Moteur de Recherche :

  Avalanche Compagnie  

 Les brols du mois

 N°63

Deux estampes de Arthur Henri LEFORT DES YLOUSES (1846-1912)

Collections privées, reproduction soumise à autorisation (je transmettrai)


Voici deux estampes finXIXème-débutXXème d'un même artiste et représentant toutes deux un jeune enfant tenant un cornemuse dans un paysage qui semble breton (présence d'un menhir sur les deux, de la mer sur l'une.)

 

La première estampe est de taille modeste (23cm de haut environ). Elle présente des traits en relief probablement réalisés selon la technique de la gypsographie. Le relief est visible de l'autre côté de la feuille pour certains éléments (chapelet notamment).

GYPSOGRAPHIE : Sur un léger bas-relief, on coule un moule en plâtre. On applique à la main le papier après avoir porté directement sur le moule l'encre et la couleur. Fragile, le tirage est en conséquence limité. Si on utilise un moule métallique de cuivre ou d'acier à la place d'un moule en plâtre, cela devient la gypsotypie. (source http://www.roussard.com/dicodestermes.html)


Deux vues rasantes de cette gypsographie.

Elle est signée en relief et titrée "Le berger et la mer" et représente un enfant jouant de la cornemuse assis en haut d'une falaise de bord de mer. Une mouette vole à ses pieds. Une canne et un chapelet son posés derrière lui. A l'arrière plan on distingue un grand menhir.


cliquer sur l'image pour l'ouvrir en grand en pop-up (2,5Mo)

L'instrument est d'une organologie proche du biniou kozh : un bourdon d'épaule, dont il est difficile de discerner s'il est en deux ou trois parties, tuyau mélodique assez court (mais plus long que les binious les plus graves). Il est représenté ici de forme relativement cylindrique, avec un trou d'évent très proche de son extrémité.

 

En sus de la signature, cette gravure bénéficie d'un tampon au dos indiquant que A. Lefort des Ylouses en est non seulement l'auteur mais également le graveur :

 

Deux autres inscriptions au crayon de papier figurent au dos :

"?tienne" et "Passe partout" (terme d'encacrement)

Cette gravure gypsographie aurait été réalisée vers 1890


La seconde est deux fois plus grande (47 cm de haut pour la gravure proprement dite) et se présente au premier regard comme une lithographie. Elle est signée en bas à droite. En la regardant en lumière rasante toutefois, on constate qu'elle comporte également un relief mais celui-ci n'est pas visible de l'autre côté de la feuille.


Trois vues rasantes de cette oeuvre dont un plan sur la signature


cliquer sur l'image pour l'ouvrir en grand en pop-up (2,5Mo)

Elle représente un jeune adolescent aux cheveux longs jouant de la cornemuse, un lance pierre à la ceinture et une gourde en bandoulière. Il est pieds nus, vêtu d'une chemise très courte au col en V très ouvert sur laquelle on discerne deux pendentifs, d'un bermuda à braguette en pont levis, d'une cape déchirée et d'un chapeau sombre à larges bords.

A l'arrière plan à gauche un grand menhir avec un personnage assis :

et à droite une ferme d'où arrive, menée par une jeune femme, un troupeau comportant une chèvre, un bélier, deux moutons, une vache et un cheval (?). Un petit oratoire est accroché à l'arbre visible devant la ferme.

La représentation de l'instrument est relativement détaillée, avec des éléments bien réels : découpe du cuir autour de la souche du porte-vent,

allure de la couture de la poche, présence d'un trou d'évent sur le chalumeau, même si curieusement un peu trop proche de l'extrémité de celui-ci et même si le tuyau mélodique n'a que quatre trous sur sa face supérieure... L'instrument semble avoir pour modèle un biniou, mais ses dimensions sont un peu grandes par rapport aux binious kozh du début XXème.

Le bourdon n'est que très partiellement visible car, si le musicien est toujours représenté de trois-quart droit, il tient, cette fois, l'instrument sous son bras gauche. On remarque toutefois le même petit motif sur le résonnateur du bourdon que sur la partie inférieure de la souche du tuyau mélodique.

Le dessin de cette seconde estampe est, moins raide et plus précis que le premier où le sac était réduit à une forme assez indéfinie alors que le second présente une forme en haricot très réaliste, même si plus courante sur les musettes du centre que sur les binious. L'enfant représenté pourrait être le même et paraît plus âgé sur la seconde gravure. Il est donc probable que celle-ci soit postérieure, ce qui expliquerait la représentation un peu moins heureuse de l'instrument sur la première.

La localisation en Bretagne est encore confirmée par une toute petite scène en dessous de la gravure proprement dite, en traits très fins, représentant le même enfant agenouillé devant une femme et un dolmen à l'arrière plan.

Un exemplaire de la seconde gravure, en moins bon état (tâches dans la partie supérieure) est passé sur eBay en décembre 2013


En novembre 2014 est passée sur ebay une autre version, également gauffrée, non signée, avec le même personnage, peut-être un tout petit peu moins élancé, identique dans sa position et tous les détails de ses accessoires cornemuse incluse, mais dans un décor tout à fait différent : sur la droite du personnage : une église dotée d'une tourelle jouxtant le clocher. Devant cette église un calvaire sur la gauche de la route descendant droit vers nous. Sur cette route un cortège (de noce probablement), avec un personnage supplémentaire sur la droite au niveau du second ou troisième couple, levant son chapeau en l'air. Le cortège arrive presque au niveau d'un haut arbre sans feuille sur la droite de la route. En bas à droite de la composition, trois chardons aux coté du musicien, chardons et personnage semblant en avant d'un gros rocher (?). Sur la gauche du personnage, un saule tétard sur la gauche d'une barrière de champ donnant sur la route qui descend de l'église et qui a obliqué vers la gauche derrière le musicien. Si le saule marque le côté gauche de l'ouverture du champ fermée par la barrière, le coté droit est constitué d'un large muret de pierres empilées.

Cette version est cadrée en coupant les jambes du musicien


Merci à Alain Taburet pour cette photographie ainsi que pour certaines références ci-dessous

 ------------

Eléments de biographie de Arthur Henri LEFORT DES YLOUSES glanés sur internet :

Peintre, graveur et céramiste (Le Cateau (département du Nord) 1846 - 1912), élève de Cabanel

En 1899 illustre et édite "La leçon de lutte" de François Le Bordelais (autre édition en 1903 ?, 68 pages). L'adresse indiquée sur l'ouvrage est le 13, Avenue de Madrid à Neuilly sur Seine, adresse que l'on retrouve sur son tampon au dos de la gypsographie ci-dessus. A la fin de cet ouvrage, il lance une souscription pour un ouvrage plus luxueux "L'art de la lutte" dont le précédent ne serait qu'une esquisse. Je ne sais si ce projet a vu le jour mais il a édité et illustré (en 1907 ?) "La 2ème leçon de lutte", 64 pages, toujours de François Le Bordelais

Dans "Les Beaux-Arts á L'Exposition Universelle De 1878" par Charles Blanc on peut lire cette description via un portrait : "En revanche, je n'ai rien à redire au portrait de M. Lefort des Ylouses, par M. Granet, car il est excellent, sans restriction, sans mais, le portrait de ce jeune homme au nez sec, au masque volontaire, osseur et raffiné, à l'oeil superbe, à la barbe naissante, courte et rare, disséminée en fines boucles, chaudes encore des moiteurs de la vie."

Autres oeuvres connues :

On lui attribue les peintures suivantes :

- allégorie de l'abondance

- Tolède/Constantinople

- Paysage de Montagne

- Nu au fauteuil. Serait-ce ce nu féminin roux, assis (presque couché) sur un fauteuil bleu (30 x 23.5)passé sur EBay en février 2016

- Paysage animé (aquarelle sur papier, 1910)

- Marée basse à Cancale, (lave émaillée, exposée au salon de 1880)

- Une aquarelle "Beaulieu sur mer - Bord de mer " est passée sur eBay en février 2014, signée en bas gauche : "H. Lefort des Ylouses - à Maître Terris amicalement"

- une petite huile sur toile sur panneau de bois "Le bain des naïades" paysage avec plan d'eau et deux femmes nues à gauche sur la berge, l'une debout de face et l'autre assise à terre jambes allongées, de trois quart dos, est passée sur eBay en février 2014, signée en bas à droite (difficile à lire)

 - Une peinture sur cuir gravé avec dorure représentant un "Lansquenet allemand", passé sur eBay en 2015 (32,5 x 15cm)

- Un pastel, aquarelle et huile représentant une rue de Vitré passé sur eBay en septembre 2015

Ainsi que les estampes suivantes :

- le jeune sonneur (s'agit-il de la seconde ci-dessus), vers 1902

- Saint Hubert (Eau-forte typographique)

- Perroquet et sanglier, dans un style japonisant (Eau-forte typographique)

- Héron et tortue , dans un style japonisant (Eau-forte typographique)

- Jeune mère racontant une histoire à ses deux enfants (Eau-forte originale en relief)

- Hercule Victor (Eau-forte originale en relief, imprimée en couleurs)

- Un croisé devant Jerusalem (Eau-forte originale en relief, imprimée en couleurs)

- Le vieux filet (eau-forte , exposée au Salon de 1895)

- Le vieux pêcheur (eau-forte, exposée au Salon de 1906).

- Le travail, l'étude, la prière, triptyque (eau-forte, exposée au Salon de 1906)

- Jehanne, la bonne lorraine (eau-forte, exposée au Salon de 1907)

- Carte-adresse de l'artiste: "Gravure à l'eau-forte en relief - Lefort des Ylouses - 13 Avenue de Madrid à Neuilly (Seine)." (Décor de griffons et serpent)

- La Vie des Marins (gypsographie)

- Brunhild tenant son cheval (gypsographie, trois exemplaires conservés au British Museum)

- Saint Christophe (gypsographie)

- Gaston, le fils de l'artiste, vers 1890

- Le petit pêcheur blessé, vers 1890

-La marchande de légumes, vers 1890

- Sirène annonçant aux Armoricains l'arrivée des Vikings vers 1890

- Le pêcher au croc vers 1890

- Golfe du Morbihan (avec un imposant dolmen au premier plan), passé sur eBay en septembre 2015

- Une "Diane chasseresse" en eau forte sur papier gaufré est passée en vente sur eBay en juin 2010, le vendeur indiquait qu'un autre exemplaire de cette gravure est conservée à la B.N.F. sous la cote Ef 452 n° 24. Un autre exemplaire (ou le même ?) sur eBay toujours, en novembre 2012, daté de 1898, gaufré également.

- Une petite "gardeuse d'oies" (cuvette 11,5 x 21,5) dont un exemplaire est passé sur eBay en décembre 2013 ferait un joli pendant à la gravure de la présente page s'il elle était de la même taille. Avec mentions "A Lefort SC", "A Lefort Pinx" "MUSEE DES DEUX MONDE" "Librairie Bachalin Deflorenne

- Une gravure (19 x 25 cm) du Golfe du Morbihan avec un gros dolmen au premier plan est passée sur eBay en nov 2014, datée et signée "Henri Lefort del 88"

- Une eau-forte "Immaculée Conception" 250 x 160mm imprimée par Imp. A. Salmon, Paris est passée sur eBay en novembre 2015 et janvier 2016.

Un cahier à dessin commencé par l'artiste en 1894 puis continué par son fils Gaston en 1917 (après sa mort donc) est passé sur eBay en janvier 2016. 

 

En 1912 on peut lire dans "L'art et les artistes" de 1912 :

"Neuilly. Société des Artistes de Neuilly-s-Seine. Domaine de Bagatelle. 8ème Exposition annuelle du 5 août au 15 septembre). Rétrospectives du peintre Collande de Champmartin (1797-1883) et du graveur A. Lefort des Ylouses 1846-1912)."

Information que l'on retrouve dans Art de décoration (à la date du décès près) :

"L'Exposition de la Société des Artistes de Neuilly, à Bagatelle. La Société' des Artistes de Neuilly, dont le président est notre confrère M. Maurice Guillemot, a obtenu par un vote du Conseil municipal de Paris, le Palais de Bagatelle pour son exposition qui durera jusqu'au i5 Septembre. Aux envois de la colonie artistique de Neuilly sont jointes deux expositions rétrospectives intéressantes, celles des oeuvres du peintre Collande de Champmartin (1797-1883), et du graveur A. Lefort des Ylouses 1846-1911. "

 Un buste de lui a été réalisé par Pierre Granet (1843-1910) et présenté au salon de 1875

Sources biographiques et sur son oeuvre : http://web.artprice.com (davantage de détails sur certaines oeuvres citées pour les abonnés à ce site), http://www.ader-paris.fr, http://www.savatestory.com, http://www.fila-edocs.com, http://www.art-breizh.com, http://www.britishmuseum.org, http://www.martinez-estampes.com


<-- précédent Objet suivant -->

  Menu--> Brolls -->