guitare électrique (sans distorsion, naturellement, façon jazz). Et puis un petit quelquechose laisse entrevoir que ces mélodies au gout irish ne sont pas traditionnelles, ce que la pochette nous confirme bien vite et qui n'est pas pour me déplaire car elles ne manquent pas d'inspiration et collent bien avec l'esprit du trio.

Commençons donc d'abord par ces plages qui sonnent irlandais : non pas irlandais comme on l'entend trop souvent de nos jours, avalant du reel au km à une vitesse qui ne laisse plus le temps de regarder par la fenêtre, non, ici un violon un peu fantasque, autour duquel tourne une guitare espiègle, tous deux bientôt rejoints par une mandoline qui vient discrètement doubler le violon, trottent tranquillement sur un chemin de terre, comme des enfants en vadrouille, tantôt sautillant puis ralentissant sans prévenir pour observer un papillon ou une fleur puis repartant de plus belle. Difficile parfois de démêler qui fait quoi entre le violon de Lorcan Fahy, la guitare de Teo Crommen (qui doit être de la famille de l'harmoniciste Thierry Crommen puisque ce dernier est présent en invité sur une belle plage) et la contrebasse de Lucas Deru (une famille bien connue également...) car les deux premiers manient également la mandoline et à toutes ces cordes se rajoute parfois le violoncelle de Thomas Engelen.

Je vous ai déjà cité la trompette d'Antoine Davans, à la belle sonorité intimiste (un peu dans le style de celle de Camille Passeri au sein du Sextet à claques), ne reste plus qu'à nommer le dernier invité : Antoine Rotthier à la batterie.

Les parties façon trad. alternent bien avec les passages plus jazzy dans un bel équilibre qui relance sans cesse l'attention. Les musiciens se mettent mutuellement en valeur (1) et ne s'étouffent jamais les uns les autres... De la belle ouvrage...

(1) servis par une belle prise de son...

Homerecords : http://www.homerecords.be

Rappel : leur album précédent sur le même label : "Allo la Terre"

 

- --------- mis en ligne le 29 mars 2017 -------

"Chers tous,

Que vous soyez amis proches ou lointains de Jean-Michel Guilcher, de ses enfants ou petits enfants, nous relayons auprès de vous la nouvelle de sa mort, lundi 27 mars, dans sa 103ème année.

Une célébration aura lieu à l’église St Martin de Meudon (Hauts de Seine) vendredi 31 à 15 h.

Si différents êtes-vous, chers destinataires de ce courriel, et dans un rapport si différent aussi à celui qui est parti ou à nous ses enfants, qu’aucune formule finale ne peut convenir à tous.

Passons nous de formule.

Les sentiments ne s’y enferment pas.

À vous tous,

Naïk, Mône, Yvon, et leur famille"

 

- --------- mis en ligne le 29 mars 2017 -------

Vol d'un violon avec archets à Limoges dans la nuit du 27 au 28 mars 2017, par effraction dans un RB&B

Violon portant une étiquette "Joseph Knitl 1766" + un archet de Nicolas Delaune + un archet anonyme + une boite de marque Riboni

Une plainte pour vol a été déposé à Limoges.

Voir les photos sur http://www.sons-et-couleurs.eu/volsover.htm

Contact: J.C.Boudrant . Tel mobile: : +33 6 07 86 33 37

http://www.boudrant.fr

--------- mis en ligne le 19 mars 2017 -------

"Tribal Jâze" est en cours de production d'un quatrième album et sollicite une aide financière (la forme actuelle des souscriptions, à partir de 5 euros pour recevoir la version numérique de l'album, 12 euros pour recevoir l'album et la version numérique etc...)

http://www.auvergnediffusion.fr/tribal-jaze.html

 

--------- mis en ligne le 19 mars 2017 -------

Fred Miossec et Jean-Sébastien Hellard
"Cats and Dogs"

Voici quelques mois que j'ai reçu cet album, je l'ai écouté plusieurs fois depuis mais je n'arrivais pas à trouver l'angle sous lequel l'aborder pour le comprendre et l'apprécier. Entre temps j'ai bien vu qu'il avait reçu les Bravos de Trad. magazine, ce qui m'a confirmé qu'il n'était pas à négliger et j'ai donc considéré qu'il valait mieux laisser le temps faire un peu son oeuvre.

C'est en le réécoutant la semaine dernière après avoir chroniqué celui de Jean-Michel Veillon et Yvon Riou que j'ai réalisé que je faisais l'erreur de l'aborder avec l'image préconçue que l'on peut avoir d'un clarinettiste breton et d'un accordéoniste swing, voire Europe de l'est échangeant leurs répertoires et donc en m'attendant à une musique pêchue du style de celle qui vous enflamme une salle de bistrot. Peut-être en sont-ils capables d'ailleurs, dans un autre contexte, mais ce n'est pas l'optique qu'ils ont choisie ici avec une démarche bien plus concert, un enregistrement davantage studio qui met en avant la rondeur et même la similitude de sonorité des deux instruments. Un album au travers duquel se perçoit non seulement l'écoute réciproque des eux musiciens, mais également une volonté de fondre les deux sonorités. N'oublions pas que même le swing manouche peut avoir un caractère presque intime parfois. Un album qu'il vaut donc mieux prendre le temps d'écouter bien au calme... pour mieux se laisser emporter.

Une carte d'Europe situant les morceaux (belle idée, est-ce elle qui a inspiré le même type de carte sur le récent album de Lisa Wolf ?) nous montre d'ailleurs qu'il ne s'agit pas d'une simple juxtaposition de deux répertoires régionaux mais que les 14 plages nous conduisent dans un voyage bien plus conséquent tant en latitude qu'en longitude... Quelques standards y voisinent avec des trads moins connus et deux compositions seulement de Fred. Miossec.

Bemol production : http://www.bemolvpc.com

 

--------- mis en ligne le 18 mars 2017 -------

Jean-Michel Veillon et Yvon Riou
"Deus an Aod d'ar Menez"

Si vous saturez des groupes de fest-noz avec bombarde en avant, diato, basse-batterie et leurs acolytes, voici un album pour vous réconcilier avec la musique bretonne dans sa pratique actuelle (ou du moins une des multiples formes de celle-ci).

Voici donc un de ces beaux albums de musiciens qui n'ont plus rien à prouver et qui s'attachent donc uniquement à chercher l'essentiel, l'essence de la musique, à générer l'émotion. Michel Veillon fait visiblement partie de ceux-ci désormais, n'ayant plus non plus à démontrer une quelconque légitimité à l'utilisation de la flûte traversière en bois sur ce type de répertoire.

Il a trouvé en la personne du guitaristeYvon Riou le complice idéal d'une telle démarche. Ce dernier, en effet, réussit le paradoxe d'être tout à fait efficace tout en occupant le mimimum d'espace sonore, voire même en répétant un simple accord ou une suite de quelques accords en ostinato. Même sur ses quelques passages seul, il opte pour cette sobriétéde bon aloi. A l'écoute du duo sur CD, grace à une très belle prise de son, l'auditeur finit par ne plus entendre que le souffle dans la flûte et les cinq doigts de la main droite du guitariste et à imaginer un musicien unique réduit à une tête et une main...

Le répertoire est quasi exclusivement breton (trad et compos), mêlant airs et danses, ces dernières ne respectant pas forcément l'ordre intangible des suites et c'est tant mieux car cette liberté prise avec la tradition profite bien à l'agencement des mélodies, des ambiances, ce qui n'empêche nullement quelques passages bien enlevés. Sur ces derniers, force est de constater à nouveau qu'en soulignant simplement le temps qu'il faut, la guitare peut donner une vraie force rythmique à la mélodie, celle-ci étant naturellement déjà bien envoyée par une flûte qui swingue bien.

Remarquons également quelques belles sonorités de flûte grave, quelques très discrets usages du multipistes, mais retenons surtout au final, un album qui nous ramène au sens profond de ces mélodies, de ces rythmes et à l'essence même du souffle.

Bemol production : http://www.bemolvpc.com

Rappels : je ne me lancerai pas dans une discographie exhaustive de ces deux musiciens mais rappelons qu'Yvon intervenait déjà sur l'album de Jean-Michel "E Koad Nizan" en 1993 avant que le duo n'enregistre "Pont Gwenn ha Pont Stang " en 1995 et "Beo !" en 2000 et que l'un et l'autre ont pratiqué ce type du duo avec d'autres complices, Jean-Michel Veillon avec Jamie Mc Menemy, (pas d'album hormis ceux de Kornog) et Yvon Riou avec Jean-Luc Thomas ("Arri eo ar momant" en 2009)

 

--------- mis en ligne le 18 mars 2017 (merci à Pascal)-------

« Le soir, lors d'un dîner organisé avec une poignée de supporteurs qui nous suit depuis le début de la compétition, nous entonnons, pour la première fois en public, La Marseillaise, devant une centaine de dîneurs suédois debout, qui nous écoutent en silence. Un Écossais en kilt, loin de nous en vouloir après la défaite de son équipe, nous accompagne au son de son bag-pipe. »

Réponse ici (je vous donne un indice : cela se déroule en 1958 et il s'agit d'un joueur de foot et non de rugby comme on pourrait le croire à première vue...)

 

--------- mis en ligne le 16 mars 2017 -------

Lisa Wolf
"Je suis née en Allemagne"

"Je suis née en Allemagne" voici un titre tout à la fois autobiographique (1) et courageux lorsque l'on sait que la pratique trad. d'outre-Rhin n'a pas vraiment une bonne image en France (2). Lisa va jusqu'à enfoncer encore sympathiquement le clou en mettant en couverture une photo en costume. Vive les musiciennes qui assument !

Pour ceux qui auraient raté des épisodes, Lisa Wolf est est effectivement née an Allemagne et fut tout d'abord connue en France pour sa participation à la Fraternelle, puis comme compagne de Julien Barbances et, enfin, comme réparatrice d'instruments à vent, quelquepart en Berry...

Elle manie avant tout les cornemuses et cet album, quelle assume quasi toute seule (3), nous prouve à nouveau avec quelle maîtrise elle sait le faire et ce dès la seconde plage (la première est une très courte intro), avec une scottisch irréprochable tant pour la composition que pour la cadence, les vibrés, les ornements etc. Suit une jolie mazurka qui tient davantage de la polska, puis, seule épine dans le pied de cet album, une danse allemande dont l'interprétation est un peu plombée par son jeu au diato et tire à la caricature (surtout avec la partie chantée et les trilles sysématique de clarinette), alors que l'on sent que le jeu de la cornemuse aurait très certainement pu faire seul un meilleur sort à cette mélodie. Heureusement les bourrées d'Auvergne qui suivent avec leurs petites variations binaires viennent vite faire oublier ce seul bémol au sein de ce bel album. Signalons encore une plage à la 20 pouces (à perce à l'ancienne par N. Galleazzi) jouée sans vibrato, ce qui demande une parfaite maîtrise de la justesse (elle vibre par contre à la16 et un tout petit peu plus sur une autre plage 20 pouces). Mentionnons également des plages en polyphonies de cornemuses à deux ou trois voix par la grâce du multipistes, dont une très jolie au hümmelchen dont le son rappelle celui des small-pipes. Naturellement ce type d'enregistrement en re-recording ne permet pas les échanges d'un vrai jeu en duo, mais il assure par contre que les différentes voix sont jouées avec la même perception de la mélodie et cela s'entend... A propos de voix, Lisa chante également, quasiment sans accent, en polyphonie également, avec une voix assez nature qui lui laisse donc pour l'avenir une petite marge de progression. A quand d'ailleurs un album en duo avec Julien ? A moins qu'ils n'attendent qu'Emmanuel et Anatole ne soient en âge pour assurer un quartet... En attendant nous aurons plaisir à écouter et réécouter celui-ci qui aurait mérité davantage qu'une autoproduction.

(1) Rappelons qu'il s'agit du titre d'une chanson traditionnelle, naturellement présente sur cet album...

(2) Qui d'entre vous parmi ceux qui fréquentent Le Son Continu, ont pris la peine d'essayer les instruments de Bodo Schultz ou d'écouter les très beaux duos de Meritt et Mathias sur le stand de ce dernier ?

(3) Julien accompagne au violon sur une plage et aux percussions sur une autre et l'accordéoniste David Saam intervient sur une troisième.

Autoproduction, contact : contact suivi de atelier-wolf.com

 

--------- mis en ligne le 12 mars 2017 (merci à Patrick sur Tradonord)-------

Suivant les traces du compositeur et harpiste Turlough O'Carolan, qui a su, au XVIIIe siècle, marier le classique aux airs populaires, l'orchestre Les Musiciens de Saint-Julien s'immerge dans le fécond répertoire de la musique baroque d'Irlande et d'Écosse. Ses membres évoquent les lieux chargés d'âme de l'Irlande, des lacs du Connemara aux pubs de Thomastown.

Le lien ici : http://www.tv-replay.fr/redirection/12-03-17/the-highroad-to-kilkenny-arte-12260861.html

 

--------- mis en ligne le 10 mars 2017 -------

En quarante ans de fréquentation du milieu trad. je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de croiser J.F. Dutertre aussi je laisse la parole à celui dont le triste message est relayé ce jour par mails, réseaux sociaux etc...

"Grande tristesse "Amis vieux folkeux"

Jean-François Dutertre est décédé ce matin. Je pleure un ami de toujours, rencontré il y a plus de cinquante ans à l'époque du Hootenanny de Lionel Rocheman. Admirateur de Tom Paxton, Pete Seeger, et de ... Jacques Douai, à ses débuts, il chantait en s'accompagnant à la guitare. Puis avec Ben et Jean Loup Baly, ses amis de lycée, il a fondé le groupe "les Escholiers". Avec John et Catherine il fut l'un des membres fondateurs du Bourdon et... le rédacteur en chef de l'éphémère revue "Gigue". Fin musicien et chanteur il a fait connaître l'épinette instrument qu'il affectionnait particulièrement. Il m'avait confié que c'était moi qui lui avais fait découvrir cet instrument, ce que j'avais oublié au fil du temps, aujourd'hui j'en suis fier. Il a travaillé avec de nombreuses figures du folk : Emmanuelle Parrenin, Claude Lefebvre, Dominique Regeff, John Wright, Catherine Périer, Jean Blanchard, René Zosso, ... j'en oublie. Sa rencontre avec Yvon Guilcher allait donner naissance au groupe "Mélusine" qui a marqué l’histoire du folk français.

Aujourd'hui, je pleure un ami.
Salut l'artiste.

Dominique Maroutian"

 

--------- mis en ligne le 9 mars 2017 -------

Valentin Clastrier et Steven Kamperman
"Fabuloseries"

On n'aborde pas un album de Valentin Clastrier comme celui de n'importe qui : tout d'abord parce que sans jamais pratiquer la musique traditionnelle (1), Valentin Clastrier a fortement participé à l'évolution de celle-ci au travers de celui du jeu de la vielle (2), mais également parce qu'en l'écoutant c'est toujours toute une époque, celle des ses premiers 33 tours, qui nous revient en mémoire telle la Madeleine bien connue...(3). Bien entendu, plus de trente ans plus tard, son jeu n'a plus la même capacité de nous étonner et nombre de ses trouvailles pourraient presque passer pour des poncifs aujourd'hui. C'est sans compter sur son sens musical et une voie dans laquelle il se maintient, contemporaine sans être conceptuelle, loin des improvisateurs qui fuient la mélodie ou la répétition comme une tare. Au contraire, cette musique malgré quelques petits passages un peu free, c'est une musique qui parait bien davantage construite, façonnée.... C'est donc un album que l'on appréciera davantage au fil des écoutes, lorsque l'esprit accompagne le déroulement des phrases. Après un précédent album solo sur un label breton, le voici en duo sur un label belge avec, à ses côtés, le clarinettiste néerlandais Steven Kamperman qui vient davantage du monde du jazz et joue aussi bien avec Michel Godard qu'en trio avec un contrebassiste et un organiste d'église. Le duo fonctionne bien même si, la clarinette offrant moins de possibilités sonores que la vielle, son jeu pourra paraître moins imaginatif mais il tire parfaitement son épingle du jeu et nous offre quelques belles harmonies, modernes sans être stressantes...

Homerecords : http://www.homerecords.be

(1) et le plus amusant c'est qu'une partie du public trad. ne l'a jamais remarqué ou que l'on en entende certains regretter aujourd'hui qu'il s'en soit éloigné (sic !)

(2) il n'a pas été le seul acteur de cette évolution (Zosso avant lui, Lemeur-Lefevre à la même époque et on pourrait en citer d'autres, sans oublier naturellement les luthiers) mais son rôle a été décisif.

(3) celle de Brel naturellement, d'où la majuscule... On parle de musique ici pas de cuisine.... ;-)

Rappels très très partiels :

... mais en remontant tout de même à son premier album (33t) de vielle en 1984 "La vielle à roue de l'imaginaire"

puis celui de 1986 "Esprits de la nuit" avec les Philharmonistes de Chateauroux

Ensuite j'ai du rater pas mal d'épisodes....

jusqu'à son album précédent chez Innacor en 2013

Mais sans rater toutefois sa méthode de vielle avec DVD (Modal 2006) :

 

--------- mis en ligne le 8 mars 2017 et modifié le 2 avril -------

Les deux cornemuses de Willy sont vendues

 

--------- mis en ligne le 2 mars 2017 -------

KV Express
"Zaphon"

Je vous avais entretenu du premieKV Express "Luna" il y a 10 ans déjà et, après un second album trois plus tard (1) il aura donc fallu attendre sept ans pour ce troisième volume car, entre temps Sophie Cavez s'est davantage investie dans d'autre projets. En relisant ce que j'avais écris à propos du premier, je constate que le projet est resté fidèle à lui même : ne vous méprenez pas à la vue des sept noms de musiciens: il ne s'agit pas d'un groupe mais d'une soliste, appuyée au besoin par un percussioniste (Jo Zanders) et invitant divers musiciens de renom à l'accompagner sur l'une ou l'autre plage. L'album se présente donc surtout comme une suite de duos et les fans de Karim Baggili, Grégory Jolivet, Didier François ou Julien Padovani pourront être déçus de ne les entendre que sur un plage chacun (2) et ce d'autant que, jouant le jeu du duo, ils ne font pas étalage de virtuosité personnelle. Le passage du Oud à la vielle en passant par le nickelharpa ou le clavier pourrait produire un album hétéroclite type catalogue, mais le style de Sophie Cavez aussi bien pour le jeu (beau toucher) que pour les compositions, donne à tout cela une belle homogénéïté. Elle assure également des plages en solo ou juste accompagnée par Jo Zanders, mais il s'agit parfois plutôt de duo d'accordéon car si j'ai commencé par trouver qu'elle avait une belle indépendance des mains, j'ai fini par admettre que celle-ci ne devait parfois être permise que par un double enregistrement ; mais le résultat est là....

Je ne sais pas si, en dehors de la "Valse Padeau" ou de la "Polska des Pineau", des noms danses sont mentionnées sur la tracklist (je n'ai pas la pochette) mais le style de Sophie est manifestement forgé par le jeu en bal et comme elle sait préserver malgré tout une certaine sensibilité le résultat est très agréable à écouter.

 

(1) l'album D-Sensation que je n'avais pas vu passer, de même qu'ensuite ceux du duo Cavez-Montanaro, le quartet d'accordéons Knopf Quartet ou le trio Jeff Caresse. Ce n'est pas par choix que je vous parle de tel album et pas de tel autre : cela dépend simplement des éditeurs ou musiciens qui me les font parvenir ou pas.

(2) La dernière invitée est l'artiste multidisciplinaire contemporaine Fabiola Fernandes que je n'ai pas placée dans la même liste car à priori peu connue dans notre milieu. Son intervention chantée sans paroles n'est pas vraiment ma tasse de thé mais ce n'est qu'une question de goût... Pas facile de trouver des infos sur elle sur le net car elle porte le même nom qu'une marque de maillots de bains brésiliens qui monopolise les résultats des recherches et le site Homerecords nous apprend que " Ses principaux sujets de recherche sont la réincidence non chorégraphiée des modèles d'expression, la composition en temps réel, les accessoires faisant le croisement entre la scénographie avec des interventions éphémères dans l'espace et l'impression expérimentale performative comme un moyen d'enregistrer une performance en direct" ce qui ne nous renseigne guère davantage....

Rappels : Sophie Cavez : voir à partir du premier album

Karim Baggili : voir à partir de "Douar"

 

Grégory Jolivet : voir à partir de "Alt'o solo"

Didier François : voir à partir de

 

--------- mis en ligne le 21 février 2017 -------

Les photos du bal avec Décibal, Benoit Roblin solo, Berry 1842 et Folkxygène à Malzéville fin janvier 2017 sont ici :

 

--------- mis en ligne le 15 février 2017 -------

Patrick Malrieu
"Qui veut faire l'ange fait la bête - De la gwerz bretonne de Yann Girin à la légende hagiographique et au mythe"

Autant vous prévenir dès le départ, si le point de départ de cet ouvrage est une gwerz bretonne, il ne traite pas de musicologie mais, comme l'indique le sous-titre, il nous offre un véritable voyage dans les légendes,dépuis la péninsule armorique jusqu'aux indes en passant par les Pyrénées, la Suisse, l'Italie et le Moyen Orient (tant pis pour ceux qui pensent que tout ce qui est breton ne peut être que d'origine celte...). En sus de ce trajet d'ouest en est, c'est une véritable remontée dans le temps que nous offre Patrick Malrieu dont on devine qu'il a été tout aussi emporté que ses lecteurs dans cette aventure dont il ne devait pas se douter de l'étendue lorsque, partant de cette gwerz de tradition orale, il commença par en retrouver l'origine, relativement récente pour la Bretagne, dans les feuilles volantes (1). Mais en tirant le bout du fil, ce sont plusieurs millénaires qui se sont déroulés et le récit chrétien édifiant a révélé une légende bien plus ancienne connue du judaïsme, de l'Islam, de la mythologie mazdéenne et de celle des Indes. A chacune de ses étapes il nous offre une nouvelle version du récit,dont la parenté avec la précédente ne fait pas de doute même si parfois la "moralité" s'inverse en passant d'une religion à une autre. Puis, lorsque tout le fil est ainsi déroulé, il procède, dans les derniers chapitres, à des analyses transversales, histoire de comprendre le pourquoi de cette persistance d'un récit que l'on pourrait considérer à priori comme anecdotique (et qui ne me semble plus très connu).

Si la lecture de l'ouvrage est aisée à son début, voire même un peu ludique, elle se complexifie au fur et à mesure que l'on s'éloigne de notre civilisation occidentale et que l'on s'aventure dans des religions et mythologies moins familières. Puis dans les chapitres finaux, le lecteur est amener à vérifier s'il a bien retenu chaque étape de ce parcours.

Naturellement l'ouvrage, de bon format est illustré, ce qui aide grandement à sa lecture, de même que la mise en page qui identifie bien les récits dans des encadrés jaunes, met en gras certains éléments important de ceux-ci, encadre également la bibliographie chapitre par chapitre (P. Malrieu cite naturellement ses sources et ceux qui ont ouvert la route sur chacune des étapes du parcours), place les notes face au texte, ce qui évite d'avoir à aller les chercher à la fin etc.

(1) Rappelons que Patrick Malrieu est un des fondateurs de Dastum dont il fut le président et qu'il fit d'importantes recherches sur les chansons bretonnes sur feuilles volantes.

Editeur : Tir Centre de recherche bretonne et celtique (Université de Rennes 2 Haute Bretagne) 2010.

-

--------- mis en ligne le 14 février 2017 -------

Brols n°91 ayant servi à mes voeux cornemusicaux électroniques 2017

- --------- mis en ligne le 8 février 2017 -------

Une musette16 pouces à vendre sur le Bon Coin (hautbois Bernard Blanc monté sur une cornemuse type Charbonnier dont les bourdons sont toutefois percés comme me l'a confirmé le vendeur.

https://www.leboncoin.fr/instruments_de_musique/1081195069.htm

 

- --------- mis en ligne le 31 janvier 2017 -------

Jean-Claude Roc
"L'iconographie des musiciens marionnettistes à la planchette"

Voici un sujet pour lequel j'ai déjà été plusieurs fois en contact avec des collecteurs d'iconographie (1), mais aucun n'avait encore concrétisé le partage des résultats de ses recherches. C'est l'auvergnat Jean-Claude Roc qui ouvre donc le bal avec ce petit ouvrage de 30 pages au curieux format (A4 plié dans sa hauteur), illustré en couleur, de 38 documents (2) présentant des instrumentistes (cornemuse, vielle, flûte-tambour) actionnant des marionnettes avec l'une de leur jambe. Après un rapide rappel de l'historique des marionnettes de l'Egypte antique jusqu'à Guignol et les marionnettistes forains, il attaque le sujet proprement dit, avec une mention particulière pour la Haute-Auvergne. Puis il dresse le catalogue des représentations qu'il a rassemblé, non pas par ordre chronologique, mais par instrument utilisé par le marionnettiste. On regrettera juste le format un peu petit des illustrations mais c'est un bon début (3) et souhaitons que cet ouvrage en attirant l'attention sur ce sujet soit le germe d'une monographie plus conséquente sur le sujet.

(1) dont Chris Gerris, marionnettiste, sculpteur, musicien etc., qui avait rassemblé pas mal de choses il y a pas mal d'années maintenant,.

(2) et quelques autres plus généraux sur les marionnettes.

(3) surtout lorsque l'on connait les difficultés à obtenir certains droits de reproduction. Les illustrations proviennent de collections publiques et privées.

Association Histoire et Patrimoine, 2, rue Jules Védrines 15100 Saint-Flour, avec le soutien de l'APEMUTAM

http://jeanclauderoc.vefblog.net/ (si vous arrivez sur un site d'art martial pas de panique vous êtes au bon endroit...)

Rappels : "Iconographie et l'histoire de la cornemuse en Haute-Auvergne"

 

- --------- mis en ligne le 31 janvier 2017 -------

Vol d'une clarinette le 24 janvier 2017 à Paris (13ème, Av de France, dans le restaurant "Prêt à Manger"), entre 21:00 et 21:30

Clarinette Sib Buffet-Crampon, modèle Tosac BC1150L-2 (bois: grenadille), numéro de l'instrument: 674260.

L'instrument se trouvait dans un étui rigide noir (intérieur velours rouge), le tout dans une housse bleu:

.

....

Accesoires avec l'instruments: 1 bec Vandoren B40 13 et 2 barrels peu commun: barrel allemand "p&s" et un barrel bakun de 64.5mm

..

1 passport Coréen au nom de Moon Gyu LEE

Une plainte pour vol a été déposée au commissariat de police de Paris 13ème, numéro de PV 01890/2017/001387

Contact : Moon Gyu LEE moongyu87 suivi de @gmail.com tél: +33 6 50085756

 

 

- --------- mis en ligne le 25 janvier 2017 -------

Vol d'un saxophone alto Yanagisawa, le 21/1/17 à Paris (13ème), par effraction dans un appartement

marqué no. WO100340555, dans son étui

Vol déclaré au commisariat de polic de 2ème arrondissment, PV numéro 01821/20177/000467

Contact: thomas.guers suivi de @kaplan.com

 

- --------- mis en ligne le 19 janvier 2017 -------

Mister Klof
"Le galant indiscret"

Troisième album de ce groupe mais comme je n'ai pas eu l'occasion d'écouter les précédents je ne pourrai pas jouer aux sept différences...

Au sein de ce quartet de musique à danser nous retrouvons du beau monde. Julien Cartonnet aux musettes du Centre mais également au banjo, un instrument certes totalement différent mais sur lequel il est tout aussi impressionnant, Tiennet Simonnin à l'accordéon chromatique, certain penseront "naturellement" mais ce serait oublier que s'il se produit essentiellement en public avec ce gros soufflet entre les mains, il pourrait en découdre également avec pas mal de manieurs de sacs et de tuyaux ; ce n'est pas encore le cas ici, dommage... Et si le titre nous indique que le galant est indiscret, Tiennet fait plutôt dans la discrétion en assurant essentiellement l'accompagnement (1), en compagnie de Sylvain Quéré à la guitare, laissant le soin à Sylvain Vuidart à la flûte traversière et à Julien déjà cité, de dérouler les mélodies.

Des mélodies essentiellement composées (par les membres du quartet ou par d'autres musiciens plus ou moins de la même trempe, de divers pays), souvent un peu alambiquées ce qui fera d'autant plus apprécier l'efficace simplicité de la mélodie qui fournit son titre à l'album ou de celle de cette belle version aveyronnaise de Réveillez vous belle endormie, la seule plage de l'album qui n'est pas destinée à la danse. Bien entendu les autres ne sont pas destinées qu'à cela mais on est tout de même bien dans l'esthétique des groupes de bal trad. actuel, par l'ambiance sonore, par certains tempos mais également par le répertoire qui saute sans complexe de la Bretagne à une bourrée apatride, d'un reel devenu scottisch à l'inévitable cercle circassien. Tant qu'à écouter ce style de musique autant le faire avec des musiciens de cette trempe... Des musiciens dont on sait par ailleurs qu'ils sont aussi à l'aise dans un registre bien plus à l'ancienne.

(1) accompagnement à prendre au sens large, de l'harmonico rythmique au contrechant, voire en doublant la mélodie ou en introduisant celle-ci.

 

Rappels :

Mister Klof : album éponyme en 2011 puis Octopus (2013)

Tiennet Simonnin : au sein du Duo TTC album éponyme en 2010 puis Aux objets trouvés en 2013 (second album en vue....) et avec Les Enfants du Bal, album éponyme en 2015

Julien Cartonnet : voir à partir de son album solo"Cornemuses du Centre (16 et 20 pouces), banjo, du Nivernais-Morvan"

Sylvain Vuidard : au sein de Kitus "Après l'after..." et "Eh bien, dansez maintenant !"

Duo Quéré / Vuidart : album éponyme

 

- --------- mis en ligne le 14 janvier 2017 -------

Instrument retrouvé (pour une fois...)

"Une bonne nouvelle, la cabrette volée le 15 septembre 2014 s'est retrouvée en vente aux enchères sur ebay. Après signalement à la police, il s'est avéré que le vendeur était de bonne foi et l'avait eue par un brocanteur peu regardant. Je suis allé récupérer l'instrument au commissariat mercredi dernier... le tout en fort bon état.

(...)

Gilles Cassagnes

 

- --------- mis en ligne le 09 janvier 2017 -------

Sur mon autre site : fac-similé d'un annuaire des professionnels de la musique (hors musiciens) de 1921

Cliquez sur l'icône pour y accéder (directement sur la page en question)

 

- --------- mis en ligne le 09 janvier 2017 -------

Les menus plaisirs du Roy
"Joseph Bodin de Boismortier - Divertissements de campagne"

J'étais persuadé de vous avoir chroniqué cet album de longue date (1) et vérification faite je me rends compte que je ne l'avais fait que dans ma tête et que je n'avais pas retranscrit sur le présent site...

Corrigeons donc immédiatement cette situation et cela sera d'autant plus utile aux amateurs de musette baroque que la couverture cite le ténor Stéphane Van Dyck ainsi que Jean Luc Impe qui dirigie l'ensemble Les menus plaisirs du Roy et y tient les parties de théorbe, mais pas les cinq autres musiciens dont Pieterjan Van Kerkhoven dont il s'agit à ma connaissance du premier enregistrement édité à la musette mais dont j'ai déjà eu l'occasion de vous entretenir dans un tout autre registre (2) car il faut également partie du groupe Wör. Donc mis à part l'image, rien ne vous indique à la vue de la face avant de la pochette qu'on y entend de la musette.

Voici donc un album ou la musette est bien présente, parfaitement mise en avant sur quelques pièces au même titre que le chant ou le traverso, sur un accompagnement de viole, clavecin, théorbe et percussions sur d'autres. Le programme est donc varié et peut constituer une excellente introduction à l'instrument, d'une part en le replaçant bien dans son cadre et d'autre part, pour le grand public, en évitant l'indigestion de bourdons qui peut résulter de l'écoute d'un album uniquement centré sur la musette. Cela dit il ravira aussi les officionados... On regrettera juste que nulle légende ne donne la référence du tableau utilisé pour la pochette, je précise donc qu'il s'agit de la Pastorale d'été de François Boucher, à priori celle conservée à la Wallace Collection de Londres.

Pieterjan fait partie de la nouvelle génération des joueurs de musette, ceux qui ont la chance d'avoir pu bénéficier dès le départ de l'expérience de leur prédécesseurs, en l'occurence Jean-Pierre Van Hees, qui lui même avait pu bénéficier du défrichage effectué par le regretté Jean-Christophe Maillard (3). C'est d'ailleurs ce dernier qui avait rédigé le texte du livret, quatre belles pages dans lesquelles il présente J. Bodin de Boismortier, compositeur dont la réputation fut entachée par une production prolixe et un usage pédagogique de celle-ci mais qui mérite d'être redécouvert en tant que compositeur à part entière. Il analyse également les pièces avec une compétence que je ne prétenderai jamais avoir et je vous renvoie donc volontiers à ce texte dans lequel il va jusqu'à justifier les adaptations d'instrumentation faites pour cet enregistrement.
Mais si je vous rappelais que Pieterjan est un élève de J.P. Van Hees c'est surtout pour expliquer qu'il fait partie de cette génération dont les meilleurs éléments maîtrisent leur instrument avec une aisance et un naturel qui leur assure une marge de liberté au service de l'expression. Et comme à son âge il dispose encore probablement d'une marge de progression, cela nous assure d'autres beaux enregistrements à venir.

http://musica-ficta.com

(1) l'album date de 2015 mais je ne le connais que depuis ma rencontre avec le très sympathique Pieterjan en mai 2016 en Galice.

(2) pas tout à fait différent d'ailleurs puisque Wör joue certes dans un style actuel mais du répertoire de manuscrits du XVIIIème tout de même.

(3) sans oublier naturellement les facteurs sans lesquels rien n'aurait été possible et en premier lieu Rémy Dubois.

Rappels :

Pieterjan Van Kerkhoven : au sein du groupe Wör "Back to the 1780's"

Joseph Bodin de Boismortier : voir à partir de Joseph Bodin de Boismortier - "Ballets de village et Sérénade." (ou plutôt de la suivante juste en dessous)

 

- --------- mis en ligne le 07 janvier 2017 -------

"Bal trad ou bal folk? Petite histoire du revivalisme " tel est le titre de la publication de 8 pages que Daniel Giffard a mis en ligne sur le site du

http://cdmdt43.com/2016/10/31/bal-trad-ou-bal-folk-une-publication-de-daniel-giffard/

 

- --------- mis en ligne le 06 janvier 2017 -------

Citation de la semaine (bon cela ne parle pas de la cornemuse mais c'est tout de même une outre qui fait de la musique,du moins d'après l'auteur, et c'est surtout l'auteur en question qui est le plus surprenant...)

"Il s'en trouve même qui font sortir par leur anus, sans émettre la moindre odeur, tant de chants harmonieux qu'on dirait qu'ils chantent avec cette partie du corps"

Réponse ici avec tous les détails et liens

 

- --------- mis en ligne le 02 janvier 2017 -------

Socourt 2006 les photos en définition originale accessibles depuis le 01/01/2017

 

- --------- mis en ligne le 25 décembre 2016 -------

Le Collectif Accordéon Diatonique de Bretagne reprends vie avec un nouveau bureau, une newsletter, des nouveautés sur leur site http://www.cadb.org dont notamment cette bonne nouvelle :

"Cette année, nous profitons de Noël pour vous offrir un beau cadeau : sachez qu’à partir de ce jour les 1784 pages qui composent les 77 numéros de la revue « Paroles d’Anches » éditée par le CADB entre 1999 et 2013 sont désormais accessible librement sur notre site Internet ! Bonne lecture :

http://www.cadb.org/?p=parolesdanches

 

- --------- mis en ligne le 21 décembre 2016 -------

"Je vends ma musette 14 pouces fabriquée par Bernard Blanc.

Décor Sautivet., excellent état.

1 500 €.

On peut l'entendre, jouée par Ivan Karvaix, sur le disque "Polyphonies pour cornemuses" du Groupe "Airbag".

Christian ROBERT 04 73 67 02 88 ou 06 18 25 29 95"

- --------- mis en ligne le 21 décembre 2016 -------

Sur mon autre site, démontage d'un mélodéon à mécanisme trembleur

- --------- mis en ligne le 20 décembre 2016 -------

Quelques belles enluminures (dont naturellement des annonces aux bergers cornemuseux) à aller voir en suivant ces liens :

http://thedigitalwalters.org/Data/WaltersManuscripts/html/W148/
fol 63r

 

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8496559r/f58.planchecontact.r=horae
f41v

 

http://manuscrits-drac.bnsa.aquitaine.fr/notices-manuscrit/ms0094-horae-cum-calendario.aspx
f49

 

http://www.bl.uk/manuscripts/Viewer.aspx?ref=stowe_ms_17_fs001r
f16v et 18v, 32v et nombreux autres musiciens (orgues portatifs, psaltérions, instruments à archet, harpe...) et n'hésitez pas à zoomer...

 

- --------- mis en ligne le 20 décembre 2016 -------

Ajout d'un santon en plastique sur l'une des pages de brolls consacrée à ce sujet

 

- --------- mis en ligne le 19 décembre 2016 -------

102 photos de la Talvera en bal à la Féria de Béziers d'août dernier (2016) sont visible ici

 

- --------- mis en ligne le 19 décembre 2016 -------

Il est des fois où l'écoute d'un musicien particulièrement doué vous donne envie de ranger définitivement vos tuyaux ou autres accessoires sonores parce qu'à quoi bon continuer à faire de la musique de seconde zone alors que d'autres font bien mieux... La vision des photos de musiciens trads et de danseurs de bal folk de Samuel Lagneau m'a fait la même impression. Ce n'est pas tant par le fait que ses photos soient techniquement très bonnes que par les expressions qu'il sait capter sur les visages : je suis bien placé pour savoir que certains musiciens concentrés sont plutôt avares d'expressions souriantes lorsqu'ils jouent ou que de nombreux danseurs de bal ont une expression ) peu près aussi détendue que celle d'un coureur de marathon au trentième kilomètre. Et bien Samuel, à en croire ses photos, ne rencontre que des danseurs aux anges et des musiciens épanouïs.

Pour voir ses clichés, vous pouvez chercher Marshmallow photo sur les réseaux dits sociaux.

 

- --------- mis en ligne le 19 décembre 2016 -------

Sofia Jaques Serano
"Bodega en viatge"

Décidemment, 2016 aura été, discographiquement, une année de la bodega, avec trois productions consacrées à l'instrument et dont les protagonistes, font d'ailleurs parfois la promotion ensemble plutôt que de se placer en concurrence. D'ailleurs, à entendre les deux que j'ai écoutés, ils se complètent, chacun abordant l'instrument par une approche propre. Pour Sofia Jacques de Dixmude, récemment devenur Sofia Jacques Serano, infatigable militante de l'instrument, cette cornemuse occitane est d'abord un catalyseur de rencontres et de la fête, bien plus que l'instrument que l'on travaillerait inlassablement chez soi pour parvenir à une interprétation sans faille. Elle a d'ailleurs fait le choix d'enregistrements en situation plutôt qu'en studio et nous invite, sur ce double CD, à rencontrer tous les amis musiciens avec lesquels elle partage des moments de musique : ses propres groupes, naturellement, mais aussi d'autres musiciens ou chanteurs occitans renommés, un compatriote belge également installé dans le sud et puis, encore au delà, des musiciens italiens ou galiciens (comment ne pas sympathiser avec Xistra de Coruxo lorsqu'on a eu la chance de croiser leur chemin ?). Elle s'offre également le petit plaisir de jouer sur des collectages de Louis Mas, l'un des derniers témoins (malheureusement non bodegaire lui-même) de la pratique traditionnelle de l'instrument, décédé dans les années 80.

Aujourd'hui certains savent faire sonner l'instrument aussi "juste" qu'un piano, ce n'est pas la direction qu'a choisie Sofia, d'ailleurs essayez de faire un boeuf trad ou un carnaval avec un piano...

jacquessophie41suivi de @gmail.com

- --------- mis en ligne le 19 décembre 2016 -------

Melike Tarhan
Juicy Little Bramble

TAB
"Seahorse"

J'ai pris l'habitude de vous chroniquer, dans ces infos consacrées en principe aux musiques traditionnelles, les productions du label belge Homerecords même si leur lien avec ces musiques trad. est parfois léger, voire inexistant. Ceci d'une part parce que j'estime qu'il est important de soutenir ces petits labels indépendants qui font un travail excellent et irremplaçable en faveur de musiques originales et de qualité et, d'autre part parce qu'il s'agit généralement de musiques acoustiques, relativement mélodiques et donc susceptibles d'accrocher l'oreille de l'amateur de musiques trad (1). Mais je serai très bref avec des deux albums, car mis à part quelques parties de duduk ou d'oud, l'album de Melike Tarhan au sonorités moins natures et moins originales que d'habitude me fait plus penser à de la variété internationale (voix un peu éthérée et révérbérée, batterie qui ne fait pas vraiment dans la dentelle, rifs électriques…). Quant au trio de Seahorse, il relève d'un jazz acoustique (guitare, saxo et batterie cette fois-ci beaucoup plus délicate, très jazz, tenue par Fred Malempré) de bonne facture, relativement mélodique, avec une belle écoute entre musiciens mais qui entre complètement dans cette catégorie jazz et qui sera donc chroniqué par des personnes bien plus compétentes de ce circuit.

(1) il y a une troisième raison c'est qu'il me font parvenir ces enregistrements et que du coup j'ai du mal à feindre de les ignorer…

Homerecords : http://www.homerecords.be

Rappel : Melike Tarhan : voir à partir de l'album Melike
"Inn of love"

 

- --------- mis en ligne le 14 décembre 2016 -------

"L'atelier de cornemuse du Centre (16 pouces) qui a lieu tous les mardis de 19h à 20h à la MJC de Ris-Orangis (91), CMT d'Ile-de-France, risque fort d'être supprimé faute d'un nombre d'élèves suffisant. Il y a actuellement 2 élèves très motivés, il suffirait d'un 3e inscrit pour que le cours soit maintenu...

Donc si vous habitez dans le sud de l'Ile-de-France et que vous avez envie de commencer la cornemuse du Centre (ou de vous perfectionner car l'atelier est ouvert aux musiciens intermédiaires), c'est plus que jamais le moment ! Après il sera trop tard...

Qu'on se le dise !"

Le site de la MJC : http://www.mjcris.org/

Contact : mjcris.cmt suivi de @gmail.com

 

- --------- mis en ligne le 7décembre 2016 -------

Les photos de Socourt 2016 sont en ligne sur le présent site :

 

- --------- mis en ligne le 7décembre 2016 -------

Une belle enluminure médiévale avec berger joueur de cornemuse, illustrant une scène peu courante (je n'en connais pas d'autre exemple) du cantique des cantiques, en couverture du numéro de l'Art de l'enluminure qui vient de paraître (dans les bons kiosques)

 

- --------- mis en ligne le 30 novembre 2016 (merci à Pascal)--------

Vous l'avez probablement déjà entendue, mais vous souvenez vous de qui est cette citation ?

"J'imagine que l'inventeur de la cornemuse a été inspiré par la vue d'un homme portant un cochon asthmatique et furieux sous son bras. Malheureusement, le son obtenu avec l'artefact n'a jamais égalé la pureté du son produit par le cochon."

Réponse ici

- --------- mis en ligne le 30 novembre 2016--------

Oscar Ibanez-
"Alen Do Mar"

Oscar Ibanez est un gaitero galicien encore peu connu en France (il a du se produire à Lorient tout de même...) mais qu'il faut tout de même considérer comme une des pointures actuelles de l'instrument, quasi au même titre que Suzana Seivane ou Carlos Nunez pour ne citer que les deux vraiment connus par chez nous. Il partage d'ailleurs un look capillaire proche de ce dernier et un égo également fort dimensionné qui devrait lui permettre également de mener sa carrière. Mais à l'écoute de cet album je constate que sa musique demeure bien plus galicienne et moins irlandisée : on notera bien un texte de pochette qui réfère aux celtes, l'usage de quelques ornements plutôt écossais (2) mais placés assez discrètement et une suite de muineras dont le début pourrait rappeler certains arrangement des Chieftains et la fin clairement le final d'un show type Lord of the dance. Mais pour le reste, bien davantage dans la lignée de S Seivane, il nous offre un album bien galicien (1), autant dans ces pulsations qui en font toute la saveur que dans le répertoire et dans l'instrumentation, notamment du côté des percussions. Si l'album est celui d'un gaitero, il a su bien s'entourer (la liste des musiciens pourrait d'ailleurs figurer au dos de la pochette) et le son est celui d'un groupe galicien actuel avec accordéon, violon, guitare, bouzouki, percussions traditionnelle naturellement, voire basse électrique. Et saluons le mixage qui place la gaita juste ce qu'il faut au premier plan. Un bel album qui vous met de bonne humeur, même s'il finit par une lente et ample Morrina, avec une gaita soliste juste soutenue par un accordéon joué comme un harmonium et qui finit avec une belle maîtrise dans le registre aigü.

Un musicien à suivre donc, en espérant qu'il résiste aux sirènes du pan-celtisme musical et qu'il continue ainsi à nous faire partager la tradition galicienne ... et pourquoi pas sur les scènes de nos festivals et pas seulement du FIL ?

http://www.oscaribanez.com

(1) pour être exact signalons également la présence d'un Arin-arin, naturellement basque mais qui s'inscrit parfaitement dans le déroulement de l'album.

(2) mais signalons à contrario qu'originaire de Pontevedra, Oscar Ibanez à oeuvré autour du doigté fermé ou semi-fermé qui se pratiquait dans cette région et dont Ricardo Portela fût le témoin le plus connu.

Rappel : c'est en consultant son site que j'ai pu découvrir que j'avais déjà chroniqué un de ses albums ou plutôt l'album d'un sympathique groupe dont il fut le fondateur : Paidacana et son CD "12"

 

- --------- mis en ligne le 29 novembre 2016--------

Le dernier numéro de Musique Images Instruments est dédié aux femmes vielleuses : voir sur

http://www.cnrseditions.fr/musicologie/7372-musique-images-instruments-n16.html

 

- --------- mis en ligne le 24 novembre 2016--------

510 photos du Folk Festival Marsinne-Héron 2016 sont en ligne sur le présent site :

- --------- mis en ligne le 19 novembre 2016--------

Diab Quintet -
"Seagull Tango"

Voici un titre d'album qui pourrait bien vous induire en erreur car il ne s'agit nullement d'un album de tango et il vous faudra attendre la 6ème plage si j'ai bien compté pour trouver une cadence musicale qui sonne réellement tango, après, entre autres, une première mélodie asymétrique aux couleurs davantage balkaniques qu'argentine. D'accord la fin de la seconde plage, celle qui donne son titre trompeur à l'album; finit effectivement sur une ambiance à la Piazzola mais toute sa première partie est une superbe mélodie lentement déroulée sur une pulsion de respiration tout à fait captivante. Et la troisième est clairement une mazurka telles qu'elles se jouent en ce moment, la quatrième un belle valse asymétrique alternant avec des passages en valse lente etc.

Jonathan De Neck nous offre donc ici un album de diato actuel, avec un beau toucher, judicieusement accompagné par une percussionniste flûtiste à ses heures et, surtout par un violoncelliste, un violoniste (également contrebassisite) et un contrebassiste (également guitariste), et c'est peut-être dans les couleurs de cet accompagnement de cordes, dans ces arrangements soignés que l'on peut rechercher un rapport avec le tango... ou bien, plus simplement, oublier tout bonnement ce mot du titre et juste profiter de ce bel écrin offert au diato de Jonathan, un musicien pas vraiment connu en France mais qui a pourtant participé à nombre d'aventures musicales en Belgique parmi lesquelles je ne citerai que Laïs, Ialma (voir photos ici), Dazibao avec Sophie Cavez…

Rappels :

Diab quintet : précédent album Fourmillières (même éditeur et mêmes musiciens)

Jonthan de Neck : Dazibao : " Alma "

, " E40 "

Tali Toké "Tali Toké"

Rui Salgado : Marteen Decombel " October Sunrise "

Lara Léliane " Free "

Homerecords : http://www.homerecords.be

 

- --------- mis en ligne le 16 novembre 2016--------

Saxophones anciens volés :

Le 5 novembre 2016, Bruno Kampmann, président de l’Association des Collectionneurs d'Instruturments de Musique à Vent s’est fait volé trois saxophones de sa collection à Sintra au Portugal alors qu’il revenait du congrès ANIMUSIC de Tomar.

Ces trois saxophones ne sont pas jouables mais sont des prototypes uniques de collection :

- N° 016 : saxophone alto, prototype anonyme, « système Romero ».

- N° 511 : saxophone alto, prototype anonyme, clés d’aigu commandées par clavier main droite.

- N° 656 : saxophone, prototype estampillé Herfort n°1, « système Boehm » clés graves, « système Romero » clés aigu.

Si vous voyez un de ces saxophones sur internet, à une vente ou dans une collection, merci de prévenir rapidement Bruno Kampman au +33 621778774 bkampmann suivi de @free.fr

- - --------- mis en ligne le 13 novembre 2016--------

Salon Ambroisine
"Tout simplement !"

Je vais essayer d'être objectif pour vous présenter ce CD enregistré par deux amis : Thierry Legros tout d'abord avec lequel je tiens tous les ans le stand du Grenier des collègues sonneurs au Son Continu et également André Deru que l'on peut y voir également chaque année dans un stand de facteur d'épinettes… Il est donc question principalement d'épinettes sur cet album et si cet instrument phare du revival des années 70 souffre toujours du contrecoup de cette popularité et du fait qu'il servit de premier instrument à pas mal d'entre nous, cela fait du bien de le réentendre lorsqu'il est ainsi sous de bonnes mains qui nous rappellent que son jeu peut être bien plus fin que ce que nous en faisions à l'époque… C'est tout d'abord un certaine forme de swing tranquille qui se dégage de cet enregistrement : le jeu du duo dégage tout à la fois une certaine quiétude, mais avec ce qu'il faut de petites suspensions bien placées pour créer une musicalité très agréable. C'est ensuite la complicité de deux musiciens habitués à jouer ensemble depuis des années qui est remarquable : il est des plages où lorsque des harmonies apparaissent, on se pose réellement la question de savoir si la seconde épinette vient seulement d'entrer en jeu ou bien si l'unisson était quasi parfait auparavant, y compris dans ces petites suspensions évoquées ci-dessus… On revient en arrière et on constate qu'effectivement il y avait bien deux épinettes (la stéréo permet d'entendre qui fait quoi), que l'unisson n'était pas si parfait mais que l'ensemble dégage une unité qui ne nous avait fait percevoir qu'un instrument.

Pour varier les ambiances, Thierry manie également l'archet, tout d'abord sur une petite vielle à archet qui lui tient à cœur puisqu'il avait fait faire par Louis Georgel. Il en use dans un style assez rustique en appuyant bien sur l'archet, ce qui surprend un peu à la première écoute mais auquel on se fait rapidement. Il joue également d'une nickelharpa dans un style bien plus aérien, cordes sympathiques aidant… Le répertoire est essentiellement traditionnel wallon (manuscrits jusqu'au XVIIIème ou collectages) avec tout de même une compo de chacun des deux musiciens et une d'un autre épinettiste connu en Belgique mais peu en France : Lucien Delvecchio. Parmi les traditionnels wallons, notons la présence de la mélodie de la bourrée " Mon père arrachait les raves " (1) avec une jolie seconde partie.

"Tous simplement !" : le titre de l'album résume bien la philosophie musicale du duo, rajoutons "mais efficacement..."

 

(1) ou encore " J'em… la moitié du monde " pour les morvandiaux

Autoproduction : http://salonambroisine.be

 

- - --------- mis en ligne le 9 novembre 2016--------

Claire Genet
"La clarinette - Un instrument, un artiste"

Un nouveau volume dans cette collection nordiste dédiée aux instruments et, après la flûte traversière en bois, restons fidèle à l'ébène avec cet opus dédié à la clarinette ou plutôt aux clarinettes puisque trois tonalités sont utilisées, souvent conjointement par Claire Genet. Claire est bien connue dans le Nord et au delà comme étant la fille de Polo et Fanette mais, par delà cette ascendance, parce que cela lui a donné l'occasion de presque naître une clarinette entre les doigts et cela fait beau temps qu'on a l'occasion de l'entendre, notamment au sein du groupe Les Pantouflards et même auparavant sur certains enregistrements de la Piposa. Il était donc naturel que Dominique Bommel (1) lui propose la réalisation de cet album, même si son jeu n'est pas aussi spectaculaire que peuvent l'être celui d'autres clarinettistes du petit monde du trad. Ici pas de pince d'anche rustique à la façon des treujeun gaol, pas non plus de glissendos à la klezmer ce qui ne déplaira pas à certains (j'en connais) qui ne supportent pas ce côté parfois un peu caricatural de l'instrument, pas non plus de slap sur l'anche de la clarinette basse. Claire a un jeu plus classique et, d'ailleurs, la dernière pièce de cet enregistrement, l'une de mes préférées, interprétée à trois clarinettes, pourrait fort bien figurer au répertoire des ensembles de clarinettes de conservatoires ou école de musique (2).

Précisons de suite que la plupart du répertoire interprété ici a été composé par Claire et que l'on n'est donc pas dans un album dédié à un instrument et à un répertoire traditionnel mais plutôt dans celui d'une musicienne qui s'exprime sur son instrument. Ajoutons qu'aucune mention de danse ne figure sur la pochette, même si certaines plages doivent bien avoir été déjà jouées en bal. Seul le traditionnel suédois trahit par son titre son caractère de polska. Quant à la seconde plage qui n'est pas composée par Claire elle fait se succéder une composition de Gérard Delord et une de Georges Cantournet sur laquelle Polo vient prêter main forte à la cabrette avec un joli son mais un swing encore perfectible. Parmi les autres invités, outre les Pantouflards sur une plage, je soulignerai la présence d'Albin Suffy à la basse électrique sur trois plages, avec un jeu dynamique et nerveux bien mis en valeur par une prise de son qui permet de ressentir l'attaque et la vibration des cordes. Un musicien auquel le label pourra confier un futur opus dédié à cet instrument, bien loin de ces insupportables basses qui ne produisent que d'insipides nappes harmoniques.

(1) cheville ouvrière du label Bémol productions.

(2) Je lis toujours les textes de pochette après écoute et j'y apprend qu'effectivement, Claire a été à la double école de la musique trad. et école de musique plus académique…

Bemol production : http://www.bemolvpc.com

Rappel : Voir à partir de l'album des Pantouflards "Black Savate"

 

- - --------- mis en ligne le 7 novembre 2016--------

Collectif
"Eth noste Aboes - Anthologie du hautbois en Couserans"
(Livre + CD)

 

Si quasiement toutes les cornemuses de l'hexagone disposent aujourd'hui d'une monographie voire davantage, les hautbois sont bien moins servis, et nous ne pouvons donc que nous réjouïr d'une telle édition. Edition dont il serait d'ailleurs plus rigoureux d'annoncer qu'elle concerne plutôt une tradition de hautbois, car il est toujours possible de se poser la question de savoir si les 5 instruments entiers parvenus juqu'à nous, représentent réellement un type particulier de hautbois populaire, chacun possédant telle ou telle caractéristique propre : un seul dispose par exemple d'un trou de sous-tonique (1) . Et tous dérivent du hautbois baroque, ce qui leur donne forcément un air de famille. Cette origine commune est rappellée par Luc Charles-Domnique dans le premier chapitre de cet ouvrage collectif, Luc s'attardant ensuite sur l'un de ses sujets de prédilection : les corporations ménétrières et les bandes de hautbois au service du pouvoir.

Bernat Menetrier Marcadal poursuit avec un historique du Couserans sous ses aspects politiques naturellement, mais également économiques et, surtout, sociaux avec d'intéressants éléments, par exemple ces accords entre vallées françaises et espagnoles garantissant la continuité des échanges même en cas de conflit entre les deux pays. On regrettera juste l'absence de cartes au sein de ce chapitre et du suivant..

Alain Servat, nous fait revenir à des sujets plus directement musicaux, nous met l'eau à la bouche en annonçant une prochaine publication sur les danses locales (je ne savais pas qu'il y avait des bourrées dans les Pyrénées...) puis nous présente les 13 joueurs d'aboes connus, certains, du XIXème siècle, de manière très lacunaire, mais d'autres, dont le fameux Pigalha, à cheval sur les deux siècles, dont la réputation a laissé bien davantage de témoignages.

Le regretté Jean-Christophe Maillard a réalisé avec la rigueur qu'on lui connaissait, l'étude des enregistrements anciens disponibles, enregistrements quasiment tous présent sur le CD joint à l'ouvrage?

Les cinq instruments sont ensuite décrits (avec photo générale), leur facture analysée (mais pas leur perce malheureusement...), et le plan côté de l'un des cinq est fourni (pourquoi pas les cinq pour faciliter leur comparaison ?).

Puis les témoignages des principaux protagonistes retracent le revival de l'instrument, au sein des groupes folkloriques avec l'appui de Charles Alexandre tout d'abord, puis lors du revival folk des années 70 (Claude Romero, Bernard Desblanc, Robert Matta) et, enfin, la pratique et la facture actuelle (P. Rouch, B. Petitprez). Ce dernier historique explique également les différents types de reconstitutions d'aboes dits "de Ch. Alexandre", ou "du COMDT". Il explique également le travail de relevé des côtes réalisé qui permettra peut-être, accompagné d'un travail sur les anches, d'ouvrir de nouvelles perspectives à la pratique de cet instrument en repartant de sa version ancienne.

Le CD joint à l'ouvrage n'est pas qu'un simple bonus de type compilation comme on en rencontre souvent : il présente au contraire, outre les huit enregistrements anciens déjà cités (2), 27 plages inédites, représentatives de la pratique actuelle de l'instrument au sein des groupes folkloriques les plus impliqués (Bethmalais, Biroussans), mais également des autres acteurs du renouveau déjà cités (C. Romero, B. Desblanc et deux ensembles du COMDT, JC. Maillard qui ose malicieusement une polka bretonne en second morceau, le duo Matta-Rouch, P. Rouch dans plusieurs autres formations, A. Servant, Zinga-zanga, Revelhet, Les Irètges etc.

Voici donc un exellent ouvrage dont on regrettera juste la couverture un peu trop sobre qui risque de le faire passer un peu inaperçu sur les stands.

(1) Mais attention certaines caractéristiques propres à un seul instrument (large bague de pavillon ou, au contraire, pavillon quasi-inexistants résultent de modifications ultérieures, voire relativement récentes des instruments.

(2) dont un ou l'un des danseurs crie le nom de Pigalha, ce qui, malgré la prudence à laquelle encourage Jean-Christophe dans son chapitre (que je reformulerai en disant que tous les accordéonistes à qui l'on a crié "Chauffe Marcel" n'étaient pas Azzola), confère une valeur toute particulière à cet enregistrement...

Edité par l'Agence de Développement Economique du Couserans

 

- - --------- mis en ligne le 6 novembre 2016--------

Quintet Urmuli
"Georgian muisc of the centuries Vol IV"

 

J'ai découvert ce groupe géorgien l'an passé lors du festival de cornemuses de Balingen (voir photos) où, même si son usage des cornemuses demeure plutôt anecdotique, il était l'invité principal, donnant plusieurs concerts avant et après le week-end principal des rencontres. J'ai pu acquérir (1) ce CD à l'issue du premier concert du samedi et c'était la dernière galette disponible alors qu'ils avaient apporté plusieurs exemplaire de chacun de leurs enregistrements, une collection qui sous des pochettes semblables mais de couleurs différentes, met à chaque fois l'accent sur un aspect particulier de leur tradition (le chant, les cordes ou ici les duduks), ce qui n'empêche nullement les autres instruments et la voix d'être présents. Il faut dire que ces musiciens sont de ceux qui passent d'un instrument à l'autre et se mettent à chanter avec toujours la même perfection et, surtout, le style propre qui vous fait reconnaître dès les premières notes qu'il s'agit bien d'artistes géorgiens. Sans oublier une indispensable pincée d'humour avec ce tango interprété au duduk…

(1) En principe je ne chronique pas les CDs que j'achète mais je fais parfois des exceptions…

http://www.urmuli.ge

 

- - --------- mis en ligne le 5 novembre 2016--------

  Maxence Camelin & convidats
"Quand la craba crabidarà"

J'ai fait la connaissance de Maxence il y a quelques années sur le stand du grenier des collègues sonneurs au Chateau d'Ars, à l'époque où il n'avait d'ailleurs pas encore cette dénomination. Un personnage sympathique et visiblement curieux, entre autres, de tout ce qui tourne autour des instruments à vent. Au fil des ans j'ai compris qu'il jouait de diverses cornemuses, puis qu'il était capable de les régler même des modèles étranger. Et comme beaucoup cette année, j'ai pu apprécier son caractère plus que facétieux à l'occasion du concours et de son passage sur la grande scène qui suivit... Certains ont d'ailleurs été surpris qu'il ait pu remporter ce concours en considérant sa prestation strictement musicale hors mise en scène et, le standard en question figurant sur l'album, il faut bien avouer que ce n'est pas la meilleure plage et que privée de ses claquement de main qui en font une grande partie de l'intérêt, ce n'était probablement pas le morceau qui mettait le plus en valeur ses compétences de crabaïre, chanteur et pluri-instrumentiste... Si vous étiez parmi ceux qui partageaient ce point de vue, je vous conseille donc fortement l'écoute de cet album qui, si la bodega y est quasi-omniprésente, ne doit pas pour autant être considéré comme un spécial instrumental bodega car il renferme bien d'autres choses et notamment grâce à la présence de complices tel Daniel Dettemmaecker qui parvient si bien à marier le son de son harmonica à celui de la craba ou sa voix à celle de Maxence, Caroline Dufau au chant et tous trois à tout un capharnaum d'appeaux, instruments divers et objets qui ne demandaient qu'à le devenir. Et saluons la présence de Xavier Vidal au chant sur une plage et pour un duo de bodegas avec Maxence sur une autre. Saluons également la reprise par Maxence d'un traditionnel collecté par Charles Alexandre et joué par ce dernier sur un 33 tours qui, pour beaucoup d'entre nous, a constitué la première audition de l'instrument et reste donc le morceau lié à l'instrument. On mesure d'ailleurs à l'écoute le chemin parcouru entre les deux enregistrements...

Un mot indispensable enfin pour la remarquable prise de son qui permet de détailler tous les ornements de Maxence et pour le mixage qui réussit à équilibrer un duo aussi improbable qu'harmonica et bodega.

AEPEM : http://www.aepem.com

Rappel : Daniel Dettemmaecker, voir à partir de l'album du duo Lamzé

- - --------- mis en ligne le 5 novembre 2016--------

Ce mail pour porter à votre connaissance le vol du violoncelle de notre fille Blanche Ballesta, 17 ans, survenu dans la nuit du 3 au 4 novembre au foyer de jeunes filles Paris XI (15 rue Villermé) où elle réside.

Elle est effondrée vous l'imaginez. Elle est étudiante au Conservatoire du XIIe dans la classe de Philippe Bary. Elle doit présenter le concours d'entrée du CNSM en février prochain.

C'est un violoncelle 4/4 fabriqué à Mirecourt début XXe et portant une étiquette apocryphe Bergonzi.

Il a été volé avec sa housse bordeaux Maurizzio Riboni et son archet d'étude en Pernambouc/argent.

Il semblerait qu'il ait été volé par quelqu'un d'inexpérimenté (un homme semble-t-il en état d'ébriété) filmé par la caméra de surveillance du foyer.

Il n'est donc pas exclu selon le commissariat qu'il cherche à le monnayer rapidement.

Nous vous remercions pour toute information ou détail qui pourrait attirer votre attention. N'hésitez pas à prévenir le commissariat du XIe (01 53 36 25 00) en priorité aussi.

Nos coordonnées téléphoniques :

Blanche Ballesta (notre fille) : 06 15 44 38 20

Philippe Ballesta : 07 83 84 63 65

Laure Châtel Ballesta : 06 12 06 02 50

 

- - --------- mis en ligne le 1er novembre 2016--------

Zanzibar-
"Fiali in Chicago"

Si je vous répète quasi à chaque chronique que les albums produits par Homerecords sont inclassables (et c'est une des raisons parmi d'autres qui les rend d'autant plus intéressants…) celui-ci se rattacherait plutôt plus ou moins à trois étiquettes différentes selon les plages : il débute et finit avec des couleurs résolument africaines : appel façon djembé, polyphonies qui me font penser à celles d'Afrique du sud… mais avec des sonorités occidentalisées (1). Il y a également un beau solo de djembé au milieu de l'album. Deux plages chantées en français se raccrochent davantage à un certain style de chanson française actuelle et je dois avouer que ce sont celles qui me touchent le moins. Et tout le reste qui constitue la matière principale de l'album est dans le registre blues, avec la voix de Désiré Ntemere qui a ce qu'il faut de grain et des intonations dont la sincérité vous touche même sans comprendre les textes, cela sur fond d'harmonica (2), de piano et de percussions (entre batterie et percus africaines) qui savent ne pas envahir l'espace. Je ne ferai pas semblant de m'y connaître en blues, mais celui-ci s'écoute résolument bien… Vous l'aurez compris, cet album essaye de refaire le pont entre le blues et ses racines africaines, avec quelques influences belges (le chanteur est du Burundi, le percussioniste Kankan Bayo doit être mandingue et les deux autres musiciens belges). Je ne sais pas si le pont est vraiment établi mais en tout cas les piliers sont solides.

Homerecords : http://www.homerecords.be

(1) bon d'accord, l'Afrique n'est pas plus à l'orient que l'Europe….

(2) harmonica joué par une femme mordue et pro de l'instrument ,ce qui n'est pas courant : Geneviève Dartefeuille qui manie également le didjeridoo sur cet album. Le piano est aux mains de Renaud Patigny qui manie également le balafon.

 

Corentin & Jonathan Aussems
"Idegael"

Voici un album que j'ai, comme souvent, écouté à l'aveugle et qui m'a laissé dubitatif par son côté original et inclassable (mais ça c'est normal chez Homerecords) et multifacettes, passant d'ambiance rock à d'autres que je situerais davantage dans la comédie musicale anglo-américaine un peu jazzy, des choeurs parfois un peu plus contemporains dans leurs harmonies.... Puis en revenant au livret je me suis souvenu qu'en le recevant j'avais brièvement aperçu (je l'ai reçu en mp3 sans même un livret en pdf) qu'il était inspiré par les univers graphiques du dessinateur belge François Schuiten et de ses architectures imaginaires et oniriques et tout cela s'explique donc à la lumière de ce concept un peu fou... Il faut donc que je mettes la main sur une de ses BD pour réécouter l'œuvre musicale face à sa muse graphique…

Précisons que les principaux instigateurs de ce projet sont cinq des musiciens de "A consommer de préférence" dont je vous ai déjà entretenu de deux albums et qu'ils sont secondés ici par chanteurs et choristes, un guitariste "de la famille" et l'OSEL dont j'ai fini par trouver sur le net qu'il s'agit de L'Orchestre symphonique des étudiants de Louvain (il me semblait bien avoir entendu des parties de violoncelle...).

Homerecords : http://www.homerecords.be

Rappels : voir à partir de A consommer de préférence
"Elevé en plein air"

Le label Homerecords couvre un domaine des musiques acoustiques bien plus vaste que les musiques traditionnelles mais il vient récemment de publier plusieurs albums davantage dans le registre de mes infosmumuses que les deux précédents : Valentin Clastrier (qui n'a jamais fait de musique trad à proprement parler mais dont l'instrument nous est cher et qui a toujours su captiver le monde du trad. depuis ses débuts à la vielle), les chanteuses galiciennes de Ialma, Geneviève Laloy (là on doit être plus dans la chanson mais la famille est bien connue) Sitardust, un album qui mêle sitar et violoncelle notamment ou enfin un autre qui mêle ce dernier instrument au son du qanûn irakien... Je n'ai pas encore eu l'occasion d'écouter tout cela

 

- - --------- mis en ligne le 1er novembre 2016---------

Citation de la semaine (enfin elle date de 8 ou 9 mois mais il a fallu le temps qu'elle me parvienne...)

"J'ai toujours trouvé cela stupéfiant par exempe que, chez les écologistes, il y ait une telle passion du breton ou du biniou mais de la suscpicion, voire du rejet pour l'hymne national"

et tant qu'à faire je vous en mets une seconde, plus difficile :

"La prochaine fois on ira dans une créperie (rire), ce sera l'occasion d'entendre du biniou"

Réponses ici

 

- - --------- mis en ligne le 1er novembre 2016---------

Ajout d'un broll sur la page 30 de ceux-ci, un dessin de Rémy Dubois des années 70 alors qu'il était illustrateur (mais avec déjà une cornemuse représentée...)

Voir l'ensemble en cliquant sur l'image ci-dessus

 

  --------- mis en ligne le 23 octobre 2016---------

Le programme des 21e rencontres de violon traditionnel en Île-de-France (3 au 5 février 2017) est maintenant disponible sur leur site : http://www.rencontres-violon-idf.org

 

- --------- mis en ligne le 23octobre 2016 --------

Ajout d'une photo d'un couple en faïence sur une des pages de brolls du présent site

 

- --------- mis en ligne le 12 octobre 2016 --------

"Voici un projet qui me tient à coeur : nous avons enregistré cet été un CD avec nos "grands élèves" (au moins 10 de pratique en conservatoire).

Nous avons utilisé des flûtes de Francesco Li Virghi (consort Praetorius et Rafi), Jean-Luc Boudreau (alto Ganassi), des flûtes à 3 trous de Jean-Daniel Talma et Etienne Holmblat, des tambours à peau de Jean-Daniel Talma et Marius Foch, un tambour à cordes de Serges Cladéres et des chabrettes de Gaëtan Polteau."

Le bon de souscription est disponible ici

 

- --------- mis en ligne le 9 octobre 2016 --------

840 photos de l'édition 2016 du Son Continu

 

- --------- mis en ligne le 8 octobre 2016 --------

 Une interprétation scènique actuelle des tapisseries de la Dame à la Licorne, avec une cornemuse qui me semble factice sur scène mais on entend par contre bien l'instrument (joué de manière... disons... contemporaine...) dans cette bande annonce :

https://vimeo.com/173751314

 

- --------- mis en ligne le 7 octobre 2016 --------

Anne Girard Esposito
"Un instrument un artiste - La flûte traversière en bois"

Bémol nous offre une nouvelle perle de sa collection dédiée aux instruments (1) en mettant en avant un instrument somme toute discret tant physiquement (un grand tube noir qui n'arbore pas le clétage tape à l'oeil de certain de ses confrères, ne s'élargit même pas en pavillon et n'a pas eu l'idée de s'adjoindre une poche pour se donner du volume) que du point de vue sonore (faute de la puissance d'une anche, il ne compense pas par un registre aigu comme ses sous-fifres) et même du point de vue de son image dans notre milieu puisque, bien qu'ayant une longue histoire, il n'est entré que relativement récemment dans quelques musiques traditionnelles où il a trouvé une petite place aujourd'hui, c'est à dire principalement l'irlandaise puis, par contagion récente, la bretonne. On s'étonne d'ailleurs qu'il n'ait pas trouvé sa place dans d'autres revivals (2) … simple question de tonalité peut-être. Il ne bénéficie pas d'appellations régionales et, bien que plus ancien que la flûte traversière métallique type Boehm, afin de se différencier de cette fille qui a pris toute la lumière, il est obligé de préciser son matériau dans son nom, de spécifier qu'il est en bois comme s'il s'agissait d'une caractéristique rare au risque de faire pâlir n'importe quel tourneur (3).

Ceci étant posé Anne Girard Esposito qui maîtrise parfaitement cette " flûte traversière en bois " ne déroge guère à la règle géographique susmentionnée en commençant cet album en Bretagne et en finissant de même, l'essentiel des autres plages se déroulant en Irlande (voire Ecosse), avec juste une exception polonaise, une des plus belles plages de l'album qui donne envie de voir cette flûte s'échapper davantage vers d'autres traditions. S'il comporte naturellement quelques plages en pur solo, Anne a su s'entourer de quelques bons accompagnateurs (si je vous cite Julien Biget ou Janick Martin il ne sera pas besoin de développer davantage, mais je citerai également Guillaume Vargoz au bodhran pour son rôle aussi discret, efficace et indispensable sur Girls, will you take him ? et trois danseurs sur la première plage histoire d'avoir la bonne cadence). Quoiqu'il en soit et même si l'une ou l'autre plage du début est un peu plus chargée (Anne doit d'ailleurs avoir un peu fait de rerecording puisque l'on entend parfois deux flûtes, ou sa kalimba derrière la flûte), l'instrument est toujours maintenu au premier plan ce qui justifie pleinement l'inscription de cet enregistrement dans cette collection.

(1) Après les " Spécial instrumental " du chant du Monde, " L'Art de " chez Arion et la non moins fameuse collection " Cinq planètes " de P. Krumm, le concept n'est pas nouveau, mais toujours aussi indispensable, merci à D. Bommel d'avoir ainsi pris le relais…

(3) A la fin de l'article en deux parties qu'Anne Girard Esposito a consacré à l'instrument dans les numéros 131 et 132 de Trad. Magazine (en 2010), elle indiquait que les Asturies (Espagne) ont connu une tradition de jeu de la flûte traversière en bois et que celle-ci connait un revival. Ailleurs, et en dehors des musiciens de tous pays qui pratiquent la musique irlandaise, l'usage de l'instrument sur des répertoires locaux demeurait le fait de musiciens encore isolés : Eric Elsener en Bourbonnais, Emma Johansson en Suède ou Michal Zak en Pologne notamment. Elle m'a informé que la situation a évolué depuis et que la pratique s'est développée en Suède (voir par exemple Andreas Ralsgård and Markus Tullberg). Attention, nous parlons bien ici de la grande flûte traversière en bois et non des fifres dont l'histoire et le revivals sont bien différents !

(3) pourquoi pas flûte traversière en bois et à vent tant qu'on y est pour la différencier des flûtes midi ? Mais il est vrai que celle-ci sont le plus souvent en plastique…

Bemol production : http://www.bemolvpc.com

Rappel : Julien Biget : voir à partir de la chronique de La Bergère "Etreintes"

- --------- mis en ligne le 6 octobre 2016 --------

Hors série Imagine demain le monde
"Musique, fête ou festival -
Du Temps des Cerises à Esperanzah ! 40 ans de "révolution" "

Je n'ai pas vraiment pour habitude de vous chroniquer des numéros de revue, mais ce hors-série est un véritable petit livre (d'ailleurs mis à part celle pour la revue et celle de l'imprimeur, il ne comporte aucune pub et ses 89 pages consacrées à une réflexion sur le phénomène des festivals des années 70 à aujourd'hui se dévore comme un livre, l'aspect revue n'étant là que par le format et par le découpage en articles confiés à divers auteurs. Mais lorsque je vous aurai dit que le principal (en volume déjà, mais également l'un des deux coordonateurs du numéro) n'est autre qu'Etienne Bours, vous comprendrez déjà que le sujet se décline principalement sous l'angle des festivals que vous et moi avons le plus de chance de fréquenter. Cet angle d'attaque est encore renforcé par le fait que le fil conducteur de ces réflexions est le regard sur deux festivals qui occupent le même lieu à 40 ans d'intervalle : Le Temps des Cerises, mythique festival de musiques traditionnelles (1), chansons "engagées" et spectacles de rue des années 70 d'une part, Esperanzah !, festival de musiques du monde altermondialiste d'autre part. J'ai d'ailleurs omis pour l'instant de vous préciser que tout cela se passe en Wallonie, mais la réflexion déborde largement de cette région et vous retrouverez cités de nombreux lieux de rencontre hexagonaux. Mais attention il s'agit bien essentiellement de reflexions à partir de ces deux exemples et pas du tout d'un catalogue ou d'un "Que Choisir". Bien que les auteurs se défendent dès le départ de vouloir faire dans la nostalgie, on pourra regretter que les premiers articles se répètent parfois un peu sur l'historique du Temps des Cerises et de son précurseur à Champs (c'est le pendant des revues à plusieurs plumes). inversement, il est plus difficile de cerner le caractère exact de l'actuel Esperanzah ! Mais pour le reste, on appréciera une reflexion de fond avec ses coups de gueule et ses coups de coeur, mais également des articles plus thématiques sur le mouvement folk, la notion de "musiques du monde" et ses diverses désignations selon les époques, les musiques africaines, la chanson à texte, les fanfares, le paradoxe des festivals censés ne pas s'inscrire dans le monde de la consommation mais qui génèrent des tonnes de déchets, le bénévolat etc. Un numéro à lire, ne serait-ce que pour redécouvrir en intégralité (je pense que n'en avais jamais lu que des extraits choisis), la fameuse lettre de Pete Seegger qui boosta le revival des musiques traditionnelles européennes en 1972 et que pas mal de gens devraient méditer encore de nos jours.

http://www.imagine-magazine.com

(1) même pour ceux qui, comme moi n'ont pas eu la chance d'y assister mais qui en écoutaient à l'époque de nombreux enregistrements rediffusés sur France Culture dans l'émission de J. Erwan et Marc Legras

 

- --------- mis en ligne le 30 septembre 2016 --------

Le COMDT publie le dernier numéro de la revue Pastel, sa très intéressante revue dont la version papier avait déjà disparu depuis quelques années et qui perdurait encore en version électronique.

Ce numéro de 53 pages est entièrement consacré au regretté Jean-Christophe Maillard avec des témoignages d'amis mais également une compilation de ses articles publiés précedemment dans la revue :

http://www.comdt.org/comdt-data/blog-pastel/documents/Jean-Christophe_Maillard__Pastel.pdf

et vous pouvez en profiter pour retrouver les anciens numéros à l'adresse :

http://www.pastel-revue-musique.org/

 

- --------- mis en ligne le 29 septembre 2016 --------

"Bonjour,

L'association CMTN invite pour son stage d'hiver, Bjørn Kåre Odde, un des jeunes violonistes norvégiens les plus prometteurs. Vous pourrez lire sa biographie sur le programme du stage.

Je vous oriente aussi vers des liens, où vous pourrez mesurer l'étendue de son talent.

La première nous permet d'entendre un morceau issu d'un CD récent, consacré à l'un des musiciens emblématique du Gudbrandsdal, la région dont Bjørn est originaire.

https://youtu.be/NumhMQ1YUcY

C'est l'un des plus séduisants CD que j'ai pu écouter ces derniers temps.

Si vous connaissez dans votre entourage un musicien désireux de pratiquer cette musique, le stage de CMTN est tout indiqué.

Merci de diffuser cette information.

Ha det bra (comme on dit là-bas !)

Jacques Leininger

https://youtu.be/IspIVvauH_Q?list=UUJdK37GdH1BsJgQAii8x0Xw

https://youtu.be/LGYpsAE7NRQ?list=UUJdK37GdH1BsJgQAii8x0Xw "

 

- --------- mis en ligne le 29 septembre 2016 --------

"Bonjour,

j'organise comme à l'accoutumée un stage d'épinettes à la maison (Vosges), les 5 et 6 novembre prochains.

Le samedi après midi est ouvert aux débutants ; le dimanche aux confirmés.

Je joins à ce courriel des pièces jointes pour de plus précises informations, ainsi que le plan pour arriver jusqu'ici.

Je me réjouis d'avance de la musique que nous partagerons pendant ces 2 jours !

Christophe Toussaint : 06 41 68 50 79"

 

- --------- mis en ligne le 23 septembre 2016 --------

A vendre : Clavecin d'origine Zuckermann monté en 1983 par Delforge d'après Ruckers, un clavier 56 notes non transposable mais accordable en 415 ou 440.

Deux jeux de huit.

Belle sonorité, bonne tenue d'accord. Décor sous couvercle signé PF représentant les antiques de St Rémy de Provence et l'hôpital St Paul de Mausole.

 

Prix demandé : 7500 euros

fabrice.lepeltier suivi de @numericable.fr

 

 

- --------- mis en ligne le 8 septembre 2016 --------

La Bricole
"Ne vous faites pas marins - Chants maritimes du Boulonnais"

Oubliez l'image sonore que vous avez en tête lorsque vous entendez parler de chants de marins, cette expression qui recouvre parfois du meilleur mais trop souvent du bien moins bon. D'ailleurs, sans doute pour se démarquer, les musiciens de La Bricole ont sous-titré "chants maritimes" et non pas "chants de marins" et le contenu de l'album se démarque également largement de ce que l'on peut entendre d'habitude : pas question ici de brailler les standard habituel : le répertoire est original, puisé aux fameux collectages boulonnais de Michel Lefèvre dont M. Denain nous rappelle dans le livret qu'il eut l'intelligence de ne pas écouter ceux qui, dans les années 80, affirmaient qu'il n'y avait plus rien à collecter en la matière. Le livret, fort détaillé (édition AEPEM...) nous détaille d'ailleurs avec la plus grande rigueur, les autres versions connues, les éventuels montages de textes entre celles-ci, les choix de mélodies et autres adaptations réalisés soit par M. Lefèvre déjà, soit par les musiciens de La Bricole afin de nous offrir ces chansons de manière aussi poignante.

J'ai écouté l'album une première fois en voiture, puis à nouveau, plus de trois semaines plus tard après mes vacances et j'ai eu la surprise de constater que j'avais gardé un souvenir précis de chaque plage à la suite de cette seule première écoute, preuve s'il en est que cet album ne vous lâche pas, contrairement à certains autres que l'on met sur la platine et que l'on oublie dès la troisième plage (voire avant...). Il faut dire qu'outre l'originalité du répertoire, des thèmes abordés (citons une chanson de menterie), de l'angle d'attaque de ceux-ci (si plusieurs décrivent par exemple la vie difficile des matelots, ils le font chacun à leur manière et certains de manière inattendue...), l'interprétation de nos trois comparses est d'une efficacité remarquable avec en premier lieu la voix de Vincent Brusel, plus connu dans le Nord et ailleurs comme auteur-compositeur-interprète mais qui joue également de la musique irlandaise. Il en joue déjà avec l'accordéoniste Olivier Catteau, second musicien du trio dont le jeu se situe à mi chemin entre diato et chromatique (sur l'une ou l'autre plage il m'a fait penser au regretté Eddie Schaff. Il officie également à la clarinette). le troisème larron est Julien Biget au bouzuki et à la guitare, un musicien dont il n'est plus besoin de rappeler le talent d'accompagnateur (La Bergère par exemple) et dont les cordes pincées sont parfois rejointes par celles de Vincent.

Le répertoire tire ses sources de différentes époques plus ou moins anciennes et ,l'album débutant par une chanson sur le timbre des "Costauds de la Lune", cette mélodie relativement récente semble donner le ton à l'ensemble : plus proche du musette que d'un collectage trad. mais aussi actuel sans l'once d'un instrument prétendument moderne. Intemporel et indémodable quoi...

AEPEM : http://www.aepem.com

 

- --------- mis en ligne le 3 septembre 2016 --------

La Machine
"Super Gain"

Au lendemain de leur concert-bal avec Ciac Boum au Son Continu 2016 (auquel je n'ai malheureusement pas pu assister), d'aucuns dissertaient sur l'évolution de ce groupe qui était, à les entendre, "bien dommage même si elle était prévisible depuis le début". Je leur laisse la responsabilité de leurs propos mais lorsque j'écoute ce nouvel opus, je constate, au contraire, qu'ils sont toujours dans la même démarche dans leur traitement des mélodies et chansons traditionnelles et toujours avec le même son (qui n'est pas forcément celui de leurs prestations en public comme j'avais pu le constater lors d'un passage précédent à Ars : un sonorisateur n 'est pas un ingénieur du son de studio, n'a pas les mêmes objectifs et favorise généralement le gros son, c'est à dire les basses et la rythmique.)

Ils sont d'ailleurs tellement dans la continuité qu'à la première écoute, sur certaines mélodies déjà connues, j'ai eu l'impression de les avoir déjà entendues dans leur interprétation. Même le changement de percussioniste (Florian Huygebaert vient remplacer Marc Riou, même si celui vient encore prêter main forte sur trois plages) s'est fait en préservant la sonorité bien particulière de leur set de percussion et notamment les congas. Tout juste pourra-t-on remarquer que Julien utilise davantage le violon. Gregory Jolivet assure toujours le rôle central, actif tant sur la mélodie, l'harmonie et la rythmique, tout cela sur sa vielle et avec ce son si particulier et ses coups de poignet rapides et précis. Julien n'a plus qu'à s'appuyer dessus pour poser sa voix ou ses lignes de violon ou cornemuse. Puis, outre Florian déjà cité, Jean Laurent Cayzac, le plus musicalement discret de la bande à l'écoute (peut-être parce qu'il se fond dans le son de la vielle et des percus), assoit l'harmonie sur sa contrebasse (avec naturellement la cadence unique qu'assure cet instrument et que la basse électrique, qu'il emploie également, ne saurait égaler...).

On pourra leur reprocher de ne pas évoluer davantage, mais lorsque l'on a ainsi une personnalité musicale unique, ce serait au risque de se fondre dans la masse et de donner raison aux détracteurs cités en tête de la chronique...

AEPEM : http://www.aepem.com

Rappels : voir à partir de la chronique de leur premier album : " Les rôdeurs "

CD La machine : Les rodeurs

- --------- mis en ligne le 1er septembre 2016 --------

Carnet de voyage de Bertrand Jarrigeon & Vira e Boha
"Les sonneurs de Saint-Lon"

Les bohaires sont très productifs en ce moment, voir par exemple le receuil des relevés de bohas anciennes ou l'album d'Adrien Villeneuve, mais c'est d'un album dont la sortie risque d'être plus discrète (autoproduction) dont dont je vais vous entretenir. A la vue de la pochette on ne sait pas trop bien si "Les sonneurs de Saint-Lon" sont le nom du groupe ou le titre de l'album, c'est la seconde option qui est la bonne, et plus exactement il s'agit du titre de ce conte réaliste, en forme de carnet de voyage qui nous ramène quelques décennies à peine en arrière et dont on se demande tout du long quelle est sa part de vécu et la part d'invention. Mais il s'agit également du nom du groupe de musique présent dans l'histoire et musicalement interprété par le groupe Vira e Boha, un quatuor très familial puisqu'il rassemble Ghislaine et Jean-Paul Saintorens, bien connus pour leur association avec Yan Cozian dans la facture de bohas et, d'autre part Didier et Rose-Marie Deblonde, tous deux enseignants en musique traditionnelle (vielle et boha). Autant dire que les instruments sont parfaitement réglés et que leur jeu est précis, avec une écoute réciproque qui transparaît à l'écoute et même lorsqu'ils sont à l'unisson, une ambiance de polyphonie ( la vielle assure souvent une voie de basse très agréable et qui suffit à donner du relief à l'ensemble). Bertrand Jarrigeon, comédien et auteur, nous narre l'histoire de sa belle voix grave et son ton très posé (un poil trop parfois...), une histoire qui ne se déroule d'ailleurs pas en Gascogne comme on pourrait s'y attendre mais je ne vais pas vous la dévoiler... Une fois que vous la connaîtrez par coeur, rien ne vous empêche de sélectionner uniquement les 13 plages musicales sur un lecteur mp3 ou autre, d'ailleurs le livret vous donne même les numéros des plages récitées et celles musicales. Un seul trad. parmi celles-ci : un grand classique irlandais histoire de montrer, entre une compo hungaresque et une autre "Woodstock", que les bohas savent s'échapper du répertoire gascon... L'enregistrement étant réalisé en studio, on pourra déplorer un certain décalage lorsque les plages musicales illustrent des soirées d'animation de villages bien arrosées mais nos bohaires ont tout de même une belle cadence...

Un album qui pourra donc servir de carte de visite au groupe (c'est une évidence...) mais aussi aux deux facteurs de celui-ci, un album pédagogique également pour faire connaître l'instrument et puis, tout simplement, un album à écouter pour le plaisir...

Autoproduction : http://vira-e-boha.fr

 

- --------- mis en ligne le 31 aout 2016 --------

Philippe Ancelin
"Violon du Limousin et autres lieux"

 

Le violonneux Philippe Ancelin avait déjà enregistré en duo avec une chabrette, puis en duo avec un autre violon, comme pour se recentrer sur l'instrument ou plutôt sur une tradition de violon puisque l'instrument a de multiples facettes, même au sein du trad. Il poursuit cette démarche aujourd'hui avec cet album solo qui me paraît constituer un aboutissement, non seulement personnel mais également dans une démarche de réappropriation au plus près d'une tradition passée. Cet enregistrement est presque le collectage idéal, celui que tout collecteur aurait rêvé de faire en rencontrant un détenteur de la tradition en pleine possession de ses moyens (ce qui n'est souvent pas le cas des anciens, rencontrés toujours trop tard), d'un niveau technique lui permettant de gérer toutes les subtilités (ornements, hauteurs particulières...) de ce style et, naturellement, avec la cadence et la sensibilité musicale ad hoc (1).

Ici aucune concession à la modernité, ne serait-ce que celle du jeu en duo (mise à part , à titre d'entracte une plage avec sa fille à l'alto), mais un jeu pur jus, histoire de prover que cette tradition est d'une richesse suffisante pour ne nécessiter nul artifice. Certains cabrettaires poursuivent certes la même démarche, mais sur une tradition déjà plus codifiée à l'époque de son apogée, d'autres violonneux ont déjà creusé le jeu de violon corrézien, mais cet enregistrement me semble le premier à poursuivre cette démarche avec un tel respect. Je n'écris volontairement pas "avec une telle rigueur" car l'album n'est pas vraiment aussi grand public que ceux de formations plus conséquentes, et s'il nécessite un minimum de connaissance des traditions populaires ou, simplement, d'ouverture d'esprit, il n'a rien de rébarbatif ou de monotone.

On regrettera juste l'absence de livret, mais l'origine des morceaux (violonneux source) figure tout de même dans la liste des morceaux au dos de la pochette.

(1) même la prise de son un peu distante fait penser aux collectages autour de la table de cuisine...

Autoproduction : ph.ancelin suivi de @gmail.com

Rappels :

Duo Ancelin-Rouzier…"Tornarem Dançar"

Duo Philippe Ancelin - Fey "Violons d'Auvergne et du Limousin"

- --------- mis en ligne le 29 aout 2016 --------

Vends 2 cornemuses :

- 16 pouces Béchonnet, ebène/os/nacre, JS Maitre, 1992 : 1500 euros

- 20 pouces fruitier, B. Jacquemin, 2010 : 1200 euros

Eric de Laclos 21440 Champagny 03 80 35 00 34

 

- --------- mis en ligne le 29 aout 2016 --------

Vends 2 pieds de veuze Hervieux et Glet , en sol, état neufs, en ébène, 200 € pièce

tel: 04 66 50 35 50 inger.fontaine suivi de @wanadoo.fr

 

- --------- mis en ligne le 31 juillet 2016 --------

Duo Rivaud Lacouchie
"Ordich ! Musique traditionnelle Limousin Marche"

Difficile en écoutant cet album de s'imaginer que ce sont ces deux jeunes filles discrètes et relativement statiques sur scène, récemment photographiées au Son Continu, qui dégagent une telle énergie sur cet enregistrement : à les entendre on imaginerait bien plus facilement des musiciens démonstratifs ne tenant pas sur leurs chaises... Ce n'est toutefois pas complètement une surprise car si c'est à ma connaissance le premier enregistrement à leurs noms, Alexandra Lacouchie et Anne Rivaud ne sont plus des inconnues et ce de longue date déjà : Alexandra joue depuis longtemps aux côtés de Philippe Randonneix et Anne Rivaud, de son côté, était l'une des trois protagonistes du jeune groupe creusois Cap23 qui eu son heure de gloire au début des années 2000. Elles étaient donc bien placées pour inviter quelques soutiens pour ce premier album de leur duo, mais nul besoin : elles assurent d'un bout à l'autre seules, sans provoquer la moindre lassitude chez l'auditeur et cet album prouve à nouveau, après un certain nombre d'autres sortis ces dernières années, que la tradition actuelle des violons du Massif Central n'a rien à envier aux autres traditions de violon plus connues dans le monde. Je parle surtout du violon car leur musique puisent essentiellement à ce répertoire (uniquement des traditionnels collectés en Haute-Vienne, Creuse et Corrèze et un morceau plus exotique puisque collecté dans le Puy de Dôme...), sans doute également parce que j'ai l'impression que c'est Alexandra qui insuffle le plus de style et de cadence dans le duo, mais il s'agit bien d'un duo violon diato et le jeu d'Anne est tout à fait intéressant, tout en nuance le plus souvent comme celui d'Alexandra, ce qui n'a rien d'incompatible avec leur cadence déjà citée. Et puis, surtout, leur duo fonctionne parfaitement et elles savent varier les sonorité en alternant violon seul, sur bourdon d'accordéon ou au contraire sur main droite seule ce qui peut ménager de belles entrées de bassses, violon en accompagnement etc... Bref voilà de la belle ouvrage, avec un livret citant naturellement toutes les sources. Je regrette juste la pochette très impersonnelle style tapisserie des années 70...

http://www.aepem.com

Rappels :

Alexandra Lacouchie : invitée sur Philippe Randonneix " Un tot pitit Bocin "

 CD Randonneix Un tot pitit Bocin

Violons limousins "Ab'aqui paubres drolles" 1999
La bande des violons limousins

- --------- mis en ligne le 31 juillet 2016 --------

Je voudrais signaler le vol par effraction de mon hautbois Strasser n°21312 de la société Marigaux rangé dans son étui noir intérieur rouge marqué Marigaux enveloppé dans une housse protectrice noire marquée Marigaux. Dans l’étui à anches 3 anches Berthelot.

Le hautbois était dans un sac besace de cuir beige très clair, avec une méthode Sellner et des partitions, dans la pochette de la besace un couteau de grattage des anches.

Le vol a eu lieu dimanche 30 septembre 2015 à Nogent sur Marne. Une plainte a été immédiatement déposée au commissariat de Nogent : P.V. : n°2015/005546.

Mon n° de téléphone 02 54 74 67 98

 

- --------- mis en ligne le 25 juillet 2016 --------

Bohaires de Gasconha - Patrick Burbaud
"Présentation des résultats du projet Bohas anciennes 2011-2015"

Le titre de ce document n'est pas très commercial mais ceci est tout simplement du au fait qu'au départ il n'était destiné qu'aux membres de l'association des Bohaires de Gasconha, sous forme d'un pdf téléchargeable. Mais la richesse et la qualité de présentation méritaient une diffusion plus large et l'association s'est fort heureusement résolu à en tirer des exemplaires papier qui intéresseront donc les non-membres mais également les membres qui apprécieront de disposer d'une version plus facile à consulter à l'atelier ou à anoter et qui n'ont pas envie de vider trois cartouches d'encre couleur pour ce faire (1)... Mandaté par l'association, Patrick Burbaud a réalisé le relevé détaillé (on pourrait écrire "scientifique") de 19 bohas anciennes, complètes ou pas, parfois anchées d'époque, de manière très précise et ces relevés sont ici restitués sous forme de photos plus grandes que nature (sauf pour les sacs) agrémentées de toutes les cotes possibles et imaginables. Une boha peut ainsi être décrite par une bonne dizaine de pages photos avec parfois plusieurs vues par page... Quelques pages précisent l'histoire connue de chaque instrument mais également la méthodologie de relevé (il est intéressant de découvrir par exemple comment ils ont procédé pour mesurer la largeur de la lumière des anches simples sans altérer celles-ci... je vous laisse réfléchir à la question...). De tels relevés ont déjà été réalisés pour des instruments isolés, voire pour d'autres familles de cornemuses (crabas par exemple), mais c'est à ma connaissance la première fois que sont ainsi publié les relevés de l'intégralité des instruments connus d'une famille.... Il est indubitable que cette publication va permettre à des facteurs professionnels ou plus occasionnels de tester la construction de fac-simile d'instruments anciens pour se faire par eux-même une opinion sur instruments originaux dont nos néo-bohas actuelles sont parfois très éloignés... Sans oublier ceux qui préfèront une approche plus scientifique qu'expérimentale et qui tenteront des analyses de cette mine d'informations chiffrées... Bref dans le petit monde très actif en ce moment de la boha, il devrait y avoir un avant et un après cette publication....

http://www.bohaires.fr

(1) d'autant qu'ils bénéficient d'un tarif spécial de 20 euros contre 30 pour les non membres.

Rappels : autre publication de l'association des Bohaires de Gasconha : voir à partir de la chronique de : "Bohas Bohaires"

 

- --------- mis en ligne le 24 juillet 2016 --------

Pas mal de nouveautés discographiques en ce mois de juillet, festivals d'été obligent et Le Son Continu (ex "Saint-Chartier") oblige...

J'avais encore des chroniques en attente et j'ai réussi à ne pas trop agrandir la pile (il en est paru bien davantage....) et vous pouvez aller jeter un coup d'oeil sur ce dont je vais vous entretenir prochainement à la page des chroniques à venir....

 

- --------- mis en ligne le 10 juillet 2016 --------

226 photos des XXXI Xuntanza Internacional de Gaiteros, Château de Monterrei (Galice)
le 27/03/2016 sont désormais en ligne sur ce site : gaitas naturellement mais également uillean pipe, musette baroque, schaferpfife etc...

- --------- mis en ligne le 29 juin 2016 --------

Real banda de Gaitas de Ourense con Maria do Ceo
"Concerto de Nadal"
(CD + DVD)

 

La Real Banda de l'Escola Provincial da Gaita de Ourense (Galice) est l'ensemble qui rassemble les meilleurs élèves (voire professeurs) de cette école dont je vous ai déjà entretenu et dont je vous rappellerai juste qu'elle forme un nombre impressionnant de gaiteros mais également de percussionistes. L'une comme l'autre fondées et dirigées par Xose Lois Foxo, école et banda pratiquent principalement le répertoire traditionnel galicien mais avec une forte influence des pipes bands écossais, ce qui se traduit par des emprunts au répertoire, mais surtout par l'utilisation des percussions de trois pupitres des pipes bands (grosses caisses, tambours et caisses claires à forte tension). Un choix qui ne fait pas forcément l'unanimité, d'autant que la Galice est certainement l'une des régions d'Europe à posséder la plus riche tradition de percussions traditionnelles, des pandereitas aux castagnettes en passant par maints autres instruments ou utilisation d'objets courants, mais que X.L. Foxo a su pousser avec suffisamment d'exigence pour que le niveau technique n'ait aujourd'hui pas grand chose à envier à celui de pipes bands et autres bagadous. Mais encore, si cet album de 2005 dédié principalement à la nativité et aux chants des rois débute par des plages interprétées dans ce style par la Real Banda, les six dernières plages sont simplement chantées en soliste par des anciens, preuve s'il en était encore besoin (cf chronique des livres), que l'attrait pour le style écossais n'empêche nullement de mettre également en valeur les traditions galiciennes dans leur jus.

Un mot sur la présence de la chanteuse portugaise Maria do Ceo dont le timbre et le style vocal respirent le fado mais s'adaptent très bien à l'accompagnement de la banda, bien plus conséquent que les guitares habituelles...

Passons au CD maintenant, qui nous présente en image (et en son naturellement), le même concert au complet, avec quelques présentations parlées (galicien sous titré en castillan, ce qui permet de jouer aux sept différences...). Le film a été réalisé avec des moyens professionnels (collaboration avec une TV) mais permet de constater que l'on s'est déjà habitué à la HD et le contraste élevé témoigne de la volonté de conserver un éclairage modéré durant ce concert. Le duo CD-DVD est une bonne formule car le CD peut plus facilement être écouté, mais le DVD permet de capter un certain nombre d'éléments qui échappent à l'écoute : j'avais par exemple l'impression que les bourdons des gaïtas avaient des harmonies de cloches, j'ai pu constater qu'il y a vraiment une cloche qui joue parfois... Le DVD respecte à priori la chronologie du concert, plutôt ascendante (il faut finir fort avec l'invitée principale), tandis que le CD en a logiquement modifié l'ordre car l'auditeur prête souvent davantage attention aux premières plage d'un album et peut avoir tendance à oublier l'écoute sur la fin....

Cerise sur le gâteau, le DVD présente sur certaines plages un petit catalogue en images d'iconographie de la cornemuse dans le Nord-Est de la péninsule ibérique !

http://www.realbanda.com

Rappels : voir à partir de de la chronique du CD "O Camino" et je vous en chroniquerai d'autres sous peu.

 

- --------- mis en ligne le 22 juin 2016 --------

Un accordéon diatonique a été volé, lors d'un cambriolage, à une musicienne d' Arpalhands le 24 mai à son domicile.

Il s'agit d'un Sérafini de 2002, 2 rangs 1/2, tonalité sol-do, en bois exotique rouge (kévazingo). Outre la valeur de l'instrument lui-même, il a une immense valeur personnelle.

Si vous localisez cet instrument ou entendez parler de lui , merci vivement de nous contacter sur cette adresse.

infos.arpalhands suivi de @orange.fr

 

 

- --------- mis en ligne le 19 juin 2016 --------

Arnito
"Ekut"

Voici un album concocté en solo, à la maison, par un guitariste, mais oubliez les préjugés que vous pouvez avoir en lisant cette description : Arnito est capable d'être beaucoup plus nombreux et la première plage en particulier occupe parfaitement l'espace et ferait une excellente musique de film...

Il faut dire qu'en dehors de pincer les cordes de ses guitares, oud, saz, banjo ou basse, il manie un peu les percussions, joue de l'archet sur un violoncelle, et use parfois discrètement de sa voix comme d'un instrument.

Je vous ai déjà parlé de son album précédent et je vous rappelle donc que son style musical se situe quelquepart entre le flamenco dans les attaques, mais parfois également du côté plus picking. Bref encore un inclassable qui sous une étiquette "World Jazz" un peu fourretout fait tout simplement de la musique et c'est très bien comme cela...

http://www.arnito.net  (album disponible en téléchargement uniquement, sur les principales plateforme de vente en ligne)

Rappels : Voir à partir de la chronique de "IR"

 

- --------- mis en ligne le 06 juin 2016 --------

Decker-MalempréS
"Chansons pour oreilles averties"

Le duo Decker Malempré est devenu trio sans changer de nom ou presque : juste l'ajout d'un s au second patronyme puisque Tania Malempré vient apporter sa voix au duo de Rémi Decker et Marc Malempré et, accessoirement, son physique à la pochette... Dans la lignée de l'album précédent le répertoire est essentiellement traditionnel, mais si le premier était exclusivement issu de collectages belges, celui-ci puise plus largement au répertoire francophone (jusqu'au Canada) afin de se consacrer à un thème particulier sur lequel le titre de l'album ne laisse aucune ambiguité. Les groupes, chanteuses et chanteurs trad. actuels ont, dans ce domaine, plutôt l'habitude de se consacrer aux chansons au double sens plus ou moins caché, dont celle ici intitulée "Le pont de Londres", que nous avait fait découvrir Evelyne Girardon dans les années 80 (sur "Amour de Fusain") et que Sylvie Berger a récemment remise en musique, est, à mon avis l'un des plus beau fleuron... Mais le trio démarre l'album de manière plus franco avec un pastiche de la Claire Fontaine bien plus direct et dans un interprétation volontairement burlesque. La suite est interprétée de manière plus conventionnelle et alterne textes à double sens, textes plus explicites mais également l"'Assassinat" de Brassens (il est toujours risqué de réinterpréter Brassens, Tania ne s'en sort pas si mal), une chanson de JP de Béranger, une de Bertrand Obrée, un sonnet de Louise Labbée remis en musique et une chanson d'infanticide, histoire d'aborder les suites parfois moins drôles de tous ces bons moments... Sans oublier quelques instrumentaux (plages ou intermèdes entre deux couplets) qui nous permettent notamment d'apprécier à nouveau le jeu de cornemuse de Remi Decker (voire celui de Marc), qui officie le reste du temps plutôt à la guitare et/ou rejoint au chant Marc et Tania. On saluera leur manière de réinterpréter les mélodies avec suffisamment de personnalité pour que certaines ne soient pas immédiatement reconnues.

Apprécions également le livret à la belle harmonie de couleurs sur lequel figurent toutes les paroles et les sources (c'est tout de même autre chose qu'un mp3...).

Homerecords : http://www.homerecords.be

Rappels : voir à partir de Remi Decker et Marc Malempré "Codicille 2013" 

et pour Remi Decker à partir de Griff

- --------- mis en ligne le 29 mai 2016 --------

Duo Macke - Bornauw
"It's baroque to my Ears"

"Since 2008 " est-il indiqué sous le nom du duo sur la pochette... Ils ont donc mis 8 ans à sortir ce premier album (1) et ils ont sans doute bien fait le laisser murir ainsi car le résultat est là, au dessus de ce que j'avais pu entendre de leur part il y a deux ans et demi au festival de Marsinne-Héron... Le duo est original puisqu'il rassemble une joueuse de musette baroque et un accordéon diatonique. Certes, Jean-Pierre Van-Hees et Hilke Bauweraets font de même (Birgit est d'ailleurs une ancienne élève de Jean-Pierre) mais Benjamin Macke rajoute l'usage de la basse aux pieds (2) ce qui leur permet de se démarquer. Leur répertoire pioche naturellement dans celui de la musette et l'on trouvera sans surprise ici des pièces d'E.P. de Chédeville, d'autres pièces de musique ancienne moins dédiées à l'instrument (Marin Marais, O' Carolan, Playford, un anonymes allemand du 18ème, une sarabande de même origine et un menuet suédois), un traditionnel tiré de E de Coussemaker, histoire de rappeler les origines de Benjamin, et une fugue de Nachum Heiman, compositeur israelien dont le nom ne vous dit probablement rien mais dont vous reconnaitrez sans peine cette composition inspirée de Bach. Et pour n'oublier personne une composition de Martin Coudroy et une du violoniste suédois Ola Bäckström. J'avais découvert Birgit Bornauw au sein de Griff, puis avec le CD du quatuor féminin "Bon matin", j'avoue la redécouvrir à nouveau ici avec un jeu qui conjugue à la fois assurance et amplitude notamment lorsqu'elle délaisse la musette pour une cornemuse dite breugheulienne sur le livret (perce Blanc-Dubois). Le passage d'une cornemuse à l'autre, avec leurs timbres et leurs styles très différents, associées à des répertoires tout aussi variés font que l'album s'écoute d'un bout à l'autre sans la moindre lassitude (et sans le moindre invité...) .

Benjamin assure fort bien un rôle souvent dévolu à l'accompagnement réussissant, lorsqu'il le faut, à faire oublier l'anachronisme de son diato, accentuant lorsqu'il le faut avec son jeu de basses aux pieds qui n'est pas sans rappeler certains jeux d'orgue, mais dont il n'abuse heureusement pas. On appréciera par exemple la suite de deux Noëls ou sa main droite assure un duo avec la musette qui donnerait presque le change avec un véritable duo de musettes, tandis que les basses viennent faire un accompagnement dans une tessiture totalement différente.

(1) ils avaient toutefois déjà enregistrés ensemble pour l'album Accordéon diatonique de Benjamin Macke

(2) un accordéon basse, pour l'accompagnement, qui se joue avec les pieds et qui n'existait qu'en Belgique...

Bemol production : http://www.bemolvpc.com

Rappels :

Benjamin Macke et Birgit Bornauw : "L'accordeon diatonique" (2012 Bémolproductions)

Benjamin Macke : voir discographie à partir de :

Birgit Bornauw :

Bon matin "En avant quatre!" (2012 Bémol productions)

Griff 6 "The False Fly" (2010 Appel Rekords)

Griff 3 "Astragu" - Winter Traditions (2010 Appel Rekords)

Transpiradansa "Granuba" (2009 Appel Rekords)

Transpiradansa "Transpiradansa" (2007 Appel rekords)

Griff "Griff" (2005 Appel Rekords)

"Jong Folk - Fars" (2005 Appel Rekords) CD collectif, Birgit y intervient avec Griff et The BBGE

"Jong Folk" (2003 Appel Rekords) CD collectif, Birgit y intervient avec Griff et Vuelta

"Dansend Folk" (2001 Appel Rekords) CD collectif, Birgit y intervient avec Netel et Vogel

 

- --------- mis en ligne le 29 mai 2016 --------

Un nouveau professionnel dans la facture des anches de cornemuse du centre et l'entretien de ces instruments : Stéphane Douchet, bien connu dans sa région du Nord, dans le monde de la cabrette et ailleurs, présente ses activités sur son site depuis début 2016 : http://anchesetcornemuses.com

(et probablement un futur facteur....)

 

- --------- mis en ligne le 29 mai 2016 --------

Rencontres de cornemuses d'Europe en Galice : les 11 juin et 24 juillet


Cliquez sur l'image pour l'agrandir dans un nouvel onglet...

 

- --------- mis en ligne le 25 mai 2016 --------

Un beau cadeau de Jean-Jacques Revillion qui a mis en téléchargement gratuit, sur l'excellent blog de Christian Declerck son CD "Elève toi donc belle" de 2005, aujourd'hui épuisé et dont il n'a pas prévu de réédition :

http://archivesdufolk59-62.blogspot.fr/2016/05/jean-jacques-revillion-eleve-toi-donc.html

 

- --------- mis en ligne le 21 mai 2016 --------

Premières rencontres de cornemuses, du 3 au 5 juin prochain, autour de la bodega en particulier à Sallèles d'Aude

http://www.sallelesdaude.fr

 

- --------- mis en ligne le 11 mai 2016 (merci Agnès)---------

Un cornemuseux bien connu, (probablement sans cornemuse...) dans un film en compet à Cannes !

http://www.festival-cannes.com/fr/films/rester-vertical

 

- --------- mis en ligne le 7 mai 2016 ---------

Armand Wantiez
"Apprendre à jouer de la cornemuse 16 pouces"

Ce n'est pas tous les jours que paraît une méthode de musette du centre aussi ne boudons pas notre plaisir. A. Wantiez assure les cours de cornemuse à l'Ecole de Musique Intercommunale de Raimbeaucourt (Nord) et nous a déjà gratifié d'un recueil de Jeux de vélocité pour cornemuse 14 pouces. Premier constat, dès la lecture du titre : visiblement il s'est rallié à la majorité des adeptes de la tonalité de sol (16 pouces), les derniers bastions d'usage de la 14 pouces seraient-il en train de tomber ? (mais dans le même temps, elle semble regagner un tout petit peu de popularité ailleurs...)

La démarche d'A. Wantiez est assez particulière et c'est naturellement ce qui en fait son intérêt puisque l'on ne voit pas trop celui qu'il y aurait à refaire un clone de celle de B. Boulanger par exemple. Comme il l'indique dans son introduction, A. Wantiez prône l'apprentissage par l'écoute de ses pairs mais considère que la lecture est indispensable et ce recueil est donc avant tout un recueil de partitions triées et ordonnées afin de constituer une progression, une courte mention en tête de chacune explicite les précautions à prendre pour jouer la mélodie en question. En complément, et c'est là que se situe l'originalité de cette méthode de cornemuse, une courte page en tête de chaque chapitre met l'accent, principalement, sur les modes utilisés (authentes, plagaux, sol myxolydien, ré dorien etc...). Un vocabulaire et une démarche beaucoup plus familière aux instrumentistes à cordes (on se souvient de nos premières méthodes d'épinette ou de dulcimer) qu'aux cornemuseux et qu'il ne semble pas inutile de mettre en avant ainsi.

Il s'agit donc d'une méthode à utiliser plutôt avec un professeur qu'en autodidacte pur car les aspects techniques sont plus que succincts.

Le répertoire emprunte pas mal de standard de nos musiques traditionnelles (de France ou d'Outre-manche) et anciennes. Dommage que les origines ne soient pas précisées sauf pour les mélodies anciennes (Gervaise, Arbeau...);

Une courte bibliographie, un glossaire et un récapitulatif des gammes complètent l'ouvrage.

Autoproduction contact : wantiez.armand suivi de @orange.fr

Rappels :

Jeux de vélocité pour cornemuse 14 pouces

- --------- mis en ligne le 7 mai 2016 ---------

Guo Gan - Emre Gültekin
"Lune de Jade"

Voici un album qui sonne sur tous les plans ou presque comme une évidence ! L'évidence de la simplicité tout d'abord, dès les premières notes du violon chinois ehru de Gua Gan, ce musicien qui ne nous est pas inconnu puisqu'il fait partie des "trois violons du monde" réunis par Mathias Duplessy. Simplicité de cet instrument à deux cordes, le plus souvent joué en monodique, mais la sonorité de chaque note est travaillée de l'attaque à la finale, de manière subtile et sans surcharge. La même évidence de la simplicité (apparente naturellement), dans le jeu des cordes pincées du turc Emre Gültekin ou de ses percussions. Un musicien qui ne nous est pas non plus inconnu puisqu'il a déjà enregistré sur un album deWouter Vanden Abele mais, surtout, par l'album qu'il avait signé sur ce même label avec son père et dont je constate à la relecture de ma chronique que j'avais déjà utilisé ce même terme d'"évidence" pour qualifier leur musique... L'évidence du respect mutuel entre ces deux musiciens, de leur écoute, pour une musique toujours limpide, même lorque l'un ou l'autre des trois invités vient discrètrement renforcer le duo... L'évidence d'un répertoire qui puise aux deux sources, avec une mention particulière pour l'interprétation toute en variations de la célèbre mélodie répandue dans tous les Balkans qui a fait l'objet du remarquable documentaire de l'ethonomuicologue Adela Peeva "À qui est cette chanson ?" /(Chia e Tazi Pesen ?) (1). Un plage qui à elle seule mérite l'écoute de cet album. J'ai commencé cette chronique en écrivant que cet album est une évidence sur tous les plans ou presque, la petite réserve est pour ceux qui trouveraient que ce type de rencontre entre des instrumentistes de cultures éloignées est toujours un peu artificielle, mais l'écoute de cet album prouve une fois de plus que lorsque deux musiciens maîtrisent parfaitement le langage musical de leur culture, toutes les rencontres sont possibles et ne peuvent entacher les couleurs, ou plutôt les palettes, que les héritages culturels ont confiées à chacun d'eux.

 

(1) : un documentaire à voir absolument, dont le début ne paye pas trop de mine mais qui monte en intensité et dont le souvenir ne vous lâche plus. Plusieurs fois primé, il a déjà été diffusé sous-titré en français sur Arte (sauf erreur de ma part), on en trouve des extraits sous-titrés en anglais sur le net mais souvent d'assez mauvaise qualité et il faut vraiment le voir d'un bout à l'autre.

Homerecords : http://www.homerecords.be

Rappels : Guo Gan : Mathias Duplessy et les violons du monde : "Marco Polo" en 2010 et "Crazy horse" en 2016

Emre Gültekin : voir à partir de "L'exil refuge du barde"

- --------- mis en ligne le 30 avril 2016 ---------

Souscription pour divers CD avec boha (A. Villeneuve par exemple) ainsi que d'autres qui sont déjà parus, sur le site des bohaires de Gasconha à la page : http://www.bohaires.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=82&Itemid=76

 

- --------- mis en ligne le 28 avril 2016 (merci Pascal)---------

Deux passages de cornemuse, à partir de 3'10, dans ce dessin animé des Dalton "Palace Royal" à ne pas confondre avec le Lucky Lucke bien connu "Fantômes et cornemuses"

https://www.youtube.com/watch?v=96pak7RLH_s

  

- --------- mis en ligne le 26 avril 2016 ------- 

Thimios Atzakas
"Udopia"

Carpe Diem Records est un intéressant label allemand plutôt spécialisé en musique ancienne, aux pochettes toujours sobres qui ne sont pas sans rappeler celles d'un fameux autre label international et ce n'est peut-être pas un hasard car ils ont en commun le choix de musiciens qui par delà les étiquettes, savent transmettre une émotion et je me surprends à chaque fois à me retrouver captivé à l'écoute d'un album qui, sur le papier ne m'enthousisamais pas forcément. Ils ne dédaignent pas de jeter un oeil de temps à autres vers les musiques traditionnelles ou leurs instruments. C'est le cas ici avec cet album du joueur d'oud grec Thimios Atzakas qui, s'il démarre l'album en solo, se voit progressivement accompagné par la chanteuse Avgeni Gatsi puis par divers autres instrumentistes compatriotes vu leurs noms (aux ney, mantoura, violoncelle, viole de gambe, marimba et percussions diverses) ainsi que le saxophoniste et joueur de lyra James Wylie qui ne doit pas être grec lui.... L'écoute montre très rapidement qu'il ne s'agit pas réellement de musique traditionnelle ni même de musique ancienne. Toutes les plages sont d'ailleurs des compositions de Thimios Atzakas à l'exception de la fameuse gnossienne de Satie interprétée ici au oud sur discret ostinato de marimba, mais que l'on ne reconnaitra vraiment qu'au bout de 5mn sur les 7mn20 que dure la plage, mais dont l'atmosphère est parfaitement restituée tout du long. Certaines autres plages sont parfois un peu plus modernes, mais jamais gratuitement donc oubliez les étiquettes et les préjugés et lancez-vous...

Carpe Diem Records http://www.carpediem-records.com

 

Cie Guillaume Lopez
"Dançats Projèct - Lo viatge de Piu-Piu"

Il faut avoir un certain courage pour oser enregistrer plusieurs vieux standards sur un même album, mais il n'est pas nécessaire de s'en munir pour attaquer l'écoute de ce CD. Car si c'est dans les vieux pots que l'on fait la meilleure cuisine, Guillaume Lopez et ses comparses (impossible de les citer tous, mais du beau monde...) savent concocter de forts bonnes choses en utilisant des recettes tout à la fois traditionnelles et nouvelles. Et ces vieux standards sont ainsi si bien renouvelés dans leur interprétation que l'on prend un réel plaisir à les écouter. Pas de modernisme forcé ici, juste des interprétations franches, parfois originales mais toujours servies par un jeu instrumental parfaitement maîtrisé et qui puise aux racines de la tradition.

Expliquons, pour être un peu plus clair, que cet album est la bande sonore d'un spectacle pour enfants, conté, d'où la présence des incontournables Jean Petit et autres Gigouillette. Mais, première bonne idée, la partie contée (écrite par B. Cauhapé) a été placée en fin d'album, en français puis en occitan, ce qui permet d'écouter tout le début comme un album de musique traditionnelle ordinaire. Ou pas si ordinaire que cela car bien au dessus de la moyenne des productions trad. actuelles...

Un enregistrement qui pourrait donc être un album de bal tout autant que l'album de spectacle conté, chanté et dansant qu'il est en réalité. Quelques plages font tout à fait honorablement intervenir de jeunes voix. Le conte est fort bien tourné, avec quelques clins d'oeils à notre époque histoire de retenir l'attention des adultes et pas seulement celle du jeune public... Et les dessins de Claude Ribouillault histoire d'emballer tout cela de couleurs vives et de brou de noix...

C.A.M.O.M. (Collectif Artistique et Musical Occitanie Méditerranée) http://www.lecamom.com distribué par L'Autre Distribution

 Rappels : voir à partir du CD du Duo Brotto Lopez "HDQ"

 

Dzouga !
"Enfanchinaires"

Second opus de ce duo de violons auvergnats composé par Laurence Dupré et Olivier Wely. Une étape toujours difficile pour un groupe ou un duo car l'effet de surprise du premier est passé et l'auditeur à toujours envie de retrouver l'émotion de la première rencontre...

Constatons tout d'abord qu'ils sont restés fidèle à leur répertoire de violon du Massif central, un répertoire qui comporte certes, sur le papier (à la lecture de certains titres...) des standards, mais dans des versions de violonneux, ce qui change souvent pas mal la donne, à l'image de la bourrée en ouverture "Ont menarem gardar" qbien différente de celle des cabrettaires (même le titre n'est pas exactement le même d'ailleurs...

Nos deux comparses se fondent dans des styles différents selon les morceaux et leurs origines (comparer les deux premières bourrées par exemple), les uns très enlevés, les autres plus "appuyés". L'écoute attentive permet d'ailleurs de bien distinguer ce second style avec ses subtilités, son atmosphère envoûtante, du style relou de certains groupes folk qui n'ont jamais compris ce qu'était une bourrée et qui écrasent voire applatissent plus qu'ils n'appuient...

Dommage d'ailleurs que le livret, toujours très documenté chez AEPEM, détaille les origines, dates et auteurs de collecte mais ne nous renseigne pas davantage sur ces styles, les particularités géographiques ou personnelles des musiciens collectés...

Une plage dans un style plus "bal champêtre" comme on le disait à l'époque, montre qu'il peut être intéressant de s'inspirer de l'interprétation par un musicien populaire de mélodies savantes bien connues par ailleurs. Et pour ne rien gâcher, nos deux violonneux laissent de temps à autre l'archet pour donner de la voix, avec la même cadence naturellement...

Rappel : "Dzouga ! Fatcha peta lou peis. - Violons des Monts d'Auvergne"

AEPEM : http://www.aepem.com

 

Tied & Nyckled
"Baroque update"

Je pourrais redire à propos de cet album bien des choses écrites à propos de celui de Wouter Vanden Abele ci-dessous, même si le concept est assez différent : c'est également un album qui ne vous attrape pas forcément à la première écoute, que l'on pourra même trouver un peu "transparent" tout d'abord mais que l'on retrouve ensuite avec davantage de plaisir à chaque nouveau rendez-vous. Comme son titre l'indique, le répertoire puise dans le baroque et y mêle des compositions des membres du trio (j'imagine déjà la réaction de ceux qui ne supportent pas que l'on mêle des "compos" à un répertoire traditionnel... Ici les pièces de deux de nos trois acolytes cotoient Monterverdi, Robert de Visée ou Fréderico Monpou...)

Philippe Malfeyt au théorbe et Romina Lischka à la viole de gambe entourent le nickelharpa de Didier François, sans doute un peu moins expressif, plus retenu que le violon de Wouter Vanden Abele mais finalement tout aussi chaleureux et sincère.

Homerecords : http://www.homerecords.be

Rappels : voir à partir de ma l'album de Didier François avec Gilles Chabenat


Zefiro Torna - Franck Vaganée trio
"Scattered Rhymes"

Zefiro Torna est un trio de musique ancienne qui semble bien aimer les rencontres comme vous pourrez le constater en lisant mes chroniques précédentes.... Nous les retrouvons ici avec une nouvelle chanteuse soprano, Juliet Fraser qui assure fort bien (ce n'est pas une débutante...) la lourde tâche de remplacer Els Van Laethem, toujours présente au travers de certaines compositions. A ses côtés, pas de changement par contre : toujours Didier François (encore lui...) au nickelharpa et Jurgen De Bruyn aux cordes pincées.

Le Frank Vanganée Trio est, de son côté le trio de jazz du saxophoniste de même nom, entouré d'un contrebassiste (Jos Machtel) et d'un batteur (Lionel Beuvens).

Je laisserais à d'autres le soin d'ergoter sur le fait qu'il s'agisse de métissage, de fusion où de je ne sais quel mode de collaboration, avec tous les jugements de valeur présupposés que cela comporte, et je me contente de constater que le résultat a ici l'élégance de ce qui ne cherche pas à jouer la carte de l'originalité à tout prix, du spectaculaire ou de la nouveauté. Chacun des musiciens paraît rester dans son élément, ne pas chercher à faire semblant de parler la langue de l'autre et le plus curieux c'est que ce qui devrait donner un simple collage fonctionne ici parfaitement : les plages démarrent souvent façon musiques ancienne et nous mènent souvent insensiblement à des atmosphères jazz sans que l'on ne percoive la frontière des genres, sans que l'on ait l'impression d'une rupture. Le retour peut se faire de manière tout aussi douce. Peut-être le secret réside-t-il dans le fait que chacun de son côté sait que le véritable esprit d'une musique réside non pas dans ses aspects les plus immédiatement perceptibles, mais plutôt dans ce qui est enfoui plus profondément et qu'il n'est donc pas nécessaire de s'accrocher à ces aspects superficiels, aussi bien au sein de sa propre musique que de celle que l'on est appelé à croiser au fil de telles rencontres... Ne reste plus aux auditeurs qu'à adopter la même attitude pour se laisser porter.

Avec tout cela je ne vous ai pas dit que l'album était construit autour de pièces de toutes époques (de Monteverdi aux membres de l'ensemble ne passant par Lizt) ayant en commun de mettre en musique des sonnets de Pétrarque. Et pour une fois chez Homerecords, le livret est très complet.

Homerecords : http://www.homerecords.be

Rappels : voir à partir de Amorroma / Traces / Zefiro Torna "Les Tisserands"

 Les tisserands

- --------- mis en ligne le 24 avril 2016 ------- 

Vol d'une trompette le 16 avril 2016 vers 7:30 à Paris (75016), 101 Av. Mozart (substitution lors du chargement d'une voiture)

Trompette en sib Bach VBS1 n° de série 727962.

L'instrument se trouvait dans boite est noire, capitonnée avec bandoulière. A l’intérieur, accessoires de nettoyage, huile, graisse. Sur la boite: un ruban avec Roméo Lormand.

Une plainte pour vol a été déposée (no. de PV 2016/006272)

Contact: : emma.lormand suivi de @gmail.com

 

- --------- mis en ligne le 24 avril 2016 ------- 

Vol d'un accordéon chromatique le 14 février 2016( entre 21:30 et 22:30) à Lyon (France), Gare Part-Dieu, au moment de monter en train

Accordéon diatonique rouge de marque Dino Baffetti. Signes particuliers: touches cromées, aigle en couleur sur le côté droit. L'isntrument était dans une housse noire marquée en blanc "Pedroisini".

Contact: diane.jacintra.dossantos suivi de @gmail.com

 

- --------- mis en ligne le 23 avril 2016 ------- 

Stage de gaïda (djoura et kaba gaïda de Bulgarie) les 21 et 22 mai 2016 à la Cité de la Musique de Marseille

Intervenant : Emmanuel Frin

Tarif plein : 90 €, réduction (minima sociaux) 70€

Renseignements et inscriptions : emmanuel.frin suivi de @gmail.com

 

- --------- mis en ligne le 5 avril 2016 ------- 

Rencontres de Chabretaires les 4 & 5 Juin 2016 à Condat - sur - Vézère (24570), organisées par Condat animation, et notamment Félicie Verbruggen contact : f.verbruggen suivi de @orange.fr

 

- --------- mis en ligne le 31 mars 2016 ------- 

Les photos du bal du 27 mars 2016 à Villers-lès-Nancy avec Naragonia et Lune à Tics

 

- --------- mis en ligne le 31 mars 2016 -------

"Amis, Amis luthiers, amis musiciens,

C’est avec une grande tristesse, que je viens vous faire part du décès de Christian Clément,

Il s’est éteint, le dimanche 27 mars à 13h30, à Suresnes, où il résidait.

Il s’est battu courageusement pendant 3 ans contre un cancer du poumon,

Et c’est, épuisé qu’il s’en est allé.

Une cérémonie aura lieu, le vendredi 1er Avril, en l’église St Paul, rue Clément Janin, à Dijon, à 15h00.

Avec l’accord de la famille, Je pense lui faire un hommage musical, avec vielles et cornemuses.

Si vous êtes disponibles, et si vous en avez envie, çà serait sympa de venir avec vos instruments.

Gardons dans notre mémoire, le souvenir d’un luthier d’une grande finesse, et de quelqu’un toujours avenant, et cela, même dans les difficultés de sa vie.

Amicalement,

Daniel Petit dit « La Mouche »

Voici mes coordonnées : 06 83 82 77 78 et 03 80 49 71 45

Merci de faire passer ce mail à ceux qui ont connu Christian "

 

- --------- mis en ligne le 27 mars 2016 -------

Les photos de 91 Cornemuses d'Europe à Autun 2005 enfin toutes en ligne !

 

- --------- mis en ligne le 22 mars 2016 (merci à Thierry)--------

"Statut des musiciens amateurs :le fameux article 11A qui vient d'être voté à l'Assemblée

le texte + qqs réactions + qqs commentaires sur le site http://dailleurs.pagesperso-orange.fr/loi%20amateurs.htm

 

- --------- mis en ligne le 22 mars 2016--------

Les photos de Socourt..... 2004 enfin en ligne !

- --------- mis en ligne le 21 mars 2016--------

Statut des musiciens amateurs (Tentative de résumé des épisodes précédents : l'objectif est que monter sur scène ne soit plus directement assimilé à travailler au noir même si vous ne touchez rien à titre personnel... Comme comme la plupart des musiciens amateurs l'ignorent du fait que les redressements sont encore peu nombreux, cela les mobilise peu. Mais les bagadous bretons ont pris conscience des enjeux et ce sont essentiellement eux qui ont pris le taureau par les cornes...

Face à eux, des syndicats de musiciens professionnels qui, compte tenu du durcissement du statut des intermittents notamment, considèrent les musiciens amateurs comme une concurrence déloyale (ce qui peut effectivement être le cas pour de faux amateurs, mais faut-il du coup les mettre tous dans le même sac ?).

Personnellement j'en ai pris mon parti : je ne joue plus sur scène désormais (en tant qu'amateur, pour cela et pour d'autres raisons) et du coup, je n'aide plus à financer le passage annuel d'un ou deux groupes professionnels comme c'était le cas par le passé... Et je n'ai plus besoin de suivre ces stages de musique qui étaient également animés par des musiciens professionnels...

 

"Un article vient d'être mis en ligne sur le site du "TELEGRAMME"

http://www.letelegramme.fr/bretagne/pratiques-amateurs-une-petition-avant-le-vote-de-la-loi-sur-la-creation-artistique-20-03-2016-10999992.php qui signale que le projet de Loi comportant un article sur les pratiques amateurs devrait repasser à l'Assemblée dès Lundi.

Apparemment les avancées obtenues in extremis en première lecture pour rendre cet article acceptable ont été retirées...

Une pétition lancée par un collectif d'assos bretonnes (dont DASTUM...) est en ligne :

https://www.change.org/p/mesdames-et-messsieurs-les-d%C3%A9put%C3%A9s-d%C3%A9fendons-les-pratiques-amateurs

Signez, faites signez, faites circuler !!!

Thierry pour "D'ailleurs..."

Pour être complet, je dois indiquer que certains syndicats de musiciens professionnels étaient opposés à la version précédente de ce projet de loi. (voir ci-desous les épisodes précédents)

 

- --------- mis en ligne le 21 mars 2016--------

Emmanuelle Parrenin, s'est fait volé ses deux vielles à roue, le19 mars 2016 sur Paris 16ème. Il s'agit d'une ancienne PIMPARD faite à Jenzat début 19ème, l'autre est une Jean-Luc Bletton de 1995. Ce sont des instruments très rares, les musiciens qui jouent de ce type d'instrument ne sont pas légions... Les voleurs devraient avoir beauoup de mal à les refourguer.


Celle de Jean-Luc Bletton ci-dessus et la Pimpard ci-dessous

Contact : marc.anthony2 suivi de @wanadoo.fr

 

- --------- mis en ligne le 19 mars 2016--------

Robert Matta, facteur de cornemuses bien connu, nous prépare quatre CDs consacré chacun à un type particulier de cornemuse occitane, en collaboration avec l’Association la Confrérie des souffleurs que je ne connais pas mais ça viendra...

Craba (Bodega) : Parution juin 2016

Boha : Parution juin 2016

Samponha : Parution 2017

Chabreta : Parution 2018

http://www.cornemusesoccitanes.com

 

- --------- mis en ligne le 15 mars 2016--------

La programmation du Son Continu n'est pas encore sur leur site mais elle est déjà sur celui du journal local avec vidéos à l'appui : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Loisirs/Fetes-festivals/n/Contenus/Articles/2016/03/13/Chateau-d-Ars-Indre-.-La-programmation-du-festival-Le-Son-continu-devoilee-2651612

De bien belles choses en perspective, dommage que je sache déjà que je vais en rater les trois quarts comme d'habitude...

 

- --------- mis en ligne le 14 mars 2016--------

Anne Niepold et Gwen Cressens
"Monochromatic"

Ce duo n'est pas le premier (1) à expérimenter la rencontre entre un accordéon chromatique et un accordéon dit "diatonique" mais en réalité presque aussi chromatique mais bisonore (2). Mais là ou celui-ci se démarque des précédents c'est qu'il ne joue pas sur l'opposition des timbres ou des styles de jeu mais, au contraire, les deux instruments sont la plupart du temps indifférenciables, l'accordéon bisonore d'Anne, déjà habituée au répertoire musette comme elle nous l'avais montré dans son précédent album, a sensiblement le même son et le même toucher que le chromatique (type Bayan) de Gwen. Et même lorsque ce dernier troque son armoire pour un bandonéon la différence ne saute pas aux oreilles. Lerépertoire puise à des sources variées, de la BO de Bagdad Café en ouverture à Astor Piazzolla (rassurez vous ils nous épargnent son standard au profit d'une pièce moins connue), en passant par Richard Galliano, Kurt Cobain (pas vraiment dans le style original) ou AntonioVivaldi (pas davantage dans les couleurs d'époque) (3) et, naturellement quelques compositions à eux. Tout cela joué avec une énergie expressive qui en fait un album qui bien qu'inspiré par le musette est indéniablement davantage à écouter qu'à entendre et de préférence par petits bouts comme on déguste une tablette de chocolat bien fort...

Venue au diato par le trad. chaque album d'Anne Niepold, toujours différent du précédent nous montre l'évolution d'un parcours musical qui s'éloigne indéniablement de ces racines mais comme, malgré son talent, le petit monde du trad. n'a pas su la reconnaître (surtout en France où l'on continue à ne même pas la connaître...), on ne saurai lui reprocher d'aller voir ailleurs si on y est...

 

(1) voir par exemple Fabian Beghin et Didier Laloy " Cryptonique " ou Potes Flor' "Folk Noz"

(2) le modèle spécifique du facteur Bertrand Gaillard

(3) pour être complet il y a également l'accordéoniste français François Parisi dans un de ses standards musette, le contrebassiste suédois Anders Jormin (1957-) et le pianiste brésililen Ernesto Nazareth (1863-1934)

Rappels : voir à partir de Deux accords diront "Gardadvergur"
GARDADVERGUR

- --------- mis en ligne le 11 mars 2016--------

Collectif
"Autboi le bel inconnu"

"Un panorama de la musique vivante autour du hautbois languedocien." annonce le sous-titre de ce très sympathique projet qui vise à faire connaître le hautbois du Languedoc sur son territoire d'origine mais également bien au delà. Et pour ce faire, l'association "Le chevalet de Cournonterral" (vous savez ce village célèbre pour sa tradition des Pailhasses...) s'est appuyé sur Philippe Carcassès (à moins que ce ne soit le contraire ?) pour réaliser cette anthologie de l'usage actuel de ce hautbois populaire dans divers types de musique : celle des joutes naturellement mais également bien d'autres formes (du rock au musette en passant par le ragga, des pièces plus classiques, des traditionnels bulgares ou turcs, des compositions actuelles et bien d'autres choses. Nous y retrouvons donc bien entendu les meilleurs suceurs d'anches de la région, d'Alain Charrié et son compère Laurent Audemard, en passant par Philippe Neveu, Laurent Eulry, Eric Livolsi et bien d'autres dont naturellement Philippe Carcassès. Ce qui saute à l'oreille c'est le niveau de la pratique actuelle et l'on est presque surpris de découvrir à la lecture du livret que cela ne date finalement pas de ces dernières années puisque la compilation n'hésite pas à puiser dans des publications des années 90 ou du début des années 2000 qui n'ont pas encore pris une ride. Cela incite d'ailleurs irrésistiblement à remettre sur sa platine les CDs d'Une anche passe ou de Souffleurs de rêves. Mais il y a également quelques inédits (du moins c'est ce qu'il me semble) dont un beau duo de boha (Pascal Jaussaud) et hautbois (Laurent Audemard). Il n'y a qu'une plage qui fait carrément plus amateur, ce qui ne fait que relever la bonne impression sur le reste et tempérer un peu le sentiment que ce hautbois est d'un maniement facile tant les interprètes nous donnent le change à ce sujet...

Rangé dans un joli livret de 16 pages en couleur avec parole donnée à quelques musiciens, ainsi qu'à Pierre Laurence et Bruno Salenson pour les aspect historique et lutherie (dommage que le hautbois représenté par trois fois en grand soit une version très modernisée avec clétage, on aurait bien aimé voir davantage d'instruments anciens...), le produit n'est pas destiné à la vente mais à la diffusion gratuite dans les médiathèques, écoles de musique et autres lieux collectifs où il aura quelques chances de susciter des vocations...

Autoédition "Le chevalet de Cournonterral"

Rappels très partiel (les albums que j'ai chroniqués):

Philippe Carcassès
Corne d'aur'oc Brassens chanté en sétois dont un extrait figure dans cette compilation
 

Biscam pas "Le bal Queb'Oc" & "Le bal Queb'Oc- La suite sioplet !", ceux-ci n'y figurent pas

Les Mourres de Porc "Chants de marins de Méditerranée 1 - Le Golfe du Lion"
Les Mourres de Porc
Ici également un morceau d'eux dans la compilation mais tirée d'un album dont je n'avais pas eu l'occasion de vous parler : "Cants setoris"

Les Souffleurs de Rêves (A. Charrié) " Es sus la talvera qu'es la libertat".

Il y a bien un morceau d'eux sur la compilation mais tirée de "Somi verdatier" dont je ne vous avais parlé à l'époque (et pourtant je m'en souviens encore....)
(voir d'autres références dont également celles d'Une Anche Passe à partir de Es sus la talvera qu'es la libertat)

Laurent Audemard et Alain Charrié : " Vredesconcerten Passendale - Le grand troupeau" : un album qui aurait mérité de figurer dans cette compilation car j'ai un vrai faible pour lui...

Laurent Audemard : Max Rouquette "Rasims de Luna" celui-ci n'ont plus n'y figure pas...

- --------- mis en ligne le 8 mars 2016--------

Wouter Vandenabeele et Friends
"Chansons pour le temps qui reste"

Pour comprendre le contenu de cet album en rapport à son titre, il est nécessaire d'avoir suivi les épisodes précédents "Chansons sans paroles" puis "Chansons pour la fin d'un jour" qui permettent d'anticiper le fait que les présentes chansons n'ont pas davantage de texte... Le violoniste Wouter Vandenabeele dont je vous ai déjà entretenu à de nombreuses reprises, depuis Ambrozijn jusqu'à Aurelia, signe à nouveau un opus à son nom, très intimiste, mais pas vraiment solo pour autant puisqu'il s'appuie sur le pianiste eRno le Mentholé (voir chronique toute récente), le violoncelliste Lode Vercampt et l'accordéoniste (chromatique) Sara Salverius pour dérouler ses morceaux que l'on ressentira tout d'abord comme des ambiances mais dont les mélodies s'affirment écoute après écoute. Ayant fait une pause de trois mois dans la rédaction de mes chroniques, je l'avais écouté plusieurs fois au début de cette période et c'est avec un vrai plaisir que je viens de retrouver certaines de ces belles lignes mélodiques, notamment celle de "Club 74", revenant avec une régularité envoutante, sur fond de quasi ostinato, entre deux variations, mais également de "La Rencontre" ou de "Vals pour Lynn" qui m'évoque certaine musique de M. Perrone pour le film "La Trace". J'allais qualifier l'ambiance générale de nostalgique mais ce n'est pas le bon terme car si ces musiques sont bien à la fois calmes et poignantes, elles dégagent indubitablement une force, un aspect bien plus positif que le repli sur son passé. De la belle ouvrage de la part d'un violoniste qui ne cherche pas les effets faciles, qui utilise souvent les pizzicati pour mieux se fondre avec le piano ou s'effacer devant ses autres complices, des musiciens qui laissent leur place aux silences...

Homerecords : http://www.homerecords.be

Rappels :

Wouter Vandenabeele : voir à partir de "Chansons sans paroles"

Erno Le Mentholé : "La mécanique poétique"

 

Lode Vercampt :

Sjansons Patinées (de Didier François)

Tri a Tolia - Zummurude

dans Bodixchel, un groupe au répertoire méditerranéen avec Ludo Vandeau (l'ancien d'Ambrozijn) trois CDs : 2002: Todo Cambia, 2004: Métropole (le seul que j'ai écouté pour l'instant), 2006: Marguérite.

Sara Salverius : Voir Olla Vogala à partir de Marcel (en 2008, un album ou intervenait d'ailleurs Wouter)

 

- --------- mis en ligne le 7 mars 2016--------

Photos de Yao, Folk'xygène, So-Trad et les stagiaires en bal à Maxéville le 28/02/2016

 

- --------- mis en ligne le 6 mars 2016--------

Comme vous le savez sans doute, Trad Magazine qui appartenait à une entreprise privée est revenue à un statut coopératif plus fidèle à ses débuts et à ce qui sous-tend cette revue essentiellement rédigée par des bénvoles : la Scop Éditions Émile (qui gère également la révue Accordéon & accordéonistes).

Trad Magazine se doit d’entrer davantage dans l’aire numérique en développant son site Tradmag.fr, ainsi qu’en proposant l’abonnement des magazines en version dématérialisée pour les iPad, iPhone et autres ordinateurs.

Cela permettra à terme de mettre aussi à disposition tous les anciens numéros du magazine. Les archives enfin à la portée de tous.

Pour ce faire dans les meilleurs délais et proposer quelque chose de qualité, il leur faut réunir des fonds. C’est pour cela qu'est lancé un financement participatif, un “crowdfunding.

Pour cela, si vous pensez pouvoir être avec eux, même pour une somme modeste (“l’union fait la somme”), cliquez simplement sur le lien qui suit :

http://fr.ulule.com/tradmagazine-numerique

 

- --------- mis en ligne le 6 mars 2016--------

Le lien précédent m'a permis de découvrir le groupe palestinien Guirab

https://fr.ulule.com/projetguirab/ (rassurez-vous la souscription est remplie...)

Mais pourquoi confondent-il identité et bagpipe (il existe pourtant des cornemuses beaucoup plus proches culturellement et géographiquement...) ???

 

- --------- mis en ligne le 29 février 2016- (merci au forum de musicologie médiévale) --------

Un reportage sur la musique sarde sur Arte, à revoir le ou bien sur internet à l'adresse : http://www.arte.tv/guide/fr/060789-000-A/sardaigne-terre-de-sons

 

- --------- mis en ligne le 20 février 2016---------

Vols d'instruments historiques ( violoncelle et d'une contrebasse) lors d'un transport d'instruments entre Francfort et Lyon le 9 février 2016

Violoncelle "Vieux Paris" Louis Guersan, instrument du XVIIIème siècle, et un archet Hill:

..

Contrebasse Bernardel/Plumerel de 1841:

....

Une ou deux autres photos sur la page : http://www.sons-et-couleurs.eu/volsover.htm

Contacts:

Aude Vanackere (pour le violoncelle) tél +33 6 71 49 55 24

Gautier Blondel (pour la contrebasse) tél: +33 6 09697638

 

--------- mis en ligne le 5 février 2016 (merci Agnès)-------

Si c'est écrit sur le site du Gorafi c'est que cela doit être vrai :

http://www.legorafi.fr/2016/02/02/ses-voisins-de-palier-lui-offrent-10000-euros-pour-quil-renonce-a-ses-cours-de-violon/

 

--------- mis en ligne le 31 janvier 2016-------

Le site du Centre Régional des Musiques Traditionnelles en Limousin met en ligne, grace à Jean-marc Delaunay, une intéressante sélection de vidéos du web sur la vielle à roue en Europe de l'Est

http://www.crmtl.fr/ressources/jean-marc-delaunay/le-coin-des-curieux/vielles-a-roue-en-europe-centrale-et-orientale/?utm_source=Liste+d%27envoi+Lettre+d%27info+CRMTL&utm_campaign=033b6c197b-Lettre_d_info_du_CRMTL_XX29_01_2016&utm_medium=email&utm_term=0_6b220fcab9-033b6c197b-71141501

 

--------- mis en ligne le 31 janvier 2016- (merci Sergi)------

Actualités : Rugby : Joanda et Floréal Vaquerin en avant match au Club House voir sur : http://www.lepetitjournal.net/011016-53439-Joanda-et-Floreal-Vaquerin-en-avant-match-au-Club-House.html pour comprendre le rapport avec la cornemuse

 

--------- mis en ligne le 26 janvier 2016-------

http://www.leparisien.fr/joinville-le-pont-94340/joinville-la-cornemuse-fait-evacuer-l-ecole-palissy-25-01-2016-5484027.php

C'est bien les journalistes ça ! Même pas fichus de nous donner l'info qui nous intéresse : s'agissait-il d'une écossaise ou plutôt d'une Béchonnet ou d'une boha ? Si c'était un biniou on peut comprendre l'évacuation des locaux (surtout si accompagné d'une bombarde...) ;-)

 

--------- mis en ligne le 9 janvier 2016-------

Une Guitare Fender (entre autres) volée mi-octobre 2015 en France à Vidauban (Var) dans une maison individuelle

Guitare Fender Stratocaster de 1969, n° de série : 238436. Etiquette de magasin Rondelli à Metz. édition vintage rare et très recherchée.

Réf. Dossier de déclaration de vol : PV n° 31126/06539/2015

Contact: : Jef Torres jfk1.torres suivi de @wanadoo.fr +33 6 73 82 93 34

Autres photos sur http://www.sons-et-couleurs.eu/volsover.htm

Autres guitares volées :

 

N° d'ordre

Nom de l'objet

N° de série

1

Guitare Folk Ibanez noire modèle Performer des années 90

---

2

Guitare Stratocaster Sunburst de marque Vester des années 90

---

3

Guitare Fender Stratocaster rouge série L

L 03955

4

Guitare Fender Squier Stratocaster rouge modèle Silver Series Japon début années 90

---

5

Guitare Epiphone bleu style BC Rich

---

6

Guitare Fender Stratocaster standard de 1987, blanc cassé

E 448736

7

Guitare Takamine EN10C

---

8

Guitare Fender Stratocaster Ultra bleu nuit de 1990

N 986031

9

Basse Fender Précision sunburst de 1968

223994

10

Fender Stratocaster modèle Strat Plus de 1990, blanc cassé

E 904030

11

Gibson Les Paul Standard sunburst de 1992

91202317

12

Guitare Fender Stratocaster noire de 1972

337014

13

Guitare Fender Telecaster, bois à nu de 1976

716242

14

Kramer modèle Neptune, noire

des années 90

3385

15

Guitare Paul Beuscher sunburst copie ES 175 des années 70

---

16

Guitare classique Yamaha CS40

---

17

Guitare classique ancienne ¾ Adami de Tchécoslovaquie

---

18

Guitare Fender Stratocaster sunburst de 1969

238436

19

Guitare Epiphone SG

noire début années 2000

I 0104027 ou I 010429027

20

Guitare Fender Squier Stratocaster sunburst, modèle Silver Series de 1992

L 017007

21

Guitare Fender Stratocaster standard grise de 1990

E 929468

--------- mis en ligne le 3 janvier 2016-------

Pour rester encore un peu dans l'ambiance de Noël (on n'est pas encore au rois), cherchez la cornemuse dans ce manuscrit : http://www.themorgan.org/collection/Hours-of-Henry-VIII/thumbs

 

--------- mis en ligne le 31 décembre 2015--------

Une petite page sur les santons cornemuseux :

http://www.santounette.fr/article-17337679.html (compléter la lecture avec mes pages de brols où vous en trouverez quelques autres)

 

--------- mis en ligne le 29 décembre 2015 (merci à David)---------

Le croate Stjepan Veckovic vient de publier un ouvrage sur les cornemuses de son Pays, avec, si j'ai bien compris, 92 pages, 100 photos, 30 partitions...

Il doit être possible de le contacter par Facebook...

 

--------- mis en ligne le 29 décembre 2015 (merci à Sean)---------

Sean Steewart, est un sonneur écossais qui continue imperturbablement à traquer les cornemuses dans les timbres poste, vient de m'en signaler un nouveau que je n'avais pas repéré.... en France :

Si vous ne repérez pas la cornemuse, c'est normal car elle est plutôt petite mais il y en a deux...:

Sauf erreur de ma part, il doit s'agir de la pendule du Musée du Petit Palais (en suivant le lien vous pouvez voir le timbre en plus grand)

Un second timbre avec cornemuse au Liechtenstein

 

--------- mis en ligne le 14 décembre 2015 ---------

Grâce à Thierry qui m'a laissé le scanner, voici, sur mon autre site, le fac-similé d'un catalogue d'instruments de musique allemand de la première moitié du XXème siècle (Robert Husberg)

http://jeanluc.matte.free.fr/cat/cathusb1.htm

 

--------- mis en ligne le 14 décembre 2015 ---------

Saxophone dérobé dans une maison privée en 2008 à Eschau (France, Bas Rhin, prés de Strasbourg)

Saxophone alto SELMER type V (série 2), portant le no d'instrument 405864. L'instrument se trouvait dans une malette Selmer d'origine brune avec interieur or. Cette malette contenait aussi un bec.

Une plainte a été déposée.

SPRAUÈL Noémie : samyness suivi de @hotmail.fr

 

--------- mis en ligne le 14 décembre 2015 -(merci Dave)--------

Pour les amateurs de musique irlandaise, une mine de partitions écoutables en ligne : http://port.itma.ie

 

--------- mis en ligne le 12 décembre 2015 ---------

"Nous venons d'apprendre le décès de Patrick CADEILLAN à Lamontjoie (dans le Lot-et-Garonne) dans la nuit de mercredi à jeudi.

Nous le savions très malade, et que l’échéance était proche, mais ça fait très mal...

Il est au funérarium de Lafox (près d’Agen). Rien n'a encore été décidé pour l'enterrement.

Je vous tiens au courant.

Marc Castanet"

 

--------- mis en ligne le 12 décembre 2015 ---------

Et de Bourgogne nous apprenons également le décès de Patrick Michaud, vielleux dijonnais. Comme nous le rappelle son ami Yves Groprêtre, il avait débuté au sein du fameux groupe folk "La Galvache", aux côtés de Jean Léger, Daniel Petit, Jean Luc Debard, Tom Pikul puis fait partie des groupes des "Vendangeurs" de Quetigny et des "Grapilleurs" de Dijon

 

 

--------- mis en ligne le 10 décembre 2015 ---------

"Ma fille Esther s’est fait voler sa clarinette Buffet Crampon modèle Festival Green Line dans le métro à Lyon Mercredi 2 décembre.

Elle est dans un étui sac à dos noir, à l’intérieur il y a un bec Vandore 7 JB et un bec BG

Elle porte comme numéro de série le 655 856 est comme elle est de cette année elle est quasi neuve et sans usure particulière.

Une plainte a été déposée hier dans le commissariat du 5ème arrondissement

M Bernard LAURENT blaurent49 suivi de @neuf.fr

 

 

--------- mis en ligne le 15 novembre 2015 ---------

Ajout d'une carte dans la page de brolls cartes à jouer :

 

--------- mis en ligne le 4 novembre 2015 ---------

L’association Terres d’Empreintes a le plaisir de vous annoncer la sortie du troisième ouvrage dans sa collection « Patrimoine », consacrée au patrimoine musical des Alpes (après Bella Louison en 2011 et Kroka la nui en 2014) : le livre-CD Triolèt, chansons savoyardes.

http://www.terresdempreintes.com/Editions/patrimoine.php

  

--------- mis en ligne le 1er novembre 2015 ---------

Ricet Gallet, président du CRMT en Limousin et (ancien) musicien amateur se trouve dans l'obligation de vendre ses cornemuses :

16 pouces Fabrication Rémy Dubois & Olle Geris. 3500 euros

En palissandre du Mozambique, bagues en ivoire et ivoirine, avec stoppeur.

Boîtier de Rémy Dubois en galuchat vert, ivoirine et ébène.

La cornemuse sera entièrement revue par Olle Geris pour la vente.

 

Une 20p de Rémy Dubois 3000 euros

C'est une des toutes premières fabriquées par Rémy Dubois. En fruitier, décor Sautivet. Elle a été régulièrement jouée et a été entretenue par Rémy Dubois et Olle Geris. Excellent état (seules les bagues en os sont marquées par les années)

Elle sera réanchée et entièrement révisée par Olle Geris pour la vente.

et une 20 pouces étamée de Bernard Blanc : 3800 euros

  contact : ricet.gallet suivi de @gmail.com

 

En attendant vous pouvez également revoir mes photos d'il y a douze ans et plus ici,..

 

--------- mis en ligne le 12 octobre 2015 ---------

"Mes 2 saxophones ont été volés.

J'ai utilisé un train de trajet TGV de la Gare de Lyon 16h53 à Chalon-sur-Saône 19h30 le vendredi 9 octobre, j'ai trouvé que ma boîte d'instrument est trop légère quand j'ai descendu à la gare de Chalon, mais c'était trop tard...

Voici les numéro de ces saxophones;

soprano : selmer serie 3 / N.717892

alto : selmer serie 2 / N.651245

Bien cordialement,

Makoto Hondo sakkusuconan suivi de @gmail.com"

 

--------- mis en ligne le 8 octobre 2015 ---------

Je viens d'apprendre par un courriel de Dastum, le décès d'Albert Poulain, collecteur (et pas que dans le domaine musical...), conteur, chanteur de Haute Bretagne, précurseur dans pas mal de domaine.

Encore une bibliothèque qui vient de brûler, mais il avait su transmettre, publier et son oeuvre n'est pas perdue...


Lors d'une joute chantée à Parthenay en 2001 (cliché JL Matte)

 

--------- mis en ligne le 5 octobre 2015 ---------

" A vendre musette Bechonnet 14 pouces de Remy Dubois, est en parfait état, pour 2300€.

Gilbert Billandon 15 rue jacqueline Auriol 01500 Amberieu en Bugey

gilbertbillandon1956 suivi de @gmail.com "

 
Cliquez pour voir les photos en grand

 

--------- mis en ligne le 25 septembre 2015 ---------

A propos de politique, rassurez-moi, j'espère que je ne suis pas le seul à chanter, chaque fois que je vois Hervé Mariton aux infos :

"Hervé Mariton Madeleine...
Hervé Mariton Madelon !..
."

 

--------- mis en ligne le 19 septembre 2015 (merci Agnès)---------

Mondial de rugby : les cornemuses interdites ! : voir sur http://www.europe1.fr/sport/mondial-de-rugby-les-ecossais-prives-de-cornemuse-2517163

 

--------- mis en ligne le 19 septembre 2015 ---------

Vol d'un saxophone, par effraction de domicile le 20 août, à Rouen (France)

Saxophone Alto de marque Yamaha modèle YAS62 , numéro de série 044487. Signes particuliers: Pavillon gravé avec des fleurs, un point de colle/soudure à l'arrière en bas au niveau de la clef, et la pièce n'a pas été remise bien droite.Traces d'oxydation au niveau des clefs de côté. Petite marque de choc sur le bec bocal.

Il est dans un étui noir et rouge (c'est la couleur qui prédomine) neuf rigide. Contenu à part l'instrument: chiffons pour essuyer (dont certains pour basson à l'origine); un bec classique un peu fendu à la base; une cordelière qui n'est pas rembourée; des boîtes d'anches "Vandoren" et quelques partitions photocopiées ou imprimées.

Un dépôt de plainte a été fait au commissariat de Rouen (PV n° 2015/025968)

Contact: Pauline THOMAS thomaspauline27 suivi de @yahoo.fr

 

--------- mis en ligne le 16 septembre 2015 ---------

Vol d'un saxhorn, par effraction de domicile, le 17 juillet 2015, à Graulhet (Tarn), France.

Saxhorn basse " Antoine Courtois " modèle 164 argenté : Série N° 14582. La coulisse du 3ème piston est rallongée d'un ½ ton par rapport à l'instrument d'origine. L'étui (d'origine) est renforcé par un cloutage doré sur bande de cuir.

Une plainte a été déposée a la gendarmerie de Graulhet. No. du PV: 2015/02006

Contact : Lionel Valet lionelvallet suivi de @laposte.net

 

--------- mis en ligne le 16 septembre 2015 ---------

Vol d'un violon, par effraction de domicile, le 12 septembre 2015, à St Marc (Virton), Belgique.

Violon Jules AZZI à New York, 1996. Le violon était dans un étui bam noir rectangulaire dont la tirette ne ferme plus.

Une plainte pour vol à été déposée au commissariat de Virton.

Contact: Jehanne Strepenne lutheriedelagaume suivi de @gmail.com

 

--------- mis en ligne le 15 septembre 2015 ---------

Je ne vous ai pas encore relayé l'information du décès de Jean-Chaperon survenue en août

" Jean est décédé samedi 8 août des suites d'une endocardite. Il s'est fait opérer 3 fois en 2 jours et son cœur n'a pas tenu. La surprise a été grande, tout devait bien se passer.

Marie-Paule et ses fils Thomas et Ivan"

Etant en vacances je n'ai pas pu vous la relayer de suite et une fois rentré j'ai souhaité rechercher une photo (il faut que je replonge dans mes diapos) et rédiger un petit texte afin que ceux d'entre vous qui auraient oublié de qui il s'agit se souviennent de lui mais le temps passe trop vite....

 

--------- mis en ligne le 15 septembre 2015 ---------

Sophie-Jacques de Dixmude nous annonce cette triste nouvelle :
"Nous sommes endeuillés de la perte de Claude Bonnafous, décédé samedi d'un infarctus.

La peine est brutale.

Il était sonneur de graile (hautbois de la Montagne Noire) émérite, accordéoniste et chanteur; il a fondé avec nous le groupe Montanha Negra.

Nous voici orphelin d'un musicien qui savait additionner gentillesse, humour,et musicalité avec le monde des musiciens de tous bords."

 


Claude Bonnafous à Saint-Chartier 204

 

--------- mis en ligne le 2 septembre 2015 ---------

Micheline Vanden Bemden qui collecte les photos de kiosques et m'envoie régulièrement également des iconographies de cornemuse vient de trouver les deux réunis sur cette page galicienne : http://palcosdamusica.blogaliza.org/2015/08/13/arnois/

 

--------- mis en ligne le 27 août 2015 ---------

Vol de 2 flûtes à Paris (18ème) le 9 août 2015, par effraction dans un appartement.

Flûte traversière POWELL, en bois de grenadille, numéro de série: 12551, et le numéro de la tête: 6961. Mécanique: argent sterling, pate de si, sol décalé, mécanique de mi; sans doute poinçonnée "HM LEIPZIG" (pour "Hochschule für Musik und Theater F.Mendelssohn Leipzig" sur la tête ou le haut du corps, dans un étui noir (sans housse) d'environ 40 cm de long, velour bordeau à l'interieur, sans goupillon.

 

Flûte piccolo A.R.MARKNEUKIRCHEN de 1992, no de série 6181, en bois (grenadille?), estampillée "HM LEIPZIG"; dans un petit étui noir d'environ 20 cm de long, housse noire d'environ 20 cm de long velour bordeau et bandoulière.A l'intérieur de l'étui: petit pot blanc de graisse et un goupillon en métal avec laine.

Une plainte a été déposée au comissariat de police du 18eme arrondissement de Paris, DTSP75, 79-81 rue Clignancourt 75018 Paris. No. du PV: 2015/020717.

Contact : Svea Guémy svea.guemy suivi de @gmail.com 06-10-90-68-64

 

--------- mis en ligne le 03 août 2015 ---------

"Chères et chers amis,

Grâce au travail de Jean-Pol Colin et Rachel Méegens, l'entretien entre Christian Brassy et John Wright a pu être retranscrit.

http://www.apemutam.org/spip.php?article130

(..)

Lionel Dieu"

 

--------- mis en ligne le 20 juillet 2015 ---------

Pour amateurs d'instruments bricolés, voir le site http://bellowphone.com/ et, en particulier la chaîne de vidéos de son auteur : https://www.youtube.com/user/bellowphone

--------- mis en ligne le 19 juillet 2015 ---------

Jean-Christophe Maillard nous a quitté dimanche 12 Juillet 2015, à l'âge de 60 ans des suites d'une opération relativement bénigne. Je prépare une page pour rendre hommage à ce musicien sans qui la musette baroque ne serait pas ce qu'elle est redevenue aujourd'hui...

 

--------- mis en ligne le 10 juillet 2015 ---------

François Lazarevitch me signale que la fermeture de la classe de musette de Toulouse n'oblige pas à aller en Belgique comme je l'ai écris plus bas car il enseigne la musette baroque au conservatoire de Versailles, conjointement à la flûte baroque.

 

--------- mis en ligne le 5 juillet 2015 ---------

Cherchez la cornemuse sur ce très beau document : http://publications.newberry.org/elizabeth/exhibit/elizabethsengland/4.18.html

 

--------- mis en ligne le 27 juin 2015 (merci à Louis) ---------

Le festival de Lorient édite une série de timbres : voir sur

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/2015/06/18/le-festival-interceltique-de-lorient-en-timbre-750515.html

 

--------- mis en ligne le 25 juin 2015 ---------

Christian Robert du 6 - 3 ;-) revend sa14 pouces fabriquée par Bernard Blanc et sur laquelle Ivan Karvaix en a joué sur le CD Airbag


cliquez sur la photo pour l'agrandir

Elle fonctionne parfaitement bien.

Décor dit Sautivet et corne. hautbois en buis et autres pièces en cormier

Prix : 1500 €

chrisrobert63 suivi de @gmail.com

 

--------- mis en ligne le 22 juin 2015 ---------

Parution sous l'égide de Guillaume Veillet de KROKA LA NUI, Chansons traditionnelles en Savoie, Le répertoire d’Esserts-Blay (Basse-Tarentaise)

Livre de 84 pages + CD gratuit de 75 minutes

http://www.terresdempreintes.com/Editions/patrimoine.php

 

--------- mis en ligne le 21 juin 2015 ---------

Bonne fête à toutes les Musiques ! (si vous en connaissez transmettez leur de ma part...)

 

--------- mis en ligne le 21 juin 2015 ---------

Une page sympathique sur la musique traditionnelle en Morvan, notamment pour les portraits de musiciens et parce qu'elle cite ses sources : http://lemorvandiaupat.free.fr/musiques.html

 

--------- mis en ligne le 20 juin 2015 ---------

Clarinette perdue le 2 juin 2015 à F-77420 Champs sur Marne (prés de Paris, France), Place Pablo Picasso (devant le Collège Pablo Picassso)

Clarinette Buffet Crampon modèle Vintage, numéro 430947, dans son étui noir en tissu, intérieur bleu qui contenait une embouchure, une ligature et un écouvillon.

La perte de l'instrument à été singalé à la RATP et aux objets trouvés à Paris (dossier: A-5-ZQ19YPYNN).

Contact: C. Ranvier tél: +33 6 03305911 cranvier suivi de @free.fr

 

--------- mis en ligne le 20 juin 2015 ---------

A voir (et écouter) à 5mn 50 : http://www.france3.fr/emissions/questions-pour-un-champion/videos/replay_-_questions_pour_un_champion_18-06-2015_818430

 

--------- mis en ligne le 16 juin 2015 ---------

Offre d'emploi pour le poste de Coordinateur-trice de projets de la Grange Rouge.

Bonne nouvelle, il est désormais ouvert à tous (et non pas seulement aux personnes admissibles aux contrats aidés) !

http://www.lagrangerouge.org

 

--------- mis en ligne le 7 juin 2015 (merci à Christian sur Tradornord)---------

Une émission sur l'état de la lutherie en France, tous instruments

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/instruments-musique-mondialisation-replay-video-lemission-musique-made-france-887910

 

--------- mis en ligne le 7 juin 2015 (merci à un autre Christian du côté de l'Auvergne)---------

  Un reportage sur la Turquie avec un chapitre sur un facteur de tulum http://www.arte.tv/guide/fr/050758-004/les-mille-et-une-turquie, notamment à partir de 8mn

 

--------- mis en ligne le 29 mai 2015---------

Clarinette oubliée (et donc disparue) sur un strapontin dans une rame du métro à Paris le 5 mai 2015 vers 21:15, entre la station Gambetta et la station St Lazare (ligne no.3, direction Levallois).

Clarinette Leblanc, modèle Sonata, n° de série 55459. Caractéristique majeure : les clé des notes la et si de la main droite ont été soudées ensemble pour compenser l'absence d'une phalange à mon index droit.

La clarinette est rangée, démontée, dans un étui noir en tissu, sorte de petite valise s'ouvrant par fermeture éclair, et dont la bandoulière est faite d'une écharpe noire. Divers objets dans la pochette du dessus, comme un métronome bleu, des anches, un tournevis très fin, un boîtier vert, etc.

Des déclarations de perte ont été faites à la RATP et à la Préfecture de Police.

Contact : Carole Lamy tél: +33 6 15 09 20 13

 

--------- mis en ligne le 27 mai 2015---------

Vol d'une viole de 8 pieds à Prague le 24 mai dans la voiture d'un musicien slovaque :


Un instrument historique facilement reconnaissable au relief très particulier de sa table mais également à ses 6 cordes

jkrigovsky suivi de @centrum.sk

Portable : 00421905513677

Ján Krigovský -

www.slovakdoublebass.com

www.collegiumwartberg.com

www.aleaband.com

www.bassband.sk

  

--------- mis en ligne le 23 mai 2015---------

En complément des ouvrages ci-dessous, Walter Biella signale les pages suivantes de son site :

Nel mio sito www.baghet.it ho dedicato una pagina alla piva dell'appennino, dove ho messo tutto il materiale ( disegni, libri, fotografie ...) raccolto da diversi ricercatori :

http://www.baghet.it/cornamusenorditalia.html

 

questa è invece la pagina dedicata alla musa della 4 provincie:

http://www.baghet.it/musa4province.html

 

questa è quella dedicata al chanter di piva trovato in Val Verzasca in Svizzera:

http://www.baghet.it/pivaticinese.html

 

--------- mis en ligne le 19 mai 2015---------

Valter Biella, LE spécialiste du baghet (l'une des cornemuses du nord de l'Italie) vient de me faire part de trois de ses publications récentes :

Un ouvrage de 2010 "Pia o baghet" "La cornemuse en terre de Bergame" (en italien) L'ouvrage s'attache d'abord aux instruments retrouvés, avec maints dessins côtés, photos, radios etc... mais également aux derniers musiciens qui les ont fait sonner. On y retrouve un certain nombre de documents et données déjà présentés par l'auteur dans des publication précédente, mais celui-ci vient tout actualiser. Suit une partie sur le répertoire illustrée de nombre de partitions. Si tout le début est en noir et blanc, on passe à la couleur pour la galerie d'iconographie ancienne. L'ouvrage s'achève sur quelques articles dont deux sur des compositions (pastorales) avec imitation de cornemuse...

- bulletin de la Galpin Society de mars 2014 : bel article en anglais, largement illustré de dessins côtés des différents élements de cornemuses anciennes + deux planches photos : "Etude comparative des cornemuses et hautbois du nord de l'Appenin" 20 pages.

- Utriculus n°48 deuxième semestre 2014 : premier article (en italien) : il est original puisqu'il traite de la manière de prendre en photo des éléments de cornemuse afin de ne pas avoir de déformation du fait de la perspective puis de la manière de dessiner les éléments de cornemuse

- Utriculus n°48 deuxième semestre 2014 : second article (en italien) sur la Musa des Quatre Provinces 17 pages avec dessins côtés et photos d'instruments anciens et photos anciennes

Rappel : Voir à partir de la chronique de "Il Baghèt - La cornemusa bergamasca"

 

 

- --------- mis en ligne le 13 mai 2015---------

Françoise Etay nous fait part du décès de Maurice Roux. Il a eu un accident de vélo dimanche et on l’enterre demain.

Voici le texte qu'elle avait écrit pour présenter sa communication à Limoges le 18 janvier 2013 :

« En 1973, à Samatan, dans le Gers, de jeunes musiciens venus de départements voisins découvraient, émerveillés, la magnifique pratique locale du rondeau, portée par des danseurs qui auraient pu être leurs grands-parents. Cette « émotion fondatrice », pour reprendre l’expression de Pierre Corbefin, allait être à l’origine de tout un renouveau de la danse et de la musique gasconnes.

Le principal artisan de ces rencontres avait été Maurice Roux, un personnage généreux et chaleureux, passionnément attaché à la culture rurale et à la langue occitane.

Nous sommes heureux qu’il ait accepté de venir nous parler de ses collectes, collectes de chansons en particulier, indissociables, pour lui, des hommes et des femmes qu’il a rencontrés tout au long d’une vie bien remplie. »

 

- --------- mis en ligne le 2 mai 2015 --------

Vol d'un violon Vuillaume 1850

 

Voir tous les détails sur http://www.sons-et-couleurs.eu/volsover.htm

 

 

- --------- mis en ligne le 26 avril 2015 --------

Vol d'un Daïko par effraction dans un garage à F-69870 St Just d'Avray (France, Beaujolais), Le vol a été effectué entre le 4 et le 8 avril 2015.

Photo permettant de présenter le type d'instrument mais n'étant pas contractuelle pour celui qui a été volé.

Daïko noir : tambour de fabrication japonaise de grande taille à deux peaux, en forme de tonneau. Diamètre des peaux, environ 60 cm. Très encombrant ne peut servir qu'à des percussionnistes ou éventuellement des temples bouddhistes...

Le vol a été signalé à la gendarmerie de Thizy les Bourgs le 09 avril 2015 par Michel BOITON, propriétaire du garage où s'est commis le vol. N° PV:00851.

Contact: Christian ROLLET rolletchristian suivi de @wanadoo.fr

tel +33 4 71 00 21 57 ou +33 6 73 39 81 65

ou Michel BOITON tél: +33 06 22 97 13 11

 

- --------- mis en ligne le 14 avril 2015 --------

"L'air et le geste" DVD de Norbert Pignol & Stéphane Milleret : Cours d'accordéon diatonique tous niveaux

La campagne de financement participatif est lancée. Vous pouvez nous aider à finaliser ce projet sur le site ulule

à cette adresse : http://fr.ulule.com/lairetlegeste/

Vidéo de présentation ici : https://www.youtube.com/watch?v=6S-LdRT0VRs

 

- --------- mis en ligne le 9 avril 2015 --------

Je pense qu'il n'atteindra jamais l'audience de son grand frère mais le Gotradfi est sur les rails pour ceux qui aiment l'humour et le Trad... http://le-gotradfi.over-blog.com

 

- --------- mis en ligne le 8 avril 2015 --------

Sur mon second site : Reportage photo à la fête des sifflets de Luxembourg le lundi de Pâques 2015

127 photos...

- --------- mis en ligne le 4 avril 2015 --------

Toutes mes photos des Giboulées 2015 (Nuit du folk du 21 mars à Toul)

 

- --------- mis en ligne le 3 avril 2015 --------

Vol harpe et accordéons

"Bonjour,

Je suis Florian Genilleau, musicien.

Je me suis fait voler mes instruments de musique à Dareizé (Rhône) dans la nuit du 24 au 25 mars 2015.

Il y a une harpe celtique et plusieurs accordéons :

 

Harpe celtique Marin Lhopiteau 36 cordes avec une tête de gargouille et des entrelacs celtiques sur les côtés, et un triskel sur la crosse de la harpe. La gargouille a l'oreille gauche cassée. Il y a un système d'amplification à l'intérieur avec une sortie jack. Plusieurs palettes sont ébréchées. Le modèle est unique.

Accordéon chromatique touche piano noir 80 basses, deux pieds plastique cassés

Accordéon diatonique Castagniari modèle Niko, il manque un pied.

Petit accordéon hohner mignon 2 rouge (photo à titre d'exemple, ce n'est pas celui-là)

Merci de relayer cette information dans vos réseaux, à vos contacts mail et Facebook et de me contacter si vous parvenez à les identifier.

D'avance merci de votre aide

Florian Genilleau floriangenilleau suivi de @hotmail.com 06 24 19 39 42"

 

 

- --------- mis en ligne le 29 mars 2015 (merci Christian S) --------

Un concert de musette baroque sur une radio allemande (WDR) par l'ensemble "Bourdon Collectief"

Avec Pieterjan Van Kerckhoven et Bart Van Troyen aux musettes, Marieke Vos et Naomi Vercauteren aux violons, Herlinde Verheyden au violoncelle et, enfin, Dieter Vanhandenhoven au clavecin.

http://konzertplayer.wdr3.de/alte-musik/konzert/musette-de-cour-21032015/

 

- --------- mis en ligne le 29 mars 2015 (merci Christian D) --------

Décès du guitariste John Renbourn (Pentangle) : voir sur http://www.lemonde.fr/musiques/article/2015/03/27/le-guitariste-et-chanteur-john-renbourn-est-mort_4602975_1654986.html

 

- --------- mis en ligne le 24 mars 2015 (merci Agnès) --------

Les cornemuses "déconseillées" dans les rues de Londres

http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/03/24/haro-sur-les-cornemuses-dans-les-rues-de-londres_4599707_3214.html

 

- --------- mis en ligne le 5 mars 2015 -----

Vol de flûtes le 15 décembre dernier en appartement (à Poitiers) par cambriolage

Voir toutes les photos sur http://instruvols.blogspot.fr/2014/12/vol-de-flutes.html

1* Flute baroque en ivoire après Eichentopf fabriquée par Stefan Beck (en Si)
(dans une magnifique boite en bois avec du velour rouge à l'intérieur)

2* Flûte boehm de 1832 avec système Buffet-Crampon (restaurée récemment,en parfait état)
(dans une magnifique boite en mahogany et acajou avec du velour rouge à l'intérieur)
Signe caractéristique : contient 3 anneaux argent d'accordage

3* flute romantique avec 9 clefs, après Liebel, fabriquée par Fritjof Aurin
(dans une boite plate, revêtement bleu à l'intérieur)
Signe caractéristique : petite clef de sol# légèrement dévissée / joint de tête plus sombre que le reste de la flûte / joint intermédiaire plié
(Liebel sur le dessus, Buffet-Crampon dessous)

.4* Piccolo moderne Hammig (dans sa boite rigide)
Signe caractéristique : boite endommagée.

5* « Système Schwedler » flute fabriquée par Kruspe, Leipzig
(dans sa boite longue, revetement vert à l'intérieur)

6* Flute en argent, système Boehm fabriquée par Bonneville, Paris
Malheureusement, j'ai perdu le document avec le numéro de série, mais c'était autour de 2000
(entre 2600 et 2800 environ)

Signe caractéristique :La clef de Ré# sur la partie basse est carrée et en forme de goutte d'eau comme sur beaucoup de flûtes
La boite d'origine (en mauvais état) est concue pour un piccolo (manquant) et une flute.

7* Flute Romantique fabriquée par Franz Michl (Kraslitz) dans sa boite d'origine

8* Flute fabriquée par Meyer (Hanovre) tête en bois sombre et ivoire, félée

9* Flute fabriquée par Clementi (Londres) en bois sombre, mauvais état, dans une boite rectangulaire.

Contact :

Alexis Kossenko akossenko suivi de @me.com +33 612602388

- --------- mis en ligne le 24 février 2015 -----

La bodega jugée moins traditionnelle à Limoux que les trombones, soubassophone, trompettes ou clarinettes ? http://www.ladepeche.fr/article/2015/02/23/2054063-la-bodega-n-est-pas-la-bienvenue-sous-les-arcades.html

Pour comprendre, vous pouvez vous référer à http://fr.wikipedia.org/wiki/Carnaval_de_Limoux

 

- --------- mis en ligne le 11 février 2015 -----

Une info glanée dans le tout récent numéro de Musique Bretonne (la revue de Dastum) : le site du concours de bombarde et orgue de Chantepie permet d'écouter tous les enregistrements audios des prestatations de ce concours y compris les éliminatoires. On y trouve également des vidéos : http://www.orgue-chantepie.info

 

- --------- mis en ligne le 9 février 2014 -----

Au rayon des polars, citons Alex Nicol, Le sonneur noir du bagad Quimper, un ouvrage qui n'existe qu'en version numérique pour l'instant et comme je reste attaché au papier, je ne l'ai donc pas lu....

Complément du 23 février : Mais il se pourrait bien qu'il s'agisse du même ouvrage que "Le sonneur noir de Lorient", du même auteur éditions Nuits Blanches (1er avril 2010) mais que je n'avais pas encore davantage eu l'occasion de lire...

 

- --------- mis en ligne le 9 février 2015 -----

Un très beau cliché de sonneur vannetais et quelques clichés de danse sur cette page présentant le fond peu connu d'un photographe fin XIXème début XXème

http://recherche.archives.morbihan.fr/archives/archives/fonds/FRAD056_0000020Fi/view:all/page:14?pagination=50

 

- --------- mis en ligne le 2 février 2015-----

Vol d'un saxhorn. entre le 20 décembre 2014 et le 12 janvier 2015 (cambriolage), à 06270 Villeneuve-Loubet (France)

Saxhorn Antoine Courtois, type 4 pistons (3+1) AC 164, numéro 21288, de couleur argentée.

Détails particuliers :

un petit choc réparé sur le coude en haut à droite a laissé voir le laiton, par conséquent à cet endroit la couleur argent a disparu, laissant place à la couleur jaunâtre du laiton.

2 anneaux avec petit morceaux de cuir blanc, un peu usé par le temps, étaient fixés pour pouvoir accrocher les mousquetons de la courroie pour les défilés.

L'instrument était dans son étui bleu foncé avec un petit liseré argenté. Dans l'étui se trouvaient également des bretelles pour pouvoir porter l'instrument en sac à dos, l'embouchure Courtois T2 d'origine dans une petite poche à fermeture éclair en cuir, 1 embouchure en plastique bleue, de l'huile pour pistons et de la graisse et un chiffon.

Une déposition a été faite à la gendarmerie de Villeneuve-Loubet (06270)

Une récompense est assurée à la personne qui retrouvera l'instrument.

Contact:

Marie-Noëlle Signoret marienoellesignoret suivi de @gmail.com tél: +33 6 08 83 47 52

 

- --------- mis en ligne le 31 janvier 2015 -----

Ca y est, la période des voeux ce clos ce soir aussi je vous mets en ligne ceux que j'ai envoyé cette année (avec d'autres choses d'ailleurs....) à mes correspondants :

- --------- mis en ligne le 31 janvier 2014 -----

Vol d'une cornemuse Estonienne, d'un saxophone soprano etc. le 1er décembre 2014, dans le train de Zaventem à Bruxelles (Belgique)

 

- Saxophone soprane Yanagisawa S901 dans sa caisse Soundline

- Cornemuse Estonienne fabriqué par Andrus Taul

- 2 guimbardes norvégiennes en sol et en la fabriquées par Folke Nesland, dans leur étui

- une paire de bouchons d'oreille Hørselslaben

Une plainte a été déposée au Commissariat de l'aéroport de Zaventem.

 

Contact: Katariin Raska

katariin.raska suivi de @gmail.com

http://www.katariinraska.com/

Voir détails et autres instruments volés que je n'aurai éventuellement pas relayés, sur le site sur les instruments volés http://instruvols.blogspot.fr/

 

- --------- mis en ligne le 27 janvier 2014 (merci David)------

Un reportage pas mal fait (pour un reportage télé) sur Nicolas Galeazzi

https://www.youtube.com/watch?v=hVjoHTc4Z4M

et si vous regardez la listes des vidéos en rapport proposées sur la colonne de droite, vous trouverez quelques autres reportages sur des facteurs de cabrettes et autres cornemuses

 

- --------- mis en ligne le 27 janvier 2014 ------

Deux nouvelles pages internet galeries présentant les instruments de musique de Jac Lavergne (Cie Leon Larchet) qu'il propose pour des expos mais qu'il est également intéressant de visiter sur le net :

EXPO - GLOBAL :

http://leonlarchet.com/article.php3?id_article=355

EXPO - DÉTAILS :

http://leonlarchet.com/article.php3?id_article=356

 

- --------- mis en ligne le 20 janvier 2014 (merci à Louis) ------

Erwan Ropars est décédé jeudi dernier à l'âge de 64 ans. Ce colosse barbu est surtout connu comme penn-sonneur du bagad Kemper durant 27 ans dont 10 titres de champion de Bretagne avant de céder la place à JL Hénaf. Il était le fils de Loeiz Ropars, artisan du renouveau du fest-noz dans les années 60. Il a naturellement été inhummé en musique (le bagad Kemper mais également de nombreux autres sonneurs) après un office à la cathédrale de Quimper...

 

- --------- mis en ligne le 18 janvier 2014 (merci à Agnès) ------

"Il adorait la cornemuse, pour faire fuir les gens"

Une citation toute récente, dans l'actualité encore toute chaude... Qui l'a dit, à propos de qui et dans quelle circonstance ?

 

La réponse est ici

- --------- mis en ligne le 18 janvier 2014 ------

Encore une petite citation, dans la bouche d'un musicien breton, en réponse à la question : "A l'écoute de votre musique, on est frappé par la diversité des influences qu'elle embrasse. En revanche on n'y trouve pas d'influence irlandaise, assez fréquentes dès lors qu'un violon est présent dans un groupe.(1).."

"C'est normal, je ne suis pas du tout inspiré par les musiques dites "celtiques". Ainsi la musique irlandaise, en ceci qu'elle est tonale, me paraît bien éloignée de la musique bretonne qui, elle, est modale. Et puis le côté virtuose d'un violon ne m'intéresse pas ; ce que je 'aime, c'est le son roots des doubles cordes, qu'on rencontrait un peu partout avant l'arrivée de l'accordéon"

(1) NDLR implicitement l'interviewer doit penser aux groupes bretons

Réponse d'ici une semaine...

 

- --------- mis en ligne le 14 janvier 2014 ------

Un blog qui ne se contente pas de recopier des images et autres ailleurs sur le web mais qui présente plein de documents originaux dont des 78t à écouter (grâce à Gilles Kermarc) : le site de Christian Morvan

Musik-e-Breizh

Histoire de la musique instrumentale bretonne

https://musikebreizh.wordpress.com/

 

- --------- mis en ligne le 14 janvier 2014 ------

A vendre cornemuse type Bechonnet de Raphael Jeanin de 2011, état neuf très peu servie, première main

2300 € tout compris, notamment le soufflet qui est de Jean-Sylvain Maitre

Le recto du boitier semble être de la loupe de thuya...?

.

et le recto est une gravure représentant le portrait, (buste) d une femme "façon 1900"

Elle possède un petit bourdon derrière le boitier (voir photos avec et sans la coulisse).

L'anche du hautbois avait été réglée douce à ma demande par le facteur quelques temps après l'achat, c'est à dire qu'elle ne demande pas de gros efforts. Prévoir de faire changer cette anche si vous souhaitez un son fort et mordant.

Je peux livrer,...à voir avec la distance, (et/ou la facilité d'accès),....c'est sans engagement.

Patrick Bruot patrickbruot suivi de @yahoo.fr

06 40 53 66 82

 

- --------- mis en ligne le 13 janvier 2014 ------

Une petite citation, une fois n'est pas coutume (réponse d'ici une semaine si j'y pense et je vous dirai également où je l'ai trouvée...)

"Une cornemuse fait parfaitement son affaire. D'abord c'est original. On ne rencontre pas à tous les coins de rue des gens qui jouent de la cornemuse. Puis l'aspect en est sympathique.Cette outre qui s'enfle et de dégonfle, comme un ventre."

 Réponse ici

 

- --------- mis en ligne le 13 janvier 2014 ------

vol de clarinette survenu il y a bientôt deux mois:

"Objet: clarinette Buffet crampon; modèle RC; numéro de série: 626488 dans un petit étui de plastique noir Yamaha (coffret). Lors du vol, le bec n'était pas présent dans l'étui.

Lieu et date du vol: 15.11.2014, entre 14h25 et 14h30, à Berne en Suisse.

La clarinette a été laissée sans surveillance pendant quelques minutes à l'arrêt de tram/bus "Sulgenau" (lignes 9 et 19) et a disparu pendant ce laps de temps.

Le vol a été déclaré à la police de Fribourg en Suisse.

Merci d'avance et meilleures salutations,

Natacha Kammerlander

crissnatch suivi de @yahoo.fr

tél.: +41 77 421 57 55"

 

- --------- mis en ligne le 12 janvier 2014 ------


Claude et Andrew (sur une de ses cornemuses), Saint-Chartier, début des années 80 cliché JL Matte

"Nous venons d'apprendre par sa femme, Jennifer, qu'Andrew Heywood, ancien facteur de cornemuses et un de mes plus chers amis, était décédé après une hospitalisation lundi de la semaine dernière…

Je n'ai pas bien compris la cause, apparemment une série de ruptures d'anévrismes… Andrew, grand ingénieur système informatique à l'origine, avait conçu depuis quelques années un logiciel de gestion automatique des stocks et des commandes, relié aux calculatrices des comptoirs, notamment pour les épiciers de produits bio des Îles Britanniques.

Auparavant, il avait géré la vente des produits de la ferme de la comtesse de Derbyshire au château de Chatsworth, précisément en imposant un traitement par ordinateur.

Juste avant, après les instruments de musique, il avait fait du tournage d'objets très chics (vases, boîtes, meubles…) inspirés du mouvement "arts and craft" du XIXe siècle.

C'était un ami sans faille, un amoureux des musiques traditionnelles, mais aussi un chanteur classique dans un chœur, dans sa ville de Buxton, dans le Peak District (est de Manchester, région de montagnes).

Nous pleurons sa perte. Il avait mon âge (64 ans)…

Amitiés et meilleurs vœux !

Françoise & Claude RIBOUILLAULT "

 

- --------- mis en ligne le 9 janvier 2014 ------


Un dessin vaut mieux qu'un long discours, celui-ci date de 1970...

 

- --------- mis en ligne le 3 janvier 2014 (merci à Micheline) ------

Un numéro de système D de 1960 avec la fabrication d'une bombarde : voir sur http://musikebreizh.wordpress.com/1169-2/

 

- --------- mis en ligne le 3 janvier 2014 ------

On m'a volé le violon familial transmis depuis mon grand père.

Vol d'un violon dans ma voiture C1 rouge, garée dans un parking sous terrain : Parking Place Masséna à Nice entre 15h00 et 17h20 le 23 Décembre 2014.

L'étui est rectangulaire, noir avec une poche sur un coté et cadenas intégré. L’intérieur de la boite est mauve et blanc. (voir Photo)

A l'intérieur se trouvaient mon violon, mon archet, mon coussin, colophane, sourdine, des partitions et 2 diplômes à mon nom de l'Académie de Musique de Monaco.

Mon violon :

Un Justin Derazey, vernis à l'huile couleur rouge.

Chevilles marrons avec extrémité en or.

2 Étiquettes à l'intérieur au côté droit (coté opposé a la mentonnière) :

- Hors concours, J Derazey Luthier Mirecourt

- plus bas du même côté une autre étiquette: Grand prix Paris 1931 - Exposition Coloniale

Signature: J. Derazey au dessus du bouton de la mentonnière.

Table du dessus :

- Côté droit (bas) légèrement enfoncé

- Coté droit en haut prés du manche : légère décoloration (également sur la table de soutien au même endroit)

Sur la tête, le vernis était enlevé à certains endroits

Table du dessous, à l endroit où l'élastique du coussin touchait la table du violon, le vernis était légèrement enlevé.

Un tendeur uniquement présent sur la corde de Mi

Chevalet signé Declerck (mon luthier à Nice)

Cordes dominantes

L'archet signé Lupot, avec bouton en argent. Bout du haut en ivoire cassé. Trait au crayon à papier au point d'équilibre de l'archet.

Mes coordonnées: ebassilana suivi de @gmail.com, téléphone: 0650747806.

Plainte déposée le 23 Décembre à Nice.

 

- --------- mis en ligne le 27 décembre 2014 (merci à Agnès)-------

Le cornemuse peut rapporter 500 000 euros : voir sur http://www.lejdc.fr/nievre/actualite/pays/morvan/2014/12/26/500-000-gagnes-en-grattant-a-arleuf_11272839.html

Pour ceux qui ne connaisse pas cet endroit voir également sur mon autre site :

http://jeanluc.matte.free.fr/fichac/arleuf.htm

 

- --------- mis en ligne le 26 décembre 2014 -------

Je vous redonne l'adresse du site jazz-band.fr

http://www.jazz-band.fr, un site qui s'intéresse notamment à la facture française des batteries et où l'on trouve également les DVD de méthodes de percussions du Salon de Musique

  

- --------- mis en ligne le 13 décembre 2014 -------

Vol d'une clarinette le 27 novembre 2014 à St Amand les Eaux (59, France) - vol à l'arraché sur la voie publique

Clarinette Si b Buffet Crampon modèle BC20 no.1, numéro de série 145470, ébène avec clés nickelées,dans son étui (boîte noire, bombée au niveau du pavillon) contenant comme accessoires 1 boite à anches mauve Vandoren, 1 tissu pour nettoyer.

Le vol à été signalé à a police de St Amand les Eaux (no. de PV 2014/0017505664)

Contact : allaeys suivi de @voila.fr

 

- --------- mis en ligne le 12 novembre 2014 -------

Une variante de la gravure de Lefort des Ylouses qui faisait l'objet d'une de mes pages de brols

-

- --------- mis en ligne le 1er novembre 2014 -------

Quelques belles enluminures avec cornemuses dans le numéro 50 dede l'Art de l'enluminure consacré aux Heures de Madrid (dans les bons kiosques...)

  

- --------- mis en ligne le 31 octobre 2014 -------

Une petite citation littéraire :

"Le jeune homme donne un coup de sifflet. On lui répond de l'autre bord, et, quelques instants après, un canot accostait. Un homme masqué, vêtu en rouge, en bourreau du moyen âge, était à la barre; un pifferaro, avec une cornemuse au dos et un grand couteau à la ceinture, tenait les avirons. Le créancier eut un mouvement de surprise. " Si vous ne voulez pas venir, dit le frère de Sari, il est encore temps.

" Marchons! fit Thomme, qui a servi dans la garde nationale.

On embarque silencieusement. Au milieu de la rivière le canot s'arr"te. Le pifferaro laisse les avirons à son camarade, détache sa cornemuse et en tire des notes criardes qui font hurler des chiens non loin de là. Le créancier tient bon."

Frébault, Charles Virmaître Élie. Les Maisons Comiques. 1868

 

- --------- mis en ligne le 27 octobre 2014 -------


Parution d'un carnet de timbre français avec en couverture et sur l'un des timbres, ce bel ange joueur de traverso de la rose de la Cathédrale de Sens. Juste dommage qu'ils n'aient pas choisi son collègue cornemuseux...

Sean Steewart vient également de me signaler la parution de ce bloc albanais, toujours dans le cadre de la série Europa de cette année consacrée aux instruments de musique (voir page spéciale)

 

- --------- mis en ligne le 27 octobre 2014 -------

Vol d'un violon à Lille (France), le 20 octobre 2014 entre 16:00 et 23:30 heures, par effraction dans une voiture

Violon Guarneri (construit au 16e/17e siècle à Cremona, Italie), no. 1507, dans une trousse Gewa avec un archet en bois/carbon (neuf).

Signes particuliers de l'instrument :

- sur le dos, en bas: petit trou de vers, rempli avec de la cire

- cheville droite, en haut: fissure, renforcée avec du bois de noyer

- mentonnière en bois d’ébène brun foncé

- bois du violon plutôt foncé

- son chaud et clair

Valeur estimée: ~ 30 000 CHF

Plainte pour vol déposé à la police de Lille, PV no2014/070045

 

Contact : Helen Maier tel.: +41 79 791 42 36 (Suisse)

 

- --------- mis en ligne le 13 octobre 2014 -------

Vol d'un basson le 22/9/14

Basson de marque BUFFET CRAMPON, systéme français, modèle RC

n° série 6422 (ce numéro est gravé dans chaque partie en bois).

Il était rangé dans son étui noir 60x20x20

Contact: fpalluel suivi de @free.fr

 

- --------- mis en ligne le 12 octobre 2014 -------

Trois autres sites de signalement de vols d'instruments :

Celui de Ruprecht Niepold : http://www.sons-et-couleurs.eu/volsover.htm

Celui de Vincnent, de FMR : http://instruvols.blogspot.fr/

Celui d'Olivier qui permet de saisir soi-même son annonce : http://www.volinfo.fr

 

- --------- mis en ligne le 12 octobre 2014 -------

Vol d'une vielle le 4 août 2014, Gare de Lyon (Paris, France)

Vielle électroacoustique Siorat (de 2005)

 

 

Contact: SophiePavillard + 33 6 88 97 76 89

 

- --------- mis en ligne le 5 octobre 2014 -------

Citation "de la semaine"

"Voilà pourquoi, et tout et partout, je soutiendrai que les hautbois 18 et 20 pouces sont supérieurs et, pour nous, quiconque se sert de hautbois courts ne joue pas de la cornemuse, il joue de la cornemusette"

Réponse dans le livret du double CD "Mélodies en sous-sol
Musique traditionnelle des grandes cornemuses du Centre-France"

 

- --------- mis en ligne le 26 septembre 2014 -------

Suite à une suggestion émise sur le forum cabrette, voici une déclinaison cornemuses d'un questionnaire pas forcément sérieux de choix d'instrument de musique...

... excusez-là...

- --------- mis en ligne le 16 septembre 2014 et actualisé le 14 janvier 2017 -------

Instruments retrouvés en janvier 2017 !

"Alerte vol de Cabrette !

Notre ami Gilles Cassagnes s'est fait volé sa Cabrette dans le coffre de sa voiture cette nuit à Toulouse.

Une Grelottière (Claveyrole)

Le sac rouge avec une tête de bouc en poirier (Claveyrole)

Le soufflet (Moulara) est en cuir rouge

Les pieds :

1 47 Ruols en ébène

1 47 Romero en buis et corne

1 35 Marius en ébène avec chanterelle

1 39 Bertin en buis teinté

 

 

Alerte arnaque !

J'en profite pour mettre en garde les malheureux propriétaires d'instruments volés : si les annonces de ce type permettent (trop rarement malheureusement...) de retrouver les instruments, elles servent désormais également à certains arnaqueurs qui contactent les volés en leur faisant croire qu'ils ont acheté leur instrument de bonne foi, mais, ayant appris qu'il s'agit d'un instrument volé, sont prêts à leur revendre pour la même somme, faible par rapport à la valeur réelle de l'instrument. Il est clair que si la somme est envoyé (sur un compte Western Union notamment), l'instrument lui, ne revient jamais à son propriétaire puisque l'arnaqueur ne l'a même jamais vu ailleurs que sur ces annonces de vol....

 

 

- --------- mis en ligne le 15 septembre 2014 -------

Reçu hier :

" La cérémonie d’inhumation à Malbosc était émouvante et belle, riche en hommage d’amis et musiciens, on y a chanté, joué de la flute et de la cornemuse et écouté Philippe interpréter le rossignol.

Bien tristement,

Eric Olivier"

Voir le compte-rendu de cette cérémonie avec les textes des hommages prononcés sur la page http://www.malbosc.net/spip.php?article403

 

- --------- mis en ligne le 11 septembre 2014 et complété ensuite--------

Il est des messages que l'on aimerait mieux ne pas recevoir :

"Philippe Suzanne a fait une rupture d'anévrisme mercredi après midi et est mort sur le coup. Les massages cardiaques n'ont pas pu le ranimer.

Les obsèques auront lieu samedi.

Vous serez plus informé dès que possible.

Aux temps héroïques de nos débuts à l'orée des années 70, Philippe avait contracté très tôt le virus de la musique baroque

J'ai partagé avec lui des heures nombreuses et pleines du bonheur de la redécouverte de la flûte à bec à explorer les territoires encore peu connus du répertoire pour notre instrument dont il était un très habile joueur.

Puis, comme chacun sait, il s'est tourné vers le traverso dont il est vite devenu un des meilleurs interprètes.

Il s'est parallèlement tourné vers la diffusion des instruments et des partitions.

Dans les lieux qu'il occupait, les rencontres et les riches échanges des jeunes musiciens baroques restent à coup sûr dans toutes les mémoires .

Ceux qui l'ont connu partageront ma tristesse.

Pierre Ginzburg"

 

Philippe avait tenu la Maison de la musique ancienne à Paris et je sais qu'il avait été l'organisateur d'un salon de musique. La revente de son magasin lui avait permis, il y a quelques années de quitter la capitale pour aller s'installer dans le sud de l'Ardèche(voir http://www.lapauze.com)

Ci-joint le compte-rendu de son dernier concert (tiré du site http://www.malbosc.net)

Il faisait partie de l'équipe d'organisation des Rencontres d'Ars jusqu'à l'an passé (c'est d'ailleurs lui le premier qui m'avait informé des problème de l'association) et j'ai bien regretté ce mois de juillet de ne pas le croiser au Son continu, comme un certain nombre d'autres musiciens dans le même cas d'ailleurs.

Outre ses talents de musicien, baroque ou trad. il était également excellent photographe comme en témoignent par exemple ses photos de Cassel 2011 http://philippe.suzanne.free.fr/Cassel_06-11/Concert_catalogue.html ou celles de la Frat à Strakonice http://philippe.suzanne.free.fr/Tchequie_1/Strakonice.html

Il avait fondé l'AEPEM avec Jacques et Jean-Michel et, après François Maltrud, c'est le second membre fondateur de la Frat qui s'en va et il avait participé cet été à l'enregistrement du second album de la Fraternelle....

Je garderai de lui le souvenir de quelqu'un de toujours aimable et posé et j'aurai toujours de regret (comme pour François Maltrud d'ailleurs) de ne pas l'avoir davantage connu...

Toutes mes condoléances à ses proches.

Jean-Luc

 

- --------- mis en ligne le 26 août 2014 (merci à Jean J.) ---------

La version anglaise du document de Jozsef Kozak sur les cornemuses et des hypothèses d'évolutions historiques : plus parlante qu'en hongrois.... http://www.pipemusic.hu/A_borduda_Europaban_eng.html

 

- --------- mis en ligne le 26 août 2014 ---------

"Bonsoir,

Quelle surprise en revenant de vacances estivales !!!

La pièce où était entreposée mon COR D'HARMONIE qui ferme à clé est retrouvée ouverte.

Plus d'instrument.

Voici les références :

COR PAXMAN

Modèle 20E YFCT

N° 3194T

en étui BAGS ( un étui pré-formé ou loge le cor ).

Si vous avez des infos, me contacter ou la GENDARMERIE où le vol est déjà déclaré.

Merci d'avance.

Bonne soirée

GUENON Christophe, corniste

06 62 17 81 20"

 

- --------- mis en ligne le 26 août 2014 (merci Bernard et Isabelle)---------

Linsey Pollak dans ses oeuvres : http://www.youtube.com/embed/BISrGwN-yH4

et https://www.youtube.com/watch?v=Lq052XTrNzc

ou encore en version plus longue et avec cornemuse sur https://www.youtube.com/watch?v=L6RRHQvCIyw

 

- --------- mis en ligne le 26 août 2014 (merci Agnès)---------

Ecossais et bretons durant la guerre 14-18 : ce qui est drôle c'est que le titre de la page ne correspond pas au contenu de l'article : le journaliste d'aujourd'hui a trop vite lu l'article de jadis...

http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/08/16/26002-20140816ARTFIG00117-16-aout-1918-un-artilleur-ecossais-troque-sa-cornemuse-contre-un-biniou-breton.php

 

- --------- mis en ligne le 08 août 2014 (merci Agnès)---------

Un article sur le très sympathique Pierrot Capel :

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/cantal/2014/08/07/pierrot-capel-un-jour-de-cabrette-daccordeon-dharmonica-et-de-violon-en-pays-de-salers_11104449.html

 

- --------- mis en ligne le 29 juillet 2014 ---------

Vol à Bruxelles, gare centrale le samedi 26 juillet 2014

Vers 14h d'une valise en carbone noire contenant un violon et deux archets :

violon "Matthieu Devuyst 2009" et 2 archets (1 Jules Fétique et 1 Thomassin/Bernardel)

Valeurs totale 45 000 euros.

Merci pour votre aide

Renseignements +32 495945333

 

- --------- mis en ligne le 18 juillet 2014 (merci Lionel)---------

Dans l'émission L'écoute des mondes de Vincent Zanetti sur RTS-CH

Entretien avec Bruno Salenson, facteur de hautbois, et Philippe Neveu, sonneur, réalisé dans le cadre de l'édition 2011 du festival des Suds à Arles.

http://www.rts.ch/espace-2/programmes/l-ecoute-des-mondes/4085365-l-ecoute-des-mondes-du-05-08-2012.html

C'était en 2012 mais, du coup, vous pouvez visualiser le programme de chaque dimanche jusqu'à ce jour en utilisant le calendrier en haut à droite soit une centaine d'émissions ou, au contraire remonter dans le temps jusqu'à ? (je me suis arrêté à l'été 2011...)

 

- --------- mis en ligne le 17 juillet 2014 ---------

Les photos de Sophie Claerebout de 2012 des Rencontres du Château d'Ars, celles de 2013 première édition du Son continu sont ici http://folk57.com/blog/2013/photos-du-chateau-dars-2013/

(et les miennes naturellement toujours à la même place)

 

- --------- mis en ligne le 09 juillet 2014 (merci à Bruce sur le forum Cabrette)---------

"La maison de la cabrette et de ses traditions populaires vient d'ouvrir ses portes à Vines (commune de Cantoin)

Je vous invite à découvrir son histoire du 18ème siècle à nos jours, les facteurs célèbres, les musiciens célèbres de l'époque, une scénographie inédite des années 50/60 sur la vie quotidienne des Aubraciens

Ouverture le vendredi de 13h30 à 17h30

Samedi 13h30 à 17h30

Dimanche de 13h30 à 17h30

Sur rendez-vous à Jean-Louis Claveyrole au 06 43 32 48 88

 

 

- --------- mis en ligne le 05 juillet 2014 ---------

De la part de Didier Perre

"Bonjour à toutes et à tous,

j'ai le plaisir de vous annoncer deux nouvelles contributions à des ouvrages qui paraîtront prochainement :

- un article dans le prochain numéro des Cahiers de la Haute-Loire, consacré à l'Orchestre de l'Echo du Boqueteau, formation musicale au front initiée par Albert Boudon-Lashermes pendant la guerre de 1914-1918, où l'on découvrira un incroyable melting-pot musical. Les spécialistes des musiques traditionnelles y retrouveront Antoine Pécoil ainsi qu'un joueur de cabrette de la lignée Ladonne, Antoine Ladonne, tué en 1918. De très nombreuses illustrations de musiciens, photos et dessins.

- une contribution à un ouvrage d'Eric Desgrugillers publiant et analysant l'intégralité du répertoire de Virginie Granouillet, dentellière illétrée de Roche-en-Régnier, enregistrée autour de 1960 par Jean Dumas. Cet ouvrage est accompagné de l'intégralité des enregistrements, sous forme d'un CD MP3 de plus de 7 heures."

 

- --------- mis en ligne le 30 juin 2014 ---------

"Vol de Hautbois et cor anglais

Chers musiciens!

Le samedi 21 juin 2014, dans le train de Köln à Aachen (Allemagne), mon étui d'instrument a été volé. Dans l'étui se trouvaient mon hautbois Marigaux , modèle 901, numéro de série 34 528 et mon cor anglais Moennig , modèle 180, numéro de série 8454 et en plus des boîtes pour les anches de hautbois et des outils pour fabriquer les anches.

L'étui est un étui double noir "Trekking" de bam. On peut le porter aussi comme un sac à dos. Un critère de distinction est que le caoutchouc d'une des deux poignées est très usé, ainsi on ne voit que le tissu. À l'intérieur de l'étui, j'ai cousu deux rubans blancs qui fixent les instruments. Ainsi on peut distinguer cet étui facilement d'autres étuis.

Le hautbois a une éraflure nette à la deuxième clé d'octave (gauche). Le cor anglais à des éraflures à la clé de fa dièse.

Quand quelqu'un vous offre/propose un de ces instruments, s'il-vous-plaît, contactez tout de suite la police et informez-moi via le numéro de portable (+49) 160-46 38 411 ou via le numéro de ligne fixe (+49) 241 56002681.

Je vous prie de bien vouloir me contacter aussi si vous voyez l'étui cité si-dessus.

J'ai déposé plainte et j’ai contacté tous les commercants d'intruments que j'ai trouvés. Je vous prie de bien vouloir transmettre ce courriel à vos collègues. S’il-vous-plaît, contactezmoi aussi si vous remarquez qu’il y a un hautbois ou un cor anglais à un prix bon marché par exemple sur internet sur EBay, des petites annonces, au marché aux puces... Si vous avez encore un conseil ou si vous avez eu des expériences avec des vols d’instruments – je serais très reconnaissant de chaque aide et de chaque remarque !

Je vous remercie par avance de votre aide et de votre attention !

Cordialement,

Martin Broede

martin.broede suivi de @yahoo.de "

 

- --------- mis en ligne le 23 juin 2014 ---------

A force de mettre en ligne des annonces d'instruments volés, on finit par se demander si cela sert vraiment à quelquechose et, heureusement, de temps à autre, on apprend que des instruments sont retrouvés. C'est le cas des saxophones volés au Havre le 5 mai et dont j'avais annoncé le vol. Ce n'est pas la présente page qui a servi à déjouer une tentative de revente, mais une annonce semblable sur un autre site, ce qui prouve tout de même que cela peut servir de multiplier ces annonces...

 

- --------- mis en ligne le 22 juin 2014 ---------

Mercredi soir (18/06) nos instruments de musique ont été volé. C'est arrivée à Bruxelles (Forêt) sur la place Albert à deux pas du bar du matin.

Voici le détail de ce qui a été volé :

-Guitare Gibson SG Special Faded Worn Brown made in USA avec gig bag Gibson, année de fabrication 2011. Petite encoche au dos sur le bas de la guitare près de la sangle. Plusieurs marques d’utilisation sur le pickguard. La corde de Ré dépasse de quelques centimètres. Cordes de guitares ErnieBall 10-52.

-Fender Stratocaster 1997 USA rouge, pleine de coups, pleine de griffes,

-Gibson Les Paul Studio 2003-2004 couleur vin micros dorés dans un état nickel. Flight Case Gibson

-Pedale Flashback TC Electronics

-Overdrive Boss od-3

-Boos loop Station Rc-3

-Flanger DOD(ancien équipement rare plus en fabrication)

-Accordeur Boss Tu-3

-Big Muff Electro Harmonix

-Micro Shure Sm 58 LCE dans soin étui (Avec duck tape au pied du micro)

-Power suply T-Rex Fuel Tank Junio

-Pédalier Tone Trunk 55

-Capodastre Shubb

Merci de nous tenir au courant si on vous approche pour vendre cette marchandise.

D'avance merci,

Cordialement

Etienne

0493814828

Laurent

0477 81 37 94

 

- --------- mis en ligne le 22 juin 2014 ---------

vol d'une clarinette sib Buffet Crampon E13.

Son numéro de serie est K248932.

Elle est comme neuve (je l’avais que depuis 5 mois).

Elle était dans un sac à dos noir, de la marc buffet crampon.

Il y avait aussi un deuxième bec, un B45 de la marc Vandoren.

Le vol a eu lieu le mercredi 7 mai 2014 à Bruxelles.

 

 

- --------- mis en ligne le 06 juin 2014 ---------

A la dixième minute de ce concert, François Lazarevitch nous gratifie d'un solo de 20 pouces avec le grand bourdon accordé en mi...

http://concert.arte.tv/fr/ibrahim-maalouf-revisite-hildegard-von-bingen-au-festival-de-saint-denis

 

- --------- mis en ligne le 18 mai 2014 (merci Agnès et Gilles)-------

Le programme du Son continu (ex Saint-Chartier) est en ligne sur le site du rassemblement : http://www.lesoncontinu.net/fr/

à propos de Saint-Chartier, je viens de mettre en ligne une aide afin d'identifier les membres du Grand Orchestre 1995 qui ne le sont pas encore : la liste des participants d'après le générique de fin de la VHS éditée à cette occasion. Donc n'hésitez pas à contribuer à l'identification des musiciens qui ne le sont pas encore ainsi qu'à me fournir les bonnes orthographes pour celles qui sont erronées (des différence entre la liste de la VHS et les orthographes qui m'ont été fournies...)

- - --------- mis en ligne le 12 mai 2014 (merci Louis)-------

Décès de Yvon Ollivrault, sonneur de bombarde, connu sous le nom de sa crèperie parisienne Ti-Jos. Ses obsèques ont eu lieu le 2 mai

 

- --------- mis en ligne le 12 mai 2014 -------

Encore de nouveaux timbres avec cornemuse dans la série Europa de cette année (voir plus bas dans la page pour les précédents) Je vous les ai rajouté à la page de brols


Koziol polonais

.
Zampogna italienne et launeddas sardes

 

- - --------- mis en ligne le 10 mai 2014 -------

Les photos du bal anniversaire de l'atelier de danse Le Couarail, avec Taol-Evezh, Duo Moussaka et Quart Ton Plein

- - --------- mis en ligne le 9mai 2014 -------

Parution d'un timbre sur Bill Milin :

- - - --------- mis en ligne le 9mai 2014 -------

"Bonjour,

J'en appelle à votre solidarité et à vos réseaux respectifs.

Mon appartement a été cambriolé lundi dernier au Havre. Entre autres bijoux, ordinateur etc…, on m'a volé 3 saxophones.

Je souhaiterais que vous me préveniez si vous deviez voir l'un d'eux circuler sur des sites, dans des magasins ou brocantes…

Descriptif:

- un saxophone alto Selmer Super Action 80 Série II doré N° 557743 dans un étui noir, intérieur vert de marque Orly.

- un saxophone ténor Selmer Super Action 80 Série II doré N° 433426 dans un flightcase crème de marque Selmer.

- un saxophone soprano droit Yanagisawa S981 doré et gravé N°255687 dans son étui noir de même marque.

Dans les étuis, il y avait également des becs de différentes marques, un accordeur, un métronome et un stand de soprano.

Je vous remercie vivement pour l'aide que vous pourrez m'apporter.

Safia Azzoug,

Professeur au CRD du Havre

tel: 06 87 28 24 49"

 

- - - --------- mis en ligne le 1er mai 2014 -------

Grace à Thierry Legros qui me les a prêté à cet effet, je vous ai mis en ligne 4 catalogues anciens d'instruments de musique sur mon second site.... ,Un petit exemple de curiosité que l'on peut y voir :

Sur ce même site, une nouvelle page de brols avec accordéon...

...et quelques ajouts de crécelles (il en viendra d'autres), sifflets et autres

http://jeanluc.matte.free.fr/nouveau.htm

 

- - - --------- mis en ligne le 1er mai 2014 -------

Les isntruments de musique populaire nationaux sont le thème des timbres "Europa" de cette année : voir sur la page  http://europa-stamps.blogspot.co.uk/ en prenant le temps de cliquer sur chaque lien de la longue liste des pays

Mon préféré est celui de Malte :

 

Il y a également des vielles à roue

Mais je vous ai mis la sélection sur une page de brols

et j'ai complété la page de brols des cartes à jouer

- - - --------- mis en ligne le 12 avril 2014 -------

Ca y est, je viens d'achever la mise en ligne des 400 photos (environ) de la Nuit du Folk des Giboulées 2014 !

- - - --------- mis en ligne le 12 avril 2014 (merci à Agnès)-------

Cherchez le joueur de cornemuse :

http://www.centre-presse.fr/article-302277-elections-batons-et-cornemuse-a-usson.html#prettyPhoto

 

- - - --------- mis en ligne le 6 avril 2014 (merci à Marie)-------

"A télecharger sur I phone ou I pad l’application gratuite Cornemuse Nett uno. Y’a plus qu’à gonfler la poche en soufflant vers le micro."

Comme je n'ai aucun I-truc, je n'ai pas pu tester

 

- - - --------- mis en ligne le 2 avril 2014 -------

"En avril sur GEOZIK…

HAUTE TRADITION DE LA MUSIQUE BRETONNE

Le couple biniou-bombarde et le kan ha diskan."

http://www.geozik.com

 

- - - --------- mis en ligne le 31 mars 2014 (merci à Agnès)-------

Mi-juillet du côté de la Châtre : c'est bien reparti ! Le Son continu recherche musiciens et bénévoles

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Loisirs/24H/n/Contenus/Articles/2014/03/31/Le-Son-continu-recherche-benevoles-et-musiciens-1851754

 

- - - --------- mis en ligne le 28 mars 2014 -------

Mise en souscription de l'ouvrage d'Eric Montbel, André Ricros et consorts : "Les Musiques du Massif Central – Héritage et Invention"

http://lafeuilleamta.fr/2014/03/26/souscription-les-musiques-du-massif-central-heritage-et-invention/

 

- - - --------- mis en ligne le 20 mars 2014 -------

Petit rappel du Ch'nord : la Piposa fête ses 30 ans les 4, 5, 6 avril.

Concert, bal folk, concours.

Tout le programme est là :http://www.piposa.fr/

 

- - - --------- mis en ligne le 19 mars 2014 -------

Le Son continu au Château d'Ars :

Voir cet article de la presse locale

http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Loisirs/Fetes-festivals/n/Contenus/Articles/2014/03/17/En-place-pour-la-fete-au-chateau-d-Ars-1833539

et leur page Facebook mais si, comme moi, vous refusez de vous inscrire sur Facebook, vous n'y avez pas accès....

 

- - - --------- mis en ligne le 19 mars 2014 (merci à Dominique M.)-------

Un témoignage de plus sur le phonocomportement de certains animaux face à nos instruments... (et en plus le piper joue fort bien...)

http://www.ohmymag.com/insolite/les-belugas-adorent-la-musique-et-plus-particulierement-la-cornemuse-la-preuve_art78902.html

 

- - - --------- mis en ligne le 19 mars 2014 ------

"Je me suis fait voler ma flûte traversière lors de mon trajet Lyon-Amsterdam, dans la nuit de mercredi 12 à jeudi 13 mars 2014.

(A priori, le sac aurait disparu de la soute de l’autocar, entre Lyon & Paris)

C'est une MURAMATSU « DS heavy », avec housse, numéro de série : 76769

Faites tourner svp !... merci de me contacter si vous la voyez !

Charlotte Aspromonte. charlotte.ae suivi de @hotmail.fr "

 

- - - --------- mis en ligne le 11 mars 2014 -------

Vol d'une contrebasse le samedi 1er mars 2014 à Méru dans l'Oise.

Contrebasse de Tournier, Mirecourt, dans une housse bleue foncée, avec un accordeur strobo-clip, une cellule, et un archet Bergeron Gagneur.

Mon adresse : lilianeabchiche suivi de @hotmail.fr

Mon numéro 06 84 41 29 81

 

 

- - - --------- mis en ligne le 03 mars 2014 (merci à Bruce sur Forum cabrette) -------

Football et facture d'accordéon corrézienne

http://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/un-footballeur-de-l-equipe-de-france-sauve-une-usine-d-accordeons-en-correze_542955.html#xtor=AL-79-

 

- - - --------- mis en ligne le 28 février 2014 (merci à Louis) -------

Cécile Corbel assure la BO du film Terre des ours sorti le 26 février : voir sur http://terredesours.artiste.universalmusic.fr/

 

- - - --------- mis en ligne le 25 février 2014 -------

C'est un projet qui traîne depuis plus d'un an dans un coin de mon site et que je n'avais pas encore relié au reste car il n'est pas achevé, mais je vous le livre tout de même :

Choix de vidéos de cornemuses du monde

 

- - - --------- mis en ligne le 24 février 2014 (merci Agnès)-------

Exit les Rencontres de luthiers et maîtres sonneurs de Saint Chartier puis du Château d'Ars, place au "Son continu" qui est également le nom de la nouvelle association organisatrice de cette manifestation qui aura lieu au château d'Ars

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Loisirs/Fetes-festivals/n/Contenus/Articles/2014/02/24/Le-Son-continu-au-chateau-d-Ars-1807646

-

 

- - - --------- mis en ligne le 23 février 2014-------

Deux perles vidéos dénichées par David :

instruments slovaques (documentaire ancien) http://youtu.be/r5QJXZMhv8Y

et 1h20 autour des zampogne avec ce documentaire : Zampogna: The Soul of Southern Italy http://www.youtube.com/watch?v=O3ASbHhwMDs (et pour ceux qui connaissent, cela finit à Scapoli...)

 

- - - --------- mis en ligne le 21 février 2014-------

Nouveauté livre qui m'a l'air fort intéressante pour les danseurs hisopanophiles et hispanophones :

"Mapa hispano de bailes y danzas de tradición oral" (Atlas des danses de tradition orales en Espagne) Volume 1

Edita: CIOFF ESPAÑA y MINISTERIO DE CULTURA

1069 páginas. Formato 24,5 x 17 cm.

Peso, 2,321 Kg. Encuadernación tapa dura

P.V.P. 40 euros (IVA incluido) Gastos de envío 6,00 euros

http://www.tecnosaga.com

Vu le poids du volume et la prévision de trois volumes au moins, n'achetez pas vos étagères n'importe où... ;-)

 

- - - --------- mis en ligne le 18 février 2014-------

Entre le statut des intermittents, celui des amateurs et l'avenir des Recontres d'Ars-St-Chartier, l'actualité est chargée. Voici une pierre apportée par Thierry Guénal (qui suit cela de près : http://dailleurs.pagesperso-orange.fr/loi%20amateurs.htm) à propos du second sujet; Je vous la livre avec son commentaire en vous laissant juge...

"Bonjour,

Une réaction, (enfin !!!), de la FAMDT sur le projet de Loi

La lecture du texte fait évidemment sourire : la FAMDT a "échangé", depuis huit mois, avec de nombreux interlocuteurs... sauf ses adhérents !!!
Elle s'engage (enfin !) à nous tenir " informés des dernières propositions et aménagements du texte" ... en omettant de joindre ces "propositions et aménagements" pour que tout un chacun puisse juger sur pièce

Bonne lecture

Thierry"

Lire la lettre de la FAMDT

 

- - - --------- mis en ligne le 11 février 2014 (annoncé sur Tradonord)-------

Michel Lefevre, que je ne connaissais que de nom, pour son rôle de recherche det collectage dans la région de Boulogne sur mer, vient de nous quitter.

Lire un hommage à l'adresse suivante :

http://www.patrimoine-maritime.com/reseau/activites/96-hommage-a-michel-lefevre

une biographie sur
http://www.lepetitorpheon.com/fileadmin/Michel_LEFEVRE_Curriculum_et_Bibliographie.pdf

Lire également une interview de 2012 à l'adresse

http://archivesdufolk59-62.blogspot.fr/2012/01/chansons-boulonnaises-de-michel-lefevre.html

Ses obsèques ont lieu ce jeudi à 14 h 15 au crématorium Le Rivage (situé à l'entrée de la zone commerciale Auchan). Selon ses volontés, ni fleurs ni objets.

 

- - - --------- mis en ligne le 9 février 2014 -------

La trouvaille vidéo du jour de David

http://www.youtube.com/watch?v=SOxiZQone-E

Merci à Agnès qui m'a fourni les précisions suivantes tirées du texte en grec moderne qui figure sous la vidéo : c'est une série intitulée "musique du voyage" dont la vidéo présentée a été réalisée par Domna Samiou. (chercheuse et musicienne renommée en musiques traditionnelles grecques décédée en 2012 :

http://en.wikipedia.org/wiki/Domna_Samiou)

(musiques traditionnelles de la Grèce : phonétiquement "moussika idiômata tês Elladas")

La zone géographique évoquée semble la Thrace

 

- - - --------- mis en ligne le 9 février 2014 (merci Agnès sur Tradonord)-------

Sauvons les rencontres : suite du feuilleton :

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2014/02/09/Musique-traditionnelle-et-maintenant-au-travail-!-1789444#

 

- - - --------- mis en ligne le 7 février 2014 (merci Thierry)-------

Du nouveau du côté du projet de loi sur les musiciens amateurs (et également certains bénévoles...). Je vous renvoie à cette page qui synthétise la question :

http://dailleurs.pagesperso-orange.fr/loi%20amateurs.htm

 

- - - --------- mis en ligne le 5 février 2014 (merci Pascal)-------

Sur le dernier album de Thomas Fersen, de la cornemuse sur "L'enfant sorcière".

> http://grooveshark.com/s/L+Enfant+Sorci+re/3GcnLW?src=5

Mais qui est le musicien ainsi invité ?

 

- - - --------- mis en ligne le 5 février 2014 -------

Sauvons les Rencontres ! (suite)

"Une réunion publique est organisée samedi 8 février 2014 à 14h

Ancienne chapelle de l'hôpital - Rue Jean Pacton, à La Châtre

dans le but de réunir toutes les bonnes volontés susceptibles de se regrouper au sein d'une association en vue de sauver les Rencontres.

Michèle Fromenteau et Maurice BOURG"

 

- - - --------- mis en ligne le 5 février 2014 -------

De la part du CMTN

"Voici 2 mois, nous avons lancé une souscription pour notre projet de CD "polska" !

Nous avons plus de 100 souscripteurs, plus de 200 souscriptions, et un peu plus de 3000€ injectés dans le projet.

Du coup, il est validé !

La souscription court toujours !

L'ingénieur du son (Aurélien Tanghe) et le directeur artistique (Martin Coudroy) seront en Suède en mars pour enregistrer les musiciens suédois que nous souhaitions avoir sur le CD (ils ont été animateurs d'un de nos 17 stages...). Sortie prévue été 2014..."

12 euros plus port, voir présentation et bon de commande

 

- - - --------- mis en ligne le 3 février 2014 -------

Après avoir rencontré à plusieurs reprises Rémi DECKER, cornemuseux belge, nous lui avons proposé de venir animer un stage en Lorraine.

« A la fois soucieux de la tradition et fou de création, Rémi développe un langage musical riche, inventif et spontané. Son talent et ses envies l'emmènent à monter plusieurs formations : Griff, DECKER-DECOMBEL, DECKER-MALEMPRE il joue aussi dans le groupe français, MINUIT GUIBOLLE »

Le stage proposé aura lieu le samedi 8 et dimanche 9 mars 2014 (horaires 10h-13h et 14-h30-17h30 adaptables)

Le contenu du stage sera axé sur les thèmes suivants :

- création de polyphonies

- apprentissage de polyphonies sur des airs connus

- jouer le même air sur des temps de danses différents : apprendre à donner le tempo et jouer le même air avec des tempos différents

Cette liste n'est pas fermée et peut être adaptée aux souhaits des participants qui voudront bien me prévenir à l'avance.

Niveau : Maîtrise de l'instrument et capacité à apprendre rapidement de nouvelles mélodies

Le lieu du stage : Tillot en Meuse.

Afin que le stage soit bénéfique pour chacun, il est limité à 8 personnes.

Côté intendance et convivialité, il y aura 2 repas à partager pour ceux qui le souhaitent : celui du samedi et dimanche midi qui seront du type "auberge espagnole" où chacun apportera sa spécialité.

Le coût pour les 2 jours de stage sera de 55 € non récupérables en cas de désistement. La somme est à me transmettre dès votre réponse positive au stage.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas me les poser.

Contact : cynthia_andritch suivi de @yahoo.fr

 

- - - --------- mis en ligne le 28/01/14 (merci à Christian sur Tradonord)--------

Décès de Pete Seeger

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2014/01/28/mort-de-pete-seeger-icone-du-folk-song-americain_4355440_3382.html

http://www.accrofolk.net/index.php/quest-ce-que-le-folk/mouvement-folk/55-ne-vous-laissez-pas-coca-coloniser-par-pete-seeger-1972

 

- - - --------- mis en ligne le 26/01/14 --------

La pratique musicale amateur menacée par un texte de loi : à suivre sur la page

http://dailleurs.pagesperso-orange.fr/loi%20amateurs.htm

 

- - - --------- mis en ligne le 20/01/14 (merci à Pascal)--------

Connaissez vous la "Cornebrame ou Machine à faire chanter les cerfs dans la brume" ? Si non allez voir sur http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/12/19/l-art-militant-jusqu-a-la-folie_4337498_3246.html

 

- - - --------- mis en ligne le 20/01/14 --------

Vol d'une flûte traversière baroque à une clé en ébène, viroles imitation ivoire.

Réalisée d'après la flûte Denner de Bruxelles - non signée

La flûte se trouvait dans une sacoche de marque Lexon, grise, qui m'a été dérobée au Starbucks du 13 boulevard Saint Michel à Paris, le mardi 14 janvier 2014 vers 16h30.

Dans la sacoche il y avait également des partitions : Pièces en concert de Rameau, Nations de Couperin, le tout aux éditions Fuzeau.

Contact : Marie-Sarah Pinte-Beauchamp, ms.pinte suivi de @free.fr - 06 76 63 58 79

 

- - - --------- mis en ligne le 18/01/14 --------

"VOL GUITARE GIBSON SG à Grenoble le 7 janvier en fin de soirée devant les locaux de répétition de la Bobine Parc Paul Mistral

Modèle: GIBSON SG Standard Gaucher

Couleur Rouge Cerise

Année: 1994

N° de série: 94045349

..

Etui couleur marron avec stickers, intérieur rose.

Particularités: modèle gaucher , mécaniques Gotoh chromées, tête réparée

Récompense

Contact Cyril cstrato suivi de @wanadoo.fr

 

- - - --------- mis en ligne le 15/01/14 --------

"Je vends deux "boxes", un Saltarelle Connemara 2, boutons plats, en Do#

Ré, 2200€?, et un Hohner Black Dot De Luxe en Si Do, 600€?, tous deux fraîchement révisés par Stéphanie Simon, accordeuse de B. Gaillard.

Prix négociables bien sûr. ;)

Dominique Renaudin http://domren.free.fr

 

- - - --------- mis en ligne le 12/01/14 --------

Vol d'un violon à Sevran (93) le 7 janvier 2014

Plainte déposée le 7 janvier 2014 au Commissariat de Sevran : P.V. n°2014/000332

Marque : Mirecourt

Modèle : Maggini

Finition : teinte jaune brun-clair

N° de série : aucun

 

Détails : Table épicéa. Fond en érable ondé. Vernis jaune brun-clair. Très bon état général, révision mars 2013 chez un luthier parisien.

Signe particulier : Double filet tout autour de la table (voir photo). Dans le fond, une étiquette "Gio Paolo Maggini in Brefcia".

..

Commentaires : violon fabriqué dans la région de Mirecourt, copie d'un violon ancien "Maggini". Etui en carbone gris intérieur noir avec deux codes d'ouverture, une pochette à partitions vissée sur le côté ; Dans l'étui, en plus du violon, un archet récent de fabrication artisanale en bois de pernanbouc montage argent.

Contact : cfaugero suivi de @club.fr

 

- - - --------- mis en ligne le 01/01/14 --------

Meilleurs voeux pour 2014 !

(j'ai choisi de remettre en vigueur la tradition de ces images début XXème, généralement des chromos, maisi ici monochrome) sur lesquelles les entreprises réimprimaient leur nom afin de les joindre à leurs produits....)


Autres énigmes (sans cornemuses malheureusement) et réponse en cliquant sur l'image....

 

- - - --------- mis en ligne le 28/12/13 --------

Volé le 26/12 Montparnasse un sac à dos contenant 2 traversières:

- une flûte en Ré (huit clés) en ébène de Sébastien Villoing

- une flûte en Do (huit clés également) aussi en ébène de Pol Jézéquel.

Photos ici : http://postimg.org/image/alucqvent/

baptiste.rivaud suivi de @wanadoo.fr

 

- - - --------- mis en ligne le 22/12/13 (merci à Louis)---------

Un petit ouvrage de vulgaristation à 10 euros aux éditions confluences : Welleda Mullder "Les instruments de musique et les musiciens au Moyen Âge" Coll. Les petits vocabulaires de l'histoire de l'Art"

 

- --------- mis en ligne le 16/12/13 ---------

Micheline nous écrit : "Aujourd’hui, le site http://www.kiosquesdumonde.net/ compte 5000 photos. (dans le menu : cliquer sur “ galeries ”)

Cela représente à ce jour 1096 kiosques à musique répartis dans le monde

(...) Vous trouverez aussi une bibliographie sur le sujet et des allusions aux kiosques dans la littérature ou la chanson. (...)"

 

- --------- mis en ligne le 08/12/13 ---------

Reçu ce jour de Thierry Guénal

"Bonjour,

Dans le plus parfait manque de transparence (comme d'hab), des discussions et négociations sont ouvertes, apparemment depuis juillet, sur un nouveau projet de législation sur les pratiques amateurs dans le cadre d'un projet de loi dite LORCA.

La dernière version connue est lisible (difficilement, tout un symbole !!!) ci joint

Pour rappel, le précédent projet (quasi similaire) avait été retoqué en 2008suite à la vigoureuse réaction des assos représentant notamment les bagads bretons : l'existence des festivals regroupant des centaines de musiciens amateurs et professionnels pour le plus grand plaisir de dizaines de milliers de spectateurs était en effet clairement menacé.

L'avant projet ci joint ne diffère pas sur l'essentiel : dans un cadre "lucratif" (c'est le cas de la plupart des festivals...) la présence de pratiquants amateurs serait rendue problématique voire impossible (quid par exemple des bagads à Lorient ou Quimper, mais aussi des groupes de chants de marins à Paimpol ?...)

Et pour nous, qu'est ce que ça peut changer ?

Faites l'exercice de recenser les lieux et occasions où vous vous produisez devant un public

Comme est écrit ce texte, il y a toute les chances que vous retrouviez très souvent "hors des clous"...

Nous avons commencé à mettre à jour la page de notre site concernant les projets de Loi

http://dailleurs.pagesperso-orange.fr/loi%20amateurs.htm

Elle ne pourra que s'enrichir de vos remarques et suggestions

Nous avions élaboré, au moment du débat sur le précédent projet de loi, laborieusement avec nos petites mains et l'aide précieuse d'autres pratiquants amateurs un genre de Manifeste (visible dans la page)

Il aurait besoin d'être dépoussiéré et actualisé

Votre aide nous sera encore une fois précieuse

A vos claviers

Pour D'ailleurs ... c'est d'ici

Thierry Guénal

 

Pour en savoir plus vous pouvez aussi consulter :

- les positions du BAS ( Bodadeg Ar Sonerio, fédération des bagadous bretons)

Elles sont proches des nôtres, mais très "bretonantes-centrées"

http://fsj.la-fedurok.org/documents/Propositions_BAS_Avant-projet_de_loi.pdf?PHPSESSID=ceb5b7e967fed3c494a64f41dd3f8000

http://fsj.la-fedurok.org/documents/Position_BAS_sur_proposition_SNAM.pdf?PHPSESSID=ceb5b7e967fed3c494a64f41dd3f8000

- Petite vidéo intéressante de FR3 sur les craintes concernant les festivals bretons :

http://bretagne.france3.fr/2013/10/25/statut-des-artistes-amateurs-quels-effets-sur-les-festivals-bretons-345125.html

- autre site s'intéressant à l'affaire : celui de la FUSE (Fédération des Usagers du Spectacle Enseigné) http://www.fuse.asso.fr/index.php?id=189 "

Fin de citation

J'ajouterai juste que la FAMDT est associée à ses négociations comme l'a rappelé son président Bernard Guinard interpellé par Thierry à ce sujet, mais, dans sa réponse, il n'a pas vraiment fait part de la position de la FAMDT sur le fond, sans doute parce qu'il est en phase d'interrogation des associations adhérentes (la moitié ont déjà été consultée, si vous faites partie de l'autre moitié, profitez-en pour faire remonter votre point de vue).

 

 

- --------- mis en ligne le 04/12/13 ---------

Documents relatif au statut des musiciens amateurs (notamment le projet de loi) : http://www.la-fedurok.org/rubrique.php?id_contenu=1815

 

- --------- mis en ligne le 04/12/13 ---------

Claude Ribouillault vient de créer un nouveau site pour remplacer le précédent victime d'attaques :

http://artpopu.jimdo.com

 

- --------- mis en ligne le 04/12/13 ---------

A l'occasion des fêtes de Noël, sur le site de vente de CDs de musique trad. à prix unique 12,5 euros http://www.albumtrad.com/fr/index.php, les frais de port sont gratuits depuis le 15 novembre (même pour l'étranger)

Une bonne occasion de se procurer certaines autoproductions de France ou d'ailleurs (pas mal de scandinaves...)

 

- --------- mis en ligne le 01/12/13 (merci à Jean-Christophe) ---------

Aux enchères le 7 décembre 2013 : "tableau de l' école française du XVIIIe siècle, homme à la cornemuse" La musette baroque est correctement représentée, avec son petit chalumeau à clefs, et les deux boules inférieures du boitiers (les supérieures sont masquées par les franges dorées de l'habit du sac), son soufflet à peine visible mais dont on voit bien la sangle autour du bras droit et le tuyau rouge le reliant au sac. La boîte à bourdons, en ebène, est également partiellement visible au travers du col de cygne du sac, avec deux layettes représentées.

Si vous disposez des 1500 à 2000 euros correspondant à l'estimation de cette toile, du temps ou de l'argent pour la restaurer car d'après la photo il y a un trou dans la toile sur la gauche et du courage pour avoir ce profil de chien-phoque sous vos yeux, vous pouvez aller voir sur http://www.interencheres.com/fr/meubles-objets-art/lot/ie_v16984/1514554/solr?&utm_source=alertes&utm_medium=email&utm_campaign=Q-Fri-2013-11-29

Plus sérieusement, cette peinture est visiblement d'un peintre d'un talent vraiment très moyen (pour rester gentil) par rapport à ce que l'on peut voir comme oeuvres picturales de cette époque, qui sont en général d'un haut niveau technique. Ce qui me ramène à une réflexion que je me fais couramment : si à cette époque les arts graphiques atteignait le niveau que l'on rencontre chez les grands maîtres, avec des éléments de technicité que l'on est parfois incapable de reproduire aujourd'hui, il n'y a aucune raison que les interprètes ne l'aient pas été également ce qui laisse augurer de ce qu'on pu être de certains concerts... Mais à côté de ces maîtres et virtusoses, ils devait naturellement y avoir des artistes moins dotés par la nature, comme le peintre de cette oeuvre et certainement nombre de musiciens amateurs...

Ceci vaut également pour d'autres époques dont le moyen-âge : si certains peuvent croire que les enluminures sont des oeuvres graphiques un peu naïves, qu'ils se frottent à la technique puis qu'ils aillent voir des originaux et ils se rendront compte rapidement, que non seulement ils n'arrivent pas à la cheville des artistes de l'époque, que la plupart des réalisations contemporaines ne sauraient être confondues avec les anciennes, mais que, de plus, il est des traits d'une finesse telle que l'on ignore même comment ils ont pu être réalisés (technique perdue). Et je pense qu'il devait en être de même en matière de musique avec le problème supplémentaire que, dans ce domaine, nous ne disposons pas des originaux pour étudier la technique, se faire la main par des copies etc... C'est pour cela que je suis toujours dubitatif en matière de reconstitution d'interprétation : il est probable que celles-ci ne soit que de très pâles copies de celles d'époques, copies d'autant plus erronées que l'on recule dans le temps et que nos données historiques sont lacunaires.

 

- --------- mis en ligne le 27/11/13 (merci à Louis A.)---------

Une revue qui renait de ses cendres : Ar soner, la revue de Bodadeg Ar Sonerion et donc lien entre tous les sonneurs de bagadous mais pas uniquement, refait surface avec ce numéro 391 à la présentation largement améliorée par rapport aux divers formats précédents.

Si a une époque, la revue ne donnait plus que guère que les résultats des concours et les partitions pour les prochains, le présent numéro comporte un sommaire bien plus diversifié avec des articles davantage de fond : une interview d'André Le Meut (en vedette actuellement avec la sortie du film "Avec Dédé" de Christian Rouaud, un film qui risque d'être difficile à voir en salle en dehors de la Bretagne et peut-être de Paris...), un article sur le terroir vannetais gallo etc...

Abonnement annuel 20 euros pour 6 numéros : arsoner suivi de @sonerion.org

 

- --------- mis en ligne le 24/11/13 (merci à Anatole)---------

La (courte) musique du memorial des unités perdues dans le jeu de stratégie XCOM : Enemy unknown.

http://www.youtube.com/watch?v=TAHsLdBRBww

 

----- mis en ligne le 17/11/13 --------

Brol n°87 : laine d'Ecosse.... de fabrication française

----- mis en ligne le 16/11/13 --------

Avis à ceux qui le recherchent :un exemplaire occasion de la première édition de pavé "Musique Bretonne" du Chasse Marée vu hier chez Gibert Joseph boulevard St-Michel à Paris (il a été réédité depuis mais dans une version un peu réduite) Si vous l'achetez ou que vous y allez et qu'il n'y est plus faites moi le savoir que je supprime cette annonce

 

----- mis en ligne le 16/11/13 (merci à Patrick et Louis)--------

Deux expositions en Ile de France où l'iconographie de la cornemuse est présente : La Dynastie Breughel à la Pincothèque à Paris (jusqu'au 16 mars 2014) et La Musique de la renaissance au château d'Ecouen (jusqu'au 6 janvier). Toutes les deux font l'objet d'un catagogue

 

----- mis en ligne le 16/11/13 --------

Voir l'hommage à Christian Brassy sur le site http://www.apemutam.org et notamment cette vidéo

 

----- mis en ligne le 12/11/13 --------

Une expo sur "La Corse et la musique entre tradition et modernité" au Musée d'Ajaccio, prolongée jusqu'à mars 2014. Et pour ceux qui ne peuvent s'y rendre, un beau catalogue à commander sur : http://www.musee-corse.com/index.php/fre/La-boutique/La-boutique-du-musee-en-ligne/La-catalogue-La-Corse-et-la-musique

 

----- mis en ligne le 11/11/13 --------

Création d’une classe d’accordéon diatonique

Le CRD de Calais recrute un enseignant de musiques traditionnelles spécialisé en accordéon diatonique. Les aires culturelles déjà représentées à Calais sont le Centre France et l’Irlande. Le musicien enseignant recherché devra à la fois être spécialiste de l’aire culturelle qu’il s’est choisie (toute proposition est possible) et capable de transversalité avec les pratiques du département et du CRD.

Le poste s’ouvrira en janvier 2014 sur la base de cinq heures par semaine. Ce profil est appelé à évoluer si la demande est au rendez-vous.

(...)

N’hésitez pas à me contacter pour plis d’informations : lebreton.mic suivi de @gmail.com

Michel Lebreton. Responsable du département

 

----- mis en ligne le 05/11/13 --------

Eric Montbel annonce la parution de son livre sur les cornemuses à miroirs du Limousin (XVII°-XIXsiècles), essai d'anthropologie musicale historique, adapté de sa thèse de doctorat.

610 p. Dvd inclus

Chemins de la Mémoire - Ethnomusicologie et Histoire

L’Harmattan, 2013.

OFFRE SPECIALE SOUSCRIPTION Cornemuses / Anthropologie : obtenez l’ouvrage pour 50 € port compris.

http://ulysse.ange.free.fr/Index%20Livre%20Cornemuses.html

 

------ mis en ligne le 30/10/13 merci à Louis --------

Le statut des musiciens amateurs de nouveau sur la sellette, projet de loi relancé à l'iniative du syndicat des intermittents du spectacle : c'est ce qu'explique un article du Télégramme de Brest du 21 octobre qui décrit à nouveau la levée de bouclier en Bretagne (impact sur le fonctionnement des bagadous et par voie de conséquence sur l'économie touristique en général).

Je propose une solution technologique à base de matériel désormais recyclable, afin de réaliser les contrôles qui vont être nécessaires à l'application de cette nouvelle loi :

Avant :

Après :

Et si, pour aller au bout des choses (il n'y a pas de raison de faire deux poids deux mesures entre musiciens et organisateurs...), les organisateurs amateurs et les bénévoles qui oeuvrent dans l'organisation des concerts, fêtes et festivals cessaient également leurs activités ?...

 

------- mis en ligne le 30/10/13 merci à Louis --------

Décès de Jean-Pierre Ellien président du bagad Gwengamp et du festival de la Saint -Loup, de cette même ville, faut-il le préciser...

 

------- mis en ligne le 30/10/13 --------

Vol d'une flûte traversière en bois, incomplète (manque l'embouchure et le barillet) au château "Residenzschloss Bueckeburg" (Allemagne) le 20/10/13

Flûte traversière faite par Thomas Aebi (Bâle) en 2003, mi b.

Bois "Cocus wood" (type Brya Ebenus), brun moyen à foncé, avec texture naturelle. Il s'agit d'une copie unique car en symmétrie inversée (instrument pour gaucher !) d'une flûte Rudell & Rose (1884), clés de type "saltspoon" en argent massif (partiellement de couleur foncée par corrosion). La partie du haut (embouchure) ainsi que la partie tonnelet manquent (car utilisés au moment du vol sur une autre flûte). Le partie volée de la flûte se compose de trois éléments. L'instrument porte sur chacun des éléments une marque tampon charactéristique pour les instrument du facteurs Aebi, c.à.d. représentation de Bâle, avec un bâton d'évèque stylisé environ 6 mm avec courbure vers la gauche en haut. Sur le dessous du corps de flûte, deux marques de positionnement ont été aposées.

Valeur marchande: environ 3350 € (mais invendable car incomplète...)

Une plainte a été déposée au Commissariat de Bückenburg

Contact: Christian Tewordt tél: +49 179 101 70 51

 

------- mis en ligne le 30/10/13 --------

L'association CORDAE/La Talvera organise à CORDES les 13, 14 et 15 décembre un colloque sur Pifres, pifraires : Fifres et sonneurs de fifres, une tradition à la fois locale et universelle. " et naturellement diverses autres manifestations autour de ce colloque dont un stage avec Christian Mage (Lot) et Carlos Valverde (Brésil)

Renseignements au 05 63 56 19 17 ou talvera@talvera.org (voir plaquette jointe)

CORDAE/La Talvera.

http://www.talvera.org

 

------- mis en ligne le 29/10/13 --------

On m'a transféré ce message hier :

"Chers amis,

J'ai la tristesse de vous annoncer le décès de Christian Brassy. Sa fille Claire l'a retrouvé chez lui inanimé dans son canapé la semaine dernière.

Son inhumation aura lieu avant la fin de cette semaine et je ne manquerai pas de vous informer de la date, du lieu et de l'heure.

Je viens de perdre un ami et les Amis du Prieuré de Graville un élément moteur et de référence pour la musique médiévale. Nous gardons en mémoire ses interventions captivantes aux Prieurales et ses échanges si exigeants et pertinents autour des concerts à l'Abbaye.

Toute notre affection va à sa fille Claire et à son frère Alain.

François Montaufray
Président des Amis du Prieuré de Graville
"

Je n'ai jamais eu l'occasion de rencontrer Christian Brassy, mais nous échangions régulièrement par mail et il était un important contributeur de mon site iconographie, tant en références qu'en photos. Membre de l'APEMUTAM Il avait récemment apporté tout son appui au projet pédagogique mené par Marie Baudard sur l'iconographie de la cornemuse à Rouen. C'est donc à nouveau un artisan très actif de la recherche organologique qui disparait...

Ajout 16 nov2013 : Voir une petite biographie musicale sur le site http://www.apemutam.org et notamment cette vidéo

 

------- mis en ligne le 29/10/13 --------

On a volé mon saxophone alto de marque Yamaha, dans la nuit de jeudi à vendredi.

C'est un Yamaha YAS - 475, je le possède depuis septembre 2003. Il y a la clé de fa# d'origine. Dans la boite il y avait le bec d'origine ainsi qu'un bec selmer. Une petite boite de graisse et un chiffon. Normalement aucune sangle, j'ai retiré celle d'origine pour en acheter une plus "confortable" que j'avais à la maison pour le nettoyage.

Voici une photo (du net) n'ayant pas de photos de mon instrument seul.

J'ai également partagé l'info sur ma page Facebook, sans ni conviction, ni espoir ... Une plainte a été déposée auprès du commissariat de Comines Warneton (Belgique) mais je suis française et à la frontière.

 

 

------- mis en ligne le 14/10/13 --------

Un second violoncelle volé : "Je me suis fait voler un violoncelle Leon Fichesser de 1913 ( Etiquette à l’intérieur indiquant le nom du luthier et la date de fabrication.) qui m’était prêté ainsi que mon archet allemand de 1920 (marqué Bausch).

Voir description et photos sur : http://violoncellefichesser.unblog.fr/2013/10/13/bonjour-tout-le-monde/

natacha-masha suivi de @wanadoo.fr

 

------- mis en ligne le 08/10/13 --------

Audrey Marion, violoncelliste de la Compagnie Bérot et de l'Ensemble Musique Traditionnelle de Nevers s'est fait voler son violoncelle hier sur le parking des Atlantes de Saint Pierre ses Corps ( près de Tours).

.

Merci à tous de votre vigilance dans les ventes et pour votre diffusion dans vos réseaux : violoncelle Laberte de 1947 possedant un taquet de renfort sous l' âme visible sur la photo n°2.

son contact mail : naudrey.m suivi de @gmail.com - So n tel 06.58.23.00.96

 

------- mis en ligne le 03/10/13 --------

"Walter Lenders est décédé hier 2 octobre 2013, chez lui à Attert, à l'âge de 74 ans. Il était un des piliers du revival folk en Wallonie. Cornemuseux et accordéoniste, il avait fondé le groupe de danses Les Rigodons et ensuite le groupe Trivelin.

Personnage attachant, il était un meneur de danses efficace, dans la tradition des ménétriers.

Il faisait partie de mon paysage depuis toujours ou presque.

 

Salut Walter.

Mauvais temps pour les musiciens.

Thierry Legros

http://www.enaos.net/P1230.aspx?IdPer=292044&IdAN=139006 "

 

------- mis en ligne le 29/09/13 --------

La vidéo à ne pas manquer sur le site de l'AMTA : "Eclats de cornemuse" par Olivier Gitenait ou comment tirer partie de toutes les possibilités d'une musette du centre....

http://lafeuilleamta.fr/2013/09/23/eclats/

 

------- mis en ligne le 20/09/13 ---------

A la suite d'un cambriolage en juin 2012, un GRAILE (hautbois du Haut Languedoc, zone Sidobre + Monts de Lacaune) ancien a été volé à son propriétaire, le groupe folklorique "Los castanhaires del Somalh", représenté par Michel Ribot, dans son local de Saint Pons de Thomières, Hérault. Une plainte en bonne et dûe forme a été enregistrée par la gendarmerie de Saint Pons qui a procédé aux constatations d'usage.

Il s'agit d'un instrument qui appartient au patrimoine de l'humanité, construit fin XIXème siècle et qui appartenait à Alexis Pistre "Lexiòt" (1864-1963) grailaire de tradition de la Salvetat, Hérault.

Cet objet, qui n'a aucune valeur commerciale sauf pour un collectionneur dépourvu de déontologie, possède une très haute importance sur le plan scientifique et patrimonial.

Hautbois en buis en trois corps, longueur totale lorsqu'il est assemblé = environ 50cm

Très patiné, deux viroles en corne noire, une virole en buis ébréchée.

Le trou du petit doigt de la main du bas est percé à gauche (c'est rare sur un graile).

Pour contribuer à sa récupération, merci d'écrire à serge suivi de @quercy.net

 

------- mis en ligne le 13/09/13 ---------

Vol d'un saxophone ténor Selmer série III VO N° de série : 695079 couleur dorée, à Arras le 25 aout 2013.

Sacoche Selmer en tissu noir qui contient: le bec, le bocal, une ligature, des anches, une boite de rangement pour anches, un écouvillon de saxo.

Une plainte a été déposée au comissariat d'Arras.

Contact: :M Anselin

tél: 06 07 33 24 28

Mail: jp.anselin suivi de @free.fr

 

------- mis en ligne le 07/09/13 ---------

De Catherine Perrier :

"Chers amis

J'ai perdu mon John.

Beaucoup d'entre vous le savent déjà, grâce à l'incroyable réseau de relais (ou relais de réseaux ?) qui a diffusé la nouvelle.

Beaucoup m'ont envoyé des mots, des phrases, et des pensées où il y a de l'amitié, et plus encore.

Merci de me réchauffer le coeur, il en a besoin.

Pour ceux qui voudraient l'accompagner, rendez-vous lundi 9 Septembre à 11h, au Cimetière de l'Ouest, 50 rue de La Meignanne à Angers, tout près de chez nous.

On prévoit une réunion après, avec petit buffet et petits coups à boire (me prévenir si vous comptez partager ce moment avec les familles Perrier et Wright).

La musique sera bienvenue dans un lieu comme dans l'autre.

Je vous embrasse tous

Catherine

Là si tu t'y fais morte bonne à enterrer

Moi je m'y ferai ver-e pour t'y ronger

Nous consumerons ensemble nos amitiés

(version des Métamorphoses de Pierre Burgaud, Vendée)

 

------- mis en ligne le 05/09/13 ---------

John Wright nous a quitté hier mercredi 4 septembre 2013 en milieu de journée, il avait 74 ans.

Est-il nécessaire de rappeler qu'il fut l'un des pionnier du folk français avec Catherine Perrier, violonneux, chanteur avec cet accent anglais qu'il conserva toute sa vie. Il fut sans doute le premier à faire découvrir à beaucoup d'entre nous que la guimbarde pouvait être un véritable instrument et pas seulement un gadget ou un bruiteur à effet. Son Spécial Instrumental Guimbarde a d'ailleurs du être le premier vinyl folk que j'ai acheté. Il était bien investi dans le chant de marin et il n'est qu'à lire le dernier numéro de Trad. Magazine pour avoir la confirmation qu'il n'avait pas encore l'intention de jeter l'ancre en la matière...

J'en oublie sans doute beaucoup mais les hasards ont fait que si j'ai du l'écouter une fois ou deux (seulement) en concert, je n'ai jamais eu l'occasion de le cotoyer et j'ignore donc pas mal de choses sur lui...

 

------- mis en ligne le 26//08/13 ---------

Maxou vient de me transmettre l'information du décès, le 4 août dernier, de Marianne Bröcker (1936-2013) dont le nom ne dit peut-être rien à un certain nombre d'entre vous mais qui était une fidèle de St-Chartier depuis la première édition, grande amie de Michèle Fromenteau de part leur passion commune pour la vielle à roue, Marianne ayant rédigé une thèse en 1977 „Die Drehleier, ihr Bau und ihre Geschichte“, c'est à dire 'La vielle à roue, facture et histoire". Michèle Fromenteau m'avait fait part cette année des nouvelles inquiétantes quant à sa santé. C'était une personne très sympathique et discrète, qui parlait bien le français, ce qui facilitait les choses et que j'avais eu l'occasion de croiser, outre St-Chartier, au festival de Strakonice et elle venait toujours échanger quelques mots. Je me souviens de cette fois où, en réponse à ma question sur ses activités de recherche en cours, elle m'avait répondu qu'elle travaillait sur une tradition pas du tout intéressante... sans m'en dire davantage...

Voir article en allemand sur http://www.volksmusik-forschung.de/index.php?id=183

On peut trouver la version anglaise d'un de ses ouvrages sur la vielle à l'adresse : http://www.hurdygurdy.com/brocker/index.htm

 

------- mis en ligne le 26//08/13 ---------

Volé ce 17-08-2013, à Gueberschwhir (Alsace), un basson français de marque

Buffet-Crampon (n° de série 6033) dans un étui noir de marque BAM.

melanie.maldague suiv de @inda.be

 

------- mis en ligne le 04/08/13 ---------

Le 24-06-2013 vers 23h30, je me suis fait voler ma GUITERNE (instrument de musique médiévale à cordes pincées de Ugo Casalonga, n. 23 : voir l'image ci-jointe, longueur 44 cm), dans le bus de substitution au RER B en provenance de l'aéroport Charles de Gaulle, à l'arrêt Pleine Stade de France.

Elle était rangée dans une boîte en bois naturel de 60 cm de long environ, avec une ceinture noire autour. Je vous remercie de bien vouloir transférer ce message à vos contacts, musiciens, facteurs, etc… Pour m'aider à la retrouver.

Je suis joignable à cette adresse : info suisi de @simonesorini.it

Cordialement

Simone Sorini

 

------- mis en ligne le 03/08/13 ---------

Mes photos des rencontres d'Ars 2013 d'ores et déjà en ligne en cliquant sur cette icône. Je complèterai les légendes plus tard et rajouterai quelques photos d'un autre photographe...

 

- --------- mis en ligne le 25/07/13 ---------

La liste de diffusion Tradonord a annoncé puis confirmé hier soir l'annonce du décès de Christophe Declercq, le violoneux de Mouchafou, Envoyez les violons et dont je vous avais tout récemment chroniqué le CD en duo avec Margaux Liénard

 


Voir la page hommage sur le présent site

 

 

--------- mis en ligne le 03/07/13 (merci David)---------

AColleville-Montgomery :la statue de Bill Millin a été inaugurée début juin : voir article ici :

http://basse-normandie.france3.fr/2013/06/08/colleville-montgomery-inauguration-de-la-statue-de-bill-millin-ce-samedi-matin-266197.html

On appréciera le choix du fond musical ;-))

 

--------- mis en ligne le 28/06/13 ---------

Archives fin XVIIème et mi-XVIIIème à voir sur le blog de Christian Declerck :

Une famille de cornemuseux et violoneux à Talmas, près d'Amiens

Et une famille de faiseur de cornemuses à Saint Sauveur, entre Senlis et Compiègne

http://archivesdufolk59-62.blogspot.fr/2013/06/cornemuse-picarde.html

 

--------- mis en ligne le 25/06/13 ---------

Une page en hommage à Josef Rezny, fondateur et organisateur du festival international de cornemuses de Strakonice, décédé courant 2012

 

 

 

--------- mis en ligne le 09/06/13 (merci à Fabrice sur le forum cabrette) ---------

"Jean-Marc Delaunay, violoneux émérite, mais aussi enseignant en cabrette et cornemuse, (...) a mis en ligne sur le site du CRMTL l'ensemble des bourrées qu'il a composé durant les vingt dernières années.

Il y a un peu de tout. Du moderne et de l'ancien, du simple et du torturé.

Bref, un bon paquet d'airs en vrac dans lequel vous pouvez naviguer et choisir de quoi renouveler votre pratique.

Si vous êtes intéressés, suivez le lien :

http://www.crmtl.fr/spip.php?article322 "

  

- --------- mis en ligne le 26/05/13 ---------

Thierry Legros vient d'ouvrir son site ou il présente ses propositions d'activités (concerts, expos, créations etc...) autour de l'épinette, des bumbass et de plein d'autres choses : http://www.thierry-legros-musiques.net/

 

- --------- mis en ligne le 06/05/13 ---------

Merci à David qui m'a envoyé le lien vers cette vidéo qui nous permet de revoir quelques grandes figures du violon auvergnat : Jean Chastagnol, Léon Peyrat et autres...

http://www.youtube.com/watch?v=FYC1VtN4Dak

Extrait d'un documentaire de 51' tourné en 1981- dvd disponible 15 e frais d'envoi compris .

Francis Lapeyre 17 rue du bois sabot 28100 Dreux-lapeyre.francis suivi de @wanadoo.fr

http://web.mac.com/laclapefilms

 

- --------- mis en ligne le 05/05/13 ---------

(..) On m'a volé ce jour ma guitare, ma Gibson ES 175 couleur natural avec le numéro de série 050060.

Ca s'est passé dans la nuit du vendredi 3 mai 2013 à la pointe rouge à Marseille, après un concert pour le collège ostéopathique de Provence. Je l'avoue, j'ai été négligeant quelques minutes lorsque nous avons rangé le matériel dans ma voiture. Il y a eu un instant ou quelqu'un a volé ma guitare, et ce malgré notre vigilance et celle de 2 vigiles qui surveillaient le parking du new port à la pointe rouge...

Bref, je suis musicien professionnel et je me trouve sans ma guitare principale, celle que j’utilisais lors de mes séances de travail personnel, celle dont je me servais lors de quasiment tous mes concerts, et celle qui m'était "fétiche", sans rentrer dans de plus amples détails ou explications... (...)

La seule modification qui avait été faite est que les mécaniques avaient été changée pour des Grover Keystone Metal. Un petit "pet" sur la touche à la 10eme case. (..)

christophecastan suivi de @yahoo.fr

 

- --------- mis en ligne le 27/04/13 ---------

Mise en ligne sur le présent site d'une page hommage à Hans Werner Dietl dont le nom ne vous dit sans doute rien, vous en saurez davantage en lisant cette page

mais certains se souviendront tout de même d'un article sur la cornemuse de l'Egerland paru dans un des premiers numéros de Trad. magazine et que j'ai pris la peine de vous retaper ici, ainsi que l'article sur la cornemuse des Sorabes qui lui faisait pendant :

 

- --------- mis en ligne le 24/04/13 ---------

LA trouvaille de Jean Jacques Révillon, à voir sur l'incontournable site de Christian Declerck

http://archivesdufolk59-62.blogspot.fr/2013/04/claquebois.html

 

- --------- mis en ligne le 17/04/13 ---------

Vol d'un violon avec son archet et son étui survenu le 7 février 2O12 (Oui, cela fait plus d'un an mais il n'a toujours pas été retrouvé...) dans le train QUIMPER-PARIS.

Il s'agit d'un instrument de Pierre Napoléon JEANDEL de ROUEN portant l’inscription manuscrite suivante : “Médaille de 1° classe à l’exposition universelle de 1855”. Son vernis est rouge sur fond de bois jaune. Il porte une tache de transpiration en haut de la table à droite ainsi qu'une légère ombre au dos.

L'archet est de Marcel Fétique (vers 1950).

Le vol a été déclaré au commissariat du 14° arrondissement de Paris. Le site des luthiers en a également été informé.

photos sur http://www.sons-et-couleurs.eu/volsover.htm

 

- --------- mis en ligne le 22/03/13 ---------

Grâce à Frédéric Vigouroux, la colonne bohas de la typologie comparée des motifs de décors d'étains incrustés sur divers types de cornemuses de France et d'ailleurs s'est complétée

Naturellement il s'agit d'un travail toujours inachevé (inachevable ?) pour lequel je suis preneur de toute contribution...

 

- --------- mis en ligne le 18/03/13 ---------..

Plusieurs instruments volés à Gignac la Nerthe, dans les bouches du Rhône :

2 flutes Moeck (sopranino et ténor, forme Renaissance),

1 raushpfeiffe ténor Moulder,

1 cromorne alto Moulder,

1 flûte soprano en 415 de Philippe Bolton, de type pré-baroque et porte le numéro 889, gravé derrière la tête et le corps.

3 flûtes baroques Aesthé (soprano, alto, ténor),

1 flûte en corne (reconnaissable car elle est fermée avec du plâtre décoré),

1 flute en sureau Jeff Barbe,

1 flute en sureau Atelier El Bock,

1 flute en os Atelier El Bock,

1 cornemuse Hummelchen Mossmann poche marron, 1 cornemuse Hummelchen poche bleue.

En cas de découverte, prière de contacter e.plard@orange.fr

 

  - --------- mis en ligne le 03/03/13 ---------

Vol de violon à Rouen (76) Je vous informe d'un vol de violon entre le mardi 26 février et ce vendredi 1er mars 2013 à Rouen.

Il s'agit d'un violon entier signé François Denis au chevalet, luthier à Angers. Il est accompagné de deux archets dont un cassé et recollé. Le tout est rassemblé dans un étui rigide bleu nuit. Le revêtement intérieur est bleu gris. Dans l'étui se trouvent également des partitions, des cordes neuves et une mentonnière.

En pièce jointe, vous trouverez deux photographies de mon instrument.

Merci de me contacter si vous entendez ou voyez ce violon au 0677431043 ou contacter la police au 17

 

- --------- mis en ligne le 25/02/13 ---------

Instrument volé lors d'un cambriolage à Reims entre le 16 et 18 février 2013 à Reims (51)

Saxophone Selmer série ll jubile n.745717 et bec

Dans un étui noir en tissu , se porte sur le dos

Contact Mme Bancheri 0608691573

 

- --------- mis en ligne le 20/02/13 ---------

Décès

Au soir même de l'enterrement de François Maltrud, je vous transmets ce message de Jacques Lanfranchi reçu hier soir :

"La Frat est encore en deuil.

Clotilde Dalot, est décédée hier. Clotilde est la femme de Fred Pierson, un des membres fondateurs de la Frat. Ils sont aussi, à Saint Chartier, les propriétaires de l'ancienne auberge du bœuf couronné, où nous avons passé tant de bons moments depuis 12 ans. Ils ont acheté « le bœuf » à peu près en même temps que la Frat s'est formée. Ils ont mis à notre disposition, généreusement, année après année, cet espace convivial et c'est grâce à eux que notre emblème est celui que vous connaissez.

Clotilde était mère de trois enfants. C'était une personne discrète, généreuse et forte.

Sa mère a été longtemps maire de Saint Chartier. Nous allons à ses obsèques samedi la bas.

C'est bien dur pour nous en ce moment.

Amitiés

Jacques

-----------------------------

Jacques m'a transmis cette photo de Clotilde "tellement discrète que je n'ai trouvé qu'une seule photo d'elle dans toutes celles de la Frat !"

 

- --------- mis en ligne le 18/02/13 ---------

Décès


François, à gauche avec sa casquette...

Il y a quelques jours que Francois Maltrud nous a quitté.

Voir la page hommage sur le présent site

 

- --------- mis en ligne le 16/02/13 ---------

"Citation de la semaine" lue sur le Bon Coin ce matin:

"Cette annonce s'adresse aux bricoleurs en informatique

Vend 4 ordinateurs portables de marque HP modèle COMPAQ NC6400 comprenant :
- Batteries
- Chargeurs
- Licence Windows XP ou Vista selon modèle
- Lecteur de cartes...

Attention, ils ont (peu) servit à une entreprise, qui, pour raison de confidentialité, a détruit les disques durs et barrettes de RAM avant de les céder.

Il faut donc les ré-équiper chacun d'un disque dur (valeur : 20 à 60€) et d'une ou plusieurs barrettes de mémoires (environ 10€)

Donne avec, 4 souris laser et autres supports

Le lot n'est pas vendable séparément

Pas d'échanges possible sauf cornemuse "

A propos du Bon Coin, une chabrette limousine de Daniel Coudignac y a été vendue il y a quelques semaines sous la dénomination "Cabrette de cour" (sic !)... et par un musicien professionnel qui fait des animations scolaires sur les instruments de musique traditionnels.... 

 

- --------- mis en ligne le 13/02/13 ---------

Méthode de vernis au tampon : http://www.youtube.com/watch?v=d5G35VV5Kjc et suivantes

 

- --------- mis en ligne le 13/02/13 ---------

Les perles des archives de l'INA :

Les frères Desaunay (toute une époque en 13mn !...)

http://www.ina.fr/art-et-culture/musique/video/RXC05021787/les-freres-desaunay.fr.html

Le Grand-Rouge à la 8ème mn de cette vidéo (mais regardez tout de même les musiciens du Rajasthan avant...) : http://www.ina.fr/art-et-culture/musique/video/RXC00000952/cinquieme-festival-arts-traditionnels.fr.html

Jacques Grandchamp en 1977 : http://www.ina.fr/art-et-culture/musique/video/DXC9707013197/le-jeune-homme-et-la-vielle.fr.html

La vielle à roue avec René Zosso : http://www.ina.fr/art-et-culture/musique/video/SXC01000729/ballade-pour-un-instrument-la-vielle-a-roue.fr.html

 

- --------- mis en ligne le 05/02/13 ---------

Vol d'un saxophone le 3 février 2013, dans le train TER 17724 de Marseille à l'arrivé sur Lyon (vers 2040)

 

Saxophone Alto Mi b vernis couleur dorée marque Selmer type Super action série II n° de série 589022, dans sa sacoche Selmer en tissu grise qui contient: le bec, le bocal, une ligature, des anches, une boite de rangement pour anches, un écouvillon de saxo alto Rico, un écouvillon tissu BG, un collier.

Contact: marieagnes.daniel suivi de @gmail.com

 

- --------- mis en ligne le 25/01/13 ---------

Vol d'un hautbois et d'un cor anglais :

"Stolen Lorée H Oboe and CC39 English horn

Dear reader,

On thursday 24th of january 2013 my instruments were stolen in the Thalys Train 9325 from Paris to Brussels

The train was supposed to go at 10.01 hrs but arrived in Brussels only around 13.30 hrs. Due to technical problems it also stopped in Lille, where people got of the train.

The instruments were stored above my head - a classical case.

The instruments are:

An English horn Lorée Paris from 1913, serial number CC39

An Oboe Lorée Paris, from 1893 serial number H81

Unfortunately I do not have an exact picture of the oboe, but it looks very much (ring keys) like this picture

The instruments were in a modern black nylon double case (dimensions c. 50x40x10 cm) with the brand name Lorée Paris labelled on it

If you have any trace of information about these stolen instruments - of quite irreplaceable value - please let me know.

Unfortunately I do not have an exact picture of the oboe, but it looks very much (ring keys) like the picture in attachment.

With kind regards

Stefaan Verdegem

#32 2 269 97 35

stefaan.verdegem suivi de @pandora.be

stefaan.verdegem suivi de @ehb.be

 

- --------- mis en ligne le 24/01/13 ---------

Andre Gabriel s'est fait voler ses galoubets :

"Un bien triste sire m'a dérobé, en toute impunité, ma sacoche, (de type sacoche toubib), à Paris Gare de Lyon, dimanche 13 janvier à 17 heures. Elle contenait, entre autre :

- mon précieux agenda contenant mon emploi du temps et surtout mes engagements pris sur 1 an
- douze galoubets (flûte à trois trous) de Gérard Superbe non signés, en ébène,
- une massette réalisée par Jean Claude Bourrier à partir d'un manche de criss (couteau malais) en ivoire. Sous peu, je ferai passer une photo.

- des partitions
- un sous mains en cuir
- des objets personnels auxquels sentimentalement j'étais très attaché pierres et pentacles
- mon stylo Montblanc
- un trousseau de clefs

Les galoubets, en 2 parties, étaient rangés dans trois étuis à cigares en cuir.

Si toutefois votre route venait à croiser mes instruments, soyez assez aimables de me le signaler

André GABRIEL

Tel : 06 09 46 34 90 "

 

- --------- mis en ligne le 21/01/13 ---------

Accordéon volé : le 17 janvier 2013 à Tours, à Karine Bordeau, musicienne dans Mainly Mellow, Firghone et TNT

- Castagnari 3 rangs, 12 basses,

- housse noire avec un coquelicot.

- 2 micros atm 350

Contact 06-71-67-18-93 (Seb)

 

 

- --------- mis en ligne le 09/01/13 ---------

VOL D'ACCORDEON...

 

...lors du Carambal du Réveillon dans la salle de la Parole Errante, 9, rue François Debergue à Montreuil, près de Paris. Cela a dû se produire entre 5h et 7h du matin le 1er janvier 2013.

 

C'est un accordéon de marque Serafini, un modèle très particulier : Trois rangs trois voix à droite (schéma de clavier Milleret-Pignol) avec basson monté en cassotto (conception unique à l'intérieur). Main gauche 24 basses en petit boutons système de clavier "Darwin". Il est en noyer foncé, touches noires, bretelles noires, petit logo sur l'avant en métal type aluminium.

 

Si par hasard vous le croisez, ou pensez l'avoir vu quelque part, je vous serez très reconnaissant de me le faire savoir : 06.28.08.16.78 ou duodiato(at)gmail.com

 

- --------- mis en ligne le 15/12/12 ------

Les articles des anciens numéros des Cahiers d'ethnomusicologie de Genève sont intégralement en ligne sur leur site.

L'occasion de relire cet article d'Eric Montbel :

http://ethnomusicologie.revues.org/598

 

- --------- mis en ligne le 10/12/12 -(merci à Bernard R.)-----

Retrospective des pubs et emballages Agrilait : http://www.agrilait.fr/agrilait_a_travers_le_temps.html

Mais c'est un scandale : en 2010 le joueur de cornemuse disparait du logo et en 2012 il est carrément représenté par une vache drapeau breton comme image de la marque !...

On lance une pétition ? ;-)

 

- --------- mis en ligne le 07/12/12 ------

Ce 3 décembre soir ma maison a été cambriolée pendant mon absence, (j'habite Sonnaz à côté de Chambéry), mes 2 accordéons diatoniques Bertrand Gaillard ont été dérobés :

- 1 modèle "saphir" 3 rangs / 12 basses avec une spécificité particulière : à la main droite un registre en sol/do, et un registre en la/ré.

- 1 modèle "turquoise" 2 rangs 8 basses en la/ré

Je vous remercie de faire circuler cette info et de m'avertir par mail mfroussel suivi de @free.fr

 

- --------- mis en ligne le 06/11/12 ------

Vol d'un saxophone à Bruxelles le 3 novembre 2012

Saxophone alto type "SELMER BALANCED ACTION ", no. de série 32 992, plaqué argent, avec perles noires sur les clés. L'instrument se trouvait dans un flight case noir typ "Bags".

Contact : Frans Van Isacker tél: +32 485/101795

- --------- mis en ligne le 04/11/12 ------

"Chez ce Scoliidae le scape et le pédicelle des antennes sont normaux, mais le reste de chacune d'elles est formé d'une pièce unique renflée en cornemuse et terminée par une troncature discoïdale."

Je vous donne la réponse de suite, il s'agit d'un extrait des annales de la société entomologique de France vol 127 année 1958 : J Balazuc, Tératologie des hyménopteroides

Comme si une forme de cornemuse pouvait être réellement considérée comme une malformation !

 

- --------- mis en ligne le 26/10/12 ------

Cinéma : pour les curieux, cliquez sur ce lien....

http://oyster.ignimgs.com/wordpress/stg.ign.com/2012/10/darby-ogill.jpg

 

- --------- mis en ligne le 24/10/12 ------

Une petite citation proposée par Michel, dans deux traductions différentes :

"La nature a,en son temps, produit de drôles d'oiseaux : certains, qui ouvrent des yeux réjouis et sont aussi hilares que des perroquets à la vue d'un joueur de cornemuse, et d'autres qui ont des airs si renfrognés qu'ils ne desserrent pas les dents pour un sourire, Nestor lui-même jurerait-il que la plaisanterie est bonne !"

"Par Janus au double visage, la nature forme quelquefois d'étranges personnages ; les uns ne laissant jamais qu'entrevoir leurs yeux à travers leurs paupières à demi fermées et riant comme des perroquets, à la vue d'un joueur de cornemuse ; et d'autres, d'une mine si renfrognée, qu'ils ne montreraient pas seulement leurs dents en façon de sourire, quand Nestor en personne jurerait que la plaisanterie est de nature à faire rire."

William Shakespeare , Le Marchand de Venise, acte I, scène 1....

 

- --------- mis en ligne le 23/10/12 ------

Je signale le vol de mon accordéon diatonique. Il s'agit d'un modèle Handry 3 rangs/18 basses noir de 1998 de marque Castagnari. Il comporte quelques traces d'usure et à la particularité d'avoir un soufflet de couleur bordeau et non rouge ou bleu.

Il a été dérobé dans le train en gare de Paris Montparnasse dimanche 21 octobre 2012 aux environs de 22H. Si par bonheur, vous aviez un beau jour des nouvelles de ce dernier, je vous serais très reconnaissant de m'en avertir.

Cet instrument m'accompagne depuis longtemps et est mon principal outil de travail.

Merci d'avance. Bien cordialement

Janick Martin

janick.martin35 suivi de @laposte.net http://www.duohamonmartin.com

 

- --------- mis en ligne le 20/10/2012 --------

encore une citation (merci à Alain qui me l'a envoyée il y a longtemps et Bernard qui vient de me la rappeler)

"Le palmas est l'ancêtre de la cornemuse. Il s'agit d'un canard sauvage dans le fondement duquel on enfonce une tige de roseau dans laquelle le musicien souffle pour gonfler l'animal. Ensuite il suffira s'une légère pression pour le faire chanter de désespoir."

 Tirée de l'un des calendrier de Geluck, l'auteur-dessinateur du chat...

- --------- mis en ligne le 14/10/2012 --------

Deux citations :

La scène se déroule sur un navire au XVIème siècle et l'un des marins est écossais.

"Il s'interrompit pour aller chercher son instrument de musique qui ressemblait à un sac. (...). Rod souffla vigoureusement dans un petit tuyau de son instrument de musique, ce qui gonfla légèrement le sac. (...) Un son longuement étiré, glapissant, qui traversa tout le pont, l'interrompit. Rod avait coincé le sac de son intrument sous son bras et le pressait tout en jouant avec les doigts sur un fifre. Etrangement, il ne soufflait pas à l'intérieur de celui-ci, c'était l'air en sortant du sac qui alimentait le fifre. Vitus vit que Rod soufflait de temps en temps dans un autre petit tuyau et en conlut que c'étiat ainsi qu'il reconstituait sans cesse la réserve d'air du sac. En outre, un second fifre émettait en permanence un son aigu, sous la seule pression de l'air. "Arrête avec cette musique pour chats ! cria l'un des fantassins. On ne s'entend plus parler !. - Silence, bon Dieu !" cria une voix venant de l'autre côté ou quelques hommes essayaient de dormir Ils se balançaient doucement dans des hamacs. Rod sourit sans se laisser troubler. Il continua à appuyer sur le sac en cuir et à jouer des mélodies avec les doigts. Il se mit même à chanter dans une langue aussi peu harmonieuse que sa musique. "Je ne sais pas, dit le maître au bout d'un petit moment, mais sa musique n'incite pas vraiment à la chanter avec lui et, de toute façon, personne ne comprend rien à ce gallois ou sa langue quelqu'en soit le nom."

in "Le chrirurgien ambulant" de Wolf Serno

(roman traduit de l'allemand)

--------

Changement d'époque et d'instrument :

"Chez elle on ne croisait personne qui ne fut d'abord un personnage. Au petit déjeuner surgissaient des individus irrécupérables, tout un zoo humain qui me ravissait : un militant écolo, qui vivait pieds nus, facteur d'épinettes de son état, un rabbin véhément qui traitait d'hérétiques ses interlocuteurs, un grand éditeur parisien venu se masturber sur les rives du Léman pour oublier son homosexualité, un universitaire québécois au physique humide qui entretenais une liaison aussi torride que platonique avec une princesse indienne, des jeunes filles à qui l'on prêtait des qualités à la hauteur de leur beauté, un syndicaliste bulgare qui venait se faire masser les pieds par ma grand-mère (...)" J'arrête là cette longue liste tirée du roman parternobiographique d'Alexandre Jardin "Le Zubial"....

 

- --------- mis en ligne le 25/09/2012 --------

Cet été pendant que nombre d'entre nous jouaient dans des festivals, se doraient au soleil ou avaient déjà repris le boulot, Michèle CHEVRIER-REUGE nous quittait, le 2 août 2012, à l'âge de 55 ans, à Juvisy-sur-Orge (Essonne) d'une tumeur au cerveau qui s'était déclarée en début d'année.

Fille de Marc Chevrier, vielleux morvandiaux qui avait assuré la transition entre l'ancienne et la nouvelle génération (et que l'on peut encore entendre sur des 33t), elle était surtout connue comme vielleuse au sein du groupe La Croix Feuillée et par certaines de ses compositions dont notamment Les dames du Si bémol ou l'Araignée qui sont sans doutes jouées par pas mal de musiciens qui en ignorent l'origine (mais elle les a laissé libres de droits, merci à elle...).

 

Plus de détails sur le site de l'AMTA au travers un bel hommage de Gilles Martin : http://lafeuilleamta.fr/2012/10/01/michele-chevrier-reuge-la-dame-du-si-bemol/

 

 

- --------- mis en ligne le 04/09/2012 (merci à Christian Robert)--------

 

Citation :

" Mon voisin de chambre est un jeune pompier tombé sous les matraques de la police pendant les manifestations du début du mois. Il prétendait s'interposer entre les forces de l'ordre et un groupe de manifestants. Comme il n'était pas en uniforme, la loi lui a fait sauter les dents démis la mâchoire, fracturé la cloison nasale, enfoncé une orbite, brisé quelques côtes, cassé la main et la cheville. Il pleure. Il a si peur. Il pleure de terreur. Je suis incapable de l'apaiser. La voix de canard émise par mes bandages nuit à la sagesse de mes consolations. Ses parents et sa fiancée, une gamine noyée de larmes, ne font pas mieux. Ce sont les copains de sa brigade qui le ramèneront à la vie. Chaque soir, une demi-douzaine de pompiers débarquent, travestis en Bretonnes, en Alsaciennes, en Savoyardes, en Provençales, en Algériennes, happening folklorique fêté par toutes les infirmières de l'étage : cornemuses, fifres, tambourins, youyous, danses locales, galettes au beurre, couscous, choucroute, Kronenbourg, thé à la menthe et vin d'Abîme, rigolade générale dont on craint d'abord qu'elle n'achève notre petit pompier (ses mâchoires et ses côtes mettent son rire au supplice) mais qui le ressuscite. "

Daniel Pennac "Journal d'un corps" Editions Gallimard, 2012, p.204

  

- --------- mis en ligne le 09/08/12 ------

Date : 23 juillet 2012 11:37:32 GMT+02:00

Bonjour à tous,

La semaine passée, je me suis fait voler mon accordéon à la gare du midi (Bruxelles) , j'étais tranquillement assise, quelqun m'a demandé sa route et un autre a filé avec mon accordéon

Je sais que ça ne sert à rien mais si vous voyez un accordéon tout seul ou dans les mains de qqun d'autre ou sur un site de vente, appelant sa proppriétaire leslieeeeeeeeeeeee faites moi signe

Hello everybody

Last week, my accordeon was stolen at the midi station, I was sitten and somebody asked me about a way to take and somebody else took my accordeon I know that it's unusefull but if you see my accordéon alone or in the hands of somebody or in a web sit please tell me

Leslie Ugeux

leslieugeux suivi de @hotmail.com

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=42051338555&set=t.608002162&type=3

 

- --------- mis en ligne le 04/08/12 ------

WANTED : CORNEMUSE 16 POUCES D'ETUDE ( Bernard Blanc) PERDUE SUR PORT DE LA ROCHELLE LE 1ER AOUT 2012 / MERCI DE TEL AU 06 22 01 84 75 (RECOMPENSE) C'EST MON OUTIL DE TRAVAIL !

djf.guerin suivi de @wanadoo.fr

- --------- mis en ligne le 03/07/12 ------

Le grand musicien Philippe Bruneau nous a quitté en août 2012. Après discussion avec certains membres de la famille de Philippe Bruneau, le Centre Mnémo a pris la décision de constituer un fonds d’archives pour préserver l’œuvre de cet immense interprète et compositeur de musique traditionnelle. Philippe Bruneau a composé plus 200 pièces qu’il a souvent envoyées aux personnes auxquelles elles étaient dédiées, ainsi qu’à d’autres joueurs d’accordéon ou amateurs de musique qu’il connaissait. L’ensemble de son œuvre se trouve donc disséminé à travers le Québec et la France, où il habitait depuis 20 ans.

Nous faisons donc appel à vous tous pour constituer ce fonds d’archives, en vous demandant de nous rejoindre en nous indiquant ce que vous avez comme matériel enregistré (airs originaux ou pas) de Philippe Bruneau.

La première étape consistera à établir un catalogue des compositions de Philippe Bruneau, ainsi que de ses multiples interprétations du répertoire traditionnel. Il va sans dire que nous ferons l’inventaire de toute autre documentation pertinente (photos, pochette de disque, programme, partitions, articles...).

Simultanément à l’inventaire, nous procéderons à la sauvegarde d’une copie sonore de toutes les œuvres du célèbre musicien. Cela sera bien sûr consultable sur place (au Centre Mnémo) mais nous en sommes actuellement à étudier les possibilités de mise en ligne de ce fonds, ou d’une partie de ce fonds (via notre système ADAPI).

jonathan.c.rousseau suiv de @gmail.com

 

- --------- mis en ligne le 08/06/12 (merci David) ------

On était rarement été aussi loin dans la figuration instrumentale (parce qu'à ce niveau là on ne parle même plus de playbac ni même d'air biniou) : http://www.youtube.com/watch?v=XCccPGtjaCU&feature=related

 

- --------- mis en ligne le 07/06/12 ------

Décès du guitariste Doc Watson fin mai : voir et écouter sur

http://www.lexpress.fr/culture/musique/deces-de-doc-watson-la-legende-du-folk_1120252.html

 

- --------- mis en ligne le 20/05/12 ------

Violon volé à Paris 18 e le 9 mai 2012

Marque : FB

Modèle : original

N° de série : modèle unique

Finition : fait main

Disparu le : 9 mai 2012 à : Paris 18 e

Détails : table en deux parties. fond en deux parties d'un érable richement ondé. Chevallet de Christian Rault luthier (marqué au fer) à Niort.

Marqué au fer sur le talon FB de même que sous le bouton du cordier trace de brûlure de cigarette sur la table côté gauche - réparations : cheviller au niveau de la cheville du la, fracture près de l'âme. trace de ligature sur le cheviller

Commentaires : violon de fabrication artisanale début 20 ème siècle. Etui en bois verni traditionnel et intérieur gris ; archet plus récent fabrication artisanale du 20 ème siècle en bois de pernanbouc montage argent

jc.chaumette suivi de @wanadoo.fr

 

 

- --------- mis en ligne le 31/03/2012 --------

flûte traversière volée de marque MATEKI S.WATNABE SERIAL 0198 en argent massif plateaux fermés

contact : police de Bruxelles inspecteur Axel Perez Noriega 02/279.72.21

propriétaire : Mélina Timmermans : 0476/863880

 

- --------- mis en ligne le 29/03/2012 --------

"Objet : violon baroque volé

Bonjour à tous,

Je viens de me faire voler mon violon dans un ter à Lyon.

Il s'agit d'un violon baroque de Charles Riché. Dont voici les photos.

Dans la même boîte Bam en carbone gris foncé étaient 3 archets dont

-2 de C.Riché (1 modèle 17ème à hausse coincée et 1 modèle 18ème à bouton) et

- un archet classique de Sylvain Bigot (hausse et bouton en ivoire végétal).

Récompense prévue pour la restitution.

Je vous remercie.

Stéphanie Paulet

0613428586"

 

 

- --------- mis en ligne le 24/03/12 ------

Lu in "Traité d'iconographie chrétienne par Mer X. Barbier de Montault Prélat de la Maison de Sa Sainteté - Orné de 39 planches comprenant 394 dessins par M. Henri Nodet, architecte. Tome second, nouvelle édition - Paris Société de Librairie Ecclésiastique et religieuse 13, rue Delambre - 1898

p.118-119 : "Les bergers sont toujours au nombre de trois. Le XVème siècle ajoute inutilement un quatrième berger, mais surtout des bergères ; il leur donne à tous des noms très fantaisites. Dans les livres d'heures gothiques, les bergers se nomment Aloris, Gobin le gai, le beau Roger, Ysanber et les bergères Mahault et Alsion. Les trois sont un père âge et ses deux enfants d'âges différents. Ils ont le costume de leur état, jaquette courte, panetière au côté, capuchon et houlette. le XVè siècle, qui a l'esprit inventif, els fait jouer de la cornemuse et du hautbois pour occuper leurs loisirs"

NDLR : texte à prendre avec des pincettes, nous n'avons heureusement pas du attendre le XVème siècle pour voir des cornemuses aux mains des bergers dans les scènes de la nativité. A noter d'ailleurs que ce traité traite de la nativité et de l'adoration des mages mais ne différencie pas l'annonce aux berger de la nativité alors que ces scènes sont très souvent distinctes dans l'iconographie médiévale.

p.446 "Le protestantisme a eu la haine de l'église et il l'a exprimé par d'ignobles et monstrueuses caricatures, qu'on peut voir dans l'ouvrage de Th. Wright. En 1521 parut, sous le titre de Pasionnal Christi und Antechristi, un album dessiné par Luc Cranach, ami de Luther : en face de l'Ascension, on voit le pape précipité en enfer. Le Pape-âne a été commenté par Luther et Mélantchon : une tête d'âne est plantée sur un corps hybride, à poitrine de femme, membres (bras et jambes) empruntés aux quatre symboles des évangélistes, et queue terminée en tête de dragon (1545). Ailleurs, assis dans une chaire et coiffé de la tiare, il joue de la cornemuse, ce qui est expliqué par cette inscription : "Le pape sait seul expliquer les Ecritures et corriger l'erreur, exactement comme l'âne sait seul jouer du chalumeau et donner correctement les notes."

 

- --------- mis en ligne le 12/03/12 (annoncé par Christian sur Tradonord) ------

Erci Limet, danseur belge est décédé dans la nuit de samedi à dimanche d'un cancer généralisé :

http://www.vitrifolk.be/choregraphes/choregraphes-limet-eric.html

 

- --------- mis en ligne le 05/03/12 -------

Une flute alto de marque sankyo, tête droite m'a été volée le 9 février 2012 dans le RER E entre noisy le sec et Villiers sur Marne . L'instrument m'ayant été prête, je n'ai pas les références exactes. Seule la housse a été récupérée avec l'ecouvillon et les chiffons. La flute est donc dans son étui sans housse. Signes distinctifs, le corps était piqueté par l'usage.

Toute personne ayant des indices sont invitées a me contacter:

emilie.lieven0757 siuvi de @orange.fr

Tel 0678494873

 

Note une page Facebook vient d'être créée sur le thème des instruments volés et s'ajoute aux pages déjà existantes sur le sujet : voir liste ici

- --------- mis en ligne le 05/03/12 -------

Lu sur une annonce de recherche de colocataire sur le Bon Coin...

"IMPÉRATIF :
-Étudiant (éxigé par le proprio)
-sociable (qui préfère passer son temps libre dans le salon plutot que dans sa chambre)

ELIMINATIF :
-maniaque (la coloc n'est jamais parfaitement rangée)
-homophobe, xénophobe, fachiste, Sioniste, sexiste, ...
-amateur de pizza anchois/asperges (ca faisait trop de ligne serieuses de suite...)

BON POINT :
-musicien (bon... ptetre pas la batterie
ou la cornemuse quand meme)
-végétarien
-mange bio (partiellement ou completement)
-gauchiste (c'est la moindre des choses) ."

 

- --------- mis en ligne le 05/03/12 (merci Agnès)-------

Trois belles affiches anciennes à voir aux adresses suivantes :

Archives de St-Ouen

http://www.mediarchives.saint-ouen.fr/simclient/integration/EXPLOITATION/dossiersDoc/voirRessource.asp?INSTANCE=FONDSANCIEN&EID=1Fi013_C_jpg

et

  http://www.mediarchives.saint-ouen.fr/simclient/integration/EXPLOITATION/dossiersDoc/voirRessource.asp?INSTANCE=FONDSANCIEN&EID=1Fi015_C_jpg

Archives du Cantal

http://archives.cantal.fr/ark:/16075/a011324372302lMxUEg/1/1

et en bonus, une gravure de bal dans les mêmes archives du Cantal :

http://archives.cantal.fr/ark:/16075/a0113243723054Tc8ux/1/1

 

 

- --------- mis en ligne le 20/02/2012 (merci à Pascal J.)--------

Une petite citation :

Quand il y avait un mariage dans notre famille et qu’on demandait à mon père : « Ne vas-tu pas faire venir un cornemuseux ? », il s’écriait toujours : Ah ! oui, pour qu’il donne des coups de pied dans ma kemence ? Jamais de la vie ! »

Réponse sur http://lespenseesdepascal.blogspot.com/2012/02/le-vinaigre-et-le-fiel.html

 

- --------- mis en ligne le 02/02/2012 --------

3 guitares volées

" Bonsoir,

Suite au cambriolage de mon domicile à Château-Renault dans le 37 (Indre et Loire), dans la nuit du 21 au 22 Janvier 2012, pourriez-vous s'il vous plait,diffuser le signalement de ces trois guitares :

* Fender [American Standard Series] Stratocaster Left Handed - Black Rosewood N° Z0052435 modifiée par luthier parisien (D&G je crois) pour en faire la réplique de Blackie, la guitare de Clapton qui n'est pas fabriquée en gauchère par Fender.... donc unique ne son genre. Elle a a une marque de cigarette sur la tête et la vis du haut du micro manche ne tiens pas bien....

* Stagg [Hollow Body Series] A350LH - VS

* Alliance_ VP-05DLH

Elles représentaient ma seule fortune et j'ai 47 ans. Suis effondré.

Jean-Yves CARIOU cariou.jy suivi de gmail.com "

 

- --------- mis en ligne le 18/01/2012 --------

vol de mon saxophone Alto Selmer 80 II n° série 400018, verni gravé

il a disparu lors d'un cambriolage le 05/01/2012 à Npisy le Sec.

Il etait dans une valise Bam avec petit matériel d'accompagnement:

deux bec Selmer avec un seul couvre-bec légèrement cabossé et une seul ligature, cordon en cuir anatomique, porte anche 4 emplacement, bon d'achat du Magasin Major à Paris etc.

Merci de me contacter

Eva.Berger suivi de @wanadoo.fr

 

- --------- mis en ligne le 04/01/2012 --------

Nouveau timbre avec cornemuse dans un carnet des postes françaises consacré aux nativités : l'un des timbres représente la célèbre nativité du Maître de Flemalle conservée au musée de Dijon.

Il y aurait pu en avoir davantage car, par exemple, le cornemuseux de la nativité de Fouquet (en haut à droite) a été coupé au cadrage, de même que le berger de celle du maître du Louvre...

 

Du coup je vous ai remis une page de brols philatéliques ici : ....

 

 

- --------- mis en ligne le 26/12/2011 --------

Lo Bornat est une revue trimestrielle périgourdine bilingue dont certains numéros sont consacrés à un thème particulier. Le numéro d'octobre-novembre-décembre 2011 (n°4 de 2011 donc) est ainsi un "numero especiau" dont le sujet est la chabrette (de manière non exclusive puisqu'il y est également question de quelques cornemuses des régions voisines.

Elaboré sous la rédaction en chef de Valery Bigault (chabrettaire mais également cabrettaire,bohaire, joueur de 16 pouces ayant émargé à la Fraternelle avant de redescendre au pays et tambourinaire), il rassemble des articles signés par Eric Montbel, JL Matte, Patrice Turquet, Philippe Randonneix, Micheu Chapduelh, Joan Rigosta et Jacques Baudoin (par ordre d'apparition à l'écran). Un numéro pour une fois principalement en français (5 pages seulement en occitan) naturellement dédié à la mémoire de Thierry Boisvert.

Le prix est de 10 euros (port de 2 euros pour un numero), pour une commande de deux numeros et plus, les consulter.

Lo Bornat dau Perigord
13 rue Kleber 24000 Perigueux
lobornat suivi de @laposte.net / 05 53 07 12 12 (mercredi apres-midi ou répondeur)
http://bornat.ovh.org/

 

 

- --------- mis en ligne le 25/12/2011 (et complété par la suite) --------

Hier 24 décembre, le Père Noël (ou plutôt le facteur) remplit ma boîte aux lettres de diverses choses dont le numéro de Lo Bornat et le dernier numéro de Trad. Magazine. J'ouvre chacun d'eux avec plaisir et dans le second, bing ! Mon sourire retombe en apprenant le décès de Dominique Lalaurie que je n'avais pas revue depuis quelques années mais avec qui nous avions partagés d'excellents moments autour de la chabrette dans les années 80. Moins de 6 mois après Thierry Boisvert, c'est un peu dur à encaisser.... Curieusement le bouche à oreille,(ou plutôt internet) n'a pas fonctionné puisque son décès (malaise soudain) est survenu dans les premiers jours de décembre.

 Voir la pages spécifique sur laquelle j'ai reporté cet hommage

 

- --------- mis en ligne le 21/12/2011 --------

Un documentaire de présentation des cornemuses de 28mn qui permet d'écouter Remy Dubois expliquer le fonctionnement da la musette baroque et d'entendre jouer Jean-Pierre Van Hees (et également Remy...) :

http://www.youtube.com/watch?v=711FgpR_YvQ&feature=related

(on passera sur les approximations de la présentation voix off du début...)

 

- --------- mis en ligne le 21/12/2011 (merci David)--------

Pour revoir la fameuse scène de la cornemuse dans "Le grand blond" malheureusement tronquée de sa partie finale...

http://www.youtube.com/watch?v=_3JmRuII5uU

 

 

- --------- mis en ligne le 11/12/2011 (merci Rando) ---------

Une iconographie de cornemuse sur un support original :

http://lastresortnoirblanc.tchatcheblog.com/11028976/blog-article-detail.aspx

 

 

- --------- mis en ligne le 05/12/2011 ---------

Cinéma

Il sort un film ce mois ci qui, sous le titre "jig", parle des coulisses des concours de danse irlandaise...

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=192501.html

(addenda du 18/12/11 : mais je constate avec dépit qu'il ne passe actuellement qu'à Paris, Toulouse, Bordeaux et Montpellier)

 

Et sinon il parait que Patrick Molard joue sur la BO du film sur le Larzac qui passe actuellement

 

Si vous avez regardé Lol qui est passé récemment à la télé, vous avez peut-être remarqué qu'au fond de la classe d'anglais il y avait un écossais en carton avec un bagpipe (on doit le voir moins d'une seconde...)

 

Cela n'a rien de musical mais pour ceux qui seraient intrigués par le terme bruxellois brol utilisé sur le présent site, je les invite à regarder la bande annonce de "Mon pire cauchemard " : on y entend Benoit Poolvorde dire à son fils "Va chercher tes brols on s’casse !… "

 

- --------- mis en ligne le 20/11/2011 ---------

Comme promis, l'hommage à Thierry Boisvert fait désormais l'objet d'une page spécifique

- --------- mis en ligne le 20/11/2011 ---------

Articles "Chronique Story"

 

 

- --------- mis en ligne le 07/11/2011 ---------

Ce n'est pas tous les jours que je vous conseille de visionner une émission de TF1....

http://videos.tf1.fr/reportages/aux-enfants-de-la-belle-etoile-6536067.html

 

- --------- mis en ligne le 07/11/2011 ---------

Avis de recherche : perte d’instruments

J’ai oublié ma cornemuse ce dimanche 6 novembre 2011, dans le train international Bruxelles-Chur de 9h16. Je suis descendu à la gare d’Arlon.

Il s’agit d’une cornemuse centre-France, 16 pouces, type Béchonnet, du facteur Rémi Dubois. Elle est en ébène avec bagues en ivoirine.

.

 

Le boitier est décoré de nacre et d’ivoire. Son dessin est un modèle unique de style plutôt contemporain (voir photos en pièce jointe).

La cornemuse est munie d’un soufflet.

Dans la housse (noire, souple avec des bretelles dorsales) était également présente une flûte irlandaise en métal (low whistle) en ré de marque Overtone.

Si vous avez des informations au sujet de ces instruments, merci de me contacter au 0487/30.44.20 ou au 063/22.01.85 ; ou à l’adresse mail colin_143@hotmail.com

Merci de diffuser cette annonce au maximum, par mail ou sur facebook et autres réseaux (je n'y ai pas de compte)!

Colin Deru

 

- --------- mis en ligne le 06/10/2011 (signalé par C. Declerck sur Tradonord)---------

On en parelera moins que Steeve Jobs, : Bert Jansch est mort hier d’un cancer à 67 ans

http://www.qobuz.com/info/MAGAZINE-ACTUALITES/CHERS-DISPARUS/Bert-Jansch-est-mort61423

http://www.bertjansch.com/

Angie : http://www.youtube.com/watch?v=RqjUWJtH88c

On peut revoir en ligne le fameux documentaire "Bert Jansch-Acoustic Routes" diffusé par la BBC au début de 90's : http://workandworry.com/?p=995

 

- --------- mis en ligne le 12/09/2011 (merci Agnès)---------

L'ouvrage d'Ernest Thoinan "Les Hotteterre et les Chédeville célèbres facteurs de flutes, hautbois, bassons et musettes des XVIIème et XVIIIème siècle" est disponible en téléchargement gratuit sur le site de la BNF :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5565088r/f2.image.r=%22librairie+musicale%22.langFR

 

 

- --------- mis en ligne le 06/09/2011---------

"Message d'un ami musicien :

On nous a volé nos violons !

Ce dimanche 4 septembre entre 15h & 21h, nos instruments nous ont été dérobés dans notre véhicule,lors d'une fête familiale à Wasmes-Audemetz-Briffoeuil, entre Péruwelz et Antoing.

Aidez-nous à les retrouver ! Transmettez les descriptions,parlez-en autour de vous, zieutez sur les sites de vente en ligne, ou dans les brocantes, les académies, les magasins de musique, les luthiers, ...

Selon vos possibilités et disponibilités ! Déjà merci !

 

L'Alto de Kelein :

reconnaissable entre mille avec la tête de Mozart à la place de la volute, et des "enluminures" sur les bords du fond du violon alto...

Le fond est en une seule pièce, et des petites "lignes blanches" décorent les chevilles. Le jeu de cordes est tout nouveau !

L'Alto de Kelein sent un peu la cannelle (ou la propolis), et il a moins d'un an... il se trouvait dans une boîte rectangulaire noire avec pochette pour les partitions,bandouillère, et possibilité de bretelles ; l'intérieur de la boîte est bleu.

 

Le violon de Matthieu :

Pas de tête, mais un manche moins large et moins épais que la normale, une couleur fort sombre, plusieurs fissures partant des ouïes,ainsi qu'une trace de cassure à la base inférieure du manche. Le fond est également en une seule pièce.

L'étiquette que l'on peut voir à l'intérieur du violon indique ceci : (Je ne suis pas 100% sûr du nombre, mais c'est dans les mille quelque chose !)

CLEMENT

Champs n°1807Matthieu

Pour tout renseignement complémentaire, ou pour tout indice, n'hésitez pas à nous contacter(feelingser@hotmail.com)mais aussi et surtout la police la plus proche, au plus vite !

Quoi qu'il arrive, déjà un grand merci !"

 

- --------- mis en ligne le 05/08/2011---------

Instruments volés :

J'ai été victime d'un cambriolage + vandalisme à mon domicile... Entre autres résultats ma cornemuse suédoise de Mike York détruite... Et d'autres instruments volés. Malheureusement ils ont peu de spécificités, mais les voleurs ne sont a priori pas du tout spécialistes et pourraient bien essayer de revendre ça dans la région (braderie, net,...). Vous pouvez m'écrire à yami@no-log.org

- grande musette Centre France de Bernard Blanc, 23 pouces, bois en cormier et sac de couleur sombre, décorations gravures type sautivet, une clé posée

- musette d'étude Centre France de Rémi Dubois, 16 pouces, hautbois en palissandre (bois très foncé) et autres parties en bois exotique, décorations = bagues en ivoirine, sac de couleur sombre

- petite chalémie, origine inconnue, dans un "sac-étuis" en tissu à carreaux

- 3 tin wistle en C, Bb, couleur "argent" et D couleur "bronze"

- 1 instrument chinois, sorte de mélange entre une flûte (roseau ?) et un saxophone (anche simple en plastique) rangé dans une boîte en carton de petite taille. la perce est un peu spéciale, il y a un trou pour le petit doigt de la main gauche.

- 1 flûte en bois (genre flûte indienne...)

Ces instruments étaient rangés dans une caisse à arc rigide de couleur noire (gris à l'intérieur) : il y a encore à l'intérieur les mousses de

protection qui épouse la forme d'un arc. Il y avait aussi des autocollants sur cette caisse : ras l'front et faucheurs d'OGM

- saxophone soprano droit dans son étuis rigide acheté chez Stéphane Couturier : son discret autocollant était posé sur l’étui.

 

- --------- mis en ligne le 30/07/2011---------

Je vous ai signalé ci-dessous la présence d'un bagpipe sur un timbre du carnet Bretagne 2011 de la série de La Poste"La France comme j'aime". En fouillant sur le site de la Poste, j'ai pu constater que le carnet de la région Centre comporte un timbre avec une belle vielle, surmontée du logo des Rencontres de luthiers et maîtres sonneurs du Château d'Ars et, non pas sur un timbre, mais sur le carnet de présentation, une curieuse cornemuse...

Autres instruments repérés à partir des photos (pas très grandes) du site de la poste :

année 2011 : un diato en Aquitaine, un violon en Lorraine (à propos de la lutherie à Mirecourt), un orgue d'église en Midi-Pyrénées et des danseurs de bourrée en Limousin (apparemment sans musicien visible)

En 2010 : un accordéon ancien (Musée de Tulle probablement) sur le carnet collector Limousin

En 2009 : une cabrette non pas sur un timbre mais sur le carnet de présentation de ceux ci. Et, parmi les timbres, des danseurs de bourrées sans musicien visible.

En 2009 toujours, des musiciens style battucada sur celui des Antilles

Pour le reste voir sur http://timbres.laposte.fr/listearticles.jgi?idArbo=013&idGamme=053

- --------- mis en ligne le 30/07/2011---------

Les hasards d'eBay : 600 euros pour un tableau copié d'une carte postale c'est un peu cher tout de même...

 

- --------- mis en ligne le 23/07/2011(merci à Sergi R.) ---------

Dans la série de timbres "La France comme j'aime"

Carnet « Fêtes et Traditions de nos régions » Région Ouest

figure un timbre sur la fête des brodeuses sur lequel on aperçoit un bout de cornemuse... Le timbre corse dans la même série est consacré au chant corse

- --------- mis en ligne le 23/07/2011(merci à Pascal J.) ---------

On peut entendre de la gaida sur la bande annnonce du film bulgare Amnistie sorit début juillet qui bénéficie par ailleurs de bonne critiques

Voir la bande annonce sur : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19222369&cfilm=189711.html

 

- --------- mis en ligne le 22/07/2011 ---------

Une petite citation, pas directement musicale, mais il y a tout de même tellement de personnes concernées dans notre milieu :

"Bienheureux les fêlés, car ils laisseront passer la lumière." Michel Audiard (sur internet, une page attribue cette citation à la philosophie taoïste, je suis un peu sceptique...)

 

 

- --------- mis en ligne le 22/07/2011 ---------

Les photos prises au château d'Ars par Frédéric Vigouroux sont déjà en ligne sur :

http://vigxf.free.fr/ars/

Les miennes viendront plus tard...

 

- --------- mis en ligne le 22/07/2011 ---------

Un timbre cornemuse sur le carnet régional dédié à la Bretagne : voir sur http://timbres.laposte.fr/detailarticle.jgi?idCarac=&idGamme=053&idArbo=013&page=4&index=1&idArticle=2111906

 

 

- --------- mis en ligne le 21/07/2011 (merci à David B.) ---------

Cinéma : Voici un sac de gaida bulgare pour lequel un mélassage ne suffira pas...

http://www.youtube.com/watch?v=MXfwYEh-GRU&feature=related

 

- --------- mis en ligne le 05/05/2011 ---------


Un peu de nostalgie avec quelques photos de St-Chartier 1993 sur le présent site...

 

- --------- mis en ligne le 19/04/2011 ---------

Pour les plus jeunes d'entre vous (sic !) : http://www.boowakwala.com/cornemuses/cornemuses.html

 

 

- --------- mis en ligne le 13/04/2011 (merci Christian sur Tradonord...)---------

De belles archives des années 80 sur le site de l'INA, que ce soit, par exemple en Pays Gallo avec Baron et Anneix : http://www.ina.fr/video/RXC00000919/chants-et-danses-gallo.fr.html

ou même un peu antérieurement (1967) à Rennes

http://www.ina.fr/art-et-culture/arts-du-spectacle/video/RXF03029210/un-bal-breton-a-nantes-ou-le-folklore-vivant.fr.html (les deux sonneurs ont été identifiés par Kristian Morvan à qui j'avais posé la question :: Jean-Claude Jégat (bombarde) et Fernand Gy (biniou).)

 

ou une très sympathique série en 4 épisodes sur les groupes du Nord-Pas-de Calais :

http://www.ina.fr/video/RCC9109265086/musique-populaire-1ere-partie-les-bons-z-enfants-d-etaples.fr.html

 et plein d'autres choses à chercher... et trouver...

 

- --------- mis en ligne le 09/04/2011 (merci Plouch...)---------

Une perle : l'inventaire des hautbois du Languedoc par Pierre Laurence, le bouquin entier en pdf : http://www.culture.gouv.fr/mpe/recherche/pdf/AFR_2.pdf

 

- --------- mis en ligne le 09/04/2011 (merci Agnès)---------

Une bonne adresse pour travailler ses ornements irlandais, avec les démos audios correspondantes : http://irishflute.free.fr/?page_id=84

 

- --------- mis en ligne le 28/03/2011 ---------

Un peu d'humour en vidéo avec Carrington-Brown et son violoncelle-cornemuse : http://www.youtube.com/watch?v=sPUU33yJ77I

 

- --------- mis en ligne le 23/03/2011 (merci à Pascal J.)---------

Ce n'est pas tous les jours que l'on parle foot ici :

http://www.alaculotte.com/4903/2011/03/23/darius-cornemuse

 

- --------- mis en ligne le 22/03/2011 ---------

Le site internet de Muzikaciné dédié aux ciné-concerts de Benjamin Macke :

http://www.muzikacine.fr

Le Ciné-concert de Poche à destination notamment des particuliers souhaitant organiser un petit ciné-concert chez eux, Muzikaciné à l'Ecole, ciné-concert pédagogique pour les scolaires. Ciné-concert sur Les Trois Lumières de Fritz Lang et bientôt d'autres projets...

 

- --------- mis en ligne le 21/03/2011 ---------

Le blog de René Pierre sur les anciens facteurs d'instruments et marchands de musique de l'Est de la France http://facteursetmarchandsdemusique.blogspot.com/

 

- --------- mis en ligne le 13/03/2011 ---------

Ce n'est pas tous les jours que l'on peut voir trois nouvelles photos anciennes de joueurs de veuze alors allez vite jeter un coup d'oeil à cette page du blog de Christian Morvan :

http://musik-e-breizh.over-blog.com/pages/Le_voyage_en_Bretagne_de_Fortune_du_Boisgobey-3036555.html

 

- --------- mis en ligne le 28/02/2011 ---------

"Yannick, champion de Bretagne de bombarde, est noir. Est-ce un problème ?"

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hDyZ0hIqTL-v7vbzdVsa56_bLHRw?docId=CNG.82a91b0be776dc3c08ac27c904f6a40d.01

 

- --------- mis en ligne le 21/02/2011 ---------

Citations "de la semaine" : (L'action se déroule dans les années 1950, à Montedidio, quartier sur les hauteurs de Naples)

« Le mois de Noël est bientôt là, à Montedidio les joueurs de musette montent dans la journée. »

Erri De Luca, « Montedidio », page 103.

« Entre temps, d’une maison voisine commence une chanson de joueurs de musette, une famille les a appelés pour faire un peu de musique, elle nous arrive distinctement, dans cette maison, elle est sûrement si forte qu’il doit falloir se protéger les oreilles. »

Erri De Luca, « Montedidio », page 159

 

- --------- mis en ligne le 31/01/2011 ---------

"Bonjour,

"Je m'appelle Jérémie Mignotte et je me suis fait volé mon sac avec notamment mes deux flûtes traversières dedans à la Gare de Bruxelles Midi le mardi 25 janvier dernier.

Un dépôt de plainte est enregistré à la Police de Bruxelles et j’ai tous les papiers prouvant que ces objets m’appartiennent (factures, estimations etc…).

Merci d'avance de bien vouloir relayer cette info à tous vos contacts mails, facebook, myspace, twitter etc... et de me contacter de toute urgence si vous parvenez à les identifier.

Descriptions :

- une flûte traversière en bois, de couleur noire, clés en argent, de marque ABELL, numéro 58.
Le logo est une cloche, le nom du luthier ("Abell") est gravé dessus ainsi que le nom de sa ville : "Ashville" (www.abellflute.com)
Elle porte le numéro 58 et est en excellent état (il y un autre numéro sur l'embouchure aussi, mais je ne m'en souviens plus précisément, dans les 200/260 de mémoire...).
Si elle n’a pas été arraché, il y a également une étiquette avec mon nom collé au dos de la boîte (en cuir noir).
Le système de fermeture de la boîte a été réparé, les deux loquets ne sont plus identiques (un "doré", un "argenté").
Le tout est dans une housse nylon noire, intérieur « peau de chèvre ».

- une flûte traversière alto en métal (couleur gris argent) de marque SANKYO, modèle "PRIMA", numéro 5820 ; c'est grosse flûte traversière, plus longue et plus large qu'une flûte classique, avec plus de clés et des plateaux pleins uniquement.
C'est un vieux modèle des années 70/80, dans une boîte usée, entourée d’une vieille housse en nylon marron, lanières cassées ; les clés sont "piquées" par endroit à cause de l'usure, l'embouchure a des légères marques de chocs et les tampons sont en cuir, ce qui l’identifie immédiatement (rarissime).

Ce sont deux modèles relativement rares et très faciles à repérer (couleur, matière, taille etc…), très différents des autres flûtes traversières « classiques » en argent ou maillechort.

Je m’en remet à vous… d’avance merci infiniment.

Jérémie MIGNOTTE

mail : jeremie.mignotte suivi de @free.fr http://www.myspace.com/jeremiemignotte tel : 00 33 (0) 6 14 97 37 19

Vous pouvez aussi joindre directement Anne Niepold sur Bruxelles : mail : anne.niepold suivi de @skynet.be tél. : 00 32 496 41 84 94

 

- --------- mis en ligne le 11/01/2011 ---------

Citation tirée d'une annonce du Bon Coin pour une colocation sur Lille :

"Vu le nombre de réponses que je vais recevoir, décrivez vous, racontez moi votre vie, vos expériences, vos hobbies, si vous jouez de la cornemuse ou si vous faites des claquettes!! Bref dites nous tout!!!Enfin presque....:P"

- --------- mis en ligne le 08/01/2011 ---------

Citation : "Il manque quelquechose... un son de biniou.... biniou.... de canard malade..."

Djamel Debouze dans son DVD 2010

 

- --------- mis en ligne le 07/01/2011 ---------

"Bonjour, je vous signale que j'ai été cambriolée hier chez moi dans Paris (19e arrondissement). On m'a volé une Flûte traversière MURAMATSU en argent Numéro 60497 et un Piccolo AUGUST RICHARD HAMMIG en ébène Numéro 7061. Si l'on essaie de vous la revendre, si vous en entendez parler, contactez-moi.

Merci d'avance.

Marion Constant (06 14 57 40 38 marion.constant suivi de @yahoo.fr )

 

- --------- mis en ligne le 05/01/2011 (merci à Marie-France Z..)----------

Lu dans la revue "Tout tango" (revue montpelliéraine) (n° 26 de janvier-mars 2011) un article signé Eric Schmitt, intitulé "barrés grave !" où l'on trouve ce paragraphe :

 

Le contexte : 1914-1918. La guerre fait rage. La vie mondaine est descendue de Paris vers Nice, mais Deauville accueille encore quelques irréductibles. C'est également le lieu de repos des troupes anglaises et écossaises; et ce témoignage étonnant : "On danse pourtant le tango à Deauville. Mais il faut se lever à cinq heures du matin pour voir cela, en plein jour, sur la plage. A cette heure matinale, tout le camp anglais, qui vit sur la colline, descend en costumes de highlanders sur le sable et prend son quotidien bain de mer. La plupart sont des convalescents. Et pour "la réaction", au lieu de boire l'apéritif, ils dansent, entre eux. Et ils dansent quoi ? Horror ingens [comble de l'horreur] : le tango, le subversif tango joué par le bag-piper de la compagnie ! Ah ! sur cette plage normande, dans le petit matin, cet air argentin beuglé par un instrument d'Ecosse, devant cinquante couples masculins en peignoirs, ou une serviette jetée sur les épaules... Un pas en avant, deux pas en arrière... C'est le tango, tango de guerre, tango triste, malgré les jeunes figures rieuses de toutes leurs longues dents britanniques !...)

 

La note en bas de page mentionnne que ce petit texte est tiré de l'ouvrage : "L'Epoque Tango tome 2 : le Bonnet rose, la vie mondaine pendant la guerre. - par MICHEL (Georges-Michel), édité en 1920. Aucune info sur l'éditeur.

 

- --------- mis en ligne le 05/01/2011 (merci à Pascal J.)----------

« Pour couvrir mes pensées, je me mets à chanter une vieilles chanson de Noël et de joueurs de musette. »

Erri De Luca, « Trois chevaux », page 124.

   

- --------- mis en ligne le 23/12/2010 ----------

Une petite citation piégée à deviner :

"Moults estoient venus aveq leurs intstrumentz et on ne comptoit point musettes, tamborz, fleutes de toute taïe, viheslles, rebecs, sonnaïes, trompes, espinettes ou encore petitz souffletz alamandz que l'on estire et comprime alternativement."

Réponse ici

 

- --------- mis en ligne le 16/12/2010 (merci Micheline)-----------

Un dessin humoristique d'actualité dans le journal belge Le Soir : http://mediatheque.lesoir.be/v/le_kroll/100dec1610.jpg.html

 

- --------- mis en ligne le 12/12/2010 -----------

Imaginez-vous en 1962 en train de choisir un accordéon à partir des courriers et dépliants des fabricants et revendeurs français : je vous ai préparé toutes les pièces sur mon autre site à l'adresse : http://jeanluc.matte.free.fr/articles/typologie/accord/masson/intromasson.htm

 

- --------- mis en ligne le 01/12/2010 -----------

Cherchez la cornemuse sur http://www.vatican.va/various/cappelle/sistina_vr/index.html (attention ce n'est pas facile, on la repère d'abord par son contexte...)

L'auteur de cette page a, paraît-il, mis 3 ans pour réaliser cette présentation....

- Ouvrir complètement l'image (cela peut prendre un peu de temps)

- Cliquer avec la souris sur l'image en se déplaçant à droite où à gauche (attention le mouvement est inversé par rapport à de nombreux autres logiciels et sites où l'on se déplace avec une petite main)

- en bas à gauche il y a un + et un - pour agrandir ou réduire l'image ou agissez avec la roulette de votre souris

Je n'ai pas réussi toutefois à voir en détail tout le plafond...

 

- --------- mis en ligne le 29/11/2010 -----------

Amateurs de vraies bourrées d'Auvergne (et même du Morvan), je vous recommande de prendre le temps d'aller regarder les différentes vidéos mises en ligne par l'AMTA sur la page http://www.patrimoine-oral-massif-central.fr/spip.php?rubrique12 et sa suivante

 

- --------- mis en ligne le 29/11/2010 -----------

Rappel : pas mal d'instruments volés ci-dessous, je n'archive sur ma page à ce sujet que les cornemuses, mais je fais figurer les autres instruments sur la présente page et je collabore sur ce sujet avec Ruprecht Niepold qui tient une page complète sur http://www.sons-et-couleurs.eu/volsover.htm

 

- --------- mis en ligne le 29/11/2010 -----------

Vol par effraction dans une voiture d'un jeu de clarinettes Hammerschmitt, à Leonding (près de Linz, Autriche)

Le jeu se compose des instruments suivants:

* Clarinette Si b, modèle "12 Wien" (actuellement OH 320), année de fabrication: 1986, excellent état, sans numéro de serie

* Clarinette La, modèle "12 Wien" (actuellement OH 320), année de fabrication: 1989, numéro de serie 891314

Le jeu d'instruments se trouvait dans un étui commun BAM de couleur bleu. La valeur de ces instruments est de l'ordre de 14 000 EUR.

Contact: Roland Pichler

roland-pichler suivi de @aon.at

tél: +0043 650 8236000

 

-------- mis en ligne le 29/11/2010 -----------

"(..) Vol de mon sac contenant une flûte traversière, à la Gare de Lyon à Paris lundi 15 novembre 2010.

Flûte traversière Kotato & Fukushima n° 604

tête, corps et patte en or 14 K

clés et cheminées en argent

patte de si

plateaux creux en ligne

Étui rigide noir, intérieur bleu.

Housse matelassée avec motif fleuri brodé sur le côté supérieur et côté inférieur noir

Yuko Sugiyama

0033 661543305

duosugiyama suivi de @free.fr

 

--------- mis en ligne le 28/11/2010 -----------

" J’ai été victime le samedi 20 novembre 2010 d’un cambriolage où on m’a dérobé, entre autre une guitare Fender Stratocaster USA 50 ème anniversaire de couleur bordeaux.

Son n° de série est le suivant : N543359.

Je suis toujours en possession de ses documents de certification.

Grâce à ses références, s’il m’était possible d’avoir la moindre info sur elle, je pourrais peut-être retrouver tout le reste de mon matériel professionnel qui me laisse quasiment au chômage.

En vous remerciant.

Salutations.

didier.schepens suivi de @live.be "

 

--------- mis en ligne le 28/11/2010 -----------

Infolk60 http://www.infolk60.fr est un agenda des bals folks, fest-noz et autres rendez-vous de danse et musique traditionnelle en Picardie et dans les régions limitrophes.

Avec une newsletter mensuelle pour recevoir l'agenda du mois, sur simple demande à infolk60 suivi de @free.fr

 

--------- mis en ligne le 27/11/2010 -----------

Un facteur de veuzes "cornemuses médiévales" installé en Pays Nantais et dont je viens d'apprendre l'existence par hasard... (et pourtant il figure déjà sur la fameuse photo de groupe de la renaissance de la veuze en 1976) : Jean-Paul Bréteché

http://atelier-breteche.com

http://www.youtube.com/watch?v=LkrlmLFNleo

 

--------- mis en ligne le 26/11/2010 -----------

"Nous sommes heureux de vous annoncer l'agrandissement de notre bibliothèque musicale en ligne de mélodies traditionnelles.

Aux 2824 mélodies déjà présentes (Achille Millien, Barbillat Touraine, Bouillet, Stramoy et Barbotin), sont venues s'en ajouter 591 : Stramoy (Nivernais), Gauthier-Villars (Bourbonnais), Vincent d'Indy (Vivarais), Hugues Lapaire (Berry) et Montel et Lambert (Languedoc).

Vous pouvez consulter tout cela, ainsi que la présentation de nos productions, sur

 http://aepem.com

 

--------- mis en ligne le 22/11/2010 -----------

Bonjour

Je vous contacte aujourd'hui suite au vol de plusieurs instruments dans notre atelier de Shrewsbury, Angleterre.

Il s'agit principalement d'un violoncelle de ma fabrication, etiquete, "Elodie EGRET, Bourg-La-Reine, France, 2008" en photo (pas terribles...) n2667 - 2668 - 5050 Modele Strad, vernis a l'huile orange-rouge, grosses flammes sur le dos

Un violon 4/4 "Henri Tribout - Nantes - 1924"

Un violon 4/4 Mirecourt, vernis orange-brun, filete, tout petit coins, bords fins, nouvelle barre d'harmonie et tasseau du haut.

Les autres instruments ne valent pas la peine d'etre mentiones.

Si qui que se soit venait a trouver un de ces instruments, merci de contacter la police locale et Elodie Egret, soit en Angleterre directement au 0044 1743 367 458 ou au 0044 1743 365 826, alternativement, contactez Philippe Miteran et Florence Bigorgne aux Luthiers Du Quatuor a Bourg-La-Reine au 01 46 64 34 96.

Je vous remercie de votre aide,

Elodie Egret
Forte Strings
13 Frankwell
Shrewsbury
SY3 8JY
Angleterre
0044+ (0)1743 367 458

 

--------- mis en ligne le 08/11/2010 -----------

Félicitations à nos collègues angevins ("Angers en Chansons")qui ont oeuvré à relever le niveau musical des manifs qui, il faut bien le reconnaître, ne vole souvent plus très haut de nos jours...

http://www.youtube.com/watch?v=jqMzVsCzJz4

 

--------- mis en ligne le 07/11/2010 -----------

"Derrière les arches, des silhouettes bougeaient au rythme endiablé de la musique qui venait de déchirer le silence. Azhure n'avait jamais rien entendu de tel, que ce fut lors de la Réunion ou sur le mont Serre-Pique. En général, les Icarii chantaient a capella ou en s'accompagnant sur une harpe. Ce soir, des cornemuses donnaient un concert. Une musique avar dont ignorait jusqu'à l'existence. Stimulés par ces accords entraînants, des hommes et des femmes commencèrent à danser. Des fourmis dans les jambes, Azhure allait se lever pour les imiter quand la musique cessa brusquement." P. 163

"Au rythme des cornemuses, dont le concert avait repris, les deux femmes commencèrent à danser. Plus douce et lancinante, la mélodie des instruments à vent était accompagnée d'un discret roulement de tambour qui semblait faire écho aux battements du coeur d'Azhure. Un instant ce son lointain la fit penser au bruit insistant du ressac sur une plage de galets." P.64

in Sara Douglass "La Trilogie d'Axis", tome 2 "Envoûteur", titre orignal "Enchanter" 1996

 

--------- mis en ligne le 03/11/2010 -----------

"Tomme fraiche productions" : joli nom pour ce site qui vient d'ouvrir et qui présente divers groupes auvergnats dont le duo "Roche-Breugnot", Le Comité, L'Effet du logis, 37,2° à l'ombre etc... C'est à dire les différentes formations ou oeuvre François Breugnot

http://web.me.com/tommefraiche/tommefraicheprod.com/Accueil.html

 

--------- mis en ligne le 31/10/2010 -----------

Très belle photo d'un musicien albanais (même si sa cornemuse me semble bien être une kaba gaida bulgare)

http://www.flickr.com/photos/lassi_kurkijarvi/2811348838/

Mais vous pouvez également consulter cette page qui semble sans fin avec beaucoup de bagpipes mais également quelques cornemuses plus originales et un peu d'iconographie. En tout cas une majorité de très beaux clichés...

http://www.flickriver.com/search/bagpipe/

 

--------- mis en ligne le 31/10/2010 -----------

Cinq dessins sympas avec cornemuse à partir de la page :

http://www.clipartof.com/details/clipart/62290.html

 

--------- mis en ligne le 12/10/2010 -----------

Le site de Dominique Manchon (polyphonies pour cornemuses) vient de retrouver un nouvel hébergeur et, donc, une nouvelle adresse :

http://dmanchon63.comyr.com/

 

--------- mis en ligne le 26/09/2010 -----------

Citation :

Quand je regarde ces paysages, j’entends la musique qui s’accorde avec. La puissance et la gravité qui y sont inscrites se retrouvent dans la musique. Cela semble à la fois très ancré, très terrien et léger comme « les bons danseurs de bourrée » !!!

Réponse sur : http://lafeuilleamta.fr/?p=6704

--------- mis en ligne le 22/09/2010 -----------

Deux petites vidéos :

- le stage d'été des Brayauds : http://www.youtube.com/watch?v=0av5XElBkn4&feature=fvwk

- la Frat au château de Chateaubriant : http://webtv.hds-video.net/video/iLyROoaf8-AT.html

 

--------- mis en ligne le 21/09/2010 -----------

A lire sur internet : Compte-rendu des Tables-rondes animées lors des Deuxièmes Rencontres de lutherie et de musique médiévales de Largentière
12 – 13 – 14 – 15 août 2010

par Christian Brassy

http://brassy.peewi.org/apemutam/IMG/pdf/tables_rondes_largentiere2010.pdf

 

--------- mis en ligne le 21/09/2010 -----------

Ce n'est plus tout récent mais bon, visiblement elle n'est pas encore réapparue :

"Vol d'une flûte le 14 novembre 2009

Flûte traversière Straubinger, tamponnage Straubinger N°303, argent, cheminées soudées, patte d'ut.

Tête Yamaha argent (basique).

N° de déclaration de vol à la police : 02407 02238 2009

Contact : ness_69330 suivi de @hotmail.com"

 

--------- mis en ligne le 12/09/2010 -----------

Quelques pages avec de belles photos et un extrait sonore, sur la cornemuse géorgienne gudastviri. en voici la version avec traduction automatique, une traduction qui a encore bien des progrès à faire pour perdre son comique involontaire http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://www.openmuseum.org/museum/show/28

--------- mis en ligne le 10/09/2010 -----------

Utilisateurs de Firefox, vous pouvez l'habiller avec un bagpiper : http://www.getpersonas.com/en-US/persona/193187

ou avec un pipe band en concert : http://www.getpersonas.com/en-US/persona/89228

 

--------- mis en ligne le 03/09/2010 ----------

Vol de deux instruments à Montpellier le 30/08/2010, instruments volés dans une voiture dans un parking gardé.

Une Guitare Ramirez Concert de Flamenco avec des chevilles, modèle de 1982

Un Cavaquinho (petite guitare brésilienne) Rozini, acheté cet été au Brésil.

Si vous voyez ces instruments, merci de contacter Lourival Silvestre (lourivalsilvestre suivi de @free.fr)

 

--------- mis en ligne le 30/08/2010 (merci Pascal) ----------

John, jouait de la cornemuse, dans le dessin animé "Garfield & Cie".

C'était sur France 3 à 9h40, le 20 août 2010. Reste à attendre que cela repasse pour ceux qui l'ont raté...

 

--------- mis en ligne le 28/08/2010 ----------

Le yéti du Loch Ness : http://www.youtube.com/watch?v=OZwXgDqBvYU

 

--------- mis en ligne le 27/08/2010 ----------

Bill Millin, le fort justement célèbre piper du débarquement (6 juin 44) est décédé ce 189 août à l'âge de 88 ans. On trouve toujours facilement son autobiographie relative à cette époque sur eBay et sans doute sur d'autres sites de ventes de livres.

Ci-dessous 2 photos prises à St-Chartier 2004 (clichés JL. Matte droits réservés)

 

Un projet consistant à récolter des fonds pour honorer le Piper Bill Millin en érigeant une statue à son effigie

est présenté sur le site officiel : http://ddaypiperbillmillin.over-blog.com/. Ce projet visait à ériger cette statue de son vivant... je suppose qu'il continue tout de même....

--------- mis en ligne le 11/08/2010 ----------

RDM-Edition vend via eBay, des rééditions CD de vieux vinyls,à 4.99 euros, dont un des Thiaulins de Lignières, avec Gaston Guillemin à la vielle ainsi que Michèle Fromenteau alors jeune vielleuse etc...

http://stores.ebay.fr/RDM-Edition_CD-Regions-de-France_W0QQ_fsubZ18766076QQ_sidZ719915896QQ_trksidZp4634Q2ec0Q2em322

 

--------- mis en ligne le 26/07/2010 ----------

Mise en ligne du site de mon épouse Catherine Matte sur ses travaux d'enluminure et de calligraphie ancienne et contemporaine (avec naturellement des cornemuses de ci de là....). Et si c'est mon prénom qui figure dans le nom du site, c'est tout à fait involontaire....

http://perso.numericable.fr/jean.luc.matte/

 

--------- mis en ligne le 24/07/2010 ----------

Les pages de Daniel Cartron proposant une notation des ornements de cornemuses http://cartron.org/spip.php?article36&artpage=1

--------- mis en ligne le 29/06/2010 ----------

Un peu de musette (baroque) dans ce monde de brutes :

http://www.youtube.com/watch?v=WFsmBmdB9pQ

http://www.youtube.com/watch?v=ZUYy6ymPSuo&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=pTlmE7lKmSU&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=RMcRMrj4Y-Q&feature=related

 

--------- mis en ligne le 18/06/2010 ----------

" On annonce qu'au cours de récentes fouilles opérées en Egypte, Un M.Flinders Pétrie aurait découvert, dans une tombe féminine, entre autres objets, une flûte double égyptienne. Récemment, à Londres, devant un auditoire choisi, cet artiste auraitexécuté divers merceaux sur l'instrument en question, dont l'âge respectable ne représenterait pas moins de trois mille années. Si les renseignements publiés à ce sujet sont exacts, le son de cette flûte antique, au lieu de ressembler à celui de la flûte moderne, se rapprocherait de celui de l'instrument connu en Italie sous le nom de zampogna. D'autre part, on fait cette remarque intéressante, que les diverses notes de son échelle sont identiques à celle de la gamme européenne moderne, cequi prouverait que notre système musical était connu des anciens Egyptiens. "

in Le Menestrel

MONDE MUSICAL

MUSIQUE ET THÉATEES

57ème ANNÉE — 1891

Voir sur http://www.archive.org/stream/lemnestrel57pari/lemnestrel57pari_djvu.txt

 

--------- mis en ligne le 17/06/2010 ----------

Il y a dix ans exactement, j'envoyais mes premières infosmumuses à une vingtaine de musiciens de mes connaissances...

...et il y a un peu moins d'un an, au grand désespoir de pas mal de mes lecteurs, faute de temps disponible, j'arrêtais les envois hebdomadaires pour ne plus laisser que cette page nettement moins fournie, mais sur laquelle, j'espère que vous piochez de temps à autre des infos utiles

 

--------- mis en ligne le 06/06/2010 ----------

Vidéo : voir ISTÒRIA : « Adios e Espanha »

Reportage : Myriam François et Clément Alet

A l’occasion de la commémoration des 70 ans de la retirada, trois musiciens d’une même famille se rassemblent autour de la création d’un ciné-concert à partir du documentaire « Mourir à Madrid » réalisé par Frédéric Rossif. Xavier Vidal choisit les extraits du film les plus propices à un accompagnement musical. Avec son frère Rémi Vidal et son neveu Guillaume Lopez, ils composent ensemble l’accompagnement musical de ces images. Ensemble, ils improvisent et la diversité des instruments les mènent sur de nouveaux chemins musicaux, un moyen pour eux de sortir de leur monde musical habituel. Au-delà de l’aventure musicale, c’est l’occasion de rendre hommage à leur famille, réfugiés de la guerre d’Espagne pour le côté Vidal et réfugiés économiques pour le côté Lopez : une histoire de gens d’ici. A l’heure du Ministère de l’Intégration, ce sujet nous démontre qu’une intégration réussie existe et apporte un métissage culturel riche de création.

http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=m31a_vap&video_number=0

--------- mis en ligne le 02/06/2010 ----------

La semaine dernière Juana Etchegoin s'est fait volé à Pau (entre autre instrument) son tambourin à cordes

Il se peut que vous le trouviez à la revente

voici qq photos

Un petit détail de plus, derrière le tambourin une phrase est gravée :

"Pas de peuple sans langue,
pas de langue sans culture
pas de culture sans musique "

n'hésitez pas à la contacter si vous le voyez et diffusez l'info

juana.etchegoin-menestrersgascons suivi de @orange.fr

 

 

--------- mis en ligne le 28/05/2010 (merci Vincent)-----------

La version audio (libre) des "Maîtres Sonneurs" de G. Sand :

http://librivox.org/les-maitres-sonneurs-by-georges-sand-1001/

  

--------- mis en ligne le 14/05/2010 -----------

Cinéma toujours : il y a de la cornemuse dans le Robin des bois de Ridley Scott qui vient de sortir en salle en même temps qu'au festival de Cannes (mais pas trace dans la bande annonces)

 

--------- mis en ligne le 11/05/2010 -----------

Deux superbes clichés inédits de bourrées avec cabrettaires signalés du site Archives Cantal cités par "Jean Siane" sur le Forum cabrette

http://archives.cantal.fr/?id=viewer&doc=accounts%2Fmnesys_ad15%2Fdatas%2Fir%2FS%C3%A9ries%20th%C3%A9matiques%2FDocuments%20figur%C3%A9s%2FFRAD015_30_FI.xml&page_ref=5625&lot_num=1&img_num=1&index_in_visu=

et

http://archives.cantal.fr/?id=viewer&doc=accounts%2Fmnesys_ad15%2Fdatas%2Fir%2FS%C3%A9ries%20th%C3%A9matiques%2FDocuments%20figur%C3%A9s%2FFRAD015_30_FI.xml&page_ref=12159&lot_num=1&img_num=1&index_in_visu=

Il y a d'autres cornemuses sur ce site mais ceux là sont mes deux clichés préférés (parce qu'inédits à ma connaissance et pour la qualité des photos...

 

--------- mis en ligne le 08/05/2010 (merci Pascal...)-----------

Une intéressante page qui vous permettra de vous accorder en non tempéré avec votre accordeur électronique même si celui-ci ne semble conçu que pour la gamme tempérée...

http://www.pipingup.com/echelle-timbre-harmonique-vibration-cornemuse-oreille-gamme-octave.php

 

--------- mis en ligne le 04/05/2010 et le 05/05/2010 -----------

Les Dweebies arrivent chez Cocktail : voir sur http://www.trictrac.net/index.php3?id=jeux&rub=actualite&inf=detail&ref=8703

 et voir également le roi des nains de Bruno Faidutti sur

http://www.trictrac.net/index.php3?id=jeux&rub=actualite&inf=detail&ref=8710

  

--------- mis en ligne le 27/04/2010 (merci à Christian sur Tradonord)-----------

Perspective historique sur les compositeurs dans les traditions écossaise, irlandaise et québécoise, par DUVAL Jean

Cet article brosse un portrait historique des compositeurs dans les traditions musicales écossaise, irlandaise et québécoise. Il s¹agit d¹un résumé d¹une partie du mémoire de maîtrise de Jean Duval, déposé à l¹Université de Montréal et intitulé Singularités et similarités chez les compositeurs de musique traditionnelle québécoise, écossaise et irlandaise.

http://www.mnemo.qc.ca/spip/spip.php?article159

 

 --------- mis en ligne le 22/04/2010 -----------

Répertoire : Timbres et fredons du XVIIIe siècle pour la chabrette

Jean-Marc Delaunay, animateur au CRMTL, propose un choix de 44 mélodies extraites d’un recueil de théâtre chanté du XVIIIe siècle : « Les Parodies du Nouveau Théâtre Italien » (édition de 1738). Ces airs, parfois apparentés au répertoire traditionnel, ont été choisis pour alimenter le répertoire actuel de la chabrette limousine, et pour susciter la curiosité sur des sources musicales encore peu connues des musiciens.

On en trouvera les partitions en différentes tonalités et interprétations à la chabrette en mp3 à l'adresse http://www.crmtl.fr/spip.php?article252#PJM.

--------- mis en ligne le 22/04/2010 -----------

.

Rappel citation (entre autres) tirée de Notre Imogène" , 1969 ed. Club des Masques non datée "Fergus McIntrie était là aussi et avait apporté son bagpipe. Il jouait avec infiniment de sentiment "Annie Laurie", la chanson qui met de la tendresse au coeur de tous les gars de Kirkcudbrightshire et faisait pleurer Janet dans le whisky de son époux" Rappelons que cette série de romans se déroule en Ecosse et non pas en Bretagne comme la série télévisée, le film semble bien avoir rétabli cette localisation d'origine...

Les critiques de ce film sont catastrophiques mais vous pouvez tout de même apprécier les 20 premières secondes de la bande annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18975723&cfilm=137188.html

--------- mis en ligne le 17/04/2010 -----------

Une gravure XIXème à aller voir sur la page :

http://www.expertissim.com/aquatinte-apres-carle-vernet-joueur-cornemuse_o1221009.html

et, sur le même site, ce couple d'angelots en bronze :;

http://www.expertissim.com/couple-of-bronze-cupids-19th-century_o1621009.html

 

 --------- mis en ligne le 13/04/2010 -----------

Vol d'un Quanun le 9 avril 2010 à Bruxelles, par efraction de voiture.

Contact:
Osama Abdulrasol
tel: +32 479 287366
osart11 suivi de @gmail.com

---------- mis en ligne le 11/04/2010 -----------

Une petite citation, parce que cela fait longtemps que je ne vous en ai pas proposé...

"Un bal cajun sans un accordéon, ce serait presque la même chose comme se marier sans une femme, ça existe pas"

Ce n'est pas vraiment difficile : Réponse ici, avec une vidéo en prime (et la possibilité de lire autres citations proposées de puis le début de l'année et retirées de la présente page)...

 

--------- mis en ligne le 03/04/2010 -----------

"J'ai perdu ma flute traversière le mardi 16 mars dans le rer ou à la gare de sainte geneviève des bois (91).

Il s'agit du modèle ms95 de la marque miyazawa (tête d'argent). Elle a été achetée neuve en 1995 à Niort (79), payée 17000 F à l'époque. La flute n'a jamais été révisée, ni nettoyée ni retamponnée depuis son achat. Elle est toujours en très bon état malgré plusieurs rayures sur les clés notamment.

Elle est toujours dans son étui d'origine de couleur marron à l'intérieur et à l'extérieur. Il est en très bon état, les coins sont juste légèrement abîmés.

L'étui est rangé dans une housse noire neuve achetée en sept 2009 chez cadinot (marque altieri il me semble). La housse possède une pochette extérieure qui contient normalement deux chiffons (un en gaze blanc pour l'intérieur, un jaune d'origine pour l'extérieur et un écouvillon en bois clair.

Merci de me contacter au cas où quelqu'un vous apporterait une flute qui correspond à cette description. Je n'ai malheureusement pas noté le numéro de série et il n'est pas sur la facture.

Sophie Moreau
0633989075
0160848315
sofi_moreau suivi de @yahoo.fr"

 

--------- mis en ligne le 27/03/2010 -----------

Le blog d'un bohaire qui explique comment il a tourné lui même sa boha : http://carreredidier.blog4ever.com/blog/photo-51973.html

 

--------- mis en ligne le 25/03/2010 -----------

David Bourger vient de mettre en ligne toutes ses archives dessinées sur le blog http://mesvieuxdessins.blog4ever.com/blog/index-393283.html

 

--------- mis en ligne le 07/03/2010 -----------

 

Le monde de la cabrette est en deuil suite à la disparition du cabrettaire et facteur Jean-François Coto qui sera enterré sera enterré lundi 8 mars à Carmaux (c'était un ancien mineur).

 

--------- mis en ligne le 06/03/2010 (merci David)-----------

Christian Carpentier, cabrettaire limousin au 13h de TF1
Voir la vidéo sur : http://videos.tf1.fr/jt-13h/la-cabrette-vous-connaissez-5757452.html

 

--------- mis en ligne le 28/02/2010 -----------

Une fois n'est pas coutume, je vous signale une interprétation d'un morceau dont je suis l'auteur (et sur lequel Dominique Manchon a mis ses harmonies). Vous l'avez peut-être déjà entendue sur le CD d'Avalanche Cie, en voici une version par un jeune cornemuseux du nord de l'Allemagne, réalisée vraisemblablement en multipistes et illustrée par un visuel un peu déroutant au début mais qui colle bien avec l'ambiance du morceau...

http://www.youtube.com/watch?v=7Gt91dSkGtw&feature=channel

 

--------- mis en ligne le 21/02/2010 -----------

Une méthode de facture d'anches de Norhtumbrian pipe, toute en photo et mise en page de façon à être imprimable (parce que tailler des anches au dessus de son clavier d'ordi ce ne doit pas être l'idéal...)

http://www.evansbagpipes.co.uk/pipes/reedmake/chant.htm

 

--------- mis en ligne le 18/02/2010 (merci David)------------

Vidéo cinématographico-gaido-bulgare avec un son de bourdons qui décoiffe :
http://www.youtube.com/watch?v=KyertOxCnGk&feature=related

  

--------- mis en ligne le 16/02/2010 ------------

 Lien vers la vidéo France 3 sur François Lazarevitch et les Musiciens de St-Julien : http://culturebox.france3.fr/academie_bach/19579/les-musiciens-de-saint-julien-en-residence-a-l_academie-bach#/academie_bach/19579/les-musiciens-de-saint-julien-en-residence-a-l_academie-bach/

 Ecouer également l'émission de France Musique Le Magazine du 16/02 à 18h30 (à partir de la 40ème minute environ)

 http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/magazine/emission.php?e_id=65000065

  -

--------- mis en ligne le 15/02/2010 -------------

 Sur le présent site : compléments de discographie 33t dans les pages musette baroque et violoncelle (N'hésitez pas à me signaler les références qui n'y figureraient pas encore, 33t ou CDs...)

 

Qui est-ce ?

 

--------- mis en ligne le 13/02/2010 (merci David)-------------

 

Reportage en 6 parties sur la facture du Tulum en Turquie (en principe ce doit être en Anatolie et ça l'air très joli d'après les vues extérieures...), en turc mais beaucoup d'images parlent déjà par elles-mêmes...

 

Je n'ai pas encore tout regardé en détail mais les trois premiers épisodes sont consacrés au tannage de la peau et à la housse qui va dessus, le travail du bois commençant au 4ème épisode...

 

http://www.youtube.com/watch?v=4y_Ylfub0_4&feature=related

 

 --------- mis en ligne le 12/02/2010 -------------

 Vol d'une belle contrebasse cinq cordes

Tête de lion
Etiquette apocryphe "Gand 1869"
vernis rouge sombre

Le vol était très ciblé donc il semble que ce soit de vrais pros.
Alors merci à tous de votre vigilance et de votre aide
Cordialement
Pierre FEYLER
06 07 39 90 24
pierre.feyler suivi de @orange.fr

 

--------- mis en ligne le 7/02/2010 -------------

 

En ratant la frappe d'un M sur un moteur de recherche, je découvre l'existence du mot corneuse : adjectif féminin singulier :

1 personne sonnant dans une corne

2 (médecine) celle qui est atteinte de laryngite suffocante (dans le domaine vétérinaire, c'est le féminin de corneur et on a comme synonymes cornard et cornarde

 

--------- mis en ligne le 31/01/2010 -------------

 

Pour amateurs de hautbois, le blog d'une rencontre de grallers en Espagne (à Reus), avec vidéos, liens vers des partitions etc...

http://concertdegrallers.blogspot.com/

 

 

--------- mis en ligne le 11/01/2010 -------------

"Bonjour,

c'est avec plaisir que je vous annonce la mise en ligne de mon article " Une anthropologie sonore des pétards et des feux d'artifice à Naples" dans la revue électronique ethnographiques.org:

http://www.ethnographiques.org/2009/Feraud

En vous souhaitant bonne lecture,

Olivier Féraud"

 

--------- mis en ligne le 10/01/2010 (merci Morgane)-------------


Naturellement il faut lire les autres vignettes pour comprendre : rendez-vous sur le blog de Nathalie Jomard "Petit Précis de Grumeautique" à la date du 14 décembre 2009 : http://grumeautique.blogspot.com/

 

 -------- mis en ligne le 08/01/2010 (merci au sonneur périgourdin)-------------

Ils sont fous ces bulgares !

 http://www.liberation.fr/regarder-l-actualite/1101725-regardez-l-actualite:i-10

 

 --------- mis en ligne le 06/01/2010 (merci à Christophe)-------------

Citation :

« On ne peut avaler de grands morceaux comme un chien. On ne peut ni guetter l'assiette de son voisin, ni critiquer ce qui est servi, ni en évaluer le prix, ni picorer dans l'assiette d'autrui, ni gober bruyamment le vin comme le cheval à la bride, ni mettre des quantités telles dans la bouche que les deux joues soient gonflées comme une cornemuse, ni faire du bruit en mangeant comme une truie ».

Tiré du roman « Meurtres à la pomme d'or » de Michèle Barrière (livre de poche), page 133. Le héros cite Erasme mais voir ci-dessus...

 

--------- mis en ligne le 04/01/2010 -------------

Une citation pour bien démarrer l'année :

"Elle parle d'un cornemuseux qu'elle a connu étant petite, il vivait à l'orée du bois et était meneur de loup: les loups, dit elle, attirés par le son de sa cornemuse; affluaient par dizaine et se mettaient à danser autour de lui, il savait les charmer, les soumettre, les contraindre à l'obeissance et, si un fêtard du voisinage avait pris l'habitude de rentrer ivre au milieu de la nuit, il lui envoyait deux loups pour le raccompagner, les bêtes suivaient l'ivrogne, toujours à la même distance, marchant quand il marchait, s'arrêtant quand il s'arrêtait, courant quand il courait, de sorte que le pauvre homme croyait devenir fou de terreur, mais, arrivé chez lui, il lui fallait encore donner du pain aux loups en guise de remerciement..."

 

Nancy Huston "Instruments de ténèbres" 1996 p 73 de l'édition de poche ("J'ai Lu")

 

--------- mis en ligne le 30/12/09 (merci Christian)--------------

 

Quel rapport entre la cornemuse et la péncilline ? réponse sur :

http://www.scottishdevelopmentinternational.fr/bagpipe-fr

 

--------- mis en ligne le 21/12/09 (merci à Philippe) --------------

 

Jetez un coup d'oeil à la photo d'Emma Peel qui illustre le billet de ce jour sur le blog :

http://seriestv.blog.lemonde.fr/2009/12/21/series-ainsi-soient-elles/

 

--------- mis en ligne le 05/12/09 (envoyé par Pascal)----------

 Le joueur de uillean pipe Sean Potts hier

http://www.youtube.com/watch?v=K5maUfQdybs

 et aujourd'hui :

 http://www.youtube.com/watch?v=AFsx39t0EeU

 

--------- mis en ligne le 23/11/09 ----------

Si vous en avez marre de regarder les vidéos du web par petites séquences successives, en voici mises bout à bout par thématiques sur le site Tradlor http://www.tradlor.org/webtv.php

 

--------- mis en ligne le 14/11/09 ----------

 

La valeur n'attend pas le nombre des années comme le montre cette vidéo que m'a conseillée Pascal et qui doit probablement nous venir du nord de la France : http://www.youtube.com/watch?v=HSwBX3CTcLo

 

--------- mis en ligne le 09/11/09 ----------

Un site tout neuf et au joli nom : celui de Michel Lebreton http://leschantsdecornemuse.fr/

-

-------- mis en ligne le 08/11/09 ----------

Dans le film de C.Eastwood (diffusé cette semaine à la télé) Million Dollar Baby, on peut voir deux superbes cornemuses écossaises embauchées par Clint pour jouer avant l'entrée de la boxeuse sur le ring ...

On a pu voir également des bagpipes dans l'émission d'Arte consacrée à la victoire des anglais au Canada et qui doit repasser encore cette semaine...

 

--------- mis en ligne le 08/11/09 ----------

Vidéo : Luc Pilartz jouant une suite écossaise à la musette Béchonnet

http://www.youtube.com/watch?v=s5Xk3G3LCsw&feature=related

 

--------- mis en ligne le 07/11/09 ----------

Citation : "Sylvestre voit la petite troupe dans la vallée. Il la perd à nouveau mais un chabrétaïre a mise en branle son instrument. Le coeur de Sylvestre est en joie. C'est le souffle des jeunes jours, des blés en grange, de la foire au canton. C'est la marche nuptiale toujours endimmanchée de mauvaise bruyères.La musique se perd, arrêtée par un coteau. Dans la plaine elle revient, repart. (...) A cette musique qui s'est perdue, à ce chant de la musette cachée par une brume soudaine et des arbres qu'il ne connaît pas, Sylvestre Mareclin Chabrol comprend que son pays vient de le quitter."

Il s'agit d'un creusois qui monte à Paris au début du XIXème siècle

Tiré de Georges Coulonges (?-2003) "Les sabots de Paris" ed. Pocket Presses de la Cité 2003

 

--------- mis en ligne le 07/11/09 ----------

Il y a plein de choses à lire sur le blog de Christian Declerck consacré aux débuts du mouvement folk dans le Nord Pas-de-Calais ("Mémoire du folk en Nord - Pas de Calais" et il en rajoute tout le temps (j'ai écrit cela en 2009 et c'est toujours valable en août 2012)

http://archivesdufolk59-62.blogspot.com

--------- mis en ligne le 06/11/09 (merci à celui qui m'a fait passer ce lien)----------

 

Pour les fans de la WII, un pastiche plutôt réussi : http://www.youtube.com/watch?v=euQ7BEPjBj4

------------------------------

 

Merci à mon collègue de Balivernes qui m'a conseillé cette vidéo pédagogique sur la podorythmie québécoise (personnellement je préfère l'expression traditionnelle "Tapement de pieds"

http://www.youtube.com/watch?v=OjlJNumhpms&feature=related

-------------------------

 

 Signalé par Sean Stewart, la parution de ce timbre kazak avec cornemuse :

 

 

La partie fixe de cette page d'infos

Petit rappel pour les lecteurs du billet du n°63 de Pastel

 

 ----------------Chroniques CDs et autres--------------

Voir le sommaire de toutes les chroniques déjà parues

Voir également les pages sur les parutions de CDs et Livres signalées depuis la fin de l'envoi hebdomadaire de ces infosmumuses et non reprises en annexe aux chroniques déjà parues (il ne s'agit plus de véritables chroniques)

 

Mes deux sites :

1) http://musette.free.fr : diverses choses sur la cornemuse, les photos de festivals, le groupe Avalanche... et la présente page...

2) http://jeanluc.matte.free.fr : iconographie de la cornemuse d'une part, instruments à vents divers d'autre part. Une mise à jour est imminente... (dès que je trouve le temps...)

Pour le reste voir ma page de liens http://musette.free.fr/nosliens.htm

--------

Rappels :

- Trad. Magazine (bimensuel) http://www.tradmagazine.com

- Paroles d'Anches (diato) n'existe plus mais tous ses anciens numéros sont disponibles sur http://www.crdb.org

- Pastel (Conservatoire Occitan) : n'existe désormais plus en version papier ni informatique

- Le Carnet du Ménétrier (UGMM : Morvan) http://www.mpo-bourgogne.org : de plus en plus rare malheureusement (on regrette, sur ce point, l'époque de Gérard Chaventon....)

- Boha ! (le bulletin de l'association de joueurs de la cornemuse des Landes de Gascogne)

- Musique Bretonne (Dastum, bimensuel) http://www.dastum.net

- Ar Soner, la revue des bagadous a recommencé à paraître fin 2013

- Accordéons et accordéonistes (mensuel, disponible en kiosques)

- Utriculus (Italie, théoriquement trimestriel)

- Annuario da gaita (Galice, annuel) http://www.realbanda.com

- Le journal de l'Association des Gaiteros Aragonais

- Folker (Allemagne) http://www.folker.de

Voir également : ArMen (disponible en kiosque dans certaines régions seulement...), les diverses revues régionales, etc...

 

Si vous avez d'autres infos, faites le moi savoir, je transmettrai à tous.

Voir également sur ma page de liens : http://musette.free.fr/nosliens.htm
--------------------------

 

463 abonnés recevaient gratuitement cette lettre chaque semaine jusqu'à juillet 2009
(il suffisait de la demander à
qui la réalisait bénévolement mais c'est fini désormais, j'ai toutefois conservé cette liste de diffusion pour quelques infos plus épisodiques, notamment sur la mise à jour de mes sites, vous pouvez donc encore vous inscrire en m'envoyant un simple message)

 

Ces infos n'ont pas été archivées mais les chroniques sont ici et les citations de la semaine font l'objet d'une page par année en commençant par 2001 avec une page spéciale pour les citations envoyées à l'occasion du 300ème abonné, page qui a fait des petites depuis
 

Quelques précisions relatives à la loi informatique et liberté :

Pour une inscription, la seule donnée obligatoire pour mon carnet d'adresse est l'adresse électronique, le reste : nom, prénom, adresse, activité musicale est cependant le bienvenu afin que je vous connaisse un peu ce qui me permet d'adapter mes infos. Ces données ne sont jamais transmises à des tiers. (lorsque certains d'entre vous me demandent des adresses électroniques, je transfère toujours la demande à la personne recherchée, libre à celle-ci de répondre ou non.).

En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent au sein de mon carnet d'adresses.

Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à l'adresse électronique indiquée ci-dessus

 

  Menu général du site-->