Moteur de Recherche :

Jean-Luc Matte

Les chroniques CD écrites pour Trad. Magazine
(15/20 Italie 4 : Sardaigne)

De 1991 à 2009, j'ai rédigé diverses chroniques dans le revue Trad. Magazine que cette revue m'a autorisé à vous mettre en ligne. Les date de parution sont citées, mais ces textes ont été écrits au minimum deux mois auparavant et parfois jusqu'à plus d'un an...

Tout ceci était indépendant des chroniques que j'ai rédigé pour mes infosmumuses, mais pour cette mise en ligne, je ne me prive pas de mettre des renvois des unes vers les autres .... 


Coro Polifonico Turritano
"Su Concordia Turritanu"

Giulio Cesare Ricci editore via Goldoni 50/54, 57125 Livorno Italie

Attention ne vous fiez pas à la jaquette car il y a tromperie sur la marchandise : la photo de couverture présente en effet trois hommes et deux femmes en costumes traditionnels sardes, formant le U traditionnel des chanteurs de cette île mais, lorsque, arrivé chez vous, vous descellez le CD, la dernière page du livret apparaît : une chorale de 40 hommes et femmes en costumes-cravates (les femmes n'ont pas le costume mais des vestes rose Barbie).

Le contenu sonore est à l'image de cette seconde image : le répertoire y est irrémédiablement passé à la moulinette des arrangements pour chorales et quoiqu'en dise le texte intérieur j'ai eu bien du mal à trouver des références au style vocal et polyphonique sarde. Entendons nous bien, je n'ai rien contre le fait qu'une chorale interprète à sa façon un répertoire traditionnel, mais dans ce cas c'est la photo intérieure qu'il fallait mettre en couverture…

Jean-Luc Matte (paru dans le n°75 janv-fev 2001)


Elena Ledda
"Incanti"

Durée : 44'45

Felmay http://www.felmay.it

Recommandé

Lorsque vous achetez un CD, vous avez tout intérêt à lire les petits caractères lorsqu'ils ne sont pas cachés sous les étiquettes. Ceci vous permettra, par exemple, de savoir que le présent CD est la réédition, sous une autre présentation, du CD paru chez SILEX en 1993, et cela pourra donc vous éviter de racheter un CD que vous avez peut-être déjà.

Si vous n'êtes pas dans ce dernier cas, cette réédition va vous permettre d'écouter enfin ce CD introuvable depuis quelques années comme la plupart des CD SILEX d'avant le rachat par Auvidis (il en est d'autres qui mériteraient de reparaître). Excellente chose que cette réédition d'un enregistrement qui n'a pas pris une ride et qui, outre la superbe voix d'Elena et sa technique vocale adaptée au répertoire traditionnel sarde, permet d'entendre, entre autres, la guitare très sarde de Mauro Palmas et, en invité, Ricardo Tesi et son diatonique.

Jean-Luc Matte (paru dans le n°94 mars-avril 2004)

Rappel : Antonio Placer et Elena Ledda : "Plan de guenille - Pan de harapo -Pane t'zapulu" Alma musique - Le Chant du monde 2002 dist Harmonia Mundi.

(visiblement la photo a été prise le même jour que celle de la réédition d'Incanti...)


Cuncordia a Launeddas

http://www.cuncordia.it

Durée :

Bravos Trad. Magazine

Vous les avez peut-être entendus à St-Chartier il y a quelques années mais leur premier CD vient seulement de paraître : ils sont 10 à jouer, en ensemble, de ces célèbres clarinettes sardes triples (deux voix et un bourdon) : les launeddas. Si l'instrument se joue traditionnellement en soliste, voire parfois en duo, leur volonté de promouvoir l'instrument les a poussés à tenter l'expérience du jeu en ensemble, ce qui n'était pas gagné d'avance, compte tenu de la complexité de faire cohabiter dix instruments déjà polyphoniques par essence. Mais si vous avez eu l'occasion de les entendre, en particulier en acoustique, vous avez pu apprécier l'incroyable sonorité de cet ensemble. Il faut dire que celui-ci est dirigé de main de maître par Gianfranco Meloni dont le père, qui fait lui même partie du groupe, fabrique et règle les instruments et leurs anches. Si le jeu en ensemble ne peut égaler la virtuosité et la liberté d'un jeu soliste, il gagne par contre en relief sonore et les arrangements de Gianfranco, basés sur une structure en deux pupitres (utilisant des instruments d'accords différents), desquels peuvent se détacher un à trois solistes, savent mettre à profit les entrées pour modeler cette pâte sonore aux complexes ingrédients. Si un tel ensemble est, naturellement, particulièrement à l'aise dans les mélodies lentes, la rigueur de leur jeu leur permet d'interpréter les danses sardes les plus rapides sans que le nombre engendre la moindre perte de précision, le moindre flou dans la cadence. Un Cd unique pour un répertoire superbe, sur un instrument fascinant traité de manière tout à la fois novatrice mais avec un indéniable respect de la tradition.

Jean-Luc Matte (paru dans le n°94 mars-avril 2004)

Voir également le livre sur cet instrument produit par cette même association

Rappel : "Notte de Chelu" est un CD sur le thème de Noël, paru en 2005 et issu de la collaboration du groupe de Launeddas Cuncordia a Launeddas et du Coro Collegium Karalitanum


Actores Alidos
"Canti delle donne Sarde"

Finisterre http://www.finisterre.it (voir la page des chroniques spécifiques à cet éditeur)

Durée : 45'30

Recommandé

En une sorte de préface au livret, Giovanna Marini souligne " la construction intelligente qui met en valeur les différences de rythme, d'accords, de mélodie tout en puisant dans les petits secrets musicaux qui appartiennent au chant féminin traditionnel ", elle explique comment ces cinq femmes abordent également le répertoire sarde masculin. Son avis est élogieux " Tout est écrit mais avec une profonde connaissance de ce qu'est la tradition orale de façon à pouvoir insérer facilement des sauts de tonalité, des glissement, des voix de réponse qui soudainement tombent sur un ton nouveau. Et il y aussi le souci de ne pas ennuyer, de proposer continuellement, de ne pas rester figées. Un projet de disque exemplaire. ". Je ne me permettrai pas de remettre en cause les propos de cette éminence du chant trad. italien mais j'ajouterai tout de même modestement un petit bémol : je n'ai pas ressenti à l'écoute de ce CD, l'émotion que je peux ressentir à l'écoute d'enregistrement de chanteurs et musiciens sardes de tradition : si ces femmes ont parfaitement analysé et retranscrit dans leur technique et leur pratique les mille finesses et richesses de ces formes chantées, on ressent encore une certaine application dans leur interprétation qui ne saurait, ainsi parler directement de cœur à cœur comme savent le faire les chanteurs sardes traditionnels formés par imprégnation. Mais n'est-ce pas là, pour un musicien actuel, une utopie vers laquelle on ne peut plus que chercher à tendre ? La même remarque peut d'ailleurs s'appliquer, à un degré moindre à Orlando Mascia qui vient, avec une belle maîtrise, intercaler ou joindre launeddas et autres instruments aux plages chantées par Valeria Pilia et ses consoeurs.

Jean-Luc Matte (paru dans le n°101 mai-juin 2005 puis chroniqué à nouveau par C. Ribouillault dans le n°106 qui a été plus convaincu et leur a mis les Bravos)


Mondo Vercellino
"La famiglia"


Chronique à lire sur la page Finisterre


Chroniques Trad. Mag.


livres
Chroniques des Infos mumuses

Chroniques CDs, DVD, démos, livres
Sommaire de toutes les chroniques

  Menu-->